Revue de presse marocaine du 29/03/2013

0 commentaires, 29/03/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce vendredi:.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
– La BM débloque un nouveau prêt au Plan Maroc Vert: 2 milliards DH en gage de confiance. Après quelques jours de l’octroi d’un don de 6,44 millions de dollars visant à accompagner la mise en Âœuvre de l’agriculture solidaire, la Banque Mondiale (BM) renouvelle son engagement au profit de ce secteur vital de l’économie nationale. Le soutien de la BM à l’agriculture marocaine est indéniable. Le nombre de prêts accordés au Maroc depuis le lancement de la stratégie agricole témoigne de l’implication du département de Simon Gray dans la promotion de la culture agraire au Royaume et la modernisation de ses outils de travail. Environ 1,9 milliard de dirhams (203 millions de dollars) ont été débloqués, mercredi, afin de doper la modernisation du secteur agricole.

-Situation économique: Le PPS tire la sonnette d’alarme. La situation préoccupante que traverse l’économie nationale a été au centre de la réunion du bureau politique du PPS, mercredi dernier. « Aujourd’hui, il faut plus que jamais prendre des initiatives et lancer sans retard les réformes économiques et sociales capables d’éviter à notre pays les menaces de la crise financière », souligne un communiqué du parti. La réaction du PPS intervient quelques jours après les avertissements formulés par Abdellatif Jouahri. Partant du constat selon lequel les principaux partenaires du Maroc souffrent d’une grave récession, le PPS relève l’urgence quant à la nécessité d’élaborer des réponses audacieuses et réalistes.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Maroc-Banque mondiale: Un prêt de 203 millions de dollars pour le Plan Maroc Vert. La Banque mondiale (BM) revient à la charge, en apportant un nouveau soutien au secteur agricole national, sous forme d’un autre prêt au Plan Maroc Vert. D’un montant de 203 millions de dollars, ce financement, qui est un Prêt de la politique de développement, vise à promouvoir la modernisation du secteur agricole au Maroc. Il est à noter qu’un premier prêt de ce genre avait déjà été approuvé en mars 2011 au profit du Maroc. Objectif : appuyer les réformes clés prévues dans le plan national afin de renforcer les marchés intérieurs, venir en aide aux petits producteurs, renforcer les services agricoles et améliorer la distribution d’eau d’irrigation.

-Employés domestiques: la protection juridique se fait toujours attendre. L’affaire de la jeune domestique décédée à Agadir, suite aux supposées maltraitances infligées par ses employeurs, est parvenue jusqu’au Parlement. Ce triste drame a été soulevé par les membres de la commission des secteurs sociaux à la Chambre des représentants, qui tenaient une réunion consacrée à la discussion du projet de loi 18.12 portant sur l’indemnisation en cas d’accidents de travail. C’est ainsi que la députée Saâdia El Bahi, du groupe socialiste, a interpellé Abdelouahed Souhail, ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle sur la protection juridique censée profiter aux ayants droit des victimes de maltraitances et de violences exercées par les employeurs. Mme El Bahi a rappelé que ce genre de drame avait tendance à se répéter, d’où la nécessité de se pencher sur la question de la couverture juridique des ayants droit des victimes. L’indignation de cette députée a été largement partagée par beaucoup de ses pairs. De son coté, le ministre était du même avis. Il estime qu’il est nécessaire de mettre en place un cadre juridique qui prohibera le travail des mineurs. Selon le responsable gouvernemental, la promulgation d’une loi s’impose pour garantir une protection juridique à travers la précision du type de relations entre l’employé et l’employeur et la détermination du salaire.

+LE SOIR ECHOS+:.
-Sahel-Sahara: Ross craint la déstabilisation de la région. Il y a belle lurette déjà que le lien entre Al-Qaïda et le polisario était établi et leur connivence avérée! La vérité est celle de la Palice, mais elle semble prendre consistance depuis que Christopher Ross, envoyé spécial des Nations unies au Sahara, en a plus ou moins souligné la menace. L’interrogation aujourd’hui est de savoir si la perception du conflit du Sahara ne devrait-elle pas être modifiée pour pointer le danger de terrorisme sur lequel les responsables marocains ne cessent de tirer la sonnette d’alarme! Depuis quelques mois, en effet, la presse internationale, preuves à l’appui, rappelle que les jeunes sahraouies, embrigadés dans les camps de Tindouf, ne supportent plus leur situation, ni les affres qui leur sont infligées et désertent les lieux pour rejoindre, en désespoir de cause, les rangs d’Al-Qaïda!

-Droit d’accès à l’information: le grand bémol! Déposé ce 6 mars auprès du SG du gouvernement, l’avant-projet de loi sur le droit d’accès à l’information n’est pas pour plaire aux professionnels, confrontés quotidiennement au périlleux exercice de « soutirer » une information à un responsable gouvernemental sans se sentir trop manipulé. L’avant-projet de loi relatif au droit d’accès à l’information a donc de quoi inquiéter. Certains articles du projet laissent penser que la bataille pour l’accès à l’information est loin du bout du tunnel.

+L’ECONOMISTE+:.
-Enquête L’Economiste-Sunergia: Insubmersible Benkirane. En un peu plus d’un an de pouvoir, il conserve un courant de sympathie plus que confortable. L’année dernière, le sondage avait montré le Chef de gouvernement à la tête d’un énorme capital de sympathie: 88 pc d’opinions favorables qui disaient leur optimisme, voire leur grand optimisme. Aujourd’hui, son capital est écorné de 22 points, certes, mais il reste confortable, très confortable avec un score de 64 pc de satisfaits et très satisfaits. Pour être parfaitement exact, il faudrait dire que ce capital de satisfaction est d’abord celui de Benkirane lui-même, appuyé de quelques lieutenants: El Ouardi à la santé, Rebbah au Transport et Ramid à la Justice.

-Accès à l’information: Le projet de loi fait déjà des remous. Le texte a été longtemps attendu. Le projet de loi sur le droit d’accès à l’information a été enfin mis en ligne sur le site du Secrétariat général du gouvernement. Une législation prévue par l’article 27 de la Constitution. Le projet de loi est censé concrétiser les dispositions dudit article en matière d’accès à l’information. Mais à y voir de près, « il donne l’impression de reprendre d’une main ce que la Constitution a donné de l’autre », commente Hassan Ouazzani, professeur universitaire spécialiste du droit constitutionnel et membre de l’Observatoire marocain de l’administration publique.

+LIBERATION+:.
-Sur fond de crise économique, la majorité est confrontée à de nouvelles frictions. Rencontre au sommet pour la majorité qui devait se réunir de nouveau dans la soirée du jeudi 28 mars. Une réunion qui, selon des ténors de la coalition au pouvoir, ne devrait pas se dérouler sans frictions. Et pour cause. A la dernière rencontre de la majorité, Nizar Baraka, le ministre istiqlalien de l’Economie et des Finances, a présenté un tableau inquiétant de la situation économique du pays. A l’issue de cet exposé « alarmant », les quatre partis de la majorité ont convenu d’en débattre et de proposer des solutions concrètes lors de la réunion de jeudi.

+AL BAYANE+:.
-Salon international de l’édition et du livre: A la découverte de la diversité culturelle. La 19e édition du Salon international de l’édition et du livre (SIEL) s’ouvrira ce vendredi à la foire de Casablanca et se poursuivra jusqu’au 7 avril 2013. Cet événement incontournable porte au plus haut la qualité et l’exigence de la production éditoriale. Le Salon du Livre de Casablanca c’est aussi l’assurance pour les maisons d’édition de petite taille d’être visibles.

+L’OPINION+:.
-Programme pilote de promotion de sacs écologiques en toile: Quand économie sociale locale et protection de l’environnement vont de pair. Dans le cadre de la mise en Âœuvre du programme pilote de promotion du sac écologique en toile, développée par le ministère de l’Energie, des mines, de l’eau et d l’environnement et le ministère délégué des Affaires générales et de la gouvernance, une cérémonie de signature de conventions de partenariat entre les deux ministères et les coopératives bénéficiaires a été organisée mercredi à Rabat. Ce programme vise à encourager et à mettre en place des alternatives écologiques aux sacs en plastique, à travers la production de sacs en toile par des coopératives de couture et leur distribution aux ménages par des associations environnementales locales. Il permettra aussi la production d’environ 3 millions de sacs écologiques en toile et à l’amélioration du chiffre d’affaires d’environ 150 coopératives.

+AL KHABAR+:.
-De hauts responsables de la Protection civile au box des accusés et les décisions de limogeage et de suspension touchent 70 éléments. Les éléments de la brigade nationale relevant de l’état-major de la Gendarmerie royale ont auditionné plus de 80 responsables à la Protection civile sur fond du scandale de recrutement de plusieurs éléments via des diplomes falsifiés. Des sources sûres ont souligné la gravité des chefs d’accusation auxquels sont confrontés de hauts responsables de la Protection civile, dont certains sont accusés de complicité puisqu’ils étaient au courant de cette affaire de faux diplomes.

-Des salafistes détenus dans le cadre d’affaires de terrorisme ont observé durant deux jours consécutifs un sit-in à la prison de Zaki à Salé en signe de protestation contre la non application de l’ordre du juge d’instruction prévoyant leur transfert vers le pavillon réservé aux détenus islamistes à la prison de Salé 2. Suite à ce mouvement de protestation, la direction de la prison a convoqué certains de ces détenus avec qui elle a engagé un dialogue pour parvenir à une solution pour mettre un terme au sit-in.

-L’ambassadeur du Maroc aux Emirats arabes Unis, Mohamed Ait Ouali a élaboré un rapport « noir » au sujet des agissements du sélectionneur national Rachid Taoussi lors du stage de préparation effectué par les Lions de l’Atlas à Dubai. Des sources bien informées ont révélé que le diplomate marocain a visité à trois reprises le lieu de concentration et constaté l’absence de Taoussi qui profitait de la non présence du président de la délégation, Karim Alem pour quitter les lieux en compagnie de ses amis, dont un agent de joueurs.

-Le groupe parlementaire du PAM à la Chambre des Représentants décide de convoquer le ministre de la Justice, Mustapha Ramid à une réunion de la commission de la justice, de la législation et des droits de l’Homme qui sera consacrée à la protection juridique des employées domestiques mineures et le Collectif associatif pour l’éradication du travail des « petites bonnes » tire la sonnette d’alarme à ce sujet et critique vertement le travail des enfants et l’absence de toute protection juridique pour eux.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Après neuf ans de l’ouverture du dossier: La justice condamne l’ancien PDG de la Banque nationale de développement économique (BNDE), Farid Dellero et un client de la banque, Abdelhaq Benslimane à quatre ans de prison ferme chacun ainsi qu’à la restitution de 30 milliards de centimes après avoir été accusés de dilapidation et détournements de deniers publics, participation et abus de pouvoir.

-Parlement-RAM: Aziz Rebbah sauve Driss Benhima pour la 2ème fois consécutive. La réunion qui devait connaître la convocation du PDG de la Royal Air Maroc pour rendre des comptes concernant la gestion de la compagnie aérienne nationale a été une nouvelle fois reportée sine die après qu’elle ait été prévue initialement le 6 puis le 25 mars. Selon des sources informées, le ministre de l’Equipement et du Transport est intervenu à deux reprises pour éviter à Benhima de se rendre au Parlement et d’être interpellé par la commission des finances et du développement économique.

-Les détracteurs d’Abdelilah Benkirane font battre les tambours de guerre en prévision de la marche de protestation prévue dimanche prochain à Rabat à l’appel de la CDT et de la FDT. Ainsi, les formations politiques du PAM, du RNI, de l’UC, outre celles de la gauche ont rallié ce mouvement de protestation contre la politique suivie par le gouvernement Benkirane.

-Les adversaires de Salaheddine Mezouar, président du RNI, parlent d’une « naksa » (profonde crise) avant la tenue du conseil national du parti de la Colombe prévu samedi à Skhirate. Ceci intervient alors que les sorties médiatiques et les déclarations des responsables RNIstes sont partagées entre les défenseurs du bilan de la formation au sein de l’opposition et ses orientations après le dernier congrès et les détracteurs du parcours du parti depuis la réélection de Mezouar à la tête de cette formation.

+AL MASSAE+:.
-Mohamed Cheikh Biadillah offre 150 grammes d’or aux employées de la 2ème Chambre!. Des sources au sein de la Chambre des Conseillers ont indiqué que le Président de la 2ème Chambre a offert à 150 fonctionnaires un gramme d’or sous forme de boucles d’oreilles et de colliers au cours d’une cérémonie organisée mercredi dernier.

-La défense d’Abdelhanine Benalou, ancien DG de l’Office national des aéroports (ONDA), conteste la légalité de la BNPJ qui a rédigé les PV d’audition des personnes poursuivies dans l’affaire de l’ONDA. Au cours de la séance de jeudi dernier, la défense de Benalou a motivé son action par le fait que la BNPJ n’existe plus en réalité en se basant sur l’article 22 bis du Code de la procédure pénale.

-La Chambre criminelle chargée des crimes financiers près la Cour d’appel de Rabat a condamné, mercredi soir, à quatre ans de prison ferme l’ex président-directeur général de la Banque nationale de développement économique (BNDE) et à une amende de 200 millions DH de dommages et d’intérêts, après que le mis en cause avait été acquitté en première instance par ladite chambre criminelle en juillet 2010.

-Le destin d’Abdellatif Ouahbi à la tête du groupe parlementaire du PAM attise la confrontation entre Mustapha Bakkoury et les dirigeants du parti. La dernière réunion du Bureau politique du parti du Tracteur s’est transformée en un procès public dressé pour tirer à boulets rouges sur Ouahbi, alors que Bakkoury s’est montré réticent pour répondre favorablement aux appels des membres du bureau qui ont vivement critiqué Ouahbi qui, selon eux, n’a pas réussi à assurer la cohésion du groupe et n’a pas fait preuve d’une opposition parlementaire forte.

-La marche de protestation de dimanche prochain, organisée par la CDT et la FDT, unifie les rangs des partis de la gauche contre la politique adoptée par le gouvernement Benkirane.

+ASSABAH+:.
-Arrestation de l’individu qui avait porté plainte contre le juge d’El Jadida. Le juge d’instruction d’Ouarzazate a ordonné, mercredi, l’arrestation de Mohamed Ait Benali pour utilisation d’un document illégal rédigé il y a trois ans sur la base d’une plainte déposée par son adversaire dans un litige foncier dans la région de Taznakht. L’épouse d’Ait Benali, qui vit en Belgique, a appelé les responsables belges à intervenir auprès des autorités judiciaires marocaines dans cette affaire.

-Yassine Mansouri, Mohammed Moutassim et Abdellatif Menouni en colère. Ils ont catégoriquement démenti tout lien avec le contenu de l’article publié, mardi, par le journal « Akhbar Al Yaoum Al Maghribiya » au sujet des travaux de la commission consultative de révision de la Constitution. Ils ont aussi nié l’existence d’une quelconque commission restreinte qui se réunissait en marge des travaux de la commission consultative de révision de la constitution en vue de statuer sur des questions sensibles.

-Parlement: Une polémique précède la visite du président français François Hollande au Maroc. Les groupes parlementaires ont appelé à consacrer la session parlementaire extraordinaire à la visite du président français, alors que le PJD a insisté pour y inclure pour adoption certains projets de loi. Face à cette réclamation, Abdelilah Benkirane a appuyé la position du groupe parlementaire de son parti, alors que les autres formations politiques ont préféré garder le silence pour ne pas perturber la visite du président Hollande.

-Arrestation de deux « opposants » au polisario au vu de Christopher Ross. Des sources bien informées ont affirmé que des éléments de la police du polisario ont arrêté deux personnes devant l’envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara, Christopher Ross, lors de sa visite dans les camps de Tindouf avant de les emmener à un poste de la gendarmerie algérienne. Les deux individus tentaient de remettre une lettre à l’envoyé onusien lors de son passage à bord d’un véhicule appartenant à la MINURSO.

-Le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane appelle sa majorité à répondre aux interrogations du FMI. Benkirane a réussi à convaincre les dirigeants de la majorité à donner la priorité, dans les prochaines réunions de la coalition gouvernementale, à l’élaboration d’un plan d’urgence pour remédier aux indicateurs « préoccupants » de l’économie nationale, avant la réception d’une délégation du FMI début juin prochain qui devrait interroger le gouvernement sur ses mesures visant à rééquilibrer les finances publiques.

+AL MOUNAATAF+:.
-La CDT et la FDT organisent, dimanche prochain, une marche de protestation à Rabat pour faire face à l’attitude irresponsable du gouvernement vis-à-vis des revendications des syndicats et des doléances sociales de la classe ouvrière et à la volonté de l’Exécutif de vider le dialogue social de sa substance et de le transformer en séances d’écoute au lieu d’un dialogue de négociations sérieuses.

+AL ALAM+:.
-Les responsables du préside occupé de Melillia refusent la tutelle du Maroc sur le champ religieux. Le nouveau chef du gouvernement local de la ville occupée, Juan José Imbroda a réitéré son refus que les imams soient sous la tutelle des autorités marocaines et d’en percevoir leurs salaires.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-En raison de la commission consultative de révision de la Constitution, Menouni, Mansouri et Mouaatasim menacent de poursuivre Taoufiq Bouachrine en justice. Yassine Mansouri, Directeur général de la DGED, Abdelatif Menouni, conseiller de SM le Roi et président de la commission consultative de révision de la constitution, et Mohamed Moatassim, ancien président du mécanisme politique de suivi, de concertation et d’échange de vues au sujet de la révision constitutionnelle, ont catégoriquement démenti tout lien avec le contenu de l’article publié, mardi, par le quotidien « Akhbar Al Yaoum Al Maghribia » au sujet des travaux de la commission, tout en déclarant qu’ils se réservent le droit de recourir à la justice.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Abdelatif Menouni, Yassine Mansouri et Mohamed Moatassim rejettent toute ingérence dans les travaux de la commission consultative de révision de la constitution. Dans des mises au point, ils ont démenti tout lien avec le contenu de l’article publié par « Akhbar Al Yaoum Al Maghribiya » au sujet des travaux de la commission consultative de révision de la Constitution.

-Des éléments des renseignements algériens et pro-polisariens attaquent la tente marocaine au Forum social mondial en Tunisie, où d’anciens détenus dans les camps de Tindouf et d’anciens dirigeants du Polisario ayant regagné la mère Patrie livraient des témoignages accablants sur les années passées et les violences subies dans les camps.

-Visite du président français au Maroc: Des mesures de sécurité « draconiennes » à Casablanca à partir de ce samedi en prévision de la visite de François Hollande. Les autorités ont hissé l’état d’alerte au niveau « orange », un niveau qui sera maintenu jusqu’à jeudi prochain.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Abdelatif Menouni, conseiller de SM le Roi et président de la commission consultative de révision de la constitution, Yassine Mansouri, Directeur général des Etudes et de la Documentation, et Mohamed Moatassim, ancien président du mécanisme politique de suivi, de concertation et d’échange de vues au sujet de la révision constitutionnelle, démentent tout lien avec le contenu de l’article publié par « Akhbar Al Yaoum Al Maghribiya » au sujet des travaux de la commission consultative de révision de la Constitution.

-Les milices du polisario ont arrêté, mardi, des membres de la Jeunesse de la révolution sahraouie qui ont tenté de remettre une lettre à l’Envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara, Christopher Ross, lors de sa visite dans les camps de Tindouf. Dans cette lettre, ils demandent le départ du chef des séparatistes, Mohamed Abdelaziz et mettent à nu la corruption « rampante » dans les camps de la honte. Une source bien informée à indiqué que ces jeunes ont subi après leur arrestation différents types de torture et de mauvais traitements.

+ATTAJDID+:.
-Des chiouks, y compris des salafistes, créent une association de la « Daawa » à Casablanca. L’assemblée constitutive de cette association est prévue samedi en présence notamment de Ibrahim Kamal, Abderrazaq Marzouk, Cheikh Abdelhaq Elyoubi, cheikh Abou Hafs et Cheikh Hassan Kettani.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Forum social mondial de Tunis: Des ONG marocaines font avorter les tentatives de l’Algérie et du polisario de masquer les conditions inhumaines dans lesquelles vivent les Sahraouis séquestrés dans les camps.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Des militants associatifs et des encadreurs appellent Mohamed El Ouafa, ministre de l’Education nationale, à visiter les écoles qui se trouvent dans les régions isolées, en réponse aux déclarations du ministre, mardi lors d’une cérémonie de signature d’un accord de partenariat entre le ministère et Microsoft. Ces militants et enseignants mécontents ont souligné qu’El Ouafa ignore totalement la réalité des problèmes du corps enseignant qui fait face à plusieurs difficultés dans la gestion du temps scolaire.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *