Revue de presse marocaine du 28/01/2015

0 commentaires, 28/01/2015, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développés par les quotidiens parus mercredi 28 janvier.:

Le Matin.:

– Ouverture de l’année judiciaire. L’année judiciaire a été inaugurée mardi sur ordre de SM le Roi Mohammed VI, président du Conseil supérieur de la magistrature. Intervenant à cette occasion, le premier président de la Cour de cassation Mustapha Farès a souligné que la Cour de cassation « est déterminée à avancer dans le chantier d’harmonisation de la jurisprudence et le contrôle de l’action des tribunaux ».

– Peu d’associations présentent leurs rapports financiers. Le ministre de l’Economie et des finances Mohamed Boussaid a affirmé que seulement 20% des associations accaparent 80% du financement public destiné à l’action associative alors que 97% desdites associations ne présentent pas leurs rapports financiers. A fin octobre 2014, plus de 683 associations ont bénéficié des subventions accordées dans le cadre des budgets ministériels, contre 646 à fin 2013, dont les associations et les institutions des œuvres sociales, selon Boussaid qui intervenait lors de la réunion de la commission parlementaire de contrôle des finances publiques.

Aujourd’hui le Maroc.:

– La circulaire relative aux dispositions fiscales de la loi de finances 2015 est fin prête. La Direction générale des impôts explique minutieusement les mesures engagées au titre de l’année budgétaire courante. Des illustrations explicites détaillent ainsi les principaux ordres fiscaux relatifs à l’épargne retraite, l’excédent d’impôts, le régime forfaitaire, l’exonération de l’impôt sur le revenu de la TVA et droit de timbre.

– Ils sont un million de chômeurs au Maroc. La majorité étant de jeunes hommes habitant dans le milieu urbain et non diplômés. C’est ce qui ressort d’une étude présentée mardi à Casablanca et initiée dans le cadre d’un partenariat lancé en juin 2014, entre le British Council et des ONG. Selon cette étude, présentée par Diego Angel-Urdinota, économiste sénior à la Banque mondiale, 45% des jeunes âgés entre 25 et 34 ans sont inactifs. Ce taux baisse dans les rangs des femmes. Et encore, moins de 15% travaillent avec un contrat.

Al Bayane.:

– Le bureau politique du PPS, réuni lundi, a hautement apprécié le climat dans lequel la majorité travaille au niveau de l’élaboration des projets de textes de lois organiques devant encadrer les prochaines élections et du décret relatif au découpage régional. A ce propos, le bureau a tenu à réaffirmer sa position de principe, selon laquelle tout découpage régional doit avoir pour souci de garantir à chaque région homogénéité, harmonie, complémentarité, solidarité et équilibre sur tous les plans.

– Le ministre de l’Habitat et de la politique de la ville, Mohamed Nabil Benabdallah, a présidé lundi une réunion de présentation du rapport méthodologique de l’étude relative à l’enquête nationale sur la demande en habitat. Cette étude qui va concerner plus de 53.000 familles, dont 38.000 en milieu urbain et 12.000 en milieu rural, s’assigne pour objectifs de disposer d’une vision claire du marché immobilier, maîtriser les données sur la demande en habitat, connaître le type de la demande en habitat des ménages en corrélation avec le pouvoir d’achat, identifier les potentialités de financement et identifier la demande des ménages urbains et ruraux en matière d’habitat, a indiqué un communiqué du ministère.

L’Economiste.:

– Maroc Telecom avance ses pions en Afrique de l’ouest. Maroc Telecom vient de finaliser l’acquisition de six des filiales d’Etisalat en Afrique, pour un montant total de 5,2 milliards de dirhams. Cette opération vient renforcer le positionnement stratégique du groupe en tant qu’acteur majeur des télécoms en Afrique présent, dans dix pays à fort potentiel de croissance, a souligné le président du Directoire de l’opérateur, Abdeslam Ahizoune. L’intégration de ces nouveaux actifs permettra, ainsi, à Maroc Telecom de réaliser la moitié de son chiffre d’affaires à l’international.

– Fruits et légumes: la détente sur les prix se dessine. Après la flambée constatée vers mi-janvier, le marché des produits agricoles affiche une tendance à la baisse, qui reste toutefois limitée à certains produits comme les tomates, les pommes de terres, les oignons, les choux fleurs, le citron et les bananes et pommes d’importation. En revanche, les haricots verts, les courgettes et le poivron vert restent sur un trend haussier. L’explication avancée par de nombreux marchands de fruits et légumes tient « à la vague de froid accompagnée de gelées qui ont affecté plusieurs régions de production de maraîchage ».

L’Opinion.:

– 683 associations marocaines ont perçu 1,44 milliard de dirhams de subventions publiques en 2014. Soutenir financièrement les associations de la société civile est une bonne chose, mais à condition que les contribuables sachent comment est dépensé leur argent. Or, à en croire l’argentier du Royaume, 97% des associations marocaines qui bénéficient de fonds publics ne présentent par leurs rapport financiers. Lundi dernier, dans une intervention faite devant la commission parlementaire de contrôle des finances publiques, le ministre de finances a indiqué que 20% des associations marocaines qui reçoivent des subventions publiques s’accaparent 80% des fonds destinés à cet effet.

– L’économie peine à dégager l’épargne pour son financement. Les résultats économiques enregistrés au titre de l’année 2014 et les prévisions de l’année en cours, présentés par le Haut-Commissariat au plan, sont globalement positifs sans traduire des mutations qualitatives des politiques sectorielles censées réaliser le développement économique et social. Ces facteurs, dont l’impact de la décompensation sur le solde budgétaire, le recul des cours du pétrole et des matières alimentaires, la reprise économique en Europe et la progression de la demande extérieure adressée au Maroc, n’annoncent nullement la fin des risques économiques.

Libération.:

– Le spectre du hooliganisme plane de nouveau sur le derby casablancais. C’est une phase retour qui débute par de fâcheux actes de hooliganisme perpétrés par des nervis du côté du stade d’Adrar à Agadir à l’issue du match de la 16ème journée du championnat entre le HUSA et le KACM, sanctionné en faveur des Marrakchis. Des enragés qui continuent, hélas, de sévir sans se soucier des répercussions que cela pourrait avoir. Un terrible scénario qui risquerait fort bien de nous livrer un remake à l’occasion du prochain derby casablancais entre le Raja et le Wydad.

Assahra Al Maghribia.:

– Maroc Telecom a annoncé mardi avoir finalisé l’acquisition des filiales d’Etisalat présentes au Bénin, en Côte d’Ivoire, au Gabon, au Niger, en République Centre-africaine et au Togo. Le prix final de la transaction est de 474 millions d’euros, correspondant à la reprise de la participation d’Etisalat dans ces opérateurs ainsi que sur le rachat par Maroc Telecom des prêts d’actionnaires. La finalisation de cette acquisition marque une importante étape dans le développement du groupe Maroc Telecom et renforce son positionnement stratégique en tant qu’acteur majeur des télécoms en Afrique, selon Abdeslam Ahizoune, président du Directoire de Maroc Telecom.

– Un collectif appelle le gouvernement à prévoir formellement l’interdiction définitive du travail des enfants et à relever l’âge minimum du travail à 18 au lieu de 16 ans comme inscrit dans un projet de loi déposé au Parlement. L’organisation Alternatives pour l’enfance et la jeunesse a invité les parlementaires de rejeter ce texte.

Rissalat Al Oumma.:

– L’eurodéputé socialiste, Gilles Pargneaux, compte saisir la Commission contrôle budgétaire du Parlement européen de l’affaire des détournements de l’aide humanitaire accordée par l’Union européenne aux populations séquestrées dans les camps de Tindouf dans le sud-ouest algérien. « Je vais demander à la Commission contrôle budgétaire de se saisir de l’affaire des détournements révélés par l’Office européen anti-fraude (OLAF) pour faire toute la lumière sur ce que je considère comme une instrumentalisation honteuse du conflit du Sahara », a affirmé Pargneaux.

– Les trois centrales syndicales, la FDT, l’UMT et la CDT, renforceraient leurs contestations contre le gouvernement après la lettre qu’ils lui ont envoyée, et dans laquelle ils mettaient en garde contre le blocage du dialogue social, selon des sources syndicales, qui ont affirmé que ces syndicats n’ont pas encore reçu de réponse du gouvernement après 15 jours d’attente. Ces trois organisations se concertent actuellement pour concevoir la première escalade prévue cette année, selon une source de la CDT.

Attajdid.:

– Le ministre de l’Equipement, du transport et de la logistique Aziz Rabbah a affirmé que l’exploitation des carrières, après la modification prévue du décret réglementant l’activité, devrait s’inscrire dans une logique de libéralisation et de réglementation. Rabbah a en outre souligné que plus de 500 agréments ont été délivrés durant les 3 dernières années, et seront voués, dans le cadre d’un secteur libéralisé, au respect des cadres environnemental et juridique en vigueur.

– Des associations marocaines en Italie ont appelé à « agir avec fermeté » dans l’affaire des détournements systématiques des aides humanitaires octroyées aux populations séquestrées dans les camps de Tindouf et à « tirer les leçons qui s’imposent de ces actes inhumains ». Ces ONG, regroupées au sein du Réseau des associations de la communauté marocaine en Italie (RACMI), expriment leurs « vives préoccupations » suite au rapport rendu public par le Parlement européen, le 22 janvier courant, et déposé par l’Office européen anti-fraude (OLAF) sur les détournements systématiques et organisés des aides humanitaires et la manipulation du nombre de la population des camps de Tindouf par les algériens et le polisario.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– Le Conseil des relations arabes et internationales, qui tient sa 4ème réunion dans la capitale jordanienne Amman, a loué le rôle de SM le Roi Mohammed VI dans l’unification des rangs des musulmans, particulièrement, en Afrique de l’Ouest. « Le Conseil des relations arabes et internationales a loué le rôle de SM le Roi Mohammed VI dans l’unification des rangs des musulmans, particulièrement, en Afrique de l’Ouest ainsi que les nombreuses visites entreprises par le Souverain en vue de promouvoir la sécurité, la paix et la coopération entre ces pays et le monde arabe », a indiqué l’ancien ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Mohamed Benaissa, en marge de la réunion du Conseil.

– Mbarka Bouaida, la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération, a appelé les députés de la commission des affaires étrangères, des affaires islamiques et des marocains résidant à l’étranger, à renvoyer à une date ultérieure l’examen du Protocole facultatif à la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes. Bouaida a justifié cet appel par l’intention du gouvernement de procéder à une réévaluation des points sur lesquels le Maroc avait émis des réserves.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

– A cause du départ à la retraite, la Cour de cassation perd chaque année 30 grands magistrats. Le départ à la retraite de quelque 30 magistrats de la Cour de cassation chaque année entraîne une insuffisance au niveau des ressources humaines de cette institution étant donné que les nouveaux magistrats ont besoin de temps pour maîtriser les procédures de cassation, ce qui impacte la cadence du traitement des dossiers.

Al Massae.:

– La commission de la justice, de la législation et des droits de l’Homme à la Chambre des représentants a barré la route aux ministres pour la présidence des collectivités territoriales en adoptant, lundi, un texte interdisant le cumul de la fonction du ministre avec celle du président de commune rurale ou urbaine ou conseil préfectoral, provincial ou régional.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Les partis de l’opposition, à savoir l’Istiqlal, le PAM, l’USFP et l’UC, ont poursuivi lundi dernier leurs consultations concernant les dispositions pratiques du programme afférent à leur initiative visant à opérationnaliser le Plan d’autonomie dans les provinces du Sud. L’instance dirigeante a tenu dans ce cadre une réunion au siège central du Parti de l’Istiqlal à Rabat. L’ordre du jour a porté sur l’examen des étapes et des initiatives pratiques à caractère prioritaire qui seront prises dans les prochains jours. Ces initiatives qui s’articulent autour de colloques et d’actions au niveau national et international, constituent une partie du programme général défini par les directions des partis de l’opposition et qui couvrira l’année 2015.

Al Alam.:

– Le gouvernement relance le débat sur le financement de associations au Maroc. Le ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaid, a affirmé, lundi à Rabat, que seulement 20 pc des associations s’accaparent 80 pc du financement public destiné à l’action associative, alors que 97 pc desdites associations ne présentent pas leurs rapports financiers.

Al Haraka.:

– Une réunion, présidée par le ministre de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire national, Mohand Laenser, s’est tenue, lundi au siège du ministère de la jeunesse et des sports, pour l’examen des dossiers relatifs au fonctionnement quotidien du ministère. Lors de cette réunion, qui s’est déroulée en présence du secrétaire général, de l’inspecteur général et des directeurs au seins du ministère, Laenser, a souligné la « nécessité de maintenir le cours normal des activités et programmes du ministère ».

– L’Association marocaine de solidarité sahraouie en Europe (AMSSE) a appelé, mardi, l’UE à traduire en justice les responsables des détournements de l’aide humanitaire allouée par la Commission européenne aux populations séquestrées dans les camps de Tindouf dans le sud-ouest algérien. L’AMSSE s’est dite « indignée » par les détournements massifs et organisés de l’aide humanitaire internationale destinée aux camps de Tindouf qui ont été révélés la semaine dernière par un rapport de l’Office européen anti-fraude (OLAF). Elle appelle de ce fait à ce que les responsables de ces fraudes soient poursuivis et punis.

Assabah.:

– L’Instance de probité déclenche la guerre entre la majorité et l’opposition. La réunion de la Commission de la justice, de la législation et des droits de l’Homme sera le théâtre de forts désaccords entre les partis de la majorité et de l’opposition, après la présentation du projet de loi organique relatif à l’Instance nationale de probité, de prévention et de la lutte contre la corruption, prévue dans les deux prochains jours, ont indiqué des sources du journal. Ces divergences sont de plus en plus alimentées du fait que chaque partie tient à ses amendements proposés, la majorité ayant présenté 58 amendements, contre 28 pour l’opposition, expliquent les mêmes sources.

Al Mounaataf.:

– La prolongation du délai de demande du droit d’exploitation de la 4G attise la concurrence entre les opérateurs de la télécommunication. Le délai de dépôt des appels d’offres à la concurrence, pour l’octroi des permis d’implantation et d’exploitation des réseaux de télécommunications, de la technologie 4G, a été reporté au 12 mars prochain, indique un communiqué de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications, rendu public récemment.

– La baisse des prix de pétrole a un effet « très positif » sur le Maroc. Le bulletin mensuel du Centre marocain de conjoncture a indiqué que la baisse des prix du pétrole brut permettra, sans doute, de réduire le déficit commercial, alléger les charges financières des entreprises et améliorer le pouvoir d’achat des ménages.

Al Assima Post.:

– La ministre déléguée chargée de l’Environnement, Hakimi El Haite, a estimé que le Maroc va pouvoir se débarrasser définitivement de la problématique des déchets solides d’ici 2020. Au cours de la séance des questions orales à la Chambre des représentants, tenue mardi, El Haite a ajouté que, pour la première fois, le Maroc est entré dans la phase de recyclage des déchets avec un montant de 550 millions dhs, qui sera destiné, de façons directe et indirecte, aux communes locales pour résoudre ce problème.

– La ministre déléguée auprès du ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres Soumia Benkhaldoun a affirmé que les allégations sur une surabondance des membres des partis de la majorité dans les postes supérieurs du secteur de l’enseignement supérieur sont infondées.

Bayane Al Yaoum.:

– Le bureau politique du PPS a salué, dans son communiqué, le progrès obtenu dans l’élaboration des projets de lois organiques réglementant les prochaines échéances électorales. Le bureau a également souligné que les prochaines étapes institutionnelles par lesquelles vont passer les projets de lois électoraux devraient constituer une occasion pour améliorer et décider des affaires en suspens dans le cadre d’un débat serein et constructif entre les différents groupes.

– Le ministère de l’Habitat et de la politique de ville lancera, prochainement, une étude sur la demande relative au logement. Cette étude permettrait de donner une vision claire sur le marché du logement, saisir des données sur la demande et connaitre le type de logement sollicité, le niveau de son adéquation avec le pouvoir d’achat des ménages et les moyens de financement disponibles, selon un communiqué du ministère, ajoutant que cette étude permettrait aussi de déterminer la demande des ménages relative au logement en milieu urbain et rural.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *