Revue de presse marocaine du 28/03/2015

0 commentaires, 28/03/2015, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres développés par les quotidiens paraissant samedi 28 mars 2015:

Le Matin.:

– Sa Majesté le Roi Mohammed VI a procédé, vendredi au quartier universitaire Madinate Al Irfane à Rabat, à l’inauguration de l’Institut Mohammed VI de formation des Imams, morchidines et morchidates, un projet pilote qui consacre le rayonnement religieux du Royaume et son attachement aux préceptes fondamentaux de l’Islam. Mobilisant des investissements de l’ordre de 230 millions de dirhams, le nouvel établissement, destiné à accueillir des Imams marocains et d’autres originaires de pays arabes, africains et européens, est l’expression du rôle suprême d’Imarat Al Mouminine, garante de la pratique religieuse de l’Islam authentique, par essence tolérant et ouvert, basé sur le dogme Achaârite, le rite malékite et le soufisme sunnite.

Al Bayane.:

– Politique de bon voisinage Maroc-UE: Un bilan 2014 jugé positif et satisfaisant. Un récent rapport d’évaluation des actions mises en oeuvre dans le cadre de la politique de bon voisinage (PEV) entre le Maroc et l’Union européenne (UE), couvrant la période allant du 1er janvier au 31 décembre 2014, est qualifié de satisfaisant. Le Maroc poursuit son processus de réforme et de mise à niveau de son économie. Plusieurs avancées ont été réalisées dans plusieurs domaines (réforme de la justice, migration, régionalisation, code de la presse, lois organiques des finances, ratification du protocole facultatif se rapportant à la Convention des Nations unies contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants (OPCAT). Néanmoins, certaines régressions ont été enregistrées, notamment pour ce qui est des projets de loi sur l’accès à l’information et de lutte contre la corruption.

– Forum social mondial de Tunis: La délégation algérienne rappelée à l’ordre. Le comité d’organisation du 13ème Forum social mondial (FSM), qui se tient actuellement à Tunis, a dénoncé « avec vigueur » les agressions de la délégation algérienne à l’encontre des membres de la délégation marocaine prenant part à cette manifestation, soulignant que ces provocations constituent un « flagrant déni » des principes de la Charte du forum. Le comité d’organisation du FSM a indiqué, dans un communiqué, avoir « suivi avec beaucoup d’inquiétude les incidents qui ont eu lieu au cours de la journée du 25 mars au sein de l’espace du forum et qui ont perturbé le déroulement de quelques activités », précisant que « ces incidents, qui ont été provoqués par quelques groupes de participants de la délégation algérienne et ce, malgré la mise en garde et l’appel du comité publié le 24 mars, sont un flagrant déni des principes de la Charte du FSM ».

L’Opinion.:

– Opération « Tempête décisive » en soutien de la légitimité au Yémen: Participation marocaine à la coalition arabe contre les Houthis. Le Maroc a décidé d’apporter toutes les formes d’appui à la coalition pour le soutien de la légitimité au Yémen dans ses dimensions politique, de renseignement, logistique et militaire, indique jeudi un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la coopération. La décision du Maroc s’inscrit en réponse à la demande de Son Excellence M. Abd Rabbou Mansour Hadi, président légitime de la République yéménite et part du soutien à la légitimité au Yémen et de la solidarité avec ses partisans. Une décision qui s’inscrit aussi dans l’engagement continu quant à la défense de la sécurité du Royaume d’Arabie saoudite frère et d’Al Haram Acharif, et celle des autres pays du Conseil de coopération du Golfe auquel le Royaume du Maroc est lié par un partenariat stratégique multidimensionnel.

– Crise libyenne/Pourparlers de Skhirate: Un « grand pas positif » dans le dialogue inter-libyen. Le vice-président du parlement libyen internationalement reconnu, dit « parlement de Tobrouk », et président de sa délégation aux pourparlers de Skhirate, Mohamed Ali Chouaib, a déclaré, jeudi en fin d’après-midi, que les derniers développements dans ces négociations, notamment la présentation par la mission d’appui des Nations unies pour la Libye (MANUL) d’une batterie d’idées en vue d’une solution globale à la crise libyenne, constituent un « grand pas positif ». « Nous avons commencé à nous approcher beaucoup de la paix, de la stabilité et de la sécurité en Libye » au terme de ce dernier round de pourparlers politiques inter-libyens qui a pris fin jeudi à Skhirate, a-t-il affirmé lors d’un point de presse, notant que les idées et les concepts sont désormais « plus clairs ».

Libération.:

– ?Le sale jeu de l’Algérie perturbe les travaux du Forum social mondial. Lâcheté, méchanceté et barbarie sont des qualificatifs idoines pour décrire le comportement de la délégation algérienne au Forum social mondial. Alors que celui-ci déployait de louables efforts en vue d’assurer des conditions favorables pour un débat de fond, ils ont préféré, au cours de la matinée de jeudi dernier, jouer les trouble-fêtes et gâcher l’occasion d’engager un débat avec des personnes responsables. Une centaine d’Algériens en casquettes vertes et drapeaux à la main se sont infiltrés dans l’amphithéâtre. Dix d’entre eux se dirigèrent directement vers les intervenants, mais les organisateurs maîtrisèrent rapidement la situation.

Assahra Al Maghribia.:

– Sa Majesté le Roi Mohammed VI a procédé, vendredi au quartier universitaire Madinate Al Irfane à Rabat, à l’inauguration de l’Institut Mohammed VI de formation des Imams, morchidines et morchidates, un projet pilote qui consacre le rayonnement religieux du Royaume et son attachement aux préceptes fondamentaux de l’Islam. Mobilisant des investissements de l’ordre de 230 millions de dirhams, le nouvel établissement, destiné à accueillir des Imams marocains et d’autres originaires de pays arabes, africains et européens, est l’expression du rôle suprême d’Imarat Al Mouminine, garante de la pratique religieuse de l’Islam authentique, par essence tolérant et ouvert, basé sur le dogme Achaârite, le rite malékite et le soufisme sunnite.

Assabah.:

– La Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS) a renforcé le contrôle sur les remboursements des soins dentaires après avoir relevé des dysfonctionnements dans les soins remboursés par l’Assurance maladie obligatoire (AMO). La CNSS a signé une convention avec 60 médecins-dentistes afin de traiter les dossiers relatifs au remboursement à Casablanca et dans les autres directions régionales relevant de la Caisse, et ce, en vue d’accélérer le rythme du traitement des dossiers en suspens et réduire de 40 à 6 jours la durée de remboursement .

Bayane Al Yaoum.:

– Un groupe de réseaux, de coalitions et d’organisations de la société civile, représentant les composantes des mouvements féminin et des droits de l’Homme, ont appelé la commission interministérielle, chargée d’examiner les amendements et les observations proposés par les ministres au sujet du projet de loi relatif à l’Autorité pour la parité et la lutte contre toutes les formes de discrimination, à procéder à une révision radicale de ce texte de manière à respecter les « principes de Paris » concernant le statut des institutions nationales pour la promotion et la protection des droits de l’Homme. *Al Massae.:

– Les syndicats montent au créneau et appellent à une grève nationale dans le secteur de la fonction publique. A l’approche de la Fête du travail et dans un nouvel épisode reflétant le climat tendu entre les syndicats et le gouvernement, l’Union marocaine du travail (UMT) a appelé à une grève dans le secteur de la fonction publique, le 2 avril prochain. L’Union syndicale des fonctionnaires a indiqué que la décision d’observer cette grève a été dictée par « l’intransigeance du gouvernement qui cherche à instrumentaliser le dialogue social pour faire passer ses plans régressifs, notamment en matière de retraite ».

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

– Bank Al Maghrib ouvre la porte de la médiation bancaire aux grands comptes. La banque centrale vient de lancer, via le Centre marocain de médiation bancaire (CMMB), un nouveau recours pour les grands comptes ayant un litige avec les banques et les sociétés d’assurance dans des affaires dont les montants dépassent 1 million de dirhams. En clair, le CMMB offre une solution alternative au circuit judiciaire en cas de litige entre une banque et un client. C’est aussi une solution plus rapide puisqu’elle permet de gérer les litiges dans un délai de trois mois maximum, comme l’explique Mohamed El Ghorfi, directeur du Centre.

– Vérification des listes électorales: Plus de 180.000 personnes radiées à cause d’une double inscription. Sur un total de 14.492.495 inscrits sur les listes électorales, les noms de 180.351 personnes ont été radiés parce qu’ils ont été inscrites deux fois, alors que 63.302 personnes ont été radiées des listes électorales pour d’autres raisons dont le décès.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Le conseil communal de la ville de Casablanca reporte l’examen du dossier des sociétés de développement local. Les groupes politiques au sein du conseil communal de Casablanca ont décidé de reporter la discussion des nouvelles attributions des sociétés de développement local à la session de juillet. Certains groupes politiques avaient menacé de voter contre ces attributions, notamment le groupe du Rassemblement national des indépendants (RNI), premier allié du président du Conseil, qui a exigé de soumettre aux conseillers les contrats de gestion avant de passer au vote.

Al Alam.:

– La deuxième vice-présidente de la Chambre des représentants, Kenza El Ghali, a affirmé, mercredi à Panama City, que le Maroc a présenté une proposition basée sur la paix et le consensus pour le règlement du conflit du Sahara. Intervenant lors d’une rencontre sur le militantisme de la femme marocaine pour la liberté, organisée par le parti révolutionnaire démocratique au Panama, Mme El Ghali, également membre du comité exécutif du parti de l’Istiqlal, a souligné que le Royaume a présenté, dans le cadre de ses efforts pour le règlement du conflit artificiel autour du Sahara marocain, un plan d’autonomie élargie qui garantit aux populations des provinces du sud la gestion de leurs propres affaires sous souveraineté marocaine.

Al Haraka.:

– SM le Roi Mohammed VI s’est entretenu jeudi au téléphone avec Son frère, le Serviteur des Lieux Saints, le Roi Salmane Ibn Abdelaziz Al Saoud, Souverain d’Arabie saoudite, indique un communiqué du Cabinet Royal. Lors de cet entretien, les deux chefs d’Etat ont examiné la situation en République du Yémen et les développements que connaît la région en général. A cette occasion, SM le Roi a réitéré au Roi Salmane la décision du Maroc d’apporter toutes les formes d’aide et de soutien à la coalition pour contribuer à une solution à la crise au Yémen et rétablir la légitimité dans ce pays frère, y compris la mise à la disposition de la coalition des Forces Royales Air basées aux Emirats Arabes Unis. Le Serviteur des Lieux Saints a remercié SM le Roi pour la solidarité et le soutien apportés par le Maroc à l’Arabie saoudite et à l’ensemble des pays du Conseil de Coopération du Golfe. *Al Assima Post.:

– Le Chef du gouvernement réitère sa promesse de soutenir les personnes handicapées. S’exprimant lors de la cérémonie de remise du prix Tamayouz, organisée mercredi soir à Casablanca par le ministère de la Solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, Abdelilah Benkirane a affirmé qu’il n’a pas failli à ses promesses d’aider les personnes en situation de handicap et qu’il a répondu positivement à la demande du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) et du Conseil économique, social et environnemental (CESE). Le gouvernement est déterminé à accorder une aide à cette frange de la société dans les plus brefs délais, a-t-il assuré.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– Ilyass El Omari, un des leaders du Parti authenticité et modernité (PAM), met en garde le Parti du développement et de la justice (PJD) contre les dérapages et les violences verbales. Ilyass El Omari, qui était l’invité de l’émission télévisée « 90 minutes » de la chaîne « Médi1 TV », a appelé le Chef du gouvernement à faire la distinction entre les déclarations qu’il fait en tant que secrétaire général du PJD, et celles qu’il donne en sa qualité de Chef du gouvernement. Le dirigeant du PAM a également écarté toute alliance future entre son parti et le PJD étant donné que « les deux partis politiques ont des projets et des référentiels différentes ».

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *