Revue de presse marocaine du 26/04/2013

0 commentaires, 26/04/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce vendredi:.

+Le SOIR ECHOS+:.
-Sahara: Salvatrice résolution 2099. Le Maroc a tenu hier à exprimer sa satisfaction suite à l’adoption, jeudi, par le Conseil de sécurité des Nations Unies de la résolution 2099 qui renouvelle le mandat pour un an de la Minurso et, entre autres, souligne la prééminence d’une solution politique du conflit du Sahara et, partant, de l’initiative d’autonomie, présentée par le Royaume en avril 2007. L’histoire semble en effet avoir pris une autre tournure. Plutot qu’une résolution hostile au Maroc, crainte et combattue d’ailleurs par ce dernier, c’est en quelque sorte une position réconfortante pour notre pays que le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté jeudi 25 avril: Il a prorogé le mandat de la Minurso d’une année jusqu’au 30 avril 2014, et renforcé son appel à l’Algérie pour le recensement des populations dans les camps de Tindouf. La résolution 2099 est on ne peut plus claire en sa forme comme en son fond.

+LIBERATION+:.
-Le Conseil de sécurité proroge la mission de la Minurso sans en élargir les prérogatives. Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté hier jeudi une résolution prorogeant le mandat de la Minurso jusqu’au 30 avril 2014, sans en étendre le mandat au controle des droits de l’Homme comme les Etats-Unis en avaient fait la proposition au « Groupe des Amis du Sahara » dont ils sont membres aux cotés de la Russie, de la France, du Royaume-Uni et de l’Espagne. Il faut néanmoins savoir raison garder. En effet, la question des droits de l’Homme ne cesse d’être remise sur le métier au niveau du Conseil de sécurité de l’ONU. Aussi faut-il conforter les avancées que nous avons réalisées à ce propos tout en veillant scrupuleusement à renforcer l’arsenal législatif les concernant et à faire tout ce qui est possible pour barrer la route aux ennemis de notre intégrité territoriale.

-Un 1er Mai sur fond de crise. « L’unité syndicale pour la dignité, la liberté et la justice sociale » est le thème choisi par la FDT pour la célébration du 1er Mai de cette année. A quelques jours de la fête du travail, la classe ouvrière marocaine s’apprête à célébrer cette occasion dans une situation des plus inquiétantes, marquée par une série d’échecs du gouvernement qui n’arrive pas à mettre en Âœuvre l’opérationnalisation de la Constitution et à tenir ses promesses faites au moment de son investiture. Le 1er mai de cette année se tient également dans une conjoncture de crise à tous les niveaux. Politique, économique et social, la crise s’installe de plus en plus belle et ses répercussions sont tangibles. Les petites bourses et les classes laborieuses en sont les premières victimes.

+L’ECONOMISTE+:.
-Sahara: Le Maroc conforté dans ses choix. Après plus d’une semaine mouvementée, le Maroc a finalement eu gain de cause face à la volonté de « dénaturer le mandat de la Minurso ». Le Royaume a été conforté dans ses choix. En effet, les membres du Conseil de sécurité ont adopté la résolution relative à la prorogation du mandat de la Minurso pour une année supplémentaire. Et contrairement à la proposition américaine, qui avait poussé à une grande mobilisation au Maroc, la résolution approuvée au Conseil de sécurité n’a pas inclus le controle des droits de l’Homme dans la mission de l’ONU. Le texte se limite à « encourager les parties à poursuivre leurs efforts respectifs pour promouvoir et protéger les droits de l’Homme au Sahara et dans les camps de Tindouf ».

-SIAM: Le Maroc réaffirme ses ambitions. La ville de Meknès qui vit au rythme de cette 8ème édition du SIAM est au bord de l’asphyxie. En effet, toutes les pénétrantes de la capitale ismaïlienne connaissent une forte affluence depuis l’ouverture de la plus grande vitrine agricole du Royaume aux particuliers le 25 avril. Et le plus gros du lot reste à venir au cours de ce week-end où les organisateurs s’attendent au total à plus de 700.000 visiteurs. C’est une vitrine réellement représentative des nouveautés réalisées dans le secteur agricole. La 8ème édition du Salon international de l’Agriculture à Meknès traduit en effet les avancées franchies depuis la mise en Âœuvre de la stratégie dédiée. Le temps où l’exposition était dominée par le vrac, le matériel agricole traditionnel ou encore les produits de traitement est révolu.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Sahara: La position ferme du Maroc confortée. Les membres du Conseil de sécurité de l’ONU ont adopté, jeudi, à l’unanimité le projet de résolution de prorogation du mandat de la Minurso à avril 2014. L’actuel mandat de la Mission onusienne, chargée de surveiller le cessez-le-feu, s’achève à la fin du mois. La décision du Conseil intervient suite à la réussite des actions intensives menées par la diplomatie marocaine auprès des capitales des grandes puissances mondiales et des contacts de haut niveau entre le Maroc et les Etats-Unis, qui ont été couronnées par le retrait de la proposition américaine visant l’élargissement des prérogatives de la mission onusienne aux droits de l’Homme au Sahara, en raison à la position ferme du Maroc qui avait catégoriquement rejeté cette initiative unilatérale. Il faut dire que les initiatives et actions menées par SM le Roi Mohammed VI ont été décisives et ont permis au Maroc de réaliser un grand succès diplomatique.

-Coalition gouvernementale. Déficit budgétaire: le MP met en doute les chiffres officiels. Comme si les escarmouches de Hamid Chabat ne suffisaient pas, Said Ameskane vient ajouter son grain de sel. Sa dernière sortie médiatique ne risque pas de faire plaisir au chef du gouvernement. Le SG délégué du MP affirme que les réserves en devises sont seulement de trois mois et le taux de déficit est de 8,5 pc. Ce faisant, il remet en question les chiffres du gouvernement dont son parti est l’une des composantes. Avec tout cela, M. Ameskane tient à préciser que la cohésion gouvernementale est sauve et qu’aucun remaniement ministériel n’est à l’ordre du jour.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Résolution du Conseil de sécurité concernant le Sahara marocain: Le satisfecit du Maroc. Le Conseil de sécurité a adopté, jeudi, à l’unanimité de ses membres la résolution concernant le Sahara marocain. Suite à cette décision, le porte-parole du Palais royal, Abdelhak Lamrini, a donné lecture, jeudi, d’un communiqué relatant la satisfaction du Royaume d’une telle résolution. « Le Royaume du Maroc prend note avec satisfaction de cette résolution qui confirme, avec vigueur, les paramètres incontournables de la solution politique, préserve fortement les perspectives d’une relance prometteuse des négociations et clarifie, de manière précise et définitive, le cadre de traitement des autres aspects de ce différend régional », indique le communiqué du Palais royal.

-L’ONU donne ses chiffres de la croissance 2012: +2,8 pc seulement pour le Maroc. Les informations se suivent et se ressemblent pour l’économie nationale. Après des institutions internationales comme le FMI et d’autres nationales, notamment le HCP, les experts des Nations Unies confirment que l’année 2012 a été une année particulièrement difficile pour l’économie nationale. La croissance du Produit intérieur brut (PIB) a ainsi baissé de 4,1 pc à 2,8 pc en 2012. L’information est tombée jeudi suite à la présentation du rapport de la commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA). Dévoilé dans la capitale éthiopienne, Adis-Abeba, le document impute cette régression notamment à des facteurs liés à la crise économique qui sévit dans le Vieux continent. « La baisse enregistrée l’année dernière était largement imputable au ralentissement économique en Europe », note le rapport.

-Le PAM tient son 15ème Conseil national ce samedi à Skhirate: L’heure est au bilan. Une année après son congrès, le PAM réunit son conseil national ce samedi à Skhirate. Questions organisationnelles, suivi des décisions du congrès, diagnostic de la situation économique et politique, l’évaluation du travail des groupes parlementaires du PAM mais aussi l’action du gouvernement seront à l’ordre du jour. Milouda Hazib, députée et membre du bureau politique, estime que « les parlementaires PAM accomplissent leur mission dans le strict respect des décisions du parti bien que le rendement du Parlement, majorité et opposition confondues, soit impacté par la lenteur de l’action gouvernementale ».

+AL BAYANE+:.
-Résolution du Conseil de sécurité sur le Sahara: Le statu quo ante maintenu. Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté, jeudi, une nouvelle résolution sur le dossier du Sahara. Rien de particulièrement nouveau, si ce n’est que la tempête dans un verre d’eau déclenchée par la tentative de certains lobbies, et visant à dénaturer la mission de la Minurso au Sahara, a rapidement été conjurée par le niet catégorique du Maroc. Fort de son projet d’autonomie pour résoudre le conflit du Sahara, fort aussi des remarquables et palpables progrès qu’il a réalisés ces dernières années en matière de respect des droits de l’Homme, ainsi que de la mobilisation sans faille de son peuple autour de son intégrité territoriale, le Maroc n’a pas eu trop de peine pour convaincre ses alliés traditionnels, membres permanents du Conseil de sécurité ou non, et leur rappeler le bien fondé de sa vision en matière de règlement de ce conflit, somme toute artificiel. Après cette victoire-éclair remportée par le Maroc, il appartient aujourd’hui à l’ONU, plutot que de se prévaloir d’un statu quo qui n’a que trop duré, d’en tirer courageusement les leçons qui s’imposent.

+L’OPINION+:.
-Scandale aux 3èmes Journées Professionnelles du Tourisme: Les journalistes persona non grata! « Pour une action stratégique concertée sur nos marchés », tel est le thème des 3èmes Journées professionnelles organisées du 26 au 27 courant à Mazagan, à El Jadida. Ces fameuses journées, nous a-t-on assuré, vont se dérouler sans la présence des médias nationaux et des journalistes. C’est ce que les organisateurs auraient décidé en commun accord. Décision pour le moins insensée et absurde. Une mauvaise première du genre. Comment des responsables du ministère du tourisme, ceux de l’ONMT et ceux de la FNT (Fédération nationale du tourisme), les principaux organisateurs des journées, peuvent-ils prendre une telle décision alors que la nouvelle Constitution est claire sur le droit d’être informé et sur le droit d’accès à l’information? Le tourisme serait-il devenu secret d’Etat sans qu’on le sache? Les journalistes seraient-ils pris pour des perturbateurs? Les organisateurs ont-ils des choses à cacher?.

+AL KHABAR+:.
-La bataille des prérogatives s’attise entre l’Istiqlal et le PJD: Le Parti de la Lampe contraint Fouad Douiri au retrait du projet de loi sur les mines du Secrétariat général du gouvernement (SGG). Dix jours seulement après son dépot au SGG, le ministre de l’Energie et des Mines, l’Istiqlalien Fouad Douiri s’est empressé de retirer le projet de loi N 33-13 relative aux mines dans le cadre d’un nouvel épisode de la bataille au sein du gouvernement entre le PJD et son allié l’Istiqlal. Des sources concordantes ont affirmé que le département de Douiri a retiré lundi dernier ledit projet de loi, indiquant que le texte a suscité de grandes divergences entre plusieurs départements gouvernementaux, notamment après que le secteur des carrières ait été classé parmi les secteurs sous supervision du ministère de l’Energie et des mines au détriment du ministère de l’Equipement et du Transport.

-Le comité conjoint de défense des détenus islamistes a appelé le Chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane à intervenir suite à la détérioration de l’état de santé de ces détenus en grève de la faim dans les différentes prisons marocaines depuis plus d’un mois. Dans un communiqué rendu public, le comité a affirmé que la Délégation générale de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion prone la politique de l’ignorance à l’égard de la situation sanitaire de ces prisonniers, appelant l’ensemble des instances des droits de l’Homme à déployer leurs efforts pour mettre un terme à cette situation et exhortant le Chef de gouvernement à assumer pleinement ses responsabilités et à intervenir d’urgence en faveur de ces détenus, vu que leur état de santé est devenu très préoccupant.

-La FDT menace Abdelilah Benkirane de grandes marches de la classe ouvrière le 1er mai prochain. Dans un nouvel épisode d’escalade, la FDT a décidé d’observer plusieurs sit-in et marches nationales le 1er mai prochain à l’occasion de la fête du Travail, en signe de protestation contre les régressions sociales enregistrées sous l’ère de l’actuel gouvernement, ce qui reflète sa mauvaise gestion de la chose publique et son incapacité à élaborer une vision globale à ce sujet. Dans un communiqué, la FDT a indiqué que la situation que vit actuellement le Maroc ne supporte plus aucun atermoiement ou tergiversation, ajoutant qu’elle est prête à observer plusieurs formes et mouvements de protestation pour contrecarrer toutes les offensives visant les syndicalistes qui sont victimes de pratiques illégales et de mesures de répression, notamment les actes d’intimidation et les prélèvements sur les salaires des grévistes.

+ASSABAH+:.
-Le Conseil de sécurité supprime le paragraphe prévoyant l’élargissement des attributions de la Minurso de sa nouvelle résolution. Les succès diplomatiques du Maroc ne se sont pas limités à la suppression du paragraphe relatif à l’extension des prérogatives de la Minurso de la résolution du Conseil de sécurité, mais tout le texte de la résolution adoptée à l’unanimité a été intégralement réexaminé et réélaboré avec le consensus de tous les pays du « Groupe des Amis du Sahara ».

-Les crimes financiers augurent de nouvelles scissions au sein du gouvernement. Le ministre de la Justice et des libertés a indiqué avoir soumis le dossier de l’Office de Commercialisation et d’Exportation à la BNPJ pour enquête. Il s’agit du rapport de la commission d’enquête parlementaire sur l’Office qui avait suscité l’ire du parti de l’Istiqlal, puisque ledit rapport comprend une liste de noms de plusieurs leaders du parti de la Balance impliqués dans ce dossier. Le rapport de la commission avait également relevé une série de dysfonctionnements au sein de l’Office, qui était sous la tutelle du ministre istiqlalien du Commerce extérieur, Abdellatif Maâzouz.

-Le ministère de l’Intérieur lève l’interdiction sur les prénoms amazighs: Le mouvement amazigh satisfait. Intervenant devant la Chambre des Conseillers, le ministre de l’Intérieur, Mohand Laenser a annoncé que son département a levé l’interdiction sur les prénoms amazighs et envoyé une note dans ce sens dans laquelle il exhorte tous les officiers de l’état civil à accepter les demandes d’enregistrement de prénoms amazighs.

-Les parlementaires marocains, ayant participé à la réunion de la commission parlementaire mixte maroco-européenne tenue mercredi à Bruxelles, ont vivement critiqué l’inclusion d’une recommandation relative aux droits de l’Homme dans le nouveau protocole relatif à l’accord de pêche entre le Maroc et l’UE. Ils ont noté que l’inclusion de cette recommandation n’a aucun fondement étant donné que l’accord de pêche est purement technique et ne supporte aucune « politisation », tout en critiquant le fait que la question des droits de l’Homme est soulevée chaque fois que les deux parties négocient la conclusion d’un accord ou d’une convention bilatérale.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-La mouture finale de la résolution du Conseil de sécurité écarte l’élargissement des attributions de la Minurso. La résolution du Conseil de sécurité, adoptée jeudi, a prorogé, comme celles qui l’ont précédé, d’une année le mandat de la Minurso, tout en demandant aux parties et aux Etats voisins de coopérer pleinement avec l’ONU et les uns avec les autres et de s’impliquer plus résolument pour mettre fin à l’impasse actuelle et avancer vers une solution politique. Ce résultat a exigé de la diplomatie marocaine de faire montre d’une grande habileté et savoir-faire et d’un haut degré de professionnalisme pour le retrait de la proposition américaine avant le vote.

-Scandale au département de Mustapha El Khalfi: Des postes au ministère répartis entre des membres du PJD et du MUR. Des sources ont indiqué au journal qu’il est probable que le poste de SG du ministère soit confié à Loudii Cherrat, directeur de cabinet du ministre et l’un des dirigeants du Mouvement Unicité et Réforme (MUR), et ce à la suite du lancement de l’appel à candidatures pour pourvoir ce poste. Par ailleurs, le ministère vit au rythme d’une tension sans précédent à cause de la prorogation du délai du dépot des candidatures pour briguer le poste de directeur des études et ce pour baliser la voie devant un cadre en provenance du ministère des Finances et en raison de la désignation d’Idriss El Azami, ministre chargé du budget, à la présidence de la commission d’examen de ces candidatures, au moment où des compétences au sein du ministère ont été exclues, ce qui a suscité plusieurs interrogations sur l’orientation du ministre vers « le parachèvement du controle par le MUR de cet important secteur très complexe ».

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Les élus communaux de Rabat menacent de « renverser » Fathallah Oualalou. Plus de 50 conseillers communaux ont menacé de destituer Fathallah Oualalou de la présidence du Conseil de la ville de Rabat au cas où il persiste à ignorer leurs revendications relatives à la restructuration du bureau dirigeant composé de « membres incompétents » et d’autres « occupés par d’autres missions qui les empêchent d’accomplir leur devoir » au sein du Conseil. Ils ont critiqué, lors d’une réunion jeudi à Rabat suite au report de la session ordinaire prévue le même jour faute de quorum, la situation actuelle du conseil de la ville, dont le budget a enregistré un déficit de 7 milliards de centimes.

-Pèlerinage: Le Parlement convoque Ahmed Toufiq pour que le calvaire enduré par les pèlerins marocains ne se reproduit plus. La commission des Affaires étrangères, de la défense, des affaires islamiques et des MRE, a convoqué Ahmed Toufiq, ministre des Habous et des Affaires islamiques, pour présenter à ses membres les mesures que son département compte prendre pour garantir le déroulement de l’opération du pèlerinage dans les meilleures conditions et éviter la reproduction de « phénomènes négatifs » à l’instar de ce qui s’est passé l’année dernière lorsque les pèlerins marocains ont dû dormir dans les toilettes.

-Mise en garde contre une crise qui pourrait frapper la communauté marocaine en Europe: Abdellatif Ouahbi, président du groupe du PAM à la Chambre des représentants, a mis en garde contre les répercussions de la crise économique en Europe sur les MRE, ajoutant, lors de son intervention devant la commission des affaires étrangères à la 1ère Chambre, que la décision du gouvernement néerlandais relative à la baisse des allocations familiales des Marocains pourrait devenir un modèle à suivre en Europe.

+ATTAJDID+:.
-Dans un communiqué du porte-parole du Palais Royal à l’issue de l’adoption par le conseil de sécurité de l’ONU de la résolution concernant le Sahara Marocain: Le Conseil de sécurité a apporté « une réponse claire » aux tentatives récurrentes d’instrumentalisation des droits de l’Homme. Le Conseil de Sécurité a confirmé, par cette résolution, le maintien en l’état du mandat de la MINURSO et de ses activités, conformément aux assurances données et des garanties fournies à SM le Roi par M. Ban Ki Moon et la prééminence, une fois de plus, de l’Initiative d’autonomie présentée par le Maroc.

+AL ALAM+:.
-Le Conseil de sécurité a adopté, jeudi, une nouvelle résolution qui a salué clairement les efforts du Maroc en ce qui concerne les droits de l’Homme à travers l’action du CNDH au Sahara marocain et l’interaction du gouvernement avec les initiatives onusiennes à ce sujet. La résolution adoptée à l’unanimité des membres du conseil appelle l’Algérie à assumer ses responsabilités en ce qui concerne le recensement des populations dans les camps de Tindouf et ne contient aucun dispositif impliquant, de près ou de loin, une quelconque surveillance internationale des droits de l’Homme. Elle reconnaît et salue en outre les étapes franchies par le Maroc dans le renforcement du Conseil National des Droits de l’Homme, ainsi que l’interaction volontaire du Royaume avec les procédures spéciales dépendant du Conseil des Droits de l’homme.

+AL MASSAE+:.
-Le Parlement européen conditionne la signature de l’accord de pêche avec le Maroc au respect des droits de l’Homme au Sahara. Le parlement européen a soumis, mercredi, une recommandation à la commission chargée des négociations du nouvel accord de pêche avec le Maroc pour intégrer une clause qui stipule le respect des droits de l’homme au Sahara et l’élaboration d’un mécanisme juridique pour s’assurer que les fonds dédiés au développement bénéficient aux pêcheurs et à la population locale.

-Sidi Slimane: Des maladies dermatologiques « mystérieuses » affectent des centaines d’élèves sur fond de craintes de l’apparition d’une épidémie. Les habitants du village « Hasnaoui » (situé à 30 Km de Sidi Slimane) vivent un véritable cauchemar en raison des odeurs nauséabondes et des marécages qui ont provoqué la propagation de maladies dermatologiques contagieuses parmi les élèves, ce qui a poussé les enseignants et les élèves à quitter les salles de classe envahies par les pluies et les eaux usées.

-Contrairement aux chiffres qui affirment que les réserves du Maroc en devises couvrent quatre mois, Saïd Ameskane, SG délégué du MP, révèle que le vrai volume des réserves en devises ne peuvent couvrir que trois mois, ajoutant lors d’une conférence de presse mercredi à Rabat, que si on ne réduit pas les importations et si les prix du pétrole et du blé n’accusent pas une baisse, le Maroc se trouvera obligé de recourir à la ligne de crédit de la Banque mondiale.

-Abdelilah Benkirane invite les centrales syndicales à un nouveau round de dialogue social quelques jours avant la célébration du 1er mai. Les syndicats ont examiné l’ordre du jour pour décider de leur participation ou non à cette réunion, prévue ce samedi. Pour Abdelaadim El Guerrouj, ministre délégué chargé de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration, cette réunion sera une occasion pour discuter de la situation financière et de tous les sujets relatifs aux préoccupations de la classe ouvrière.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Le Conseil de Sécurité de l’ONU assène un camouflet aux aspirations du polisario et réitère sa demande de procéder au recensement des populations des camps de Tindouf. Le Maroc est sorti vainqueur de la bataille qu’il a menée ces dernières semaines en prévision de l’adoption par les membres du Conseil de sécurité de sa nouvelle résolution concernant le dossier du Sahara, une résolution qui a confirmé la prééminence de l’initiative d’autonomie présentée par le Maroc et couronné un processus marqué par plusieurs initiatives et contacts entrepris par SM le Roi auprès de plusieurs Chefs d’Etat. Dans un communiqué du porte-parole du Palais Royal à l’issue de l’adoption par le conseil de cette résolution, l’Algérie s’est trouvée interpellée pour s’investir, de manière constructive, dans la recherche de la solution politique à ce différend régional.

-Des parlementaires européens réclament la mise en place d’un mécanisme de controle pour s’assurer que les populations de la région du Sahara bénéficieront des recettes de l’accord de pêche entre le Maroc et l’UE. Ce projet de recommandation présenté lors de la réunion parlementaire mixte maroco-européenne à Bruxelles a suscité un vif tollé entre les parlementaires européens et leurs homologues marocains qui ont vivement protesté contre l’inclusion d’un paragraphe prévoyant le respect par le nouvel accord de pêche des principes des droits de l’Homme et la mise en place d’un mécanisme de controle efficace pour s’assurer que les fonds qui seront accordés par l’UE pour la promotion du développement et le renforcement des infrastructures du secteur de la pêche bénéficient aux populations des provinces du sud.

-Le MP réagit aux propos de Abdelilah Benkirane et refuse le recours à l’aide directe pour la réforme de la Caisse de compensation. Lors d’un point de presse, tenu mercredi à Rabat, le SG délégué du parti de l’Epi, Said Ameskane a livré des chiffres « choquants » sur la situation de l’économie nationale, qui sont contraires à ceux annoncés par le ministre de l’Economie et des Finances, Nizar Baraka et le ministre chargé du budget, Idriss El Azami, concernant les réserves en devises et le taux de déficit budgétaire. Lors de cette conférence de presse, Ameskane a également fait part de son rejet du scénario de réforme de la Caisse de compensation à travers l’octroi d’aides directes à plus de 8 millions de personnes démunies

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Résolution du conseil de sécurité concernant le Sahara marocain: Une nouvelle gifle pour l’Algérie et son produit le polisario! Dans sa nouvelle résolution adoptée à l’unanimité de ses membres, et qui se situe dans le prolongement des résolutions antérieures adoptées depuis 2007, le Conseil de sécurité de l’ONU a confirmé le maintien en l’état du mandat de la MINURSO et de ses activités, conformément aux assurances données et des garanties fournies à SM le Roi par le SG des Nations unies et la prééminence, une fois de plus, de l’Initiative d’autonomie présentée par le Maroc.

-Coalition gouvernementale: Le MP sort de son mutisme et met en doute les chiffres officiels livrés récemment par les ministres Nizar Baraka et Idriss El Azami concernant les réserves en devises et le taux du déficit budgétaire. Lors d’un point de presse tenu mercredi dernier à Rabat, le SG délégué du parti de l’Epi a affirmé qu’il « dispose de données exactes et fiables qui, si elles venaient à se confirmer, elles jetteraient le discrédit sur le discours officiel à ce sujet ». Il a par ailleurs nié les informations faisant état d’une éventuelle alliance entre le MP et l’Istiqlal pour réclamer un remaniement ministériel et faire ainsi pression sur le Chef de gouvernement.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Dans un communiqué du porte-parole du Palais Royal: aucun changement du mandat de la Minurso et de ses activités. Le communiqué dont lecture a été donnée à l’issue de l’adoption par le conseil de sécurité de l’ONU de la résolution concernant le Sahara Marocain, salue la forte mobilisation de tous les acteurs politiques et des forces vives de la Nation, reflétant le consensus national, sans cesse renouvelé, autour de la question nationale, ajoutant que le Conseil de sécurité a confirmé, par cette nouvelle résolution, le maintien en l’état du mandat de la MINURSO et de ses activités, une résolution qui ne contient aussi aucun dispositif impliquant, de près ou de loin, une quelconque surveillance internationale des droits de l’Homme au Sahara.

-Maroc Telecom: l’Emirati « Etisalat » passe à l’action. L’opérateur émirati des télécommunications a déposé une offre officielle contraignante pour le rachat de 53 pc du capital de Maroc Telecom détenu par Vivendi qui prendra sa décision dans les prochaines semaines au service des intérêts des actionnaires dans les opérateurs français et marocains après concertation avec les responsables marocains.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-L’UGTM critique le gouvernement et brandit la menace d’un 1er mai très chaud. Le parti de l’Istiqlal poursuit ses attaques virulentes contre le gouvernement Benkirane. Dans un communiqué rendu public, l’UGTM, bras syndical du parti de l’Istiqlal, a annoncé sa décision d’organiser le 1er mai prochain une grande marche nationale en vue de signifier au gouvernement son rejet de l’anarchie, de l’improvisation, de la démagogie et du populisme pronés par le gouvernement et son attitude unilatérale dans la prise de décisions sans concertation avec les différents acteurs sociaux et politiques.

-L’opérateur émirati « Etisalat » dépose « une offre contraignante » pour le rachat de 53 pc du capital de Maroc Telecom détenu par le Français Vivendi qui espère tirer 4,5 milliards d’euros de la cession de ses actions dans l’opérateur marocain des télécommunications.

+Al ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Le Conseil de sécurité consacre, à l’unanimité, la victoire de la position du Maroc concernant le dossier du Sahara à travers l’adoption de sa nouvelle résolution qui a maintenu inchangées les attributions de la Minurso. La résolution comporte quatre éléments en faveur du Maroc, à savoir la prééminence de l’initiative d’autonomie, le maintien en l’état du mandat de la Minurso et de ses activités, l’absence de toute mention ou dispositif impliquant, de près ou de loin, une quelconque surveillance internationale des droits de l’Homme et l’appel pour le recensement des populations dans les camps de Tindouf.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *