Revue de presse marocaine du 27/07/2013

0 commentaires, 27/07/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne paraissant ce samedi 27 juillet:

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:
– Chambre des représentants: Le règlement intérieur adopté en commission au forceps. La commission technique en charge de la révision du règlement intérieur de la Chambre des représentants a approuvé la mouture amendée du règlement intérieur par 12 voix pour et 8 abstentions. La tâche a été ardue pour les membres de la commission qui a passé une nuit blanche (mardi à mercredi) pour examiner et voter les amendements présentés dans ce sens, après de longues heures de concertations. Se mettre d’accord sur le nouveau règlement intérieur n’était pas de tout repos, surtout que, du côté de l’opposition comme du côté de la majorité, chacun tenait à ses positions.

– Recomposition de la majorité: Les partis n’excluent plus l’éventualité d’élections anticipées. Plusieurs formations politiques sont tentées de brandir la carte des élections anticipées. Dans la conjoncture politique actuelle, marquée par les concertations et les tractations pour la formation d’une nouvelle majorité gouvernementale, chaque parti essaie de faire monter les enchères pour mieux défendre ses acquis et même en obtenir de nouveaux. Bien qu’officiellement on avance qu’il faille se préparer aux élections comme on se prépare aux autres éventualités. Mais personne n’est dupe, et le fait de brandir cette carte en ce moment précis revient, selon des observateurs, à faire pression sur le Chef du gouvernement.

L’OPINION:
– Mélillia: Nouvelle tentative de forcer le passage vers le présidé occupé. Près de 300 migrants en situation irrégulière ont tenté, durant la nuit de mercredi à jeudi, de forcer le passage vers le préside occupé de Mélillia à travers le lieu, dit Tisemghine, malgré les sommations d’usage opérées par les forces de l’ordre. Un communiqué du ministère de l’Intérieur indique que les migrants ont procédé à des jets de pierres blessant 11 éléments des forces de l’ordre. 64 personnes ont été interpellées dont 35 évacuées sur l’hôpital Hassani de Nador pour y recevoir les soins nécessaires suite à leurs blessures dues aux fils barbelés de la clôture, note la même source, précisant qu’un migrant a succombé à ses blessures.

AL BAYANE:
– Gestion du mouvement de mutation des fonctionnaires: Accord entre le ministère de la Santé et les syndicats. Le ministère de la Santé a indiqué être parvenu à un accord avec les sept syndicats représentés dans le secteur, au sujet de la gestion du mouvement de mutation des fonctionnaires. L’accord prévoit la liquidation des demandes en instance au titre de l’année 2012 concernant les mutations pour réunion de conjoints, les mutations vers les établissements de santé connaissant un besoin important, ainsi que l’exécution des décisions de mutation en instance, faute de remplaçant, précise un communiqué du ministère, signalant que le nombre global de ces demandes est de l’ordre de 460.

LIBERATION:
– La privatisation du secteur, pierre d’achoppement entre le ministre de la Santé et els professionnels. On n’était parti pour croire que le ministère de la Santé et les syndicats les plus représentatifs du secteur étaient parvenus à un accord sur le mouvement de mutation de son personnel comme sur le reste. Force est de constater aujourd’hui qu’il n’en est rein. L’exemple est servi par un communiqué qui dit toute la déception desdits syndicats et des médecins des secteurs public, privé et universitaire. Ils contestent les tentatives du président provisoire de l’Ordre nationales des médecins de faire passer les amendements de la loi 10/94 concernant l’exercice de la médecine. Des amendements qui veulent autoriser des cliniques et hôpitaux privés et par conséquent, imposer la loi du marché et l’esprit commercial qui sera de mise dans le secteur de la santé et partant bafouer le droit à la santé pour tous.

– Les services secrets algériens serrent leur l’étau autour des camps du Polisario: Du matériel de surveillance thermique installé à Tindouf. Le Département du renseignement et de la sécurité algérien (DRS) a récemment fait acquisition de matériel sophistiqué, destiné à renforcer son contrôle sur les camps de Tindouf. Ce matériel de surveillance thermique probablement d’origine espagnole est destiné à équiper les murs de sable avec lesquels l’armée et la police politique algériennes ont encerclé les camps du Polisario. Selon des sources informées, citées par le quotidien arabphone Mawaraa Al Hadith, la décision de Mariano Rajoy de doter l’Algérie de cette technologie n’aurait pas été unanimement acceptée par les généraux espagnols.

AL MASSAE:
– Des parlementaires réclament la fermeture du secrétariat général du gouvernement. Jeudi, au cours d’une réunion de la commission de justice, de législation et des droits de l’Homme à la Chambre des représentants, Abdellatif Ouahbi, président du groupe parlementaire du PAM, a réclamé la fermeture du secrétariat général du gouvernement, jugeant « médiocres » les textes de loi qu’elle élabore, aux niveaux langue et contenu.

– Réunions en catimini des Rnistes pour désigner les ministrables. Des sources partisanes informées indiquent que des réunions secrètes destinées à élire les ministrables du RNI se tiennent dans la résidence de Rachid Talbi Alami, qui brigue la présidence de la Chambre des représentants.

– La Crise économique: L’Association professionnelle des cimentiers du Maroc tire la sonnette d’alarme. L’association compare la situation du secteur à celle dans laquelle il se débattait dans les années 80, quand le Maroc s’était vu imposer le plan d’ajustement structurel (PAS) par les institutions financières internationales.

– Chômage: l’IPE en application début 2014. Au cours du conseil du gouvernement, tenu jeudi à Rabat, le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle, Abdelouahed Souhail, a souligné que « le projet d’Indemnité pour perte d’emploi (IPE) entrera en vigueur, début 2014, suite à son approbation par le conseil administration de la CNSS ». Le mécanisme de l’IPE permet d’octroyer aux salariés qui auraient perdu leur emploi une indemnité équivalente à 70 pc de leur salaire mensuel moyen, calculé sur les 36 derniers mois.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:
– Le tribunal administratif de Rabat donne raison à un détenu contre le parquet. Le tribunal administratif de Rabat a prononcé un jugement en faveur d’un détenu contre le ministère public, soupçonnant le parquet d’avoir occasionné de « graves dommages » au détenu, du fait qu’il n’avait pas ordonné à la police judiciaire d’amener le prévenu à l’audience.

– La Chambre des représentants adopte la proposition de loi relative aux commissions d’enquête parlementaires pour barrer la route au gouvernement. Selon des sources informées, les députés s’empressent de programmer le vote de ce texte lors de la séance plénière et avant la clôture de la session vendredi prochain.

– L’opposition conteste constitutionnellement Mustapha Ramid à propos des PV de la police judicaire. Quatre partis de l’opposition (RNI, PAM, USFP et UC) ont déposé auprès du Conseil constitutionnel un recours contre une loi modifiant le code de procédure pénale et permettant aux juges d’instruction de ne pas révéler certains renseignements aux avocats.

ASSABAH:
– Consultations pour la formation d’une nouvelle majorité gouvernementale: les exigences du RNI compliquent la tâche de Benkirane. Dans une déclaration au journal, un dirigeant Rniste a révélé que Salaheddine Mezouar, président du parti de la Colombe, « a demandé au Chef du gouvernement d’attribuer au RNI des ministères à vocations économique et sociale pour sauver le pays d’une deuxième crise cardiaque ». Il lui a également signalé, selon la même source, qu’il ne souhaitait pas « travailler avec des ministres du PJD ayant transformé les ministères qu’ils dirigent en sièges du parti ».

– Des parlementaires accusent Benkirane de flancher dans la lutte contre la corruption. Le groupe fédéral à la Chambre des conseillers a accusé le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane de ne plus persévérer dans son effort en matière de lutte contre la corruption, faisant état de l’extension et la persistance de la corruption dans plusieurs secteurs économiques et sociaux. Par ailleurs, Mohamed Daidaa, président du groupe fédéral, estime que le chef du gouvernement « a mis le pays dans un état d’attentisme mortel en raison de « ses préoccupations superfétatoires « .

– Louardi et l’Ordre national des médecins mis sur la sellette par six syndicats. La coalition syndicale de six syndicats de Santé a haussé le ton contre le ministre de la Santé El Houssaine Louardi à cause d’un projet de loi modifiant la loi relative à la pratique de la profession du médecin, lequel a été soumis par le ministre à l’Ordre national des médecins. La coalition s’en est également pris au président de l’Ordre national des médecins pour avoir exhorté les membres du conseil national et des conseils régionaux à approuver le projet dans le plus tôt possible.

RISSALAT AL OUMMA:
– Concertations sur la nouvelle majorité gouvernementale: Benkirane et Labied optent pour un 2ème round. Lors d’une réunion jeudi, le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane et le secrétaire général de l’Union constitutionnelle, Mohamed Labied, ont convenu d’approfondir le débat et de délibérer sur les alternatives possibles dans le 2ème round des concertations lancées pour la formation d’une nouvelle majorité gouvernementale.

AL KHABAR:
– Terrorisme: peines de 3 à 20 ans d’emprisonnement à l’encontre des membres du « Mouvement des moudjahidines au Maroc ». La chambre criminelle (1er degré) chargée des affaires de terrorisme près l’annexe de la Cour d’appel de Salé a prononcé jeudi des peines allant de 3 à 20 ans de prison ferme à l’encontre de 20 membres de la cellule connue sous le nom « Mouvement des moudjahidines au Maroc », poursuivis pour des actes liés au terrorisme.

– Des organisations syndicales menacent Louardi de soumettre la profession du médecin au régime du marché commercial. La coalition syndicale, regroupant six syndicats des professionnels de santé, a mis en garde le ministre de la Santé El Houssaine Louardi, et le président par intérim de l’Ordre national des médecins, contre le risque de soumettre la profession du médecin aux contraintes du marché commercial, suite à un projet de loi qui permettrait notamment aux sociétés privées de créer et exploiter des cliniques et hôpitaux privés.

– Des députés de l’opposition ouvrent le feu sur Dahak et Choubani. Abdellatif Ouahbi, président du groupe parlementaire du PAM, et Hasna Abou Zeid du groupe socialiste à la Chambre des représentants ont demandé au secrétaire général du gouvernement Driss Dahak et au ministre chargé des relations avec le parlement et la société civile El Habib Choubani de présenter leurs démissions, les accusant de tenter de « faire main basse sur la législation ».

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:
– L’USFP et le PI poursuivent le débat sur leur coordination conjointe contre le gouvernement Benkirane. Après la réunion des dirigeants des deux partis le 15 juillet dernier, les membres du bureau politique du parti de la Rose et du comité exécutif du parti de la balance vont se réunir une autre fois la semaine prochaine en vue d’approfondir le débat sur les moyens à même d’opérationnaliser la coordination accommodée lors de la précédente rencontre.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:
– Adoption de la proposition de loi relative aux commissions d’enquête parlementaires: la Chambre des représentants tient tête au gouvernement. La commission de justice, de législation et des droits de l’Homme à la Chambre des représentants a adopté vendredi les amendements proposés par les groupes parlementaires au sujet de la proposition de loi portant sur les modalités de gestion des commissions d’enquête parlementaires. Le conseil de gouvernement avait déjà approuvé un projet de loi portant sur le même sujet.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *