Revue de presse marocaine du 28/05/2013

0 commentaires, 28/05/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce mardi:.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Un protocole d’accord signé lundi avec la France: La chasse aux hackers est lancée. Les hackers marocains deviennent de plus en plus inquiétants. En effet, après avoir publié les chiffres de la cybercriminalité au Maroc et approuvé la Convention internationale sur la cybercriminalité tenue à Budapest en Hongrie le 23 novembre 2001 et le protocole additionnel à ladite convention, conclu à Strasbourg le 28 janvier 2003, le gouvernement fait un nouveau pas dans le sens de la lutte contre la cybercriminalité. Le Maroc a conclu, hier lundi, avec la France un protocole d’accord sur la cybercriminalité visant à renforcer les compétences des autorités marocaines en matière de cyber-sécurité, à travers les échanges d’expériences et d’informations. Le Maroc a autant à craindre de ses hackers qu’à attendre de ses « white hat », le tout est d’organiser la lutte et de renforcer la sécurité des réseaux et des infrastructures les plus sensibles.

-Assistance judicaire: Les avocats déclarent la guerre à Ramid. Après les greffiers et les juges, c’est au tour des avocats de hausser le ton face à Mustapha Ramid, ministre de la Justice et des libertés. La cause: la promulgation du décret relatif à la couverture des frais payés par les avocats dans le cadre des services rendus en matière d’assistance judiciaire. Dénonçant une mesure unilatérale prise sans concertation avec les premiers intéressés, l’Association des avocats a appelé lundi à un sit-in national dans toutes les Cours d’appel du Royaume. L’association pointe du doigt le contenu de ce décret, notamment les modalités de versement des ressources financières qualifiées d' »humiliantes » ainsi que leurs montants « dérisoires ».

-Un manque de complémentarité flagrant entre les productions des quatre pays: L’Accord d’Agadir sur la sellette. L’accord Quadra fait plancher les membres de la Chambre de commerce, d’industrie et de services de Rabat qui ont organisé, vendredi dernier, un séminaire sur « l’accord d’Agadir de libre-échange ». La Quadra, c’est le quatuor de pays -Maroc, Tunisie, Egypte et Jordanie- qui ont décidé en 2004 de jeter les bases d’une aire d’échange Sud-Sud comme préalable à une coopération intra-méditerranéenne conforme à l’appel de Barcelone. Annoncé à sa naissance comme l’un des événements les plus marquants du genre, mis en oeuvre avec l’espoir que d’autre pays s’y joindront en nombre à brève échéance, l’accord d’Agadir a permis de réaliser des résultats qui divisent à parts égales l’opinion publique. Pour les uns, il a réellement boosté le commerce extérieur des pays signataires, pour les autres, il a à peine suscité un friselis dans le mouvement des échanges entre les 4 pays.

+L’ECONOMISTE+:.
-Logement social: Les ventes au ralenti. Le logement social émet les premiers signes d’essoufflement dans de nombreuses villes. Trois ans après l’euphorie enregistrée au lendemain de l’entrée en application du dispositif de relance du logement social, le secteur se plaint de grosses méventes, surtout dans les provinces. Excepté l’axe Kénitra/El Jadida qui fait l’exception, les villes dites de province ont de nombreux stocks d’invendus et de chantiers à l’arrêt. En effet, depuis plusieurs mois, des promoteurs se plaignent de grosses méventes, voire de ralentissement de l’activité, principalement à Fès, Meknès, Oujda, Marrakech, Agadir, Béni Mellal et Khouribga. De l’avis d’un institutionnel, « le phénomène n’est pas une mauvaise chose car cela contribue à la stabilisation des prix avec une adéquation à la valeur réelle des biens. Mieux que cela, il y a un effort sur la qualité des produits ».

-Energie: Bonne nouvelle pour la compensation. La baisse du prix du baril se fait ressentir sur les comptes de l’Etat. La facture énergétique s’est contractée de 11 pc sur le 1er trimestre. Une tendance qui a un impact sur les charges dues au titre de la compensation qui se sont réduites de 32 pc à fin avril. Cela équivaut à un écart de valeur de 6,5 MMDH. Même les arrières de paiement vis-à-vis des pétroliers ont considérablement baissé. Cependant, les réductions de la facture énergétique et des charges de compensation ne sont pas uniquement à mettre à l’actif de la baisse des prix du baril. Globalement, les importations de produits énergétiques ont connu une réduction de 12,6 pc au 1er trimestre. En cette période, les importations des produits énergétiques ont totalisé 21 MMDH.

+LIBERATION+:.
-Dommages collatéraux d’une crise gouvernementale annoncée: Hamid Chabat est en tournée électorale et Abdelilah Benkirane invoque la légitimité des urnes. L’Istiqlal qui a du mal à assumer sa place au gouvernement est aujourd’hui en campagne électorale avant l’heure pour expliquer sa position. Ce qui était au départ une petite crise gouvernementale somme toute normale en démocratie se transforme en crise politique grave. Les dommages collatéraux sont bel et bien là: la non crédibilité du politique, le dégoût des citoyens et leur désaffection assurée des prochaines élections, sans parler de l’image du pays à l’international avec des investisseurs étrangers qui y pensent à deux fois avant de venir chez nous. Cette guerre fratricide est vraiment dommageable pour le Maroc. Une crise qui a mis à u l’incapacité des acteurs politiques à gérer des conflits internes.

-Greffiers et avocats exaspérés par Ramid. La gestion du département de la justice ne fait pas qu’exaspérer les seuls greffiers. Les avocats pour leur part se sont vus contraints d’organiser des sit-in de protestation pour dénoncer la prise de décision unilatérale que semble priser Mustapha Ramid. Le ministre avait, en effet, pris de la manière la plus discrétionnaire qui soit, le 9 mai dernier, la décision de publier le décret organisant l’assistance judiciaire dans le Bulletin Officiel, sans tenir compte des travaux de la commission commune représentant le ministre de la Justice et l’Association de l’Ordre des avocats. Pour l’Association, cette décision constitue un défi pour les avocats visant à les mettre devant le fait accompli.

+AL BAYANE+:.
En marge des Assemblées annuelles qui se déroulent à Marrakech: La BAD et ses partenaires discutent du futur de l’Afrique au Maroc. Les travaux des 48ème Assemblées générales de la BAD ont démarré, hier lundi à Marrakech. Au menu de ce conclave de 5 jours, les administrateurs de la Banque africaine de développement examineront avec leurs partenaires le futur de l’Afrique. Les 2.500 invités (entre ministres, gouverneurs de banques centrales et représentants d’institutions financières internationales) vont essayer de « convertir la phénoménale croissance de l’Afrique en une transformation réelle, à savoir une croissance forte partagée et écologiquement durable ». La stratégie de la BAD pour la période 2013-2022 traduit les aspirations de l’ensemble du continent africain. Cette Afrique nouvelle qui ne cesse de surprendre, autant par sa croissance économique que par ses richesses naturelles et démographiques.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Le SG de l’Istiqlal, Hamid Chabat accuse lors d’un rassemblement tenu, dimanche à Tétouan, le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane d' »avoir trahi le Premier ministre sortant, Abbas El Fassi », après s’être désengagé de respecter un accord conclu entre les deux hommes. Selon des sources partisanes, il s’agirait du procès verbal du 20 juillet 2011 conclu avec les diplomés chomeurs et de l’accord du 26 juillet signé avec les centrales syndicales. Lors de cette rencontre, Chabat a en outre affirmé que la situation sociale et politique s’empire jour après jour face à la persistance de Benkirane à faire fi des revendications légitimes de larges franges de la population, soulignant que son parti a décidé de se retirer du gouvernement après avoir été convaincu de l’impossibilité de coexister avec un parti qui a décidé de controler et d’avoir la mainmise sur le paysage politique.

-13.000 avocats se soulèvent contre le ministre de la Justice, Mustapha Ramid. Ils ont décidé d’observer, jeudi, des sit-in de protestation devant les différentes Cours d’appel du Royaume pour jeter la lumière sur les souffrances endurées par le corps des avocats surtout après la décision unilatérale du ministre de tutelle concernant l’assistance judiciaire, une décision qui a suscité la grogne de l’ensemble des avocats, et créé de vives tensions, selon le président de l’Association des barreaux du Maroc, Hassan Wahbi.

-Le gouvernement ne compte pas mettre à exécution le jugement rendu par le tribunal administratif de Rabat en faveur des diplomés chomeurs signataires du procès verbal du 20 juillet 2011 et qui ordonne leur intégration directe dans la fonction publique. Des sources concordantes ont révélé que le jugement ne concernait que 19 personnes qui avaient intenté une action en justice, alors que les autres diplomés chomeurs doivent intenter des actions similaires pour pourvoir en profiter, ce qui a été largement rejeté par les quatre coordinations des diplomés chomeurs.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Abdelilah Benkirane n’a pas l’intention de procéder à aucun remaniement ministériel avant 2014! Une source proche du PJD et du Chef de gouvernement a révélé qu' »il n’y aura pas de négociations avec Hamid Chabat que lorsque ce dernier fermera sa bouche et laissera les personnes raisonnables trouver une solution pour désamorcer cette crise ».

-Télécommunications: Les Emiratis proches de l’acquisition de l’opérateur « Maroc Telecom ». Des agences de presse internationales ont indiqué que l’émirati « Etisalat » a pris une longueur d’avance sur son rival qatari « Qtel » dans la course à l’acquisition de 53 pc du capital de Maroc Telecom, alors que des analystes ont fait savoir que de telles informations pourraient s’avérer infondées, ajoutant que ces dernières ont pour simple objectif d’inciter les autres candidats en lice à élever leurs offres.

-Le ministère de l’Intérieur s’apprête à réduire de la moitié le nombre des élus dans les grandes villes du Royaume, dans une mesure visant la révision du système de l’unité de la ville après 10 ans de son entrée en vigueur, selon le projet du découpage électoral remis par le ministère de l’Intérieur aux membres de la commission de l’Intérieur à la Chambre des représentants.

-Le début de la réforme de la Caisse de compensation: Le gouvernement se prononcera bientot. Dans une déclaration au quotidien, le ministre chargé des affaires générales et de la gouvernance, Mohamed Najib Boulif a indiqué que la question de l’aide directe en faveur des catégories démunies n’a pas encore été tranchée, faisant savoir que la réforme va se faire de manière graduelle et progressive et commencera par la récupération du soutien accordé à certaines entreprises qui consomment des produits pétroliers ou d’autres matières subventionnées tels que le sucre.

-Scandale! Un document révèle l’implication du Parti de l’Istiqlal dans la prolifération des bidonvilles à Casablanca. Le parti a réclamé son dédommagement pour son siège (d’une superficie de 160 M2) sis au bidonville « Thomas » au quartier de Sidi Moumen, selon une lettre adressée par un responsable du parti au directeur du holding « Al Omrane ».

+AL KHABAR+:.
-Face à la préoccupation des partis de la majorité et de l’opposition par les calculs et combats étriqués: La 21ème session ordinaire du sommet de l’UA, à Adis-Abeba, a connu l’adoption de plusieurs décisions hostiles au Maroc. Le Conseil exécutif de l’Organisation panafricaine a adopté une résolution portant approbation des recommandations de la commission africaine des droits de l’Homme et des peuples, qui soulignent la nécessité de parvenir à une solution durable au dossier du Sahara à travers la reconnaissance du principe de l’autodétermination.

-Dans une action inédite!: Les députés PAMistes interpellent, d’un seul coup, 25 ministres du gouvernement Benkirane. Le groupe parlementaire du PAM à la Chambre des Représentants a adressé 30 questions écrites pour l’interpellation de plus 25 ministres du gouvernement. Des sources concordantes ont indiqué que les questions visent à dévoiler la réalité concernant les projets dont la réalisation a été suspendue par le cabinet Benkirane et la situation des catégories sociales qui pourraient être victimes de cette mesure, ajoutant que ces questionnements portent aussi sur les mesures que le gouvernement compte entreprendre pour éviter aux Marocains de subir les répercussions de cette décision.

-Le président du conseil national du PAM, Hakim Benchemass tire à boulets rouges sur Abdelilah Benkirane. Lors d’une rencontre avec les présidents des communes issus du parti du Parti du Tracteur, Benchemass a accusé le SG du PJD et Chef de l’Exécutif d’avoir renoncé à sa mission en tant que commis de l’Etat et a transformé la scène politique en « un espace pour l’échange des injures et des insultes ». Il a également fait savoir que le PAM ne sera jamais le « petit mur » sur le dos duquel Benkirane mettra ses échecs.

+AL ALAM+:.
-Un grand scandale met le PJD dans une situation très embarrassante! Lors d’une conférence de presse, tenue dimanche dernier à Fès et encadrée par des responsables locaux et régionaux du PJD, des personnes ont affirmé que deux dirigeants du PJD, dont un parlementaire, les ont incité à semer des troubles à la ville de Fès dont le conseil est présidé par le SG de l’Istiqlal, Hamid Chabat en guise de représailles contre les dernières positions du parti de la Balance, notamment sa décision de se retirer du gouvernement Benkirane. Suite à ces déclarations, le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane et son ministre de la justice, Mustapha Ramid vont-ils diligenter une enquête judiciaire indépendante à ce sujet ou sont-ils eux aussi concernés par ce stratagème?.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Le SG du parti de l’Istiqlal, Hamid Chabat dévoile le plan du Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane relatif à l’augmentation des prix des carburants de manière progressive. Intervenant dimanche à Tétouan dans le cadre de sa tournée communicationnelle avec les militants istiqlaliens, Chabat a indiqué que Benkirane lui a soufflé les détails du plan visant à augmenter chaque mois de 20 centimes les prix des carburants pour que cette hausse atteigne 2 DH à fin 2013, et ce pour éviter toute réaction de la rue. Il a par ailleurs qualifié l’atermoiement du Chef de l’Exécutif en matière de promulgation des lois organiques relatives aux élections de préparatifs en vue d' »un coup d’état blanc contre les institutions ».

-Scandale au sein du ministère de la Communication! Saad Loudiyi, directeur du cabinet du ministre de tutelle, Mustapha Ramid s’apprête à devenir le nouveau SG du ministère. Le feuilleton des violations a commencé depuis le dépot des candidatures pour pourvoir ce poste directement auprès du secrétariat du ministre au lieu de la direction des affaires administratives comme prévu par la loi, ce qui a permis au directeur de cabinet du ministre de recevoir aux cotés de son dossier de candidature, celui des autres prétendants à ce poste. Par ailleurs, la commission qui sera chargée du traitement de ces candidatures a été mise en place par Loudiyi qui est l’un des responsables du Mouvement Unicité et Réforme (MUR), proche du PJD.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Hamid Chabat: « Le PJD est une extension du groupe des Frères musulmans en Egypte ». Lors d’un rassemblement du parti de l’Istiqlal dimanche à Tétouan, le SG du parti de la Balance a indiqué que « les frères de Benkirane s’apprêtent à la « confrérisation » de l’Etat.

-Le spectre de la faillite hante le dernier transporteur maritime marocain avant le début de la saison de retour des MRE. Les dettes d’IMTC (International Maritime Transport Corporation) ont atteint quelque 31 milliards de centimes et les indicateurs augurant de l’effondrement de la société de transport maritime ont commencé à se confirmer, en particulier dans les ports de Casablanca et de Tanger-Med où plusieurs bateaux de la compagnie sont bloqués à quai.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Après avoir refusé de porter atteinte à sa souveraineté nationale sur les provinces du sud, le Maroc pourra-t-il réagir à l’intransigeance de l’Union européenne en résiliant l’accord de pêche? Des diplomates européens ont indiqué que l’accord sur tous les aspects financiers et techniques pour le renouvellement de l’accord de pêche entre le Maroc et l’UE est resté sans effet à cause de la clause relative à la manière d’intégration des eaux des provinces du sud du Maroc dans l’accord, notant que tous les indicateurs laissent penser que le Maroc ne va pas accepter le renouvellement de cet accord si certains pays européens persistent à considérer le Sahara marocain comme étant « une zone spéciale ».

-Les avocats décident de suspendre leurs prestations dans le cadre de l’assistance judiciaire et d’organiser des sit-in dans toutes les Cours d’appel jeudi prochain. Cette action a pour objectif de dénoncer la décision unilatérale du ministre de la Justice et des libertés, qui a publié le 9 mai dernier le décret régissant l’assistance judiciaire dans le Bulletin officiel, sans tenir compte des travaux de la commission commune représentant le ministre de la Justice et l’Association des barreaux des avocats.

+AL MOUNAATAF+:.
-Tension exacerbée dans le secteur de la Justice: Les juges et les avocats boycottent le ministre de la Justice et des libertés. Le Conseil national du club des magistrats du Maroc a décidé de suspendre tout dialogue avec le ministère de tutelle à cause de l’absence d’une réelle volonté chez le gouvernement d’assurer la protection nécessaire pour les juges contre les agressions et les menaces dont ils sont victimes. Pour leur part, les avocats ont suspendu leurs services dans le cadre de l’assistance judiciaire et annoncé l’organisation de sit-in en guise de protestation contre la décision unilatérale du ministre de la Justice de publier le décret sur l’assistance judiciaire dans le Bulletin officiel, sans tenir compte des travaux de la commission commune représentant le ministère et l’Association des barreaux des avocats.

+ATTAJDID+:.
-L’homme d’affaires Karim Tazi ne regrette pas d’avoir voté en faveur du PJD. Invité par le groupe parlementaire PJD à la Chambre des représentants hier lundi, Tazi a indiqué que la lutte contre l’économie de rente ne passe pas seulement par la publication des listes, mais par le ciblage du secteur de l’immobilier, source du pouvoir économique et politique. Il a également souligné que le référentiel islamique n’est pas suffisant pour considérer un parti comme allié, appelant le parti de la Lampe à s’adresser aux véritables démocrates « même s’ils sont laïcs ».

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *