Revue de presse marocaine du 28/11/2012

0 commentaires, 28/11/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce mercredi:.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Le Chef du gouvernement annonce de nouvelles mesures contre l’absentéisme dans la fonction publique: La circulaire de Benkirane qui divise les syndicats. Le gouvernement actuel s’attaque vivement à l’absentéisme des fonctionnaires des administrations publiques. Cette fois-ci, Abdelilah Benkirane a diffusé une circulaire, entrée en vigueur le 15 novembre, annonçant de nouvelles mesures pour lutter contre ce phénomène. La circulaire prévoit notamment des retenues sur les salaires des fonctionnaires s’absentant sans justification. Certaines centrales syndicales ont salué l’initiative sans pour autant cacher leurs craintes. C’est le cas pour la FDT, dont le SG Abderrahmane Azzouzi regarde avec suspicion le timing choisi par le gouvernement.

-Amélioration de l’offre des soins: El Ouardi s’attaque à la réhabilitation des hopitaux publics. Les opérations de réhabilitation et de reconstruction des hopitaux se poursuivent. Elles concernent 17 centres hospitaliers ainsi que les maternités et les laboratoires hospitaliers. L’objectif étant d’améliorer l’offre de soins et surtout l’image de l’hopital public qui s’est considérablement détériorée. Le ministre de la santé compte également moderniser les bâtiments et les équipements des centres de santé, y compris les services hospitaliers. Le budget alloué à l’entretien de l’équipement a plus que triplé en passant de 45 MDH en 2008 à 161 MDH en 2012.

+LE SOIR ECHOS+:.
-Loi de finances: Le PAM veut saisir le Conseil constitutionnel. Le groupe parlementaire du PAM se dit étonné de la réaction du gouvernement quant à l’un des amendements qu’il a proposés dans le cadre du projet de loi de finances 2013 au sein de la Chambre des représentants. Pour lui, le gouvernement ne devait pas brandir l’article 77 de la Constitution pour rejeter son amendement proposant de consacrer 2400 postes budgétaires aux diplomés chomeurs de l’accord du 20 juillet 2011. Ainsi, le groupe parlementaire du PAM compte saisir le Conseil constitutionnel et veut aller jusqu’au bout pour défendre l’amendement qu’il a proposé.

+L’ECONOMISTE+:.
-Maroc-UE: Nouveau business. La Commission européenne nourrit de nouvelles ambitions au Maroc. Pilotée par Antonio Tajani, vice-président, une importante mission d’affaires a dévoilé la nouvelle vision de l’UE. La délégation, composée d’une cinquantaine de chefs d’entreprises et d’associations patronales, représente un chiffre d’affaires global de 66 milliards d’euros! Ce 1er forum d’affaires maroco-européen intervient à un moment où l’UE est en train de finaliser sa nouvelle politique industrielle.

-La tomate bradée à l’export. Sale temps pour les exportations de tomates! La filière vit un début de campagne peu encourageant. Le marché européen, qui absorbe l’essentiel des expéditions, est encore une fois un peu réceptif à l’offre: les cours de tomate sur les marchés extérieurs sont au plus bas et ce en raison d’une offre pléthorique. Cela tombe mal pour la production marocaine qui connaît actuellement des pics de production engendrés par le climat encore chaud dans la région du Souss, principale zone de production du Royaume.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Qualité des carburants: Gare aux stations-service non respectueuses des normes. Le ministère de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement veut améliorer le controle de la qualité des produits pétroliers. Il vient de lancer un appel d’offres pour la réalisation d’une étude basée sur un benchmark des procédures législatives, réglementaires et techniques en vigueur dans cinq pays. L’idée est de rendre le controle plus efficient et régulier et de corser si nécessaire les sanctions à l’encontre des contrevenants, surtout qu’avec le développement de la filière automobile dans le Royaume, la qualité des carburants devient un souci pour les constructeurs et les concessionnaires.

+LIBERATION+:.
-Driss Lachgar, lors d’une conférence de presse au siège de l’USFP à Rabat: « L’USFP a besoin d’une direction combative et indépendante dans ses prises de position ». Durant ce point de presse, Lors de ce point de presse, Lachgar a défendu son programme électoral fondé sur une lecture objective de l’échiquier politique et une vision claire de la spécificité de la société marocaine. Pour lui, la mission du prochain Premier Secrétaire ne sera guère aisée car il devra remobiliser les énergies internes qui auront comme principale tâche de recoller au mouvement social.

+AL BAYANE+:.
-Agriculture: Prémices d’une bonne campagne agricole. L’opération de semis a démarré cette année sur des chapeaux de roue. Elle se déroule jusqu’ici dans de bonnes conditions et à une cadence assez rapide. Ainsi, au jour d’aujourd’hui, pas moins de 50 pc des terres de cultures pluviales, notamment celles réservées aux céréales et légumineuses, ont été déjà plantées. Une opération qui se déroule généralement au mois de décembre, alors que cette année, elle a enregistré une longueur d’avance étant initié en ce mois de novembre. Ce qui constitue une grande avancée par rapport à l’année précédente.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Des fonds estimés à des milliards DH dans les caisses noires du ministère de l’Intérieur. Des sources parlementaires ont révélé que les fonds affectés aux caisses noires et comptes spéciaux sont estimés à 100 MMDH, dont le ministère de l’Intérieur se taille la part du lion avec 46 pc du total de ces fonds, soit 40 MMDH, loin de tout controle du parlement. Les mêmes sources ont précisé que les fonds de certaines de ces caisses dépassent le budget même du ministère de l’Intérieur.

-Le ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid, sort de son mutisme et se dit disposé à poursuivre en justice les auteurs de dérapages ou de violations au sein des établissements pénitentiaires. Dans un communiqué rendu public hier mardi, le ministère de la Justice a souligné qu’il reste disposé à examiner tous les dérapages qui auraient eu lieu dans les prisons marocaines dès réception des données nécessaires sur cette question, ajoutant que cette démarche doit se baser sur des faits bien déterminés, qu’il s’agisse du temps, du lieu ou des parties prenantes à ces actes.

-Driss Lachgar déclare lors d’un point de presse à Rabat que l’USFP a besoin aujourd’hui d’une direction « combative, courageuse et indépendante ». Lachgar, l’un des cinq candidats en lice pour succéder à Abdelouahed Radi, qui a décliné hier les grandes lignes de sa plate-forme électorale, a également formulé des critiques non déclarées à ses concurrents en précisant que le parti de la rose n’a pas besoin aujourd’hui « d’une direction optant pour la diplomatie ou la courtoisie ».

+ASSABAH+:.
-Driss Lachgar, l’un des candidats au poste de Premier Secrétaire de l’USFP, affirme, lors d’une conférence de presse mardi à Rabat, que son parti a besoin d’un leader fort qui n’a aucunement peur de dire la vérité car l’intérêt du pays est au dessus de toute autre considération, soulignant que la nouvelle direction du parti doit être combative et défendre l’indépendance dans ses prises de position. Il a par ailleurs fait savoir qu’il n’accepterait aucune ingérence dans les affaires internes du parti.

-Naissance d’une instance nationale de révision et de réinsertion, composée d’acteurs politiques et des droits de l’Homme et dont la plate-forme politique est basée sur la révision de la situation au sein des prisons marocaines. L’instance souligne que la relecture des problématiques du pays et la révision des modes de leur règlement ainsi que celle du dossier des détenus de la salafia jihadia ne seraient possibles qu’à travers la révision de l’arsenal juridique relatif à la liberté d’expression et à l’exercice de la politique.

-Mohamed El Achâari, membre du bureau politique de l’USFP, indique que la bataille entre les candidats en lice pour le poste de Premier Secrétaire du parti et le niveau bas des débats de certains d’entre eux affirme que la méthode adoptée pour la préparation du 9ème congrès et les candidatures étaient de « mauvais choix », et ce suite à l’échange des accusations entre Ahmed Zaïdi et Driss Lachgar.

+AL MASSAE+:.
-Le gouvernement cède aux lobbies du secteur de l’immobilier à propos des logements dédiés à la classe moyenne après l’augmentation du prix du mètre carré de ce genre d’habitations pour passer de 5000 à 6000 DH/M2, et le ministre de l’Habitat, Nabil Benabdellah, indique que ce qui intéresse en premier lieu le gouvernement c’est le citoyen et non pas les promoteurs immobiliers qui ont certes leurs doléances mais qui travaillent en fin de compte dans le cadre de ce que le gouvernement peut leur offrir.

-Apparition d’une maladie dermatologique « dangereuse » à Kénitra ayant contaminé près de 40 étudiantes d’un internat d’un établissement d’enseignement secondaire.

-Abdallah Bouanou, président du groupe PJD à la Chambre des représentants, affirme que la présentation du PLF 2013 devant la deuxième Chambre est « anticonstitutionnelle » vu que la structure actuelle de la Chambre est contraire à la Loi. Il a par ailleurs ajouté que la présence du Chef de l’Exécutif aux séances mensuelles de questionnement à la Chambre des Conseillers est aussi contraire aux dispositions de la Loi fondamentale, tout en lui demandant de ne pas y assister jusqu’à vérification de leur constitutionnalité.

-Driss Lachgar, l’un des candidats au poste de Premier Secrétaire de l’USFP, indique que « les Ittihadis ne permettront à personne de leur imposer un nouveau Premier secrétaire », ajoutant que ce sont uniquement les urnes qui vont décider du nom du prochain leader du parti. Il a par indiqué qu’il ne tolérera pas qu’on impose à l’USFP une direction sur mesure pour faire réussir une expérience gouvernementale.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane met en garde le groupe PJDiste à la Chambre des représentants contre toute escalade et les appelle à l’apaisement lors d’une réunion tenue lundi au siège du parti à Rabat, eu égard aux innombrables difficultés auxquelles fait face l’Exécutif à l’intérieur et à l’extérieur de l’institution parlementaire.

-Le ministre de l’Intérieur, Mohand Laenser réussira-t-il à résoudre trois dossiers des plus « chauds », à savoir le dérapage sécuritaire, les mouvements de grèves dans les collectivités locales et le phénomène des « ferrachas » et des marchands ambulants? Les débrayages récurrents dans les collectivités locales, l’occupation de l’espace public par les marchands ambulants et le dérapage sécuritaire sans précédent dans plusieurs villes font poser plusieurs interrogations sur les solutions disponibles et les plans alternatifs pour remédier à cette situation.

+AL KHABAR+:.
-Scandale au département d’El Habib Choubani, ministre chargé des relations avec le Parlement et la Société civile! Des sources informées ont révélé que M. Choubani a octroyé les cinq billets réservés aux fonctionnaires de son ministère pour l’accomplissement du pèlerinage à des membres du Mouvement Unicité et Réforme (MUR), proche du PJD.

-A la suite de la demande d’associations et organismes des droits de l’Homme de poursuivre en justice les personnes impliquées dans des exactions à l’égard des prisonniers, le ministre de la Justice, Mustapha Ramid exprime sa disposition à diligenter une enquête sur toutes les exactions relevées dans le rapport du CNDH sur la situation dans les prisons, à condition d’être saisi par les victimes concernées.

-Driss Lachgar, candidat au poste de Premier secrétaire de l’USFP, s’attaque à Abdelilah Benkirane lors d’une conférence de presse mardi à Rabat, et appelle à l’unification de la famille de la gauche et à l’accès de la femme aux centres de décision.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-USFP: Le courant « Ouled Chaab » (Les fils du peuple) exprime son refus du consensus entre les candidats en lice pour tourner la page des dossiers du passé et son attachement à la reddition des comptes. Pour Abdelmajid Moumer, l’un des dirigeants du courant, le fait que les candidats à la direction du parti brandissent le slogan « Dieu pardonne ce qui s’est passé » constitue « un crime politique » perpétré contre l’USFP et les « véritables militants » au sein de cette formation.

-Driss Lachgar, l’un des cinq candidats en lice pour briguer le poste de Premier Secrétaire de l’USFP promet, lors d’un point de presse tenu au siège du parti à Rabat pour la présentation de sa plate-forme électorale, une véritable opposition qui permettra au parti de la rose de redorer son blason et son histoire de militantisme. Lors de cette conférence de presse, Lachgar qui a indiqué que la lutte sera ardue et de longue haleine, a aussi plaidé pour l’unification de la famille ittihadie et tiré à boulets rouges sur les partis de la majorité gouvernementale, en particulier le PJD.

+ATTAJDID+:.
-Les deux chambres du Parlement expriment, lundi, lors d’une séance plénière commune leur solidarité avec le peuple palestinien suite à la dernière agression israélienne contre la bande de Gaza, et le groupe parlementaire du PJD à la première Chambre met en place une cellule pour l’élaboration d’un projet de loi incriminant, en cas de son adoption, toute forme de normalisation avec l’Etat hébreu. Dans ce sens, le député pjdiste, Abdellah Bouanou a indiqué que l’incrimination de la normalisation avec Israël est le moins que l’on puisse offrir en tant que Parlement au peuple palestinien.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Démantèlement d’une cellule spécialisée dans l’embrigadement de jeunes marocains imprégnés des idées d' »Al Qaïda » pour les envoyer au Mali: L’Interpol entre en ligne et émet des « notices rouges » au niveau international pour l’arrestation d’éventuels suspects recherchés dans le cadre de cette affaire.

-Les professionnels du transport menacent de prolonger leur mouvement de grève en signe de protestation contre la marginalisation de leurs revendications par le ministre de l’Equipement et du Transport, Aziz Rebbah.

+AL ALAM+:.
-Le conflit entre le ministère de la Justice et le Club des magistrats du Maroc atteint son summum, après que le vice-président du Club Mohamed Anbar ait demandé au ministre Mustapha Ramid de présenter sa démission, estimant que les excuses formulées par Ramid après avoir demandé à un juge poursuivi devant le Conseil supérieur de la magistrature de rédiger un certificat attestant qu’il souffre de troubles psychiques ne sont pas suffisantes. M. Anbar a également indiqué lundi à l’occasion de la journée nationale de la justice que les magistrats sont exclus des commissions du dialogue national pour la réforme du système judiciaire.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Le groupe istiqlalien à la Chambre des représentants critique ouvertement les ministres pjdistes à propos des nominations aux hautes fonctions. Dans une question orale adressée au ministre chargé de la fonction publique et de la modernisation de l’administration, l’une des députés du groupe a indiqué que certains départements ministériels ont adopté des conditions draconiennes, voire même discriminatoires à l’égard d’éventuels postulants.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Driss Lachgar, l’un des candidats en lice au poste de Premier secrétaire de l’USFP, tire à boulets rouges sur l’actuelle et l’ancienne directions du parti et appelle indirectement l’Istiqlal à rejoindre les rangs de l’opposition.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *