Revue de presse marocaine du 28/04/2012

0 commentaires, 28/04/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les titres à la Une qui retiennent l’attention de la presse quotidienne de ce samedi:.

+AL MASSAE+:.

-Mohamed Hamdaoui, président du Mouvement Unicité et Réforme (MUR) tire à boulets rouges sur les ministres du gouvernement Benkirane en les accusant de « soumission » aux lobbies de la prévarication. Dans une lettre d’une extrême virulence, le président du MUR souligne que les Marocains qui ont voté en faveur des Islamistes pour qu’ils mènent des réformes attendent des résultats concrets, et non pas des plaintes quant à l’existence de poches de résistance. Il a aussi fait savoir que le MUR ne sera jamais une cellule relevant du gouvernement qui adhère totalement à son agenda.

-Mustapha Ramid sollicite le soutien de SM le Roi à ses projets pour la réforme de la justice. Des sources indiquent que SM le Roi a reçu le ministre de la Justice et des libertés à la demande de ce dernier pour évoquer la situation des magistrats et les moyens pour l’amélioration de leurs conditions sociales.

-Mustapha El Khalfi déclare qu’il n’a pas l’intention de démissionner de son poste et qu’il défendra avec force la mise en oeuvre des dispositions de la Constitution, précisant qu’il n’est pas venu pour menacer les acquis mais pour les défendre et les protéger.

-Youssef Bilal, membre du Bureau politique du PPS démissionne du parti et l’accuse de défendre l’économie de rente à travers la participation au gouvernement Benkirane. Il affirme que les dirigeants du PPS ne sont pas qualifiés pour lutter contre la corruption.

-Après les sorties médiatiques des ministres PPS contre leurs collègues PJDistes, Salaheddine Mezouar rencontre « en secret » Abdelilah Benkirane. Des informations font état d’une éventuelle participation du RNI au gouvernement, alors que des sources indiquent qu’au terme de cette réunion, Benkirane a donné son accord pour assister au 5ème congrès national du parti de la Colombe.

-Le courant réformateur boycotte les travaux du 5ème congrès national du RNI. El Aydi Zerouali, membre du mouvement indique les 800 membres du courant ont boycotté le congrès dont les travaux ont été ouverts vendredi à Rabat.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.

-SM le Roi reçoit Mustapha Ramid et apporte Son soutien au projet de réforme de la justice: Le ministre de la Justice et des libertés a reçu le soutien royal au projet de réforme du secteur. Ramid pourra-t-il réussir un chantier où ses prédécesseurs ont échoué?.

-Mustapha El Khalfi déclare qu’il ne démissionnera pas et qu’il restera un fervent défenseur de la mise en oeuvre de la Constitution et de la bonne gouvernance. Le ministre de la Communication, porte parole du gouvernement indique que les cahiers des charges sont désormais entre les mains du gouvernement qui décidera des mesures à prendre.

+ASSABAH+:.

-SM le Roi reçoit Mustapha Ramid sans la présence de Abdelilah Benkirane pour l’accélération de la réforme de la justice. Des sources révèlent qu’au cours de cette audience royale, le ministre a présenté les mesures prises par le ministère concernant le dialogue national sur la réforme de la justice qui a coïncidé avec la menace de démission brandie par le ministre de tutelle.

-Benkirane retire le dossier de l’emploi à Abdelouahed Souhail et le confie au ministre d’Etat Abdallah Baha qui présidera la Commission interministérielle qui sera chargée du suivi du dossier et de la prise des mesures liées à l’emploi conformément aux dispositions de la Constitution et la législation en vigueur pour la garantie de l’égalité des chances.

-Le projet de loi organique sur la grève devant le parlement avant le mois de juin prochain: Le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle Abdelouahed Souhail affirme que le gouvernement est décidé à présenter ledit projet au parlement pour son adoption avant le mois de juin.

-Mustapha El Khalfi souligne qu’il continuera à défendre les cahiers des charges du pole audiovisuel public et affirme que le ministère de la Communication a achevé sa mission et que le projet est entre les mains du gouvernement. Le ministre affirme aussi qu’il ne renoncera pas à défendre avec force ce projet et qu’il ne démissionnera pas de son poste.

+AL KHABAR+:.

-Mustapha El Khalfi affirme qu’il ne démissionnera pas de son poste et qu’il mènera une bataille acharnée pour la mise en oeuvre des dispositions de la nouvelle Constitution. Dans sa réponse en commission aux questions des différents groupes parlementaires, le ministre souligne que seul le peuple marocain décidera de la suite à donner à ces cahiers des charges.

-Le ministre de l’Education nationale, Mohamed El Ouafa adresse une note aux responsables des délégations du ministère dans laquelle il exige la présentation de rapports quotidiens sur ce qui est publié sur les colonnes des journaux. Dans cette note, le ministre insiste sur la nécessité du suivi par les responsables et délégués du ministère à travers le Royaume de toute les informations publiées par la presse écrite pour prendre connaissance des contraintes entravant la réalisation des projets de réforme du système d’éducation.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+ :.
-Une mouture amendée des cahiers des charges du pole audiovisuel public sera fin prête dans trois semaines afin de dépasser la crise suscitée par ces cahiers: Mustapha El Khalfi indique que la mission du ministère de la Communication est finie après avoir élaboré ces cahiers qui sont désormais entre les mains du gouvernement.

-Soutien royal au plan de Mustapha Ramid pour la réforme du secteur de la Justice: Des sources proches du ministre de la Justice et des Libertés indiquent que Ramid a présenté à SM le Roi le programme élaboré par son département pour la réforme du secteur de la Justice et qui sera lancé par un dialogue sur la réforme du système judiciaire.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Noubir El Amaoui menace de boycotter le dialogue social. La CDT accuse le gouvernement de vouloir imposer une méthodologie unilatérale qui aboutira à porter atteinte au rendement de l’institution du dialogue social, ajoutant que le prélèvement sur les salaires des fonctionnaires grévistes sera une arme mise par le gouvernement à la disposition du Patronat.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+ :.
-Le débat autour des cahiers des charges du pole audiovisuel public continue de préoccuper l’opinion publique: Mustapha El Khalfi indique qu’il ne démissionnera pas de son poste et que ces cahiers des charges sont maintenant entre les mains du gouvernement, alors que Hassan Tarik, l’un des dirigeants de l’USFP, souligne que si la HACA avait mené à bien son travail, le pays aurait évité toute cette tension.

-Youssef Bilal, membre du bureau politique du PPS, annonce sa démission du parti du Livre et accuse sa direction de « défendre les intérêts des nouveaux colonisateurs et l’économie de rente ». Dans sa lettre de démission, il indique que les ministres PPS participant au gouvernement sont non qualifiés pour défendre l’identité nationale, la dignité, la justice sociale et la lutte contre la corruption.

+AL ALAM+ :.
-Le projet de loi de Finances mis à rude épreuve à la Chambre des conseillers: La faible présence des conseillers et les débats « froids » autour de ce texte démontrent que les esprits des conseillers sont ailleurs.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-L’UMT et la CDT refusent la méthodologie du dialogue social et mettent en gardent contre toute atteinte au droit de grève.

+AL MOUNAATAF+:.
-Les victimes de l’affaire « Annajat » réclament la poursuite des véritables coupables dans ce dossier, au moment où le tribunal de première instance à Ain Sebaa reporte l’examen du dossier au 13 juin prochain.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Des sensibilités politiques marocaines et étrangères prennent part aux travaux du 5ème congrès du RNI: Salaheddine Mezouar, président du parti se réconcilie avec Mustapha El Mansouri, balisant ainsi la voie pour briguer un 2ème mandat à la tête du parti.

-Abdelilah Benkirane délègue à Abdellah Baha le dossier de l’emploi, en le désignant à la tête d’une commission interministérielle qui sera chargée du suivi du dossier de l’emploi dans la fonction publique.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Audiovisuel : El Khalfi défend ses cahiers des charges devant les députés. La polémique autour des cahiers des charges du pole audiovisuel public se poursuit au Parlement. Vendredi, le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a défendu bec et ongles ses choix devant les députés au sein de la Commission de l’enseignement, de la communication et de la culture. Et ce, en présence des hauts responsables des deux chaînes nationales, notamment Salim Cheikh et Fayçal Laraïchi. En dépit de toutes les critiques qui lui ont été adressées au cours des dernières semaines, le responsable gouvernemental est resté fidèle au même raisonnement.

+AL BAYANE+:.
-Médias audiovisuels publics : le gouvernement se saisit des cahiers des charges. Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi a fait savoir jeudi que les cahiers des charges des médias audiovisuels, objet d’une vive polémique de la part de plusieurs parties, sont entre les mains du gouvernement, laissant entendre que c’est à lui de trancher.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *