Revue de presse marocaine du 26/06/2013

0 commentaires, 26/06/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne du mercredi:.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Le premier Compact du MCA officiellement clôturé en septembre prochain: Où sont partis les 6 milliards du Millenium? Tous domaines confondus, les 5,7 milliards DH déjà dépensés depuis le lancement du Compact en 2004 à ce jour, ont pu profiter à pas moins de 600.000 familles. Le patron de la MCC (Millenium Chalenge Corporation), Daniel Yohannes, a fait le déplacement au Maroc du 24 au 26 juin pour faire le point sur le programme. L’heure est donc au bilan. Un bilan qui se veut positif eu égard aux réalisations faites jusqu’à aujourd’hui. Le séjour de M. Yohannes dans le Royaume, qui s’inscrit en aval du bilan et de l’évaluation in situ des réalisations opérées dans le cadre du Compact 1, est l’occasion de se concerter à un haut niveau sur la perspective de conclusion d’un nouvel accord « Compact 2 » auquel le Maroc est parfaitement éligible.

-Benkirane interpellé sur l’administration publique dans le cadre de la séance mensuelle sur la politique générale: L’opposition boycotte de nouveau. Abdelilah Benkirane, Chef du gouvernement, sera de nouveau en tête-à-tête avec sa majorité. Les partis de l’opposition maintiennent, quant à eux, leur position vis-à-vis de la séance mensuelle de questionnement sur la politique générale. Programmée aujourd’hui, cette séance aura pour thème l’administration publique et les attentes des citoyens et des entreprises. Ainsi, les partis du RNI, du PAM, de l’USFP et de l’UC vont pour la 2ème fois consécutive boycotter en raison de divergences avec le gouvernement et sa majorité sur le déroulement et la gestion de ces rendez-vous mensuels institués par la nouvelle Constitution. Le mois dernier, Benkirane s’était contenté de répondre aux questions des partis de la majorité, mais en dépit de quelques tentatives de médiation, l’opposition préfère jouer la politique de la chaise vide.

+LIBERATION+:.
-Benkirane attendu pour un énième monologue à la Chambre des représentants: Bis repetita. L’opposition réitère sa position de boycotter la séance mensuelle consacrée à la politique générale du gouvernement. Et pour cause. Les raisons qui avaient déjà conduit à la même attitude sont toujours de mise, le Chef du gouvernement continuant à faire la sourde oreille, s’obstinant à vouloir faire cavalier seul en marginalisant l’opposition et en dédaignant le rôle qui est le sien.

-Rebbah se décide enfin pour un appel d’offres maritime: Il est grand temps de mettre fin au laisser-aller infligé au secteur. Enfin le ministère de l’Equipement et du Transport s’est décidé à lancer l’appel d’offres tant attendu et promis depuis belle lurette pour sélectionner les compagnies marocaines dans le domaine du transport maritime, vu l’exercice dans l’illégalité de certaines compagnies qui, malgré l’expiration de la durée spécifiée dans l’accord avec les autorités marocaines, continuent à exercer sur certaines lignes surtout entre les ports français et italiens. Le ministre Rebbah avait annoncé lors de la séance des questions orales à la 1ère Chambre que cet appel d’offres va inclure tous les ports qui peuvent être atteints par les navires marocains, y compris les nouveaux ports en Europe, en Afrique et aux Iles Canaries. L’appel d’offres en question sera lancé en juillet et avec la procédure nécessaire, ce qui laisse croire que l’opération prendra quelques mois et que les responsables seront dans l’obligation de légaliser la situation de quelques compagnies à travers des prorogations de contrats durant la période estivale qui connaît une affluence sur les lignes entre le Maroc et les ports européens.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Millennium Challenge Account : L’éventualité d’un Compact II se précise. Alors que la phase I du programme du Millennium Challenge Account (MCA) prendra fin dans moins de trois mois, l’on évoque déjà les fortes chances que le Maroc bénéficie d’une phase II de ce programme, qui illustre le partenariat exemplaire entre le Royaume et les Etats-Unis. Lors d’un point de presse, auquel a pris part le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, Daniel W. Yohannes, PDG du Millennium Challenge Corporation (MCC), a estimé que le Maroc était objectivement éligible à un deuxième programme Compact II. Lançant, lundi dernier à Rabat, la campagne de clôture du Compact I, les deux responsables étaient unanimes pour dire que ce programme a permis de changer le quotidien de larges franges vulnérables de la population.

-Crise de la majorité: Bouanou veut mettre Chabat au pied du mur. C’est au Parti de l’Istiqlal qu’incombe la responsabilité de dissiper le brouillard qui enveloppe la scène politique depuis la décision de son conseil national de se retirer du gouvernement. C’est en substance le message véhiculé par le président du groupe parlementaire du PJD Abdellah Bouanou, au forum de la MAP, hier à Rabat. M. Bouanou a estimé que la balle est dans le camp de Hamid Chabat vu que la majorité gouvernementale ne souffre d’aucune crise ni au gouvernement ni au Parlement. Dans sa diatribe contre Hamid Chabat, Abdellah Bouanou n’y est pas allé de main morte, même si, à plusieurs reprises, il a tenu à souligner que le PJD a décidé de ne pas répondre officiellement aux propos du leader istiqlalien. « Si on rentre dans la logique des répliques, la crise entre les institutions sera effective », a-t-il relevé.

+L’ECONOMISTE+:.
-Entreprises déficitaires: C’est le moment d’augmenter votre capital! Les professionnels des chiffres font état d’une augmentation exceptionnelle des bilans déficitaires au titre de l’exercice 2012. La loi sur les SA est claire: lorsque les pertes cumulées représentent plus de 75 %du capital social, il faut soit augmenter le capital, soit prononcer la dissolution de la société. Cette disposition a pour objectif de préserver les droits des créanciers. C’est peut-être le moment pour les sociétés qui sont déjà sous le seuil de 25% de leur capital de profiter de l’avantage fiscal pour se recapitaliser. Cette incitation va s’éteindre à la fin de cette année.

-Assistance judiciaire: La crise s’enlise! Décidément, l’assistance judiciaire est l’emblème d’une réforme de la justice qui s’annonce ardue avant même son lancement officiel. Dans son conflit avec les bâtonniers, le ministre de la justice a décidé de passer outre la présence d’avocats dans les procès d’assistance judiciaire. De leur côté, les avocats continuent de boycotter le décret. Entre-temps, les justiciables sont toujours enlisés dans des procès sans cesse reportés, et comble du déni, sans droit à la défense. Entre corporatisme et « cafouillages » procéduraux…dure réalité du système judiciaire marocain.

+L’OPINION+:.
-Compact 1 du Millenium Challenge Account-Maroc: Bilan positif. Le bilan du 1er programme MCA-Maroc est très satisfaisant. C’est ce qu’a affirmé Daniel Yohannes, PDG du Millenium Challenge Corporation (MCC), lundi à Rabat, lors d’une conférence de presse consacrée au bilan du Compact Challenge Account-Maroc. Signé entre le Maroc et la MCC le 31 août 2007 à Tétouan, sous la présidence de SM le Roi, ce programme est financé pour un montant de 697,5 millions de dollars avec pour objectif de réduire la pauvreté à travers la simulation de la croissance économique, en augmentant la productivité et en améliorant l’emploi dans les secteurs à fort potentiel. « Au regard des projets programmés, de leur mise en oeuvre et des résultats concrets obtenus, le Maroc présente tous les atouts pour un 2ème programme dont les études sont en cours de finalisation », a souligné M. Yohannes, ajoutant que le second Compact sera réalisé après l’identification et l’analyse des majeures contraintes à la croissance économique.

+LE SOIR ECHOS+:.
-La jeunesse de l’UC élit son SG. La jeunesse de l’Union Constitutionnelle (UC) devrait élire son nouveau secrétaire général ce samedi à Casablanca. La campagne a débuté hier pour les quatre candidats en lice. Abdellatif Mhammedi de Mohammedia, Youssef Tidriri de Rabat, Anouar Zyne de Casablanca et Driss Khoulani d’Oujda se disputent le poste de SG national de l’organisation de la jeunesse constitutionnelle (OJC). Prévu initialement le 22 juin, le congrès se tiendra samedi prochain à Casablanca, alors que le congrès de l’organisation féminine du parti a été, quant à lui, reporté au mois de juillet.
+AL MASSAE+:.
-Abdellah Bouanou accuse des parties dans l’entourage royal de vouloir entraver le processus des réformes. Le président du groupe parlementaire du PJD à la Chambre des représentants, qui intervenait mardi lors du Forum mensuel de la MAP, a souligné l’existence de « parties conservatrices dans l’entourage royal qui oeuvrent à entraver le processus de réformes que l’actuel gouvernement tente de mener à bien, en vue de maintenir le statuquo qui sert leurs intérêts personnels et leurs postions », ajoutant que la patience du parti de la Lampe face à ces manoeuvres perturbatrices a des limites.

-Le Syndicat des Techniciens de la Sécurité de la Navigation Aérienne de l’Office National des Aéroports (ONDA) observe ce mercredi un sit-in devant le siège du ministère de l’Equipement et du Transport, qui coïncide avec la tenue du Conseil d’administration de l’Office. Ce mouvement intervient en signe de protestation contre la négligence et l’ignorance par la Direction de l’Office des revendications que le syndicat lui a présentées il y a des mois pour la préservation de la paix sociale au sein de cet établissement.

-Abdelkader El Kihel, dirigeant istiqlalien, décide d’intenter une action en justice contre le député PJDiste, Abdelaziz Aftati en réaction aux accusations proférées par ce dernier contre des leaders du parti de la balance dans lesquelles il a avancé que ces responsables ont obtenu de « faux diplômes ». Dans une déclaration au journal, El Kihel a catégoriquement nié les allégations d’Aftati qui le visaient directement, soulignant qu’il n’a jamais obtenu de diplôme en Libye. Il a par ailleurs affirmé que si Aftati dispose de preuves confirmant ses propos, il n’a qu’à les soumettre à la justice.

-Le CNDH mène une enquête auprès de sa section régionale à Laâyoune, accusée de servir la thèse des séparatistes. Une commission du Conseil national des droits de l’Homme est arrivée lundi à Laâyoune pour enquêter sur les raisons du conflit entre la section régionale du conseil et la préfecture de police de la ville, après que des responsables des services de police aient accusé le coordinateur de la commission de la protection au sein de la section régionale du CNDH de servir les intérêts et les thèses séparatistes et de participer à l’excitation des protestataires.

-Les groupes parlementaires de l’opposition à la Chambre des représentants décident de boycotter la séance mensuelle des questions de politique générale prévue ce mercredi. Dans une déclaration au journal, le président du groupe du PAM à la 1ère Chambre, Abdellatif Ouahbi, a fait savoir que rien n’a changé depuis la dernière séance mensuelle, ajoutant qu' »il n’y a aucune raison qui pourrait nous faire revenir sur la décision du boycott prise le mois dernier ».

+AL KHABAR+:.
-Une députée accuse le ministère de l’Intérieur d' »encourager l’esclavagisme »! Lors de la séance hebdomadaire des questions orales à la Chambre des représentants, la députée PAMiste, Nabila Benomar a indiqué que le ministère encourage la traite des êtres humains et l’esclavagisme comme en témoigne le recrutement d’employés au sein de l’Entraide nationale où ils ne bénéficient ni de couverture médicale, ni de pensions de retraite, ni de SMIG ni d’un statut. Suite à ces déclarations, le ministre de l’Intérieur, Mohand Laenser a vivement réagi en qualifiant de « dangereux et d’intolérables » les propos de la députée.

-Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire du PJD à la Chambre des représentants, critique la lenteur du Secrétariat général du gouvernement en matière de révision des textes de loi avant leur présentation pour adoption au gouvernement. Bouanou, qui était l’invité mardi du Forum de la MAP, a indiqué qu’un grand nombre de textes de loi présentés par l’Exécutif ou le Parlement sont en instance depuis des mois.

-Le SG du PAM, Mustapha Bakkoury appelle la direction régionale du parti du Tracteur à Marrakech à tenir une réunion urgente pour réagir aux récents propos du responsable PJDiste, Abdelaziz Aftati, lors d’un rassemblement tenu à Kelaât Sgharna. Lors de ce meeting, Aftati a traité les dirigeants du PAM de « mrouds » (ndlr, terme vulgaire pour désigner les agents des forces auxiliaires).

-La séance mensuelle de questionnement du Chef du gouvernement à la Chambre des représentants se déroulera en l’absence des groupes de l’opposition qui insistent sur la répartition égale du temps de parole. Dans une déclaration au journal, Abdellatif Ouahbi, président du groupe du PAM à la 1ère Chambre, a indiqué que le Maroc dispose d’une Constitution très avancée, mais l’opposition vit, en revanche, une situation très difficile à cause de l’attitude du pouvoir exécutif qui veut réduire ses attributions garanties par la Loi fondamentale.

+ASSABAH+:.
-Les services de police dans la cité ocre ont arrêté le weekend dernier 21 individus dont deux fonctionnaires au centre d’immatriculation des voitures, membres d’une bande de falsification des permis de conduire à Marrakech. L’interrogatoire a démontré qu’ils passaient les examens pour l’obtention du permis de conduire à la place des candidats postulants pour ce document et qu’ils s’adonnaient à cette activité depuis 2005, soit avant l’informatisation desdits examens.

-Décès d’une femme en cours d’accouchement lundi à l’hôpital de Dar Bouaâza à Casablanca à cause de « la négligence » des services médicaux, selon les proches de la défunte qui ont refusé de recevoir sa dépouille. L’époux de la victime a réclamé l’ouverture d’une enquête et une autopsie pour déterminer les causes du décès de sa femme et de son bébé, alors que le ministère de la Santé a écarté toute négligence.

-Abdellah Bouanou affirme que le gouvernement ne doit pas rester otage de la culture de la justification. Le président du groupe parlementaire du PJD à la Chambre des représentants, qui était l’invité du Forum de la MAP, a indiqué que le champ politique actuel est « otage de la stagnation et d’une culture de justification », d’où son incapacité à définir le contour du tournant politique que vit le pays, contrairement à l’institution monarchique qui a su évoluer et transféré nombre de ses prérogatives exécutives à un gouvernement élu, qui en devient le partenaire.

-Trois éléments de la police blessés lundi à Tanger lors d’une intervention pour l’arrestation d’un salafiste recherché dans le cadre des événements survenus dernièrement dans le quartier « Ard Dawla » à Béni Makada. Muni d’une épée, l’individu en question, a fait montre d’une grande résistance et utilisé une bombe lacrymogène avant d’être maîtrisé.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-L’opposition furieuse après la fuite du bilan annuel du gouvernement avant sa présentation devant le Parlement. Le président du groupe socialiste à la 1ère Chambre, Ahmed Zaidi a indiqué, dans une déclaration au journal, que cet acte ne sert en rien l’action des institutions et se trouve en porte-à-faux avec la logique du partenariat et de la complémentarité entre elles, alors que le président du groupe du PAM, Abdellatif Ouahbi a qualifié cette fuite d' »état d’hystérie politique et médiatique du gouvernement » qui craint d’échouer à concrétiser ses promesses. Quant à Rachid Talbi Alami, président du groupe RNI, il a souligné que l’Exécutif se devait, sur le plan moral, de présenter en premier lieu son bilan devant le parlement.

-Ahmed Zaidi, président du groupe USFP à la Chambre des représentants, dément avoir été informé que des membres de la commission administrative du parti envisageaient de soumettre une recommandation lors de la prochaine session de la commission prévue en juillet prochain pour le démettre de son poste à la tête du groupe parlementaire du parti de la rose. Dans une déclaration au journal, Zaidi s’est dit déterminé à poursuivre sa mission à la tête du groupe, niant par la même occasion que le député Abdelali Doumou ait quitté le courant « démocratie et ouverture », allusion faite aux informations relayées dernièrement par la presse.

-Enquête sur des dizaines de permis de conduire falsifiés à Marrakech et arrestation de trois fonctionnaires au service d’immatriculation des véhicules. L’affaire a éclaté lorsque des dizaines de citoyens, munis de leurs permis de conduire provisoires, se sont présentés audit service pour retirer leurs permis définitifs mais ils ont été surpris d’apprendre qu’ils ne figuraient pas sur les registres du service d’immatriculation. Suite à cela, les responsables dudit service ont soumis le dossier au Parquet général qui a ordonné l’ouverture d’une enquête par les éléments de la police judiciaire qui ont procédé à l’arrestation d’un intermédiaire qui a reconnu avoir des complices parmi les fonctionnaires du service d’immatriculation, d’un propriétaire d’une auto-école et de 14 détenteurs de permis de conduire provisoires.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Le ministère de l’Intérieur procède à l’interrogatoire de plus de 70 anciens détenus salafistes dans le cadre d’affaires de terrorisme en vue de remonter le réseau de jihadistes marocains en Syrie, notamment ceux ayant des liens avec des organisations jihadistes en Syrie ou ayant déjà effectué des voyages dans ce pays et dont les noms ont été cités dans des affaires de terrorisme. Par ailleurs, des circulaires émanant des services de police ont appelé leurs éléments à interroger des jeunes qui voyagent du Maroc à destination de la Turquie, alors que la police des frontières a interdit tout voyage à certains d’entre eux après avoir été soupçonnés d’aller combattre en tant que jihadistes.

-Pourquoi le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur les télévisions publiques tarde à voir le jour? Une année après la mission effectuée par la commission parlementaire dans les chaînes du pôle audiovisuel public, le rapport qui devait être élaboré n’a pas encore vu le jour, alors que des sources croient savoir que ce document sera remis par la commission en question fin juillet comme dernier délai.

-Des messages de complaisance entre le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane et le PDG du MCC, Daniel W. Yohannes lors d’une conférence de presse lundi à Rabat en vue de bénéficier de nouveau des apports financiers de cet organisme, dans le cadre du deuxième programme « Compact 2 » du Millennium Challenge Account (MCA).

-Nouvelle polémique entre l’USFP, le PAM et le ministre de l’Intérieur, Mohand Laenser. Lors de la séance hebdomadaire des questions orales à la Chambre des représentants, le dirigeant ittihadi, Abdelhadi Khairate a accusé certains présidents de communes, sans les citer, d’avoir un comportement de « bandits », de même qu’une députée PAMiste a accusé des responsables locaux relevant du département de Laenser d’avoir transformé l’Entraide nationale en « un lieu de traite d’êtres humains et d’esclavagisme ».

+ATTAJDID+:.
-Abdellah Bouanou à l’adresse des perturbateurs: « La patience a des limites! » Le président du groupe parlementaire du PJD à la 1ère Chambre, qui intervenait lors du Forum de la MAP, a affirmé que son parti est déterminé à mener à son terme le processus de réformes et à relever les défis qui se posent, ajoutant que « nous ne resterons pas les bras croisés si les réformes requises ne sont pas réalisées ». Il a dans ce sens reconnu la lenteur de l’action du gouvernement en matière de mise en oeuvre des réformes et attribué cet état de fait aux « manoeuvres perturbatrices » menées par certaines parties.

+AL ALAM+:.
-Les déclarations contradictoires attisent les inquiétudes des citoyens: Les prix des produits alimentaires susceptibles de connaître des hausses durant le mois sacré du Ramadan. Les préoccupations des citoyens montent chaque jour d’un cran quant à une éventuelle hausse des prix des produits alimentaires, notamment en raison de la crise économique que traverse le pays et les informations relayées quotidiennement par les médias sur la volonté du gouvernement de revoir à la hausse les prix de certains produits, de même que les déclarations contradictoires de certains ministres n’ont fait que rajouter à l’inquiétude des ménages.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Les groupes parlementaires de l’opposition à la Chambre des représentants décident de boycotter de nouveau la séance mensuelle de questionnement du Chef du gouvernement prévue ce mercredi, ont indiqué des sources au sein de ces groupes, ajoutant que les raisons qui avaient poussé les parlementaires du PAM, du RNI, de l’USFP et de l’UC, à boycotter la précédente séance sont toujours de mise.

+AL MOUNAATAF+:.
-Abdelilah Benkirane s’adresse encore une fois à lui-même en raison du boycott par les groupes parlementaires de l’opposition de la séance mensuelle de questionnement du Chef du gouvernement prévue ce mercredi. Cette décision a été prise suite à l’échec des contacts entre l’Exécutif et l’opposition sur les points en suspens concernant le mode de déroulement de ladite séance.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Mascarade politique! Le président du groupe parlementaire du PJD à la Chambre des représentants, Abdellah Bouanou compare l’élaboration des texte de loi organiques à « la cuisson du couscous ». Bouanou, qui était l’invité mardi du Forum de la MAP, a vivement critiqué la lenteur du gouvernement dans la mise en oeuvre des réformes promises aux citoyens, imputant cette situation aux manoeuvres de perturbation émanant de certaines parties qu’il a qualifiées de « courant d’immobilisme », tout en reconnaissant que l’Exécutif a perdu beaucoup de temps dans la lutte contre ces agissements.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *