Revue de presse marocaine du 27/11/2015

0 commentaires, 27/11/2015, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développés par les quotidiens publiés vendredi 27 novembre 2015.:

Le Matin.:

– Le premier président de la Cour des comptes, Driss Jettou, a présenté mercredi devant la commission de contrôle des finances publiques à la Chambre des représentants, son rapport sur la gestion déléguée des services publics locaux, élaboré depuis un an, sur demande des députés. Jettou a souligné que les bénéfices des sociétés de gestion déléguée dépassent 1.200 milliards de centimes, dont à peine 104 milliards bénéficient à l’Etat, précisant que la révision du contrat de la société Amendis devait se faire il y a 13 ans. Il a également affirmé que l’Etat et les collectivités ne doivent pas faire fi du contrôle de la gestion déléguée après l’établissement du contrat, déplorant que la gestion déléguée n’ait pas tiré avantage de tous ses atouts potentiels, en raison notamment de dysfonctionnements dans la planification et dans l’expression des besoins par les autorités délégantes.

– Le Maroc est une exception dans une région marquée par le risque politique. Le pays fait montre d’une bonne résilience face à une conjoncture internationale difficile et est le seul de la région d’Afrique du Nord classé à faible risque par Euler Hermes. Toutefois, « il lui manque un modèle de croissance de demain », selon Ludovic Subran, directeur du département Recherche économique du groupe Euler Hermes. Ce dernier prévoit pour le Maroc une croissance du PIB de 4,5% cette année et de 3,4% en 2016.

Aujourd’hui le Maroc :

– Importation: le Maroc dresse son bouclier de normes. Les douanes exigeront des certificats de conformité aux normes nationales, notamment pour les produits de l’acier et des pièces de voitures. Mêmes les faibles quantités de produits d’une valeur de 300 DH sont assujetties aux nouvelles directives entrées en vigueur ces derniers jours. Les normes pourront aider le pays à faire face à la déferlante de produits étrangers profitant des accords de libre-échange qui impactent l’industrie locale.

– Le groupe Crédit agricole du Maroc (CAM) et la banque de développement allemande KfW ont signé mercredi un contrat de prêt, portant sur l’octroi au CAM d’un prêt d’un montant de 50 millions d’euros. Ce montant est destiné à soutenir et accompagner les très petites, petites et moyennes entreprises (TPME) marocaines, majoritairement dans les régions rurales, en finançant leurs investissements en vue d’augmenter leur productivité et compétitivité et générer de l’emploi.

L’Opinion.:

– Centres régionaux des métiers de l’éducation et de la formation: bras de fer entre le ministère et les « professeurs stagiaires ». Le message du gouvernement est clair: le ministère ne fera pas marche arrière sur les mesures prises au niveau des Centres. Argument avancé, les « étudiants-stagiaires » admis dans ces centres ont passé les concours en connaissance de toutes les modifications apportées aux mesures, procédures et dispositions juridiques qui encadrent la formation dans ces centres et l’accès à la fonction publique. Les protestataires, qui réclament l’abolition des décrets 2-15-588 et 2-15-589 pour être titularisés directement après le stage, affirment que les documents signés mentionnent sans équivoque le statut de « professeur-stagiaire ». Le ministre signifie que le concours d’accès à ces centres permettra seulement l’obtention d’un certificat de qualification pédagogique, qui ouvre la voie aux « stagiaires » de passer un concours de recrutement selon les postes budgétaires disponibles.

– Une convention d’exécution du projet « Tourisme durable pour la promotion de l’emploi et des revenus en zones rurales » a été signée, mardi à Rabat, entre le Haut-Commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification (HCEFLCD) et l’Agence de coopération internationale allemande pour le développement (GIZ). Cette convention a été signée par le directeur de la lutte contre la désertification et de la protection de la nature au HCEFLCD, Mohamed Endichi, et le responsable des projets et programmes « Environnement et changement climatique » de la GIZ, Michael Gajo. Elle vise à faire bénéficier les populations rurales de la mise en valeur touristique durable des ressources naturelles et culturelles dans les régions Souss-Massa et Béni Mellal-Khénifra.

Libération.:

– Le bras de fer entre El Houcine El Ouardi et les médecins internes et résidents risque de prendre une nouvelle tournure. Ces derniers comptent, en effet, ester en justice contre le ministre de la Santé. Annonce en a été faite avant-hier à Casablanca lors de leur première conférence de presse autorisée après près de 60 jours de grève. « Si le ministre campe sur sa position de refus de nos revendications, on prévoit de l’attaquer en justice », a déclaré Haytime Abou Ali, membre du Comité national des médecins internes et résidents.

– Lors de sa présentation, la semaine dernière, devant la Chambre des représentants, le ministre de la Communication, Mustapha El Khalfi, a défendu un projet de Code de la presse et de l’édition où les peines privatives de liberté ont été remplacées par des « amendes modérées ». Il a également mis en avant le fait que le texte prend en compte la « bonne foi » du journaliste lors de l’estimation des dédommagements à payer. Les éditeurs réunis au sein de la Fédération marocaine des éditeurs de journaux, quant à eux, ne partagent pas le même avis. En effet, lors de leur assemblée générale, plusieurs membres de la FMEJ ont indiqué qu’ils n’étaient pas du tout convaincus par la mouture finale du projet.

Al Bayane.:

– Aujourd’hui, on en sait davantage sur les radios locales. Les résultats de l’étude d’audience réalisée par le Centre interprofessionnel de mesure d’audience radio (Cirad) clarifient le paysage radiophonique du pays. Les nouveau chiffres sont révélés et c’est Radio Mohammed VI du saint Coran qui caracole une fois de plus en tête du classement général. Plus de 4 millions de Marocains suivent quotidiennement ses programmes, soit 16,82 pc du taux d’audience nationale. MFM Radio arrive en deuxième position avec un taux d’audience de 13,44 pc, suivie de Med Radio avec 10,71 pc.

– La Fédération atlantique des agences de presse africaines (FAAPA), qui tient jeudi et vendredi à Rabat, sa 1ère assemblée générale, sous la présidence de l’agence marocaine de presse (MAP), a vu le jour il y a un peu plus d’un an à Casablanca, lors du 1er Forum des agences de presse de l’Afrique atlantique et de l’Ouest. La FAAPA, ce nouveau fleuron prometteur de la presse panafricaine, dont la 2ème réunion du Conseil exécutif s’est déroulée mercredi à Rabat, se fixe pour objectifs principaux de développer les relations professionnelles entre les agences de presse des pays de l’Afrique atlantique, de booster l’échange d’informations et des produits multimédias entre ses membres, de favoriser les échanges d’expériences et du savoir-faire et de renforcer la coordination au niveau des Forums régionaux et internationaux.

L’Economiste.:

– A moins que le gouvernement recule à nouveau, la réforme du régime civil des retraites des fonctionnaires serait effective dès 2017. Le projet de loi est prêt. Il serait mis dans le circuit législatif, le temps que les divergences avec les syndicats soient aplanies. Ces derniers et en particulier, le front constitué par l’UMT, la CDT et la FDT a dressé une feuille de route des mouvements de protestation. Dans la nouvelle version du projet de loi, le gouvernement a tenté de trouver une solution « médiane » sur l’âge de départ à la retraite: 63 ans au lieu de 65 ans, comme cela avait été annoncé par Abdelilah Benkirane, chef du gouvernement.

– Bien que 2015 ait apporté son lot de bonnes nouvelles macroéconomiques, certains aspects viennent assombrir le tableau. Le taux de mortalité des entreprises va continuer d’augmenter. Plus de 5.800 sociétés ont fait défaut cette année. Leur nombre a progressé de 15 pc en un an. La situation devrait encore se dégrader sur l’exercice 2016. Euler Hermes Acmar prévoit 6.400 entreprises défaillantes l’année prochaine, en augmentation de 10 pc. Le sinistre touche d’une manière plus prononcée les services aux entreprises et le BTP.

Assabah.:

– Le Bureau politique du parti du Mouvement populaire a mis en garde contre des « tentatives de bâillonnement » et de « rigorisme injustifié » quand qu’il s’agit de la dignité et des droits des femmes, comme il est arrivé au sujet de la question de l’héritage. Il a affirmé que le Maroc est en mesure de créer les conditions d’un débat civilisé qui conduirait à établir la justice et l’égalité.

Al Alam.:

– Un autre risque plane sur le pouvoir d’achat des citoyens: la libéralisation des prix des hydrocarbures provoque inquiétude et embarras. Dans ce cadre, un membre de la Fédération nationale des propriétaires des stations-services a déclaré qu’auparavant le gouvernement déterminait les prix des hydrocarbures, mais à partir du 1er décembre ce sont les sociétés de distribution qui vont faire cette tâche. Selon lui, il y a des sociétés de ce secteur qui ont de la force et du pouvoir et que la variation des prix et leur maîtrise par ces sociétés vont contraindre les patrons des stations-services et les citoyens à faire face à un sort incertain.

– Le secrétaire général de l’UGTM Mohamed Kafi Cherrat déclare que les centrales syndicales ont décidé de mener une série de modes d’action pour défendre leurs revendications légitimes dans le cadre d’un dialogue social. Cherrat a affirmé que le dialogue est un moyen qui sert les travailleurs et protège le pays de toutes dérive.

Al Haraka.:

– SM le Roi Mohammed VI s’est entretenu mercredi au téléphone avec le président tunisien, Béji Caid Essebsi, suite à l’attaque terroriste ignoble qui a visé des membres de la garde présidentielle à Tunis, faisant plusieurs morts et blessés. Lors de cet entretien, SM le Roi a réitéré au président tunisien sa condamnation de cet acte criminel qui a pour objectif de porter atteinte à la sécurité et à la stabilité de la Tunisie, l’assurant du soutien permanent du Maroc pour faire face au terrorisme abject.

– Le président du groupe parlementaire du Parti du mouvement populaire Mohamed Al Aaraj a salué les efforts déployés par le ministère du Tourisme et le rôle du secteur dans la création d’emplois. Au cours d’une réunion avec le ministre, les parlementaires de ce groupe l’ont appelé à accorder plus d’attention au tourisme rural.

Al Mounaataf.:

– Le premier président de la Cour des comptes, Driss Jettou a affirmé, devant les députés de la commission du contrôle des finances publiques, que les sociétés de la gestion déléguée des services publics locaux réalisent des chiffres d’affaires de plus de 12 milliards de dirhams, dont des bénéfices nets de 44% par an, notant que l’Etat n’en bénéficie que d’un milliard de dirhams comme compléments d’impôts et que l’Office des changes bénéficie d’environ 4 milliards de centimes.

– La coopération avec le Maroc en matière de prévention et de lutte contre le terrorisme est « fondamentale pour l’Espagne », en rapport avec les risques et menaces liés à ce phénomène, estime le think tank espagnol, Institut Royal Elcano. La coopération antiterroriste entre les deux pays est « excellente », souligne l’institut dans son dernier rapport sur les relations Espagne-Maroc, présenté à Madrid, ajoutant que cette relation n’obéit pas seulement à des facteurs de proximité géographique.

Bayane Al Yaoum.:

– Le Maroc lancerait les réseaux de la 5G en 2022. Le Royaume va se baser sur la fréquence 15 MHz, qui couvre de petites superficies mais exige de gros investissements. Seules les agglomérations vont en bénéficier au début. *Akhbar Al Yaoum.:

– Un rapport du Conseil économique, social et environnemental (CESE) a fait endosser la responsabilité des dysfonctionnements du secteur de la gestion déléguée à l’Etat, qui a abandonné ses responsabilités « souveraines » qui consistent à garantir le droit d’accès équitable et global aux services publics et laissé des secteurs stratégiques et vitaux entre les mains du secteur privé sans la mise en place d’un cadre juridique ou des mécanismes de contrôle, de suivi et de protection des intérêts des usagers et des consommateurs d’eau et d’électricité. Le CESE a appelé à une révision globale du système de la gestion déléguée par le biais d’études en amont pour définir la meilleure façon de procéder à la gestion du service public.

– Après une hausse de 3 pc du prix du baril au niveau mondial au cours de cette semaine, à la lumière des tensions au Moyen-Orient après que la Turquie a abattu un avion de chasse russe, il est probable que ces prix connaîtront également une hausse au Maroc au cours de la deuxième semaine du mois de décembre. Concernant la semaine prochaine, il n’y aura pas de changement au niveau des prix dans les stations-service, vu que les achats ont été effectués avant la hausse enregistrée au niveau des marchés mondiaux, selon un professionnel du secteur.

Akhbar Al Yaoum.:

– Un rapport du Conseil économique, social et environnemental (CESE) a fait endosser la responsabilité des dysfonctionnements du secteur de la gestion déléguée à l’Etat, qui a abandonné ses responsabilités « souveraines » qui consistent à garantir le droit d’accès équitable et global aux services publics et laissé des secteurs stratégiques et vitaux entre les mains du secteur privé sans la mise en place d’un cadre juridique ou des mécanismes de contrôle, de suivi et de protection des intérêts des usagers et des consommateurs d’eau et d’électricité. Le CESE a appelé à une révision globale du système de la gestion déléguée par le biais d’études en amont pour définir la meilleure façon de procéder à la gestion du service public.

– Après une hausse de 3 pc du prix du baril au niveau mondial au cours de cette semaine, à la lumière des tensions au Moyen-Orient après que la Turquie a abattu un avion de chasse russe, il est probable que ces prix connaîtront également une hausse au Maroc au cours de la deuxième semaine du mois de décembre. Concernant la semaine prochaine, il n’y aura pas de changement au niveau des prix dans les stations-service, vu que les achats ont été effectués avant la hausse enregistrée au niveau des marchés mondiaux, selon un professionnel du secteur.

L’Economiste.:

– A moins que le gouvernement recule à nouveau, la réforme du régime civil des retraites des fonctionnaires serait effective dès 2017. Le projet de loi est prêt. Il serait mis dans le circuit législatif, le temps que les divergences avec les syndicats soient aplanies. Ces derniers et en particulier, le front constitué par l’UMT, la CDT et la FDT a dressé une feuille de route des mouvements de protestation. Dans la nouvelle version du projet de loi, le gouvernement a tenté de trouver une solution « médiane » sur l’âge de départ à la retraite: 63 ans au lieu de 65 ans, comme cela avait été annoncé par Abdelilah Benkirane, chef du gouvernement.

– Bien que 2015 ait apporté son lot de bonnes nouvelles macroéconomiques, certains aspects viennent assombrir le tableau. Le taux de mortalité des entreprises va continuer d’augmenter. Plus de 5.800 sociétés ont fait défaut cette année. Leur nombre a progressé de 15 pc en un an. La situation devrait encore se dégrader sur l’exercice 2016. Euler Hermes Acmar prévoit 6.400 entreprises défaillantes l’année prochaine, en augmentation de 10 pc. Le sinistre touche d’une manière plus prononcée les services aux entreprises et le BTP.

Assabah.:

– Le Bureau politique du parti du Mouvement populaire a mis en garde contre des « tentatives de bâillonnement » et de « rigorisme injustifié » quand qu’il s’agit de la dignité et des droits des femmes, comme il est arrivé au sujet de la question de l’héritage. Il a affirmé que le Maroc est en mesure de créer les conditions d’un débat civilisé qui conduirait à établir la justice et l’égalité.

Al Alam.:

– Un autre risque plane sur le pouvoir d’achat des citoyens: la libéralisation des prix des hydrocarbures provoque inquiétude et embarras. Dans ce cadre, un membre de la Fédération nationale des propriétaires des stations-services a déclaré qu’auparavant le gouvernement déterminait les prix des hydrocarbures, mais à partir du 1er décembre ce sont les sociétés de distribution qui vont faire cette tâche. Selon lui, il y a des sociétés de ce secteur qui ont de la force et du pouvoir et que la variation des prix et leur maîtrise par ces sociétés vont contraindre les patrons des stations-services et les citoyens à faire face à un sort incertain.

– Le secrétaire général de l’UGTM Mohamed Kafi Cherrat déclare que les centrales syndicales ont décidé de mener une série de modes d’action pour défendre leurs revendications légitimes dans le cadre d’un dialogue social. Cherrat a affirmé que le dialogue est un moyen qui sert les travailleurs et protège le pays de toutes dérive.

Al Haraka.:

– SM le Roi Mohammed VI s’est entretenu mercredi au téléphone avec le président tunisien, Béji Caid Essebsi, suite à l’attaque terroriste ignoble qui a visé des membres de la garde présidentielle à Tunis, faisant plusieurs morts et blessés. Lors de cet entretien, SM le Roi a réitéré au président tunisien sa condamnation de cet acte criminel qui a pour objectif de porter atteinte à la sécurité et à la stabilité de la Tunisie, l’assurant du soutien permanent du Maroc pour faire face au terrorisme abject.

– Le président du groupe parlementaire du Parti du mouvement populaire Mohamed Al Aaraj a salué les efforts déployés par le ministère du Tourisme et le rôle du secteur dans la création d’emplois. Au cours d’une réunion avec le ministre, les parlementaires de ce groupe l’ont appelé à accorder plus d’attention au tourisme rural.

Al Mounaataf.:

– Le premier président de la Cour des comptes, Driss Jettou a affirmé, devant les députés de la commission du contrôle des finances publiques, que les sociétés de la gestion déléguée des services publics locaux réalisent des chiffres d’affaires de plus de 12 milliards de dirhams, dont des bénéfices nets de 44% par an, notant que l’Etat n’en bénéficie que d’un milliard de dirhams comme compléments d’impôts et que l’Office des changes bénéficie d’environ 4 milliards de centimes.

– La coopération avec le Maroc en matière de prévention et de lutte contre le terrorisme est « fondamentale pour l’Espagne », en rapport avec les risques et menaces liés à ce phénomène, estime le think tank espagnol, Institut Royal Elcano. La coopération antiterroriste entre les deux pays est « excellente », souligne l’institut dans son dernier rapport sur les relations Espagne-Maroc, présenté à Madrid, ajoutant que cette relation n’obéit pas seulement à des facteurs de proximité géographique.

Bayane Al Yaoum.:

– Le Maroc lancerait les réseaux de la 5G en 2022. Le Royaume va se baser sur la fréquence 15 MHz, qui couvre de petites superficies mais exige de gros investissements. Seules les agglomérations vont en bénéficier au début.

Akhbar Al Yaoum.:

– Un rapport du Conseil économique, social et environnemental (CESE) a fait endosser la responsabilité des dysfonctionnements du secteur de la gestion déléguée à l’Etat, qui a abandonné ses responsabilités « souveraines » qui consistent à garantir le droit d’accès équitable et global aux services publics et laissé des secteurs stratégiques et vitaux entre les mains du secteur privé sans la mise en place d’un cadre juridique ou des mécanismes de contrôle, de suivi et de protection des intérêts des usagers et des consommateurs d’eau et d’électricité. Le CESE a appelé à une révision globale du système de la gestion déléguée par le biais d’études en amont pour définir la meilleure façon de procéder à la gestion du service public.

– Après une hausse de 3 pc du prix du baril au niveau mondial au cours de cette semaine, à la lumière des tensions au Moyen-Orient après que la Turquie a abattu un avion de chasse russe, il est probable que ces prix connaîtront également une hausse au Maroc au cours de la deuxième semaine du mois de décembre. Concernant la semaine prochaine, il n’y aura pas de changement au niveau des prix dans les stations-service, vu que les achats ont été effectués avant la hausse enregistrée au niveau des marchés mondiaux, selon un professionnel du secteur.

Al Massae.:

– Le président de la Cour des comptes, Driss Jettou a appelé le gouvernement à saisir l’opportunité de la baisse des prix des hydrocarbures au niveau mondial pour engager des investissements dans le secteur ferroviaire, notant, lors d’une rencontre avec la commission du contrôle des finances publiques à la Chambre des représentants, qu’il est temps d’investir dans un programme ambitieux pour couvrir le pays avec le réseau de chemins de fer.

– Le ministre de l’Equipement, du transport et de la logistique, Aziz Rebbah, a indiqué qu’un plan d’envergure visant la construction de 3.000 km de lignes de chemins de fer au cours des trois prochaines décennies sera bientôt annoncé, en plus de l’achèvement de 1.800 km d’autoroutes. Intervenant mercredi à l’ouverture du 1er Congrès africain des transports et de la logistique (CATL2015) à Rabat, le ministre a souligné que le Maroc est un leader dans le domaine ferroviaire au niveau du continent africain avec la réalisation de 2.000 km de lignes en plus du lancement du projet de la Ligne grande vitesse pour relier les pôles industriels.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– A l’exception du Parti authenticité et modernité qui a tranché de la date de la tenue de son congrès national, les autres partis politiques n’ont toujours pas défini la date butoir de leurs congrès, ce qui dénote de la volonté des secrétaires généraux de ces partis d’entamer un second mandat ainsi que l’approche des élections législatives.

– La capacité globale du port Tanger Med est estimée à 8,2 millions de conteneurs, dont 40 pc destinés au continent africain, a fait savoir, mercredi à Rabat, le président directeur général de l’Agence Spéciale Tanger Méditerranée (TMSA), Fouad Brini. « Devenu un hub logistique et industriel de dimension mondiale, Tanger Med est connecté avec 30 ports et 20 pays », a précisé Brini, lors d’un panel sur l’intégration et écosystèmes logistiques, organisé dans le cadre du premier congrès africain des transports et de la logistique (CATL2015).

Rissalate Al Oumma.:

– Le Maroc intensifie la sensibilisation aux dangers des pesticides périmés à cause de leur dangerosité sur la santé et l’environnement et pour éviter leur utilisation comme composantes dans des opérations terroristes et ce après que la FAO et l’OMS ont invité les pays à s’assurer que leurs cadres de réglementation de la gestion des pesticides sont à jour.

– Plus de 50 milliards de dirhams (MMDH) ont été investis durant les dix dernières années dans le secteur ferroviaire sur l’ensemble des composantes du réseau, dans le cadre d’une vision globale et intégrée afin d’accompagner la croissance économique du Maroc, a indiqué, mercredi à Rabat, le directeur général de l’Office national des chemins de fer (ONCF), Mohamed Rabie Khlie. Le nombre de passagers a plus que doublé entre 2005 et 2014, en passant de 18 millions à 40 millions de voyageurs, a précisé le DG de l’ONCF lors d’un panel sur « Les partenariats pour une croissance partagée », organisé dans le cadre du premier Congrès africain des transports et de la logistique (CATL2015). En 2014, environ 230.000 véhicules et 36 millions tonnes de marchandises ont été transportés, a-t-il ajouté.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire national, a procédé jeudi au démantèlement d’une cellule terroriste de trois membres, dont une femme, partisans de l’organisation terroriste dite « Etat Islamique » (EI) et s’activant à Fès, Oulad Teima et Casablanca. Le ministère de l’Intérieur a indiqué dans un communiqué que les investigations ont révélé l’engagement total des membres de cette cellule dans l’agenda subversif de l’EI et ce, à travers leur détermination à exécuter des opérations terroristes dangereuses dans le Royaume.

– Le syndicat national de l’enseignement supérieur a exprimé son soutien à tous les mouvements de protestation qui s’opèrent dans la société marocaine, menés par les syndicats nationaux pour réaliser la justice sociale, l’égalité des droits et des obligations entre tous les citoyens, appelant ses affiliés à prendre part massivement à la marche prévue le 29 novembre courant.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *