Revue de presse marocaine du 28/07/2012

0 commentaires, 28/07/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les titres à la Une de la presse quotidienne de ce samedi:.

+AL KHABAR+:.
-Affaire des indemnités perçues par Salaheddine Mezouar: Le député pjdiste, Abdelaziz Aftati revient à la charge et déclare: Abdelilah Benkirane, en tant que Chef du gouvernement, doit mettre fin à cette « mascarade » et ce en diligentant une enquête honnête concernant mes déclarations relatives à ces indemnités, et en entamant, par la suite, la procédure de poursuite contre Mezouar et le Trésorier général du Royaume, Noureddine Bensouda. Aftati a par ailleurs fait savoir qu’un conseiller français de l’ancien ministre des Finances a bénéficié lui aussi d’indemnités dont la valeur représente trois fois celles perçues par les secrétaires d’Etat.

-Le délégué général de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion, Hafid Benhachem, effectue des visites surprises, durant le mois de Ramadan, à certaines prisons pour s’enquérir de la situation dans ces établissements pénitentiaires. Au cours de ces visites, Benhachem a rencontré les responsables et le personnel de ces prisons ainsi que certains prisonniers qui lui ont présenté leurs doléances.

-Le président de la Chambre des représentants, Karim Ghellab déclare: la décision de procéder aux prélèvements sur les indemnités des députés absentéistes n’est pas une décision « personnelle » mais a été votée à l’unanimité. Il a précisé que cette décision a pour objectif non pas l’application des prélèvements et la dissuasion des députés, mais le développement de l’action parlementaire.

+AL MASSAE+:.
-Hassan Derham, membre du groupe de l’USFP à la Chambre des représentants, fait éclater un scandale au sein du parlement et déclare que le plus grand investisseur dans la région du Sahara était « un trafiquant de drogue », ajoutant que 90 pc de ceux qui effectuent des visites à l’étranger pour la défense de la première cause nationale ne se déplacent que dans le but de voyager et faire du shopping.

-Nabil Benabdellah, secrétaire général du PPS, critique implicitement les ministres pjdistes et met en garde contre « les discours populistes » pronés par certains membres du gouvernement. Dans ce sens, il a appelé à faire preuve de prudence et de vigilance face à ce genre de discours et réitéré la nécessité d’imposer un impot sur la fortune.

-Des affrontements à Rabat entre les partisans de Miloudi Moukhariq, le SG de l’UMT, et les camarades de Abdelhamid Amine, qui a été expulsé du syndicat, avant que les forces de l’ordre n’interviennent pour évacuer le siège de la centrale occupée par les sympathisants de Abdelhamid Amine qui ont mis la main sur les archives de l’Union.

+ASSABAH+:.
-Le scandale de dilapidation et de détournement de près d’un milliard de centimes éclaté il y a deux ans au sein de la direction régionale du Crédit agricole à Oujda entame un nouveau tournant: L’affaire dans laquelle cinq individus sont poursuivis, dont des responsables de la banque, a été déférée devant la Chambre des crimes financiers près la Cour d’appel de Fès.

-Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, décide sans tapage médiatique de baisser les primes des hauts fonctionnaires de la Présidence du Gouvernement et d’augmenter celles des petits fonctionnaires. La baisse en question a atteint 50 pc pour certains fonctionnaires qui perçoivent des indemnités et primes colossales et des sources proches du Chef du gouvernement n’écartent pas la possibilité que des ministères emboîtent le pas à Benkirane.

-Un sit-in observé jeudi devant le siège de l’UMT à Rabat se transforme en de violents affrontements entre les camarades de Abdelhamid Amine, expulsé du secrétariat général de l’Union, et les pro-Miloudi Moukhariq, le SG de la centrale syndicale. Suite à ces affrontements, la police est intervenue pour l’évacuation du siège régional du syndicat après avoir été investi par les camarades de Abdelhamid Amine.

-Le PAM menace de recourir à l’arbitrage royal concernant ses différends avec le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane. Selon des sources informées, le président du groupe du PAM, Abdellatif Ouahbi endosse à Benkirane la responsabilité du fossé qui s’est creusé entre l’institution législative et le Pouvoir exécutif, ajoutant que le Chef du gouvernement pousse vers la rupture entre les groupes parlementaires du PAM dans les deux chambres du parlement et la présidence du gouvernement à cause de l’hégémonie du pouvoir exécutif sur l’action parlementaire.

-Echange d’accusations et vives altercations verbales entre Abdelouahed El Fassi et Hamid Chabat au domicile de Karim Ghellab, et le comité des Cinq, créée pour désamorcer la crise autour du secrétariat général n’a pas réussi à convaincre l’un des deux protagonistes à se retirer de la course au poste du secrétaire général du parti de la Balance.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Des matraques et des jets de pierres dans des affrontements au siège de l’UMT à Rabat entre les partisans du SG de l’Union, Miloudi Moukhariq, et les membres expulsés du syndicat.

-Salaheddine Mezouar défie le gouvernement d’annuler le système des indemnités au sein du ministère des Finances. L’ancien ministre des Finances a ajouté que c’est le système d’indemnités qui a permis une hausse variant entre 10 et 20 pc des recettes fiscales du Maroc.

+RISSALAT AL OUMMA+ :.
-Des déclarations officielles contradictoires concernant l’annulation de la gratuité de l’Enseignement supérieur: Le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi a démenti que l’Exécutif ait pris la décision d’annuler la gratuité des études supérieures contrairement à ce qui a été annoncé par le ministre de tutelle, Lahcen Daoudi, quelques jours auparavant.

-Les enseignants des écoles primaires, titulaires du doctorat, brandissent la menace d’escalade à la prochaine rentrée scolaire afin d’inciter les responsables à répondre favorablement à leurs revendications. Selon des sources, cette colère et cette menace d’escalade est due à la décision du ministère de tutelle d’annuler les résultats des concours professionnels organisés en mai dernier.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Réunion de haut niveau, dans les prochains jours, entre les responsables libyens et leurs homologues marocains, selon la chaîne de télévision libyenne « Libya Al Horra » qui ajoute que cette rencontre sera axée sur la question de mauvais traitement affligé aux ressortissants libyens lors de leur entrée ou sortie du Maroc.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-La rencontre de Ramadan entre le ministère de l’éducation nationale et les syndicats déçoit le corps enseignant: Les syndicats de l’enseignement sortent presque bredouilles de leur rencontre avec le ministre de l’Education nationale Mohamed El Ouafa après que ce dernier ait évité de trancher la plupart des dossiers en suspens et à leur tête les dossiers des enseignants classés à l’échelle 9, des enseignants agrégés et de la promotion.

+AL MOUNAATAF+:.
-La Chambre des représentants compte recourir au Conseil constitutionnel pour une clarification juridique détaillée de l’article 100 de la Constitution après que le refus du Chef du gouvernement de se présenter à la séance mensuelle des questions orales, qui était prévue mercredi dernier. Abdelilah Benkirane a justifié son refus par le fait que la Constitution ne l’oblige à se présenter qu’une seule fois par mois devant l’une des deux chambres du parlement.

+LIBERATION+:.
-Mohamed Dahmani, SG du syndicat national de la santé publique déclare : « Rien n’a été entrepris pour en finir avec les dysfonctionnements dont souffre le secteur ». Une certaine déception semble prendre le dessus au sein du personnel de la santé et par la force des choses au sein des syndicats. Ainsi, pour Mohamed Dahmani, SG du syndicat national de la santé publique, affilié à la FDT: « autant nous étions favorables à la nomination de M. Houssein El Ouardi, autant notre déception est grande. Depuis qu’il préside aux destinées du département de la santé, M. El Ouardi semble se complaire davantage dans les discours que dans les actes ». Pour justifier ses propos, M. Dahmani a souligné que la situation n’a pas bougé d’un iota, puisque rien n’a été entrepris pour le moment pour en finir avec les dysfonctionnements et défaillances dont souffre le secteur.

+AL BAYANE+:.
-Des membres d’Annahj attaquent le siège de l’UMT à Rabat. Plusieurs personnes affiliées à la formation politique d’Annahj Addimocrati ont envahi de force, jeudi soir, le siège de l’Union marocaine du Travail (UMT) à Rabat, après une confrontation des syndicalistes qui se trouvaient à l’intérieur du siège. Les disciples d’Abdelhamid Amine se sont d’abord massés devant le siège régional de l’UMT, scandant des slogans contre ce qu’ils qualifient de « bureaucrates et corrompus » avant d’obliger les quelques syndicalistes présents à vider les lieux.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *