Revue de presse marocaine du 26/04/2012

0 commentaires, 26/04/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les sujets qui suscitent l’attention de la presse quotidienne de ce jeudi:.

+AL MASSAE+:.
-Abdelilah Benkirane tient une réunion informelle avec ses ministres: Le Chef de l’Exécutif affirme le soutien royal à son équipe et souligne qu’il n’y aura pas de recul devant le processus de réformes engagé. Cette réunion, tenue mardi soir, était une occasion pour le gouvernement Benkirane pour envoyer des messages clairs à ses adversaires dans lesquels il affirme qu’il n’y aura pas de recul devant les réformes engagées et qu’il n’y a pas de dissensions au sein de l’équipe gouvernementale.

-Mustafa Ramid rencontre les responsables des établissements bancaires et les appelle à adhérer au projet de réforme du secteur de la Justice: La rencontre a été également consacrée à l’examen de plusieurs questions relatives à l’amélioration du climat juridique et judiciaire de l’action du secteur bancaire au Maroc.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Lahcen Daoudi fait éclater un grand scandale: Le ministre de l’Enseignement supérieur souligne que des universités marocaines vendent des diplomes scientifiques et fait état de plusieurs irrégularités concernant principalement la question des équivalences des diplomes sans aucune base juridique et l’octroi de diplomes moyennant des sommes d’argent.

-Un Conseil de gouvernement « officieux » tranche sur la question de la révision des cahiers des charges du pole audiovisuel public. Abdelilah Benkirane dissimule son amertume en déclarant que ces cahiers des charges « ne sont pas un texte sacré ». Dans le même cadre, le député PJDiste Abdelaziz Aftati indique que « Mustapha El Khalfi doit démissionner si le gouvernement introduit de profonds changements sur les cahiers des charges ».

-Le gouvernement Benkirane sauve la deuxième chaîne de télévision 2M en lui accordant une subvention de 26 milliards de centimes en dépit des dysfonctionnements et le Conseil d’administration de la chaîne le maintien de Salim Cheikh et de Samira Sitail.

-Saad Dine El Otmani, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, sort « vainqueur » de son premier test devant le Conseil de sécurité de l’ONU qui a déçu le polisario et ignoré les critiques de Ban Ki-moon en décidant la prorogation de la mission de la MINURSO.

+ASSABAH+:.
-« Blocage » au sein de plusieurs départements ministériels à cause de Abdelilah Benkirane qui tarde à répondre aux propositions de nominations soumises par ses ministres. Les propositions de nomination, objets de ce retard, concernent les départements des Relations avec le parlement, l’Agriculture et la pêche maritime, plusieurs Offices ainsi que la Délégation générale de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion. Des sources imputent ce retard au souci du Chef du gouvernement à approfondir l’examen des dossiers des candidats et à la volonté de changer les figures.

-Les forces de l’ordre encerclent le douar « Tkalia » à Casablanca pour empêcher l’accès de camions chargés de matériaux de construction destinés à être utilisés dans la construction d’habitats anarchiques. Des informations font état de camions ayant forcé les barrages établis et de tentatives menées par certaines parties en vue d’attiser la tension entre les habitants et les autorités.

-Le gouvernement décide l’amendement du projet des cahiers des charges du pole public audiovisuel: La majorité remet de l’ordre dans ses rangs et propose des alternatives pour garantir plus de cohésion à l’action du gouvernement.

+AL KHABAR+:.
-Une rencontre « non officielle » du gouvernement Benkirane pour juguler la « crise » et les divergences de points des ministres. Des sources indiquent que le Chef du gouvernement a, lors de cette réunion, pris l’initiative pour contenir « la colère » des composantes de sa majorité et éviter de se focaliser sur la polémique autour des cahiers des charges du pole public audiovisuel.

-Bassima Hakkaoui mécontente des députés européens: La ministre de la solidarité, de la femme, de la famille et du développement social s’est sentie gênée après que les parlementaires européens ne l’aient pas applaudi après son allocution devant l’assmeblée parlementaire du Conseil de l’Europe à Strasbourg, alors qu’ils aient chaleureusement applaudi auparavant les interventions des représentants de 7 pays arabes.

-L’Istiqlalien Hamid Chabat déclare que le gouvernement demeure fort et solide grâce à la Charte de la majorité et souligne qu’il faut donner plus de temps au Chef du gouvernement pour créer l’homogénéité entre les composantes de son Cabinet même si cette mission s’avère difficile.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Vers le dénouement de la crise suscitée par les cahiers des charges du pole audiovisuel public: Le gouvernement tient une réunion informelle pour convenir de la révision de ces cahiers, et ce suite à l’audience accordée par SM le Roi à Abdelilah Benkirane, Abdallah Baha et Mustafa El Khalfi. Ce dernier a mis la balle dans le camp de l’Exécutif, en déclarant en séance plénière à la Chambre des représentants que ces cahiers des charges « sont désormais entre les mains du gouvernement ».

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Les agriculteurs tirent la sonnette d’alarme sur la situation sociale dramatique que plusieurs d’entre eux vivent et révèlent au ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime des chiffres « alarmants » contraires à ceux dont dispose son département. Ils considèrent, par ailleurs, que le Plan Maroc Vert est orienté vers les capitaux et que le secteur agricole n’a pas réussi à garantir la sécurité alimentaire.

-Le groupe PAM à la Chambre des conseillers accuse le gouvernement de dissimuler à l’institution législative des documents confidentiels et importants ayant trait au projet de la Loi de finances. Selon le groupe, la dissimulation des ces documents relatifs notamment à l’endettement, aux investissements, aux arriérés de paiement et à l’Office de commercialisation et d’exportation, porte atteinte aux intérêts du pays et aux principes de la transparence et de la bonne gouvernance.

-Le ministre de la Santé Houssein El Ouardi reconnaît la prolifération de la corruption et du chantage dans le secteur et affirme que des instructions ont été données pour la prise de mesures plus fermes pour la lutte contre l’absentéisme des médecins.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Les cahiers des charges du pole public audiovisuel examinés au Parlement: Les débats autour desdits cahiers reviennent à la case départ et la deuxième chaîne 2M réitère sa confiance en Salim Cheikh et Samira Sitaïl suite à la tenue de son Conseil d’administration.

+ATTAJDID+:.
-Condamnation de l’ancien président de la MGPAP, Mohamed El Feraâ à cinq ans de prison ferme et des acquittements et des peines allant jusqu’à deux ans de prison contre les 21 personnes poursuivies dans le cadre de la même affaire. Mohamed Tarik Sbaï, président de l’Instance nationale de protection des deniers publics, indique qu’il est inadmissible de voir des condamnations à des petites amendes alors que le montant des deniers dilapidés s’élève à 117 milliards de centimes.

-Mustafa Ramid promet de lutter contre la corruption pour protéger les deniers publics, soulignant que le gouvernement va élaborer une approche pour le traitement du dossier des prisonniers islamistes.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-La majorité gouvernementale « règle ses cordes »: Elle tient une réunion informelle sur fond de la polémique suscitée par les cahiers des charges du pole audiovisuel public et considère qu’il s’agit d’un débat sain, nécessaire et constructif, tout en exigeant d’être à l’écoute des avis et opinions de la société et d’Âœuvrer à trouver une formule juridique permettant une interaction positive.

+AL MOUNAATAF+:.
-Les syndicats du transport expriment leurs réserves concernant les amendements de certains articles du Code de la route, et ce en raison du désengagement du ministère de tutelle d’honorer plusieurs de ses promesses.

+AL HARAKA+ :.
-Mohand Laenser qualifie de « phénomène naturel et sain » les déclarations des ministres PJDistes, ajoutant que ces propos ne signifient aucunement qu’il y a des désaccords entre l’ensemble des composantes du gouvernement.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+ :.
-Abdelilah Benkirane joue le role de « régulateur » lors d’une réunion informelle de la majorité gouvernementale qui a connu l’absence du tiers des membres de l’Exécutif. Nabil Benabdallah, SG du PPS, souligne qu’il a été convenu lors de cette réunion d’apporter des amendements aux cahiers des charges du pole public et d’examiner les préparatifs pour les prochaines échéances électorales.

-Grève nationale d’une semaine dans le secteur de l’Enseignement à partir de demain. Le mouvement de grève sera observé par le corps enseignant classé à l’échelle 9 et qui demeure exclu de l’opération de promotion.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Une première dans l’histoire de la CGEM, elle sera présidée par une femme : Horani se retire de la course, Miriem Bensalah candidate unique. Mohamed Horani, président de la CGEM, ne briguera pas un second mandat. Et pour cause, il veut céder sa place à la célèbre femme d’affaires Miriem Bensalah-Chaqroun, administrateur directrice-générale de la société « Les Eaux minérales d’Oulmès ». A ce titre, il a publié, mercredi, une déclaration officielle dans laquelle il a souligné : « J’ai toujours milité pour instaurer une parité genre au sein de la CGEM, chose désormais acquise grâce aux nouveaux statuts dont le texte a été féminisé ».

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Gouvernement: Benkirane tente de réparer les fissures de sa majorité. L’équipe gouvernementale s’est engagée à se montrer plus solidaire et à oublier les différends du passé. Après les sorties médiatiques contradictoires des ministres qui dénotaient un véritable malaise au sein du gouvernement, le Chef de l’Exécutif a été contraint d’intervenir. Une réunion informelle a rassemblé, mardi soir, toute l’équipe gouvernementale. Abdelilah Benkirane espère ainsi réparer les fissures qui ont fait leur apparition et qui pourraient mettre à mal la cohésion de son cabinet. Selon une source gouvernementale, la rencontre a été axée sur la manière de dépasser les différends et renforcer l’Exécutif qui doit avoir une vision commune. L’heure est au travail concerté et non aux débats stériles et aux échanges verbaux qui ne pourraient que nuire à l’action gouvernementale.

+L’ECONOMISTE+:.
-Présidentielle CGEM: Horani se retire de la course. C’est officiel. A la grosse surprise des milieux des affaires, Mohamed Horani, président de la Confédération générale des entreprises du Maroc, ne sera pas candidat à sa propre succession. Pour Miriem Bensaleh, les choses vont désormais s’accélérer. Plusieurs ténors du monde des affaires se sont empressés de signer les listes de soutien en sa faveur.

-Audiovisuel/cahiers des charges : Benkirane fait marche arrière. Nouveau rebondissement dans le dossier des cahiers des charges de l’audiovisuel. Le gouvernement est prêt à apporter des amendements, en prenant en compte les critiques et les observations suscitées depuis sa publication. Au sein de la majorité, on reconnaît que certaines observations apportées au cours des derniers jours sont objectives et constructives. Donc, il y aura un avenant qui sera présenté à la HACA. Ce compromis est interprété commune une façon du Chef du gouvernement de calmer le jeu, après que le dossier des cahiers des charges ait pris des proportions sans précédent.

+LIBERATION+:.
-El Khalfi invité à revoir sa copie : les alliés de Benkirane en appellent au recadrage de l’action gouvernementale. En recevant sa majorité en sa résidence officielle, Abdelilah Benkirane tente, à l’évidence, de remettre de l’ordre dans sa coalition gouvernementale. Le mot d’ordre est à l’apaisement. Ces derniers jours, des ministres et pas des moindres ont publiquement fait savoir leur agacement face aux initiatives des ministres du PJD. On le sait, les nouveaux cahiers des charges de la SNRT et de 2M élaboré par le ministre de la Communication, appelé à revoir sa copie et attendu vendredi devant la Commission de l’Information et de la Culture à la chambre des représentants, ont servi de révélateur des dissensions inter-gouvernementales. Ce mardi soir donc, les secrétaires généraux des formations politiques formant la majorité ont évoqué par le menu détail les principes qui devraient régir la cohésion gouvernementale dénuée de sens sans concertation.

+AL BAYANE+:.
-Réunion de la majorité : Conscience collective d’une interaction positive. Les leaders des partis de la majorité ont tenu, mardi soir, une réunion, à laquelle ont participé les ministres partisans. Selon des sources concordantes, les quatre partis ont consacré le début de leur réunion à la tenue des prochaines échéances électorales, notamment au plan de leur préparation et des actions à mener pour les réussir. D’autre part, les leaders ont discuté de la controverse née au sein de la société autour des cahiers des charges des chaînes audiovisuelles publiques. Ainsi, après un débat franc et profond sur ce sujet, les quatre partis se sont mis d’accord sur la nécessité de tenir compte des remarques et avis exprimés a sein de la société sur ce sujet, démontrant par là une conscience collective de l’impératif d’une interaction positive de l’action gouvernementale.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *