Revue de presse marocaine du 26/11/2012

0 commentaires, 26/11/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce lundi:.

+LE SOIR ECHOS+:.
-Loi de Finances: La Première Chambre donne sa bénédiction au PLF 2013. C’est après un long marathon que la Chambre des Représentants a adopté, dans la nuit de samedi à dimanche, le projet de loi de finances 2013. A l’issue d’une semaine bouillonnante, le PLF 2013 a achevé enfin sa première manche après avoir été adopté à la majorité par 137 voix pour et 56 contre. A présent, c’est une 2ème manche qui commence, celle de la discussion du PLF 2013 par les membres de la Chambre des conseillers qui devront en débattre le contenu secteur par secteur, avant de le soumettre au vote. Le débat promet d’être houleux puisque la 2ème Chambre est constituée, en majorité écrasante, de partis de l’opposition.

-Gaza fait le plein de solidarité. Que ce soit à Rabat, à Casablanca ou à Marrakech, le slogan « Tous unis pour la Palestine » a bien pris forme lors de la journée de manifestation organisée ce dimanche dans plusieurs villes du Royaume. Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont ainsi défilé en solidarité avec les Gazaouis. Femmes, hommes et enfants ont brandi les drapeaux palestiniens et marocains et scandé des slogans dénonçant les crimes israéliens contre la bande de Gaza et appelant à une paix durable.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Projet de loi de finances: 67 amendements retenus. 137 voix pour et 56 contre. C’est le score final du vote du projet de loi de finances 2013 à l’issue de la séance plénière tenue dans la nuit de samedi à dimanche. Onze jours de travail, des dizaines de réunions non-stop, des centaines de questions et réponses, 250 amendements. L’examen du PLF 2013 au niveau de la première Chambre a été donc un véritable marathon. Et de l’avis de beaucoup d’observateurs, les débats de cette année ont été particulièrement animés, puisque le projet comportait des dispositions qui n’ont pas laissé indifférents ni les élus de l’opposition ni même ceux de la majorité.

-Intégration des diplomés chomeurs: Les petites phrases de Nizar Baraka qui ont irrité le RNI. Un nouveau chapitre dans la confrontation entre le gouvernement et Salaheddine Mezouar, président du RNI. L’incident s’est produit lors des débats du PLF 2013. Lors de ses réponses au Parlement au sujet du retard de l’intégration directe des diplomés chomeurs dans la fonction publique, Nizar Baraka a, entre autres raisons, évoqué un blocage au niveau du même ministère qu’il dirige. Certains élus, notamment ceux du RNI, y ont vu une attaque directe contre leur président en tant qu’ancien ministre des Finances. Le porte-parole du parti, Rachid Talbi Alami, lors de la même séance, a demandé des clarifications même s’il reconnaît que Baraka n’a pas nommément cité Mezouar dans le déroulé de sa réponse.

+LIBERATION+:.
-Des milliers de manifestants à Rabat et à Casablanca: Les Marocains ont marché pour Gaza. Que ce soit à la place de Bab El Had à Rabat ou à la place de la Victoire à Casablanca, ils étaient particulièrement nombreux les Marocains qui tenaient à manifester leurs solidarité avec le peuple palestinien et notamment les Gazaouis victimes du terrorisme d’Etat que pratique impunément Israël. Lors des marches qui ont sillonné les principales artères des deux villes, officiels et autres représentants de divers organismes et associations ont tenu à dénoncer, aux cotés du citoyen lambda, la barbarie sioniste tout en appelant au rejet de toute tentative de normalisation avec l’Etat hébreu.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Parlement: La Chambre des représentants adopte le projet de budget 2013. Le projet de loi de Finances (PLF) pour l’exercice 2013 passe le cap de la Chambre des représentants, pour atterrir chez les conseillers dès ce lundi. Le texte a été adopté tard dans la nuit de samedi à dimanche à la majorité, lors d’une séance plénière marathonienne. Voté dans sa globalité, le premier PLF du gouvernement de Benkirane a obtenu 137 voix pour et 56 contre. En somme, ce premier projet de loi a pu passer ce cap grâce à la majorité confortable dont dispose l’Exécutif à la première Chambre.

+Al BAYANE+:
-Coup de filet antiterroriste: Un réseau lié à Al-Qaïda au Sahel hors d’état de nuire. Les services de la Brigade nationale de la police judicaire, en coordination avec la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), ont réussi à démanteler une cellule active dans l’embrigadement et l’enrolement de jeunes marocains imprégnés des idées d’Al-Qaïda, dans le dessein de les envoyer dans la région du Sahel pour le soi-disant jihad. Selon un communiqué du ministère de l’Intérieur, la cellule est composée de plusieurs membres opérant dans les villes de Nador, Casablanca, Guercif, Laâyoune et Kalâat des Sraghna.

-Marche pour la Palestine: Des milliers de manifestations à Rabat et Casablanca. Des centaines de milliers de Marocains ont manifesté dimanche à Rabat pour dénoncer l’agression israélienne contre Gaza. Venant de toutes les régions du Royaume, les manifestants ont renouvelé encore une fois leur solidarité sans faille avec le peuple palestinien. A l’instar de Rabat, la ville de Casablanca a elle aussi connu une manifestation grandiose, marquée par la participation de dizaines d’associations de la société civile. Des enfants, des femmes et autant de jeunes sont venus nombreux pour marquer leur solidarité avec le peuple palestinien martyr.

+L’ECONOMISTE+:.
-Emprunt international: Bouffée d’oxygène pour le Trésor. La sortie à l’international du Trésor est bénéfique à plus d’un titre. Elle permettra, tout d’abord de freiner l’érosion des réserves de change. Avec le milliard de dollars que négocie aujourd’hui même Nizar Baraka, ministre des Finances, à Los Angeles, la couverture des importations augmenterait de 10 jours. Cette manne renflouerait ensuite les caisses de l’Etat et soulagerait la pression sur les liquidités bancaires. Que des bonnes nouvelles, mais à court terme seulement.

-Lutte contre la fraude: L’accès aux dossiers fiscaux tétanise les entreprises. La levée du secret professionnel au niveau du Fisc au profit des administrations relevant du ministère des Finances et de la CNSS fait peur aux entreprises. Prévue dans le PLF 2013, cette disposition a été rejetée. Sa validation par le Parlement aurait obligé tous les contribuables à la transparence vis-à-vis du Fisc, de la douane et de la sécurité sociale. Aujourd’hui, l’article 246 du Code général des impots constitue une sorte de « protection » puisque l’Administration fiscale est tenue au secret professionnel et ne peut communiquer les renseignements que sur ordonnance du juge compétent. Ce qui rend tout croisement des fichiers ou demande d’informations au Fisc quasi-impossible. Si à la Douane ou à la CNSS, cette mesure de levée avait été vivement saluée, dans le monde des affaires, elle soulevait des réticences, rejoignant ainsi les réserves émises par des groupes parlementaires.

+L’OPINION+:.
-Solidarité inconditionnelle avec le peuple palestinien: Forte participation politique et populaire à la marche de Rabat. Lorsqu’il s’agit de marcher pour manifester leur solidarité inconditionnelle avec le peuple palestinien, les Marocains répondent toujours massivement. Il en a été ainsi hier à Rabat. Scandant le slogan « Le peuple veut libérer la Palestine. Le peuple veut incriminer la normalisation » et brandissant les drapeaux marocain et palestinien, toutes les couches sociales et les composantes politiques, syndicales, associatives et des droits de l’Homme étaient représentées dans ce mouvement de soutien aux habitants de Gaza.

+ASSABAH+:.
-Le démantèlement d’une cellule de 24 volontaires pour le jihad au Nord du Mali met à nu l’implication du polisario: Les investigations des services de sécurités marocaines ont établi le role principal joué par un Marocain résident au Nord du Mali, ayant rallié Al Qaïda depuis plus de cinq années, dans l’embrigadement et l’enrolement de combattants marocains. Il a été assisté par un autre Marocain pro-polisario qui facilitait aux volontaires le passage via les camps de Tindouf sur le territoire algérien et l’obtention de faux passeports pour circuler librement dans le Nord du Mali.

-Des groupes parlementaires ont proposé, lors de l’examen du projet de loi de Finances 2013, des amendements et des mesures pour protéger leurs salaires contre toute nouvelle taxe ou impot au titre de la contribution au Fonds national de solidarité sociale. Des sources parlementaires ont indiqué que la ponction de 21 DH par jour sur les salaires des parlementaires a mobilisé ces mêmes groupes qui ont allié leurs positions pour l’exonération de leurs parlementaires de toute nouvelle taxation.

-Enquête sur un faux procès-verbal de constat à Rabat sur la base duquel le wali de la région Rabat-Salé-Zemmour-Zaer a signé un ordre d’évacuation et de fermeture d’un centre commercial à l’ancienne médina. Le Procureur général du Roi à Rabat a ordonné, jeudi dernier, au chef de la police judiciaire à la préfecture de police de Rabat, d’ouvrir une enquête avec les responsables de la municipalité et du conseil communal de Rabat à ce sujet.

+AL MASSAE+:.
-Des funérailles se transforment en une grande marche de protestation contre « le dérapage » sécuritaire dans les quartiers populaires à Fès: Près de 500 manifestants ont ainsi bloqué samedi la voie pendant près de trois heures suite à l’agression mortelle d’un artisan dans la nuit du vendredi par un récidiviste. Lors de cette manifestation, les protestataires ont évoqué le manque de sécurité et le controle de quartiers populaires dans la ville spirituelle par des bandes criminelles.

-Le ministère de l’Intérieur annonce le démantèlement d’une cellule active dans l’embrigadement et l’enrolement de jeunes marocains pour le jihad au Nord du Mali: La BNPJ a interpellé, samedi, de nouveaux mis en cause à Nador, Selouane, Farkhana et Laroui.

-Le président du RNI, Salaheddine Mezouar, tire à boulets rouges sur le PJD. Dans un entretien au journal, Mezouar a déclaré qu’il reste attaché à son alliance avec le PAM, tout en démentant sa participation à un éventuel remaniement ministériel. Il a par ailleurs indiqué que « Abdelilah Benkirane n’ose pas s’approcher de l’économie de rente et Nizar Baraka induit en erreur l’opinion publique ».

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane se plaint de Hamid Chabat auprès de SM le Roi. Lors de sa récente rencontre à Marrakech avec le Souverain, Benkirane a déclaré à SM le Roi, selon une source bien informée, que « la coalition gouvernementale est en danger à cause de Hamid Chabat, SG de l’Istiqlal, qui me demande de revenir au recrutement direct dans la fonction publique sans passer par les concours et insiste sur le remaniement ministériel en ce moment inopportun », ajoutant que « je n’accepterai jamais cela ».

-Des éléments de la BNPJ démantèle une cellule terroriste qui projetait de perpétrer des actes terroristes contre des centres de décision au Maroc. La cellule dont le démantèlement a été annoncé le week-end par le ministère de l’Intérieur, est différente des autres réseaux terroristes déjà mis hors état de nuire au regard du nombre de ses membres qui disposaient de photos de plusieurs responsables marocains cibles de leurs attentats et de cartes d’autres lieux visés.

-La Chambre des Représentants approuve le projet de loi de Finances du gouvernement Benkirane et le ministre de l’Economie et des Finances, Nizar Baraka endosse la responsabilité des souffrances des diplomés chomeurs au président du RNI et ancien ministre des Finances, Salaheddine Mezouar, l’accusant de ne pas avoir signé le décret permettant le recrutement direct dans la fonction publique des signataires du procès-verbal du 20 juillet.

+AL KHABAR+:.
-Les services de la BNPJ réussissent, en coordination avec la Direction générale de la surveillance du territoire, à faire tomber une cellule active dans l’embrigadement et l’enrolement de jeunes marocains imprégnés des idées d' »Al Qaïda », dans le dessein de les envoyer dans la région du Sahel pour le soi-disant jihad. Ce nouveau coup de filet intervient quelques semaines seulement après le démantèlement d’une autre cellule baptisée « Ansar Acchariâ au Maghreb islamique » qui projetait de perpétrer des actes terroristes contre des établissements sensibles et des sites touristiques.

-La Chambre des représentants approuve le PLF 2013 en présence de moins de la moitié des représentants du peuple (193 sur les 395 députés) lors d’une séance marathonienne qui a été marquée par des débats houleux sur le controle des caisses spéciales et la mise en application du procès-verbal du 20 juillet.

-Le gouvernement contraint d’octroyer une subvention de 10 milliards de centimes par an à la société « Tramway de Casablanca » à cause des difficultés financières dues au prix du billet fixé à 6 DH et Youssef Draiss, directeur de la société, indique qu’au cas où ce prix serait maintenu, le gouvernement devrait débourser à la société une enveloppe de 500 MDH sur 5 ans pour maîtriser les équilibres financiers de ce projet.

-Le Conseil fédéral des amazighs appelle le gouvernement Benkirane à lancer une campagne nationale pour l’officialisation de la langue Amazighe et indique, dans un communiqué rendu public, que l’Exécutif n’a pris aucune initiative pour la mise en oeuvre des dispositions de la Constitution, relatives à l’officialisation de cette langue.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Salaheddine Mezouar, Président du RNI, critique l’opération de vote du projet de loi de Finances 2013 intervenue dans la nuit de samedi à dimanche, qui a entraîné l’absence de près de la moitié des députés, y compris ceux de la majorité.

-Le Comité de défense des droits de l’Homme réclame, dans une lettre revendicative adressée au Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, au ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid, aux présidents des deux Chambres du parlement et des différents groupes parlementaires, la gratuité des frais judiciaires, estimant que le paiement de ces frais par les plaignants porte atteinte au droit de se référer à la justice.

-Démantèlement d’une cellule active dans l’embrigadement et l’enrolement de jeunes marocains imprégnés des idées d’Al-Qaïda, dans le dessein de les envoyer au Mali. Selon un communiqué du ministère de l’Intérieur, les chefs de cette cellule ont pu, depuis des mois, envoyer plus de 20 volontaires marocains -dont les identités ont été déterminées- pour le jihad dans les rangs d’AQMI et du Mujao dans le nord du Mali, où ils suivaient des entrainements militaires.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Le groupe socialiste à la Chambre des représentants critique vivement le projet de loi de Finances adopté, estimant qu’il ne comporte aucune nouvelle réforme. Il a par ailleurs fait savoir que « la crédibilité internationale de l’économie nationale est en danger », mettant en garde le gouvernement contre la transformation du chantier de la réforme de la Caisse de compensation en des surenchères politiciennes.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Les députés PJDistes sauvent le vote en faveur du projet de loi de Finances après deux séances marathoniennes qui ont duré environ quarante heures. La discipline était le mot d’ordre parmi les 96 députés du PJD qui ont tous répondu présents deux jours durant à la Chambre des représentants et permis ainsi de « sauver » le vote en faveur du PLF, adopté par 137 voix pour et 56 contre.

+ATTAJDID+:.
-Une imposante marche populaire, organisée dimanche à Rabat, condamne l’agression israélienne contre Gaza et célèbre la victoire de la résistance palestinienne. La marche a connu la participation de toutes les sensibilités de la société marocaine venues de toutes les régions du Royaume condamner les agressions israéliennes et manifester leur soutien et défense de la cause palestinienne.

-Les protestations des acteurs de la société civile opposés à la normalisation avec Israël réussissent à obliger les organisateurs d’un forum tenu samedi à la Bibliothèque nationale à ne pas accueillir l’activiste israélien Ofer Bronstein.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Des arrestations effectuées dans cinq villes marocaines révèlent l’existence d’une cellule qui a embrigadé 12 Marocains pour le compte d’Al Qaida au Sahel. La BNPJ a réussi, en coordination avec la Direction générale de la surveillance du Territoire, à interpeller plusieurs individus dans différentes villes du Royaume, particulièrement à Nador où 7 personnes ont été arrêtées, dont un ancien détenu impliqué dans une affaire de terrorisme.

-Des professionnels du transport observent, ce lundi et demain mardi, une grève nationale et menacent de hausser davantage le ton en signe de protestation contre l’atermoiement du ministère de l’Equipement et du Transport à engager un dialogue sérieux avec les syndicats du secteur. Selon des sources syndicales, ce débrayage s’inscrit dans le cadre du programme des mouvements de protestation sur lequel se sont mis d’accord les syndicats participant à cette grève.

+RISSALAT AL OUMMA+:
-La Chambre des représentants adopte le Projet de Loi de Finances 2013 et 32 amendements formulés par les groupes de l’opposition reçoivent l’aval du gouvernement. Par ailleurs, le procès-verbal du 20 juillet a suscité une vive polémique à la première Chambre entre le RNI et l’Istiqlal, le ministre de l’Economie et des finances Nizar Baraka, imputant la responsabilité de la non intégration des diplomés chomeurs signataires dudit procès verbal à son prédécesseur, Salaheddine Mezouar.

-Des milliers de Marocains expriment leur vive condamnation de l’arrogance israélienne et appellent à la forte mobilisation pour la défense de la cause palestinienne, lors de l’imposante marche de solidarité organisée dimanche à Rabat.

+AL HARAKA+:.
-Participation de dizaines de milliers de Marocains, dimanche à Rabat, à une imposante marche nationale pour dénoncer les agressions israéliennes contre la bande de Gaza. Lors de cette marche, les manifestants ont appelé à la traduction en justice des responsables israéliens pour les crimes perpétrés contre les populations civiles, dont des enfants et des femmes, et leur tentative de judaïsation d’Al Qods Acharif et de dénaturation du cachet islamique de la ville sainte.

+AL MOUNAATAF+:
-Des sensibilités politiques et associatives et des acteurs des droits de l’Homme condamnent avec force la politique de génocide israélienne et appelle à la fin de l’occupation israélienne des territoires palestiniens, lors de la marche populaire de solidarité avec le peuple palestinien organisée à Rabat.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Le terrorisme vise à nouveau la stabilité du Maroc. Selon un communiqué du ministère de l’Intérieur, les services de la BNPJ, en coordination avec la Direction générale de la surveillance du territoire, ont démantelé une cellule active dans l’embrigadement et l’enrolement de Marocains imprégnés des idées d’Al-Qaïda, dans le but de les envoyer dans la région du Sahel pour le soi-disant jihad. Selon Mohamed Darif, islamologue, cette nouvelle opération s’inscrit dans le cadre de la politique préventive menée par les autorités marocaines dans ce domaine.

-La Chambre des représentants approuve, dans les premières heures de dimanche, le premier projet de loi de Finances concocté par le gouvernement Abdelilah Benkirane (137 voix pour et 56 contre). Par ailleurs, le gouvernement a donné son aval à 65 amendements, dont 25 formulés par les groupes de la majorité et 32 par ceux de l’opposition.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *