Revue de presse marocaine du 28/09/2012

0 commentaires, 28/09/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce vendredi:.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Aéronautique: Ce que doit faire le Maroc pour préserver son avance. L’aéronautique au Maroc se retrouve dans un carrefour déterminant de son développement. A ce titre, la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), relevant du ministère de l’Economie et des finances, a publié une nouvelle étude sur le thème « le secteur aéronautique marocain face aux nouvelles mutations mondiales ». Il en ressort que le caractère cyclique de l’activité aéronautique et sa sensibilité aux aléas de la conjoncture mondiale n’a pas eu raison de sa résilience. Cependant, en dépit de la grande résistance du secteur aéronautique national face à la crise économique et financière qui a été justifiée par un taux de croissance de 65pc en termes d’exportations sur la période 2008-2011, le Maroc est confronté sur ce créneau à une rude concurrence, notamment de la part de la Tunisie qui dispose d’un tissu aéronautique assez étoffé et des pays de l’Europe de l’Est qui ont une tradition aéronautique reconnue.

-Employés des collectivités locales: une marche nationale contre la circulaire de l’Intérieur. Les membres des syndicats des collectivités locales sont en colère. La raison? La circulaire 47 en vertu de laquelle le gouverneur des collectivités locales au ministère de l’Intérieur a stipulé des amputations sur les salaires au cas où les fonctionnaires de ces collectivités observent une grève. A cet effet, ledit syndicat a annoncé, mercredi à Rabat, une radicalisation de son opposition à la décision ministérielle et à son application. Le syndicat n’a pas non plus exclu un éventuel durcissement de son action revendicative, prévoyant en même temps des débrayages et des manifestations de rue.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Mission française: Une nouvelle hausse des frais de scolarité provoque la grogne des parents. Les parents d’élèves inscrits au réseau de l’enseignement français n’ont pas eu le temps de savourer leur victoire. En grogne depuis pratiquement trois années à cause de la hausse importante et continue des frais de scolarité de ce qu’on appelle communément les missions, ces derniers ont, en, effet, crié victoire en juin dernier lorsque l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger a annoncé la suspension d’un nouveau droit de scolarité imposé à tous les élèves. Mais cette joie affichée par les parents a vite disparu deux mois après, lorsqu’ils ont appris les nouvelles augmentations prévues pour cette année.

+LIBERATION+:.
-A l’appel du syndicat démocratique de la justice: Grève aujourd’hui dans les tribunaux. Ce sera la énième grève du personnel de la justice. Aujourd’hui, l’ensemble des tribunaux du Royaume seront paralysés. Décision en a été prise le 20 septembre par le bureau national du Syndicat démocratique de la justice (SDJ), affilié à la FDT. Ce débrayage a été décrété par l’Amicale pour protester contre le ministre de la justice et des libertés. Les fonctionnaires lui reprochent sa manière de gérer le secteur de la justice et le rendent responsable du climat de tension qui y règne.

+AL BAYANE+:.
-Premières pluies bénéfiques: Soulagement chez les éleveurs et agriculteurs. Après une dure année de sécheresse et une production céréalière des plus faibles, les premières pluies qui viennent de s’abattre sur le pays seront bénéfiques à plusieurs égards, à condition toutefois qu’elles soient suffisantes et bien réparties. Cela étant, et dans l’attente du lancement officiel de la campagne agricole 2012/2013, l’on mise énormément sur les mesures d’accompagnement qui seront prises par le gouvernement afin d’optimiser, voir maximaliser les rendements.

+L’ECONOMISTE+:.
-Aéronautique: l’envol menacé par le déficit de compétitivité. Des performances mais aussi des menaces pèsent sur l’avenir du secteur de l’aéronautique, des menaces qui peuvent se transformer en opportunités si l’on accélère le travail sur nos faiblesses et notre capacité d’adaptation. C’est le constat dressé par la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) du ministère de l’Economie et des finances. En cause, la forte dépendance de l’activité des grandes compagnies internationales dont les commandes, tout en se repliant, s’orientent de plus en plus vers le low-cost. A tel point que la carte aéronautique mondiale est en passe de connaître une véritable refonte.

+AL MASSAE+:.
-Hamid Chabat « fouine » dans les biens de la famille El Fassi pour les rendre propriété du parti de l’Istiqlal. Des sources ont révélé que le nouveau SG du parti fera appel dans les prochains jours à des agents comptables, des controleurs financiers et à des notaires pour la régularisation de la situation des biens du parti.

-Abdelilah Benkirane rencontre prochainement Hamid Chabat et le SG du PPS Nabil Benabdellah écarte la question d’un remaniement ministériel dans les prochains jours à l’appel de Chabat, notant qu’une telle initiative serait précoce et sans intérêt.

-Le Forum Al Karama pour les droits de l’Homme, proche du PJD, désigne un groupe d’avocats pour la défense du fonctionnaire poursuivi pour divulgation des documents sur les indemnités de Salaheddine Mezouar et Noureddine Bensouda.

-Abdelilah Benkirane et sa majorité gouvernementale trancheront au cours des prochains jours de l’agenda des prochaines élections. Selon une source gouvernementale, l’Exécutif s’est engagé à organiser les prochaines élections des conseils territoriaux en 2013.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Hamid Chabat, qui rencontrera dans les prochains jours Abdelilah Benkirane, réussira-t-il à imposer un remaniement ministériel? Pour Chabat, « le remaniement n’est pas à exclure mais il n’est pas urgent », alors que Nabil Benabdellah (SG du PPS) indique que le nouveau patron de l’Istiqlal a le droit de demander au Chef du gouvernement de procéder à un remaniement ministériel, ajoutant toutefois que tout le monde doit se conformer aux procédures du remaniement, qui ne dépend pas uniquement de la volonté de l’une des composantes de la coalition ou du Chef de l’Exécutif car la décision finale revient à SM le Roi.

-15 points en suspens derrière le report de la fixation du calendrier des prochaines élections: Les partis de la majorité trancheront définitivement ces points dans les prochains jours avant l’élaboration de leur vision finale du déroulement des prochaines élections communales. Parmi les points en suspens, il y a notamment la loi organique sur les régions et les collectivités territoriales, le mode à suivre pour l’élection des présidents des conseils des régions, l’utilité du maintien du système des arrondissements en vigueur dans les grandes villes, le mode du scrutin, l’unité de la ville et le découpage électoral.

-Les pluies aggravent la situation des victimes et des habitants des maisons menaçant ruine: Le problème concerne des milliers de citoyens qui habitent dans des constructions menaçant ruine dans les anciens médinas ou dans des quartiers anarchiques et la crainte d’un nouveau drame a poussé les ministères de l’Intérieur et de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Politique de la ville à tirer de nouveau la sonnette d’alarme dans ces villes.

+ASSABAH+:.
-Le gouvernement trouve des difficultés à fixer le calendrier des prochaines élections en raison de plusieurs points en suspens, notamment l’application d’un modèle de régionalisation consensuel et l’adoption d’un mode de scrutin approprié. Selon une source gouvernementale, la majorité cherche à unifier ses positions concernant tous ces points avant de les examiner avec les partis de l’opposition.

-Hamid Chabat impose aux ministres istiqlaliens d’assister aux réunions des groupes istiqlaliens dans les deux Chambres du parlement. Il a également promis à ses proches des portefeuilles ministérielles à l’occasion du prochain remaniement ministériel en guise de rétribution pour les sacrifices consentis en sa faveur.

-Le comité national pour la libération de Sebta et Melillia et des autres îles occupées entame ses contacts avec les représentants de plusieurs partis politiques pour s’assurer de leur participation à la marche, prévue vers l’îlot de Badis, près d’Al Hoceïma, et qui coïncidera avec la tenue des travaux de la Haute commission mixte maroco-espagnole, qui se tiendra la semaine prochaine à Rabat sous la présidence de Abdelilah Benkirane et Mariano Rajoy.

+AL KHABAR+:.
-Le Réseau marocain pour la protection des deniers publics décide, à l’issue d’une réunion tenue récemment avec plusieurs associations des droits de l’Homme et acteurs de la société civile, la formation d’un comité de soutien des mis en cause dans la cadre de l’affaire de fuite de documents administratifs du ministère de l’Economie et des Finances concernant les indemnités de Salaheddine Mezouar et Noureddine Bensouda.

-Lahbib Choubani, ministre chargé des relations avec le Parlement et la Société civile, exprime sa consternation suite aux interprétations faites par certains organes de la presse écrite et électronique, de son rapport sur le bilan de l’action du gouvernement au parlement. Lors d’une conférence sous le thème « l’action parlementaire et la société civile: quelle stratégie pour l’action commune? », tenue mercredi à Rabat, Choubani a par ailleurs exprimé son soutien au role de la société civile dans le controle de l’action du gouvernement et du parlement.

-Mohamed Nabil Benabdellah, ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Politique de la ville déclare que les prochaines élections auront lieu en 2013, précisant que les textes de lois sont fin prêts. Il a par ailleurs estimé que Hamid Chabat est dans son droit d’appeler à un remaniement ministériel, ajoutant que Chabat a son propre style de travail qui se manifestera dans sa gestion des affaires du parti de l’Istiqlal.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-L’âge légal de départ à la retraite restera inchangé dans la loi de Finances 2013: Une source du ministère de l’Economie et des Finances a révélé que contrairement aux informations relayées récemment par certains médias, le projet de Loi de finance 2013, en cours de finalisation, ne prévoit aucune mesure portant sur l’augmentation de l’âge du départ à la retraite ou des cotisations, ajoutant que le gouvernement n’adoptera aucune stratégie de réforme des régimes de retraite tant que les conditions de sa réussite ne sont pas toutes réunies.

-La Ligue de l’enseignement privé au Maroc « sonne les tambours de la guerre » contre le ministère de l’Education nationale. Des sources sûres ont indiqué que la Ligue s’apprête à tenir une grande réunion samedi à Rabat qui connaîtra la participation d’un grand nombre d’investisseurs dans le secteur de l’enseignement privé au Maroc pour protester contre les mesures prises par le département de Mohamed El Ouafa au titre de l’actuelle rentrée scolaire, et qui visent, selon la Ligue, à porter atteinte à ce secteur.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-L’association « Kifaya » des chauffeurs de taxis dans la région de Tétouan observe lundi prochain un sit-in devant le siège du ministère de l’Equipement et du Transport en guise de protestation contre l’indifférence affichée par le ministère à l’égard des intérêts des chauffeurs de taxis.

-Les membres de la Ligue des partisans de l’autonomie au Sahara marocain dans les camps de Tindouf haussent le ton contre les responsables du front séparatiste: Ils sont décidé d’observer un sit-in à Rabouni au début de la semaine prochaine, tout en accusant la Fondation Kennedy d’avoir omis de signaler les crimes du polisario contre les séquestrés sahraouis et réaffirmant la connivence entre l’Algérie et la direction du polisario.

+AL ALAM+:.
-Istiqlal: Abdelouahed El Fassi indique que des parties influentes de l’extérieur du parti sont entrées en ligne et exercé de fortes pressions sur des membres du conseil national qui le soutenaient auparavant pour les pousser à changer d’avis et à voter pour Hamid Chabat. Suite à ces propos, Yasmina Baddou a indiqué que personne ne l’a contacté, qu’elle a opté pour Chabat trois mois avant le déroulement de ces élections et qu’elle n’a fait aucune déclaration de soutien au profit de Abdelouahed El Fassi, quant à Ahmed Toufiq Hejira, il a déclaré qu’il a assez cumulé d’expérience pour analyser et faire un choix en accord avec sa propre conscience.

-Le Maroc au cÂœur de l’équation de la solution internationale de la crise malienne après que le Premier ministre malien ait sollicité à New York le soutien du Royaume pour la mise en oeuvre d’une stratégie de sortie de crise dans son pays, et la diplomatie marocaine est à pied d’oeuvre pour faire intégrer le conflit autour du Sahara marocain dans l’approche globale concernant l’avenir de la région du Sahel et de l’Afrique du nord.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-UGTM: Bataille féroce pour succéder à Hamid Chabat à la tête de la centrale syndicale. Ainsi, une lutte acharnée est déclenchée entre Khadija Azzoumi, Mohamed Kafi Cherrat, Abdeslam Lebbar, Khalid Lahlou et Khalid Sbia pour présider aux destinées du bras syndical du parti de l’Istiqlal, qui devrait tenir un congrès extraordinaire en octobre prochain.

-La proposition d’élever l’âge de retraite provoque l’ire des fonctionnaires et des syndicalistes. Ils ont exprimé leurs craintes vis-à-vis de l’éventuelle augmentation de l’âge de départ à la retraite à 62 ans, voire même à 65 ans. Pour Larbi Habchi, représentant de la FDT au sein de la commission technique chargée de la réforme des régimes de retraite, « le gouvernement procède à des approches unilatérales et marginalisent les centrales syndicales », ajoutant que de telles décisions auront de lourdes conséquences sur la situation des salariés. Il a par ailleurs affirmé que la commission technique n’a pas encore achevé son travail, estimant que la retraite est une problématique sociétale qui doit être résolue à travers des décisions politiques et non pas à travers des mesures techniques.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Le retard dans l’annonce des résultats des études relatives à la réforme des Régimes de retraite, lancées depuis 2004 coûte à la CMR un déficit de l’ordre de 18 MMDH par an, au moment où des informations font état de l’intention du gouvernement d’élever à 62 ans l’âge du départ à la retraite.

-L’USFP hausse le ton contre le ministre de la justice, Mustapha Ramid à cause de son refus d’accorder la liberté provisoire à Khalid Alioua. Après l’annonce de la création d’un comité de soutien avec l’ancien PDG du CIH, des sources ont indiqué que d’autres mesures seront prises par le parti de la Rose pour réclamer la libération de Alioua.

-Après l’arrivée de Hamid Chabat à la tête de l’Istiqlal: Abdelilah Benkirane acceptera-t-il de procéder à un remaniement ministériel. Selon plusieurs sources, l’élection de Chabat pourrait faire accélérer les choses en raison des rapports très tendus entre le nouveau SG du PI et certains ministres istiqlaliens.

+ATTAJDID+:.
-Des instances et des acteurs des droits de l’Homme créent un comité de défense pour assister les personnes poursuivies dans le cadre de l’affaire des indemnités de Salaheddine Mezouar et Noureddine Bensouda. Ils ont affirmé que la poursuite en justice de fonctionnaires pour divulgation du secret professionnel et diffusion d’informations relatives aux indemnités perçues de fonds publics est en contradiction avec les engagements de l’ensemble des composantes de l’Etat de veiller à la consécration de la transparence, la reddition des compte et à la lutte contre la prévarication et avec les dispositions de la Convention des Nations Unies pour la lutte contre la corruption.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Imminente rencontre entre les composantes de la coalition gouvernementale qui sera consacrée à l’examen de l’organisation des prochaines échéances électorales prévues en 2013 et le SG du PPS, Nabil Benabdellah, indique qu’il n’y a point de différends de fond entre les ministres, ajoutant que l’appel à un remaniement ministériel est une « revendication légitime » mais elle ne doit pas intervenir dans la précipitation car elle sera sans intérêt.

+AL MOUNAATAF+:.
-Suite à l’échec du gouvernement dans le traitement du problème du déficit de la Caisse de compensation: Les prix du gaz butane devraient connaître une augmentation et les professionnels du secteur des hydrocarbures appellent, lors d’une réunion tenue récemment avec le ministre chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed Najib Boulif, à trouver des solutions raisonnables et réalistes à leurs revendications.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *