Revue de presse marocaine du 26/11/2013

0 commentaires, 26/11/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des Revue de presse marocaine quotidiens parus ce mardi 26 novembre:

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.
– La défaillance des régimes de retraite. L’Union nationale des administrateurs marocains a organisé, vendredi dernier à Rabat, une table ronde autour de la « problématique des retraites et les défis des réformes » qui s’inscrit dans le sillage des débats en cours autour de la réforme des retraites. L’objectif de cette rencontre était de mettre la lumière sur la situation notamment de la Caisse des retraites, les causes de sa défaillance annoncée et les moyens susceptibles de rétablir son équilibre.

– Casablanca: un nouveau plan de circulation pour la métropole? Un nouveau plan de déplacement urbain dans la ville, élaboré par l’Autorité organisatrice des déplacements urbains (AODU), verra bientôt le jour avec comme objectif ultime de développer une offre de transport en commun de qualité qui devrait se traduire par un recours moindre à la voiture personnelle.

– Violences: plus de 6 millions de femmes marocaines en souffrent encore. A l’occasion de la journée mondiale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a tenu à féliciter les nombreuses voix s’élevant en faveur de l’éradication de cette violence, qui toucherait près d’une femme sur trois au cours de sa vie. Au Maroc, le phénomène est toujours d’actualité. En effet, une enquête nationale publiée par le Haut-Commissariat au plan en 2011 a permis de démontrer que sur une population de 9,5 millions de femmes âgées de 18 à 64 ans, près de 6 millions, soit 62,8 pc, ont subi un acte de violence sous une forme ou une autre durant les douze mois précédant l’enquête, 3,8 millions en milieu urbain et 2,2 millions en milieu rural.

AUJOURD’HUI LE MAROC:.
– Message royal très fort à l’occasion du cinquantenaire du Parlement: parlementaires, remuez-vous! Dans son message adressé, lundi, au Parlement à l’occasion de la commémoration de son cinquantenaire, SM le Roi Mohammed VI a affirmé qu’un Parlement de ce genre est appelé à œuvrer à la modernisation de ses méthodes de travail et de ses moyens d’action. Le Souverain a rappelé qu’il est indispensable d’instaurer une coopération sereine et constructive entre le gouvernement et le Parlement durant le processus législatif, de manière à assurer le succès de la législature actuelle.

– Le PJD tient son conseil national en décembre, le premier après le remaniement. Les 25 membres du secrétariat national du parti de la Justice et du développement (OJD) viennent de tenir leur réunion hebdomadaire samedi à Rabat avec à l’ordre du jour le dernier voyage du chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane au Koweït où il a représenté SM le Roi Mohammed VI au Sommet arabo-africain, les derniers développements sur la scène politique nationale et surtout les prochains rendez-vous organisationnels du parti.

– Troisième campagne nationale de dépistage du VIH : 30.000 cas de Sida au Maroc. Le ministère de la Santé a lancé, le 20 novembre, la 3ème campagne nationale de dépistage du VIH qui se fixe pour objectif de réaliser le test du VIH au profit de 320.000 personnes au niveau de 460 centres fixes et 8 centres mobiles. Plus de 1.000 médecins, infirmiers et intervenants sur le terrain ont été mobilisés de Tanger à Dakhla, sans compter l’approvisionnement de 350.000 tests rapides.

AL BAYANE:.
– Le Parlement fête son cinquantenaire: une place privilégiée dans l’édifice institutionnel marocain. Le parlement a bouclé lundi un demi-siècle d’existence. La célébration de ce premier cinquantenaire a été marquée par le discours royal qui a mis en exergue ce moment historique dans l’évolution politique et législative du Maroc. C’est aussi l’occasion de rappeler combien cette mise à niveau de l’action de l’hémicycle est devenue désormais garante d’une meilleure efficacité dans ses missions de législation, de contrôle et d’évaluation des politiques publiques.

– Journée internationale de lutte contre les violences à l’égard des femmes. La députée du Parti du progrès et du socialisme à la première Chambre, Rachida Tahiri, réclame une vision claire et refuse que le projet de loi n 103.13 relatif à la lutte contre les violences faites aux femmes soit « des morceaux à ramasser ». Selon elle, cette loi doit être accompagnée d’une campagne de sensibilisation et ne doit pas être perçue uniquement comme une loi qui prohibe uniquement la violence contre les femmes, mais un texte qui protège les citoyens et les citoyennes.

– Pêche: l’Espagne souhaite la ratification par le Parlement européen de l’accord avec le Maroc en décembre prochain. Le ministre espagnol de l’Agriculture, de l’alimentation et de l’environnement, Miguel Arias Canete, a émis lundi le souhait de voir le Parlement européen ratifier l’accord de pêche, conclu en juillet dernier entre le Maroc et l’Union européenne. « Je souhaite que le Parlement européen donne son feu vert à l’accord en décembre prochain », a souligné Canete, qui était l’invité d’un forum économique organisé par le journal « El Economista ».

LIBERATION:.
– Ould Bouhali ordonne de tirer sur tous les Sahraouis qui tentent de fuir les camps. Selon la chaîne de télévision régionale de Lâayoune, des milices dirigées par le sanguinaire Ould Bouhali, pourchassent tous les Sahraouis qui tentent de se rendre en Mauritanie, seul moyen de quitter les camps, pour les y ramener ou les abattre en cas de refus. C’est ainsi qu’un jeune de la tribu de R’Guibat de la fraction Slalka, répondant au nom de Salem Ould Rahal, avait été abattu pour avoir refusé de revenir dans les camps, ces ghettos que les populations affamées et privées de tout contact avec le monde extérieur, tentent de fuir.

– Le PLF fera la navette entre les deux Chambres du parlement. Après avoir été voté mercredi dernier à la Chambre des représentants, le projet de loi de Finances 2014 (PLF) vient d’atterrir à la Chambre des conseillers pour discussion et vote, et il ne manquera certainement pas de faire le chemin inverse après amendement. Pour le président du groupe socialiste à la deuxième Chambre, Mohamed Alami, « un retour du PLF à la Chambre des représentants est inévitable, en l’absence de la possibilité de le voir voté à la majorité ». En outre, le nombre important d’amendements que les groupes de l’opposition ont préparé conduira au même résultat.

L’OPINION:.
– Transport routier de voyageurs: les désagréments des agréments. Il y a presque deux années, le gouvernement Benkirane I a rendu publique la liste des personnes physiques bénéficiaires des agréments de transports, une démarche qui traduisait, à l’époque, une « première étape sur la voie du renforcement de la transparence dans la perspective de la réforme globale et intégrée du système des agréments et concessions », selon le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi. Moins de deux années plus tard, la désillusion est arrivée énorme, aussi énorme que le montant alloué par le gouvernement Benkirane aux bénéficiaires des agréments.

– Enseignement de l’Amazigh: un bilan plutôt décevant. Le ministère de l’Education nationale et de la formation professionnelle, par la voix de son ministre, vient de confirmer devant les représentants de la Nation, des doutes déjà exprimés par tous les observateurs, que le gouvernement n’a pas de stratégie claire concernant les langues de l’enseignement en général, et de l’Amazigh en particulier. Quelques chiffres, certes insignifiants, ne répondent pas à une vision claire sur les finalités: 14.000 enseignants, 260 inspecteurs et 600.000 élèves bénéficiaires de cours en Amazighe. Une évaluation chiffrée et quantitative qui ne précise pas les contenus et l’apport qualitatif, selon le journal.

L’ECONOMISTE:.
– Voitures de luxe: l’onde de choc de la taxation. A défaut d’apporter une réponse structurelle au problème de financement du budget de l’Etat, le projet de taxer les voitures de luxe, approuvé par la loi de Finances 2014, qui devrait entrer en vigueur le 1-er janvier prochain, est à ranger dans la kyrielle de « mesurettes » fiscales qui ne seront pas sans effet sur l’évolution du marché de l’automobile.

– Fonds de travail: la CDG fait le nettoyage. Composés d’un fonds de majoration des rentes, un fonds de garantie et un autre dédié à la solidarité, les fonds de travail qui étaient gérés pendant longtemps de manière archaïque, ont été transférés depuis juillet 2013 à la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) afin de moderniser leur gestion puisque même les engagements actuariels sont méconnus et la CDG compte y remédier en 2014, soit le temps de boucler le premier exercice de l’activité.

– Casablanca: un mois de retard pour la trémie « Chimicolor ». Les Casablancais doivent encore prendre leur mal en patience pour quelques semaines. La trémie de Dakar (Rond-point Chimocolor) ne sera opérationnelle que fin janvier 2014, a assuré le management de Copisa, adjudicataire. Quant aux travaux d’aménagement de la surface extérieure, effectués par l’entreprise « Vias », ils seront finalisés fin 2013.

AL MASSAE:.
– Benkirane: les dernières augmentations avaient pour but de sauver le budget de l’Etat. Lors d’une rencontre de son parti à Kénitra, Abdelilah Benkirane, a défendu vigoureusement les dernières augmentations décidées par son gouvernement, précisant que les hausses des prix des carburants avaient pour but de sauver le budget de l’Etat.

– Pédophilie au Maroc: 26.000 enfants violés chaque année! Selon des statistiques du ministère de la Justice et des libertés, 26.000 enfants sont violés chaque année. 20 pc des cas seulement sont soumis à la justice, indique le ministère, ajoutant que le nombre de personnes poursuivies, en 2011, dans les affaires de viols des enfants s’est élevé à 632.

– Le scandale des recrutements suspects plane sur la Chambre des représentants. Le scandale des recrutements suspects de certains proches des conseillers et responsables à la Chambre des conseillers au sein de l’institution législative a dominé la réunion du bureau de la Chambre des représentants jeudi dernier au cours de laquelle les membres du bureau ont exprimé leur déception face à ce scandale qui porte atteinte à l’image du parlement et de l’action parlementaire.

ATTAJDID:.
– Ouzzine: l’enquête sur les dysfonctionnements de la FRMF est en cours et ira jusqu’au bout. Le ministre de la Jeunesse et des sports Mohamed Ouzzine, qui était l’invité dimanche soir de l’émission « Match » sur Médi1 TV, a également évoqué la possibilité de désigner une commission provisoire chargée de gérer les dossiers urgents. Dans le but de dépasser le vide actuel, soit l’ancien bureau fédéral continuera à assumer ses responsabilités ou il sera procédé à la mise en place d’une commission provisoire chargée de gérer les affaires du football national, a-t-il ajouté.

RISSALAT AL OUMMA:.
– Les femmes réclament une loi globale pour en finir avec les violences faites aux femmes. Lors d’un sit-in, organisé dimanche devant le siège du Parlement, plusieurs femmes ont appelé le gouvernement Benkirane à élaborer une loi globale pour en finir avec les violences faites aux femmes. Les manifestantes ont scandé des slogans réclamant de garantir les droits des femmes marocaines, de mettre fin à l’impunité des auteurs de violences à l’encontre des femmes, et d’en finir avec les viols, les mariages de mineures et le harcèlement sexuel.

BAYANE AL YOUM:.
– Azziman appelle à la mobilisation nationale pour la réforme du système éducatif. Dans sa première sortie médiatique, le président délégué du Conseil supérieur de l’Enseignement, Omar Azziman, a appelé, via le site électronique du conseil, à une mobilisation nationale dans la perspective de la réforme du système éducatif, estimant qu’une large participation à la réflexion et au travail portant sur la révision de la philosophie et des mécanismes du système en question constitue une démarche saine qui favorisera l’adhésion de toutes les parties concernées et de leur permettre d’assumer leur responsabilité.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:. 
– Benkirane réaffirme sa promesse d’augmenter le SMIG à 3.000. Lors d’une rencontre de son parti à Kénitra, Abdelilah Benkirane a affirmé que son parti tiendra les promesses qu’il a faites au cours de la dernière campagne électorale, notamment celle relative à l’augmentation du SMIG, soulignant que cette promesse sera tenue à la fin du mandat du gouvernement.

– Le gouvernement lance quatre études pour améliorer l’accès des produits marocains aux marchés étrangers. Le gouvernement devrait lancer, l’année prochaine, plusieurs mesures visant à développer et relancer les exportations et renforcer la position du Maroc sur les marchés étrangers. Le ministère du commerce extérieur compte réaliser plusieurs études visant à évaluer les effets des accords commerciaux signés par le Maroc en vue d’améliorer la prise de décision stratégique dans le domaine du commerce extérieur.

SAHIFAT ANNAS:.
– Les finances du conseil communal de Casablanca sous la loupe de l’inspection générale de l’Intérieur. Des sources informées indiquent que l’inspection générale du ministère de l’Intérieur envisage de procéder à une vaste opération d’audit de la gestion communale de la capitale économique, notamment des dossiers relatifs à l’assainissement, aux panneaux de publicité, à l’urbanisme ainsi qu’aux secteurs de la gestion déléguée. Selon les mêmes sources, des responsables de l’Intérieur ont par ailleurs entendu le maire de la ville de Casablanca, Mohamed Sajid, et lui ont signifié qu’une équipe de l’inspection générale du ministère de l’Intérieur allait faire le point sur les états financiers de la ville.

– Note de téléphone du ministère de l’Emploi: 11 millions de dirhams. Le ministère de l’Emploi et des affaires sociales doit 11 MDH envers les sociétés de téléphone, un montant qui provient de l’utilisation de téléphones fixe et portable et de l’internet dans les différents services centraux et externes. Ces arriérés relèvent de la période entre 2002 et 2009, durant laquelle Mustapha Mansouri et Jamal Aghmani étaient à la tête du ministère.

AL KHABAR:.
– 32.000 femmes marocaines victimes de la violence sexuelle dans les lieux de travail. La ministre de la Solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, Bassima Hakkaoui, a indiqué que la violence exercée dans les lieux de travail représente 16 pc des cas enregistrés, précisant que 32.000 femmes sont victimes de la violence sexuelle.

– Greffiers et avocats unis contre Ramid. Le syndicat démocratique de la justice (SDJ) a décidé de participer vendredi à un sit-in de protestation devant le Parlement, à l’appel de l’association des barreaux du Maroc. Le SDJ a indiqué dans un communiqué que la mise en œuvre de la charte de la réforme du système judicaire est contraire à la loi.

ANNAHAR AL MAGHRIBIA:.
– Relations maroco-américaines: SM le Roi dresse une nouvelle feuille de route. Des politologues ont affirmé que la visite de SM le Roi Mohammed VI aux Etats-Unis a eu un vif succès, précisant qu’elle a constitué une occasion pour rétablir l’équilibre des relations entre Rabat et Washington sur la base d’une nouvelle vision où le Maroc devrait jouer un rôle de premier plan au sein de sa région. La visite a permis de clarifier la position de Washington sur les différentes affaires, notamment la question du Sahara.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.
– Le PJD agacé par l’absence de ses alliés lors des séances de la Chambre des représentants. Le projet de loi de finances pour 2014 a provoqué un sentiment d’irritation au sein du PJD contre les représentants des partis de la coalition gouvernementale. Pour le parti de la lampe, les absences répétées des députés de la majorité lors des séances consacrées au débat sur le projet du budget 2014 témoignent du mépris et de la négligence du travail législatif ainsi qu’une conduite inadmissible de la part des représentants parlementaires. Dans ce sens, le PJD a demandé au chef du gouvernement Abdelilah Benkirane d’ouvrir un dialogue avec les dirigeants de la coalition gouvernementale.

ASSABAH:.
– Un texte législatif suscite la crise de la séparation des pouvoirs et restreint les conditions d’accès aux archives des institutions de l’Etat. Selon des sources du journal, le projet de loi relatif aux commissions d’enquête parlementaires provoquerait une vaste polémique vu l’ambigüité qui entoure certaines de ses dispositions, notamment celles se rapportant à la séparation des pouvoirs et à la constitution de commissions d’enquête sur des affaires soumises à la justice. L’examen de ce texte est prévu mardi à la commission de la justice, de la législation et des droits de l’homme à la Chambre des représentants.

– Qui peut se charger des fonctions du chef du gouvernement? En vertu du projet de loi organique relatif à l’organisation et à la conduite des travaux du gouvernement et au statut de ses membres, que le ministre d’Etat Abdellah Baha devrait présenter mardi devant les représentants, tout ministre de l’exécutif peut suppléer le chef du gouvernement dans ses fonctions.

– Projet de réforme de la justice: les avocats en colère. Les avocats comptent manifester en robe vendredi devant le parlement pour exprimer leur désappointement de la charte de la réforme du système judiciaire.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *