Revue de presse marocaine du 27/01/2015

0 commentaires, 27/01/2015, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développés par les quotidiens parus mardi 27 janvier.:

Le Matin.:

– Code de la route: les réformes en vue feront le bonheur des conducteurs. Le ministre de l’Equipement, du transport et de la logistique s’attaque de nouveau au chantier de réforme du Code de la route. Selon un avant-projet de loi rendu public, toute victime d’accidents présentant un certificat faisant état d’invalidité nécessitant un arrêt maladie de 21 jours ou plus doit subir une contre-visite sous les ordres du procureur du Roi. Les retraits de permis de conduire ne seront opérés qu’en cas d’accidents entrainant des dommages physiques qui sont aggravés par une conduite en état d’ébriété ou sous l’effet d’une drogue. Cette mesure sera aussi appliquée en cas de délit de fuite. Le texte en l’état permettra également de bénéficier de ristourne en cas de paiement rapide des amendes.

– Le projet de loi relatif à l’Instance nationale de la probité et de la lutte contre la corruption a fait l’objet d’un débat animé entre les députés de la commission de la justice, de la législation et des droits de l’Homme à la Chambre des représentants. Pour beaucoup d’entre eux, ce texte n’est pas à la hauteur des attentes, étant donné que certaines dispositions limitent la mise en place d’un cadre institutionnel capable de venir à bout de l’hydre de la corruption. Les députés de la majorité plaident notamment pour la consolidation de l’indépendance fonctionnelle de cette Instance. Ils veulent revoir la manière dont les membres du conseil de cette Instance seront nommés. Quant aux attributions, ces députés estiment qu’elles « ne sont pas claires et se chevauchent ».

Aujourd’hui le Maroc.:

– Immobilier : la révolution de Zaghnoun. La Direction générale des impôts vient vraisemblablement de signer l’arrêt de mort du phénomène de sous-déclaration, appelé communément le « noir », dans le secteur de l’immobilier. Derrière cet exploit, qualifié de presque révolutionnaire » par le ministre de l’Economie et des finances, un référentiel de prix pour les transactions immobilières. Il s’agit d’une grille évolutive du marché foncier et immobilier marocain, contenant les prix que retiendra l’administration fiscale pour liquider les droits et taxes. « Les prix ont été établis par quartier, type de bien et état du bien, et obéissant au découpage administratif de la ville », a expliqué Abdellatif Zaghnoun, directeur de la DGI, lors de la présentation du référentiel lundi.

– ANRT: la 4G attendra encore un peu. Nouvelle décision de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT)! La date limite pour la remise des offres relatives à l’appel à concurrence pour l’attribution de licences utilisant la 4G a été reportée au 12 mars 2015. Rappelons que cet appel à concurrence avait été lancé le 17 novembre 2014 et la date limite des offres avait été fixée au 29 janvier 2015. Cependant les candidats ayant retiré les dossiers de l’appel à concurrence ont demandé à l’ANRT de reporter cette date pour leur permettre de finaliser leurs dossiers dans les meilleures conditions.

L’Opinion.:

– Bilan mitigé de l’économie marocaine, selon l’Oxford Business Group. L’économie marocaine aurait enregistré une croissance d’environ 3% en 2014, grâce, entre autres, à des exportations automobiles et électroniques en hausse de plus d’un quart au cours des onze premiers mois de l’année. C’est ce qui ressort des dernières estimations, fraîchement publiées par Oxford Business Group (OBG), un cabinet d’intelligence économique, basé à Londres, dans sa note d’information intitulée : « Le Maroc : Bilan de l’année 2014 ». Par contre, poursuit la même source, les mauvaises conditions climatiques ont affaibli la production agricole, ce qui a alourdit la facture alimentaire. Néanmoins, en 2015, la croissance du PIB devrait atteindre 4,4%. Ce taux ne peut avoir lieu que si la production agricole augmente, les dépenses énergétiques baissent et la balance commerciale s’améliore.

– Lutte anti-terrorisme: Arrestation d’un Algérien soupçonné d’appartenance au groupe « Jund Al-Khilafa ». Suite à des investigations minutieuses menées pendant plusieurs mois par la Direction générale de la surveillance du territoire national, la Brigade nationale de la police judiciaire a procédé à l’arrestation d’un ressortissant algérien soupçonné d’appartenance au groupe terroriste « Jund Al-Khilafa » qui s’activait en Algérie et avait revendiqué l’assassinat de l’otage français Hervé Gourdel, indique dimanche un communiqué du ministère de l’Intérieur. L’Algérien arrêté, était en possession de grandes quantités de substances dangereuses, des appareils utilisés dans les télécommunications sans fil en plus d’un croquis dont l’analyse a permis la découverte d’autres quantités importantes de substances dangereuses, ainsi que des armes à feu dans la région située entre Beni Drar et Ahfir, précise la même source.

Libération.:

– L’USFP appelle à la transparence des prochaines élections. Le Parti de la Rose a ainsi tiré la sonnette d’alarme en accusant le gouvernement et notamment son parti majoritaire d’incapacité à organiser des élections transparentes et mettre correctement en application les directives Royales allant dans ce sens. Ce sont les principales conclusions que l’USFP avait tirées de la réunion tenue la semaine écoulée au siège du ministère de l’Intérieur entre les dirigeants des partis de l’opposition, à savoir l’USFP, le PAM, le PI et l’UC avec les ministres de l’Intérieur et de la Justice et des Libertés pour débattre de ces échéances.

L’Economiste.:

– Le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Boussaid, a officialisé, lundi, la mise en place d’un cadre référentiel des prix des transactions immobilières qui servira de base de calcul des droits et taxes afférents à ces types d’opération. Un dispositif qui sera accessible aux consommateurs dès fin février, et qui sera actualisé chaque année, précise M. Boussaid. Casablanca sera la région pilote d’application de cette nouvelle mesure, avec un total de 257 zones délimitées, réparties en quatre blocs (Casa Centre, Casa Nord, Casa Sud et Casa Est). Les prix de référence sont fixés par type de bien et facteur d’ancienneté afin d' »améliorer la transparence », explique le ministre.

– La convention signée entre l’Ompic et l’Office européen des brevets (OEB), le 19 janvier, visant à valider les brevets d’invention européens au Maroc et leur assurer les mêmes garanties de protection dont ils jouissent en Europe, suscite les inquiétudes des fabricants de médicaments génériques marocains, qui y voient un artifice pour « surprotéger les multinationales ». De leur part l’Association de lutte contre le Sida, la Coalition internationale pour l’accès aux médicaments (ITPC-Mena) et le Collectif Droit à la santé, dénoncent « la mise sous tutelle européenne du système de brevet national ». Le collectif d’associations propose la création d’une commission nationale multisectorielle, pour élaborer une « vraie politique de protection de la propriété intellectuelle ».

Al Bayane.:

– Le PPS a lancé une campagne de mobilisation aux citoyens, leur demandant de participer activement au vote lors des prochaines échéances électorales, prévues dans moins de six mois. Le secrétaire général du PPS, Mohamed Nabil Benabdallah, en appelle à la responsabilité de chaque électrice et électeur potentiels en vue de s’acquitter de leur droit national en s’inscrivant le plus vite possible sur les listes électorales, et surtout de ne plus laisser quiconque d’autre décider à leur place, pour des élections « crédibles et transparentes ».

Al Mounaataf.:

– Le Club des magistrats du Maroc juge que le projet de loi organique relatif au statut des magistrats, approuvé par le conseil du gouvernement, est l' »œuvre individuelle du ministre de la justice et des libertés ». Mais le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, souligne que ce texte a été élaboré sur la base d’une approche participative qui a associé toutes les parties prenantes.

– En attendant qu’il soit généralisé à l’ensemble des grandes villes du Royaume, le référentiel des prix des transactions immobilières de Casablanca va-t-il mettre fin à la sous-déclaration? La mesure va entrer en vigueur très prochainement dans la métropole. Le référentiel, aujourd’hui finalisé, consiste en une grille évolutive et actualisée du marché foncier et immobilier, reposant sur le découpage administratif de la région et situant les prix au niveau de zones délimitées à l’intérieur des différents quartiers.

*Assabah.: – Reconnaissance européenne de la qualité des produits du terroir marocains. L’Union européenne a accordé une attestation de reconnaissance à la qualité des produits du terroir du Maroc, leur facilitant ainsi l’accès aux marchés européens. La Semaine verte de Berline, qui s’est déroulée cette année du 16 au 25 janvier, a constitué une occasion pour le Maroc pour exposer les différents produits du terroir marocains.

Assahra Al Maghribia.:

– La Brigade nationale de la police judiciaire a procédé à l’arrestation d’un ressortissant algérien soupçonné d’appartenance au groupe terroriste « Jund Al-Khilafa » qui s’activait en Algérie et avait revendiqué l’assassinat de l’otage français Hervé Gourdel, selon un communiqué du ministère de l’Intérieur. L’Algérien arrêté, était en possession de grandes quantités de substances dangereuses, des appareils utilisés dans les télécommunications sans fil en plus d’un croquis dont l’analyse a permis la découverte d’autres quantités importantes de substances dangereuses, ainsi que des armes à feu dans la région située entre Beni Drar et Ahfir, précise la même source.

– Des militants des droits de l’Homme ont appelé à supprimer les pensions accordées aux parlementaires du fait que ces derniers accomplissent une mission nationale prescrite par le sens du devoir national, estimant que cette mission dans les deux Chambres du parlement n’est pas une fonction exigeant l’attribution de pensions. Cet appel a été lancé par l’Association marocaine de protection des biens publics.

Bayane Al Yaoum.:

– Le Maroc a condamné vivement l’exécution, samedi, de l’otage japonais, Haruna Yukawa, revendiquée par l’organisation terroriste « Daech », indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération. Le Royaume a exprimé, également, sa désapprobation de cet acte criminel odieux, qui va à l’encontre des valeurs humaines et morales universelles, ajoute le communiqué.

– Le ministre de la Santé El Houssaine Louardi a affirmé dans un entretien à la presse que le Centre hospitalier universitaire d’Oujda est un modèle à suivre sur les plans national et africain, soulignant que cet établissement offre tous les services du CHU avec des équipements modernes. Louardi a en outre souligné que ce centre répond aux standards internationaux sur les plans de l’architecture, de l’organisation et des équipements.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

– A partir d’aujourd’hui: Vous pouvez calculer l’impôt sur vos revenus fonciers. Il est désormais possible de connaitre à l’avance le prix adopté par la Direction des impôts pour calculer les impôts sur les revenus fonciers. La ville de Casablanca aura la priorité quant à la détermination des prix référentiels des biens immobiliers auprès de la Direction des impôts étant donné qu’elle représente le plus grand marché foncier au Maroc.

Al Massae.:

– Malgré la crise du pétrole, le gouvernement insiste à associer la croissance de l’économie nationale aux fonds en provenance du Golfe. Le ministre de l’Emploi et des Affaires sociales, Abdeslam Seddiki, a affirmé, avant hier à Agadir, que le Maroc cherche à drainer des investissements d’une valeur de 120 milliards de dollars durant les 10 prochaines années.

– L’opposition à la Chambre des conseillers brandit le « veto » face aux parlementaires accusés d’évasion fiscale. Les groupes de l’opposition au sein de la Chambre des conseillers ont introduit des conditions dans les amendements concernant le projet de loi organique relatif à l’organisation et à la conduite des travaux du gouvernement et au statut de ses membres, imposant aux candidats aux postes de ministres d’obtenir un certificat libératoire délivré par les services compétents.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Quatre enseignantes à Aït Abdi (au Haut Atlas) ont été évacuées par hélicoptère. Ces enseignantes qui travaillent dans la localité de Tamzghert (région d’Imelchil) assiégée par la neige, ont été transportées, lundi, vers Midelt.

– Le nombre de travailleurs autonomes marocains en Espagne a augmenté de 14,7 % (+ 2.000 travailleurs autonomes) lors de l’année dernière, selon des chiffres publiés, lundi, par la fédération des Associations des travailleurs autonomes en Espagne (ATA).

Al Alam.:

– Les statuts des fonctionnaires relevant du ministère de l’Education nationale à mi-chemin. Des sources fiables ont jugé fausses les informations relayées par les médias selon lesquelles le statut devrait être fin prêt dans les jours qui viennent, précisant que l’élaboration de ce texte est à mi-chemin et requiert certaines mesures pour sa finalisation.

Al Haraka.:

– L’Union européenne doit « s’expliquer officiellement » et « prendre position » sur les détournements de l’aide humanitaire destinée à la population des camps de Tindouf, révélées par un rapport de l’Office européen de lutte antifraude (OLAF), a affirmé l’eurodéputé socialiste, Marc Tarabella. Il ne serait en aucun cas acceptable, a-t-il souligné, de conclure que l’aide internationale qui a pour but « d’aider des êtres humains dans la détresse ait été manipulée à mauvais escient ».

Al Ahdath Al Maghribia.:

– La loi relative aux employés domestiques: un projet visant à protéger ces employés, sur fond des craintes de la poursuite de l’exploitation des mineurs. Le président de la Commission de la justice, de la législation et des droits de l’homme à la Chambre des conseillers, Omar Adkhil, a indiqué que ce texte a été élaboré pour protéger légalement cette tranche de la société.

– Les administrateurs marocains ont déclaré février, un mois de grèves. La décision de cette escalade a été dictée par le peu de cas que le ministre de la Fonction publique et la modernisation de l’administration a fait des revendications du corps des administrateurs, selon l’Union nationale des administrateurs marocains (UNAM).

Al Assima Post.:

– Le Fonds monétaire international (FMI) a abaissé ses prévisions à 3,3 pc sur la croissance de l’économie marocaine en 2015. Au mois d’octobre dernier, le FMI avait prévu une prévision de 3,9 pc, selon son rapport « Perspectives de l’économie mondiale ».

– A l’approche des prochaines échéances électorales, le PAM se concentre sur le principe de la parité entre les sexes au niveau des actions politique et partisane. L’enjeu repose sur toutes les compétences féminines qui ont beaucoup donné pour imposer le principe de la parité, a souligné la présidente de l’Organisation des femmes du PAM, Rajae Azami, lors d’une rencontre, tenue dimanche à salé.

Attajdid.:

– La Chambre des représentants a décidé de former une commission parlementaire pour enquêter sur les dégâts qu’ont subis les régions du Sud, en raison des inondations de décembre dernier, causées par les pluies exceptionnelles, selon des sources parlementaires.

– La Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP) a traité plus de 100 plaintes, au titre de l’année précédente, dont 50 pc concernent les courts messages textes et 50 pc se rapportent au contrôle par caméras, aux données biométriques et aux données personnelles sur Internet.

Rissalat Al Oumma.:

– Des prévisions font état d’une baisse du taux de croissance de l’économie nationale à 3,5 pc en 2015 et de 3,8 pc en 2016. Dans ce sens, des experts ont souligné la nécessité de mettre en place des politiques anticipées pour la protection de l’économie. Mohamed Benhribida, économiste, a indiqué dans une déclaration au journal, que la baisse du taux de croissance de l’économie internationale aura un impact direct sur l’économie nationale, en raison de la coopération du Royaume avec les pays du Nord.

– Le bureau politique du parti de l’Union constitutionnelle a organisé, samedi à Rabat, un séminaire sur « les perceptions des jeunes de la régionalisation avancée ». A cette occasion, Hamza Kettani, membre de ce bureau, a affirmé que le succès du projet de la régionalisation avancée, est tributaire de la consécration du principe de la solidarité et la complémentarité entre les régions. Pour sa part, Ahmadou El Baz, a insisté sur la nécessité de créer la compétitivité entre les régions dans les secteurs économique et social.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *