Revue de presse marocaine du 26/03/2012

0 commentaires, 26/03/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les sujets qui retiennent l’attention de la presse quotidienne de ce lundi:.

+AL MASSAE+:
-Des représentantes des mouvements féminins brandissent des slogans sévères à l’égard du gouvernement Benkirane lors d’une conférence sur « le mariage et le viol des mineures », avec la participation de la ministre de la Famille, de la solidarité et du développement social, Bassima Hakkaoui et des membres de la famille de la jeune Amina Filali: Elles ont appelé à l’amendement de l’article 475 du Code pénal, quant à Mme Hakkaoui, elle a souligné qu’il est inadmissible que le violeur soit libre de toute poursuite.

-Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Ouzzine s’apprête à ouvrir le dossier des « sportifs fantomes » au sein du ministère qui perçoivent des salaires mensuels. Il a adressé, dans ce sens, des correspondances à tous les sportifs qui ont été recrutés pour avoir remporté des titres africains, mondiaux ou olympiques, dans lesquelles il les appelle à soumettre au ministère leur programme pour la prochaine étape.

-Les pro-Miloudi Moukharik, secrétaire général de l’UMT, recourent à la violence pour régler les différends avec leurs adversaires et interdisent à des membres de la Fédération nationale de l’Enseignement, l’accès au siège de la centrale syndicale pour participer à la 2ème rencontre nationale de cette fédération.

-Le courant des pro-Hamid Chabat impose son agenda au secrétaire général de l’Istiqlal, Abbas El Fassi, et avorte le rêve de ce dernier de rester à la tête du parti jusqu’au 11 janvier 2013. Ce courant a gagné la bataille en réussissant à fixer la date du 16ème congrès du parti de la Balance prévu fin juin prochain.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+ :.
-Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Saad Dine El Otmani reconnaît qu’il n’y a pas eu de progrès politique enregistré lors du dernier round des pourparlers de Manhasset, soulignant que le budget du ministère algérien des affaires étrangères est le double de celui de son ministère. Il indique par ailleurs que le Maroc ne va pas quémander l’ouverture des frontières avec l’Algérie.

-Les ministres PJDistes et ses députés au Parlement évitent la normalisation avec Israël à cause de la présence d’une délégation parlementaire israélienne à la 8ème Assemblée parlementaire de l’UPM et pousse le ministre istiqlalien, Youssef Amrani au devant de la scène. De son coté, Karim Ghellab, président de la Chambre des Représentants, indique que la participation d’un seul Israélien ne signifie nullement la normalisation avec Israël, tandis que le président du groupe du PAM à la Chambre des représentants critique l’absence des ministres de Benkirane lors de cette réunion et accuse le gouvernement de ne pas veiller aux intérêts du Maroc.

-Hamid Chabat remporte la bataille face aux pro-El Fassi en fixant la date du prochain congrès de l’Istiqlal : La réunion de la commission préparatoire du congrès a connu des altercations verbales et ses travaux ont été suspendus plusieurs fois avant de convenir de la tenue de ce congrès les 29 et 30 juin prochain.

+ASSABAH+:.
-Hamid Chabat, secrétaire général de l’UGTM et Abbas El Fassi, secrétaire général du PI dévoilent les nombreuses dissensions au sein de la majorité gouvernementale. Le leader du syndicat, proche du parti de la Balance stigmatise la publication de la liste des bénéficiaires des agréments de transport.

-Le PJD accusé de consacrer « l’ambivalence du discours »: Ses députés boycottent les travaux de la 8ème Assemblée parlementaire de l’UPM en signe de protestation contre la présence d’un député israélien et la normalisation avec l’Etat juif alors que ses ministres observent le mutisme.

-Des prémices de dissension au sein de la majorité en raison de la position concernant la présence d’un représentant de la Knesset (parlement israélien) aux travaux de l’assemblée parlementaire de l’UpM. Des sources parlementaires indiquent que les positions du PJD et du PI sont injustifiées car ils avaient déjà participé à des activités de l’assemblée parlementaire de l’UpM à l’étranger.

-Main mise du courant Hamid Chabat sur les commissions préparatoires du 16ème congrès du PI: Il tranche à une large majorité de voix sur les questions proposées au débat mettant fin au fragile consensus entre les membres du Comité exécutif du parti de la Balance.

+AL KHABAR+:.
-Plus de 200 militants du RNI réclament du président du parti, Salaheddine Mezouar de reporter la tenue du congrès national du parti de la Colombe, étant donné que la décision a été prise lors d’une réunion « illégale » du comité central du RNI, vu l’absence du quorum et la présence d’individus n’ayant aucune légalité pour participer aux travaux du comité.

-Le rapporteur de la commission d’enquête parlementaire sur les dysfonctionnements au sein de l’Office de la commercialisation et de l’exportation déclare que le dossier est inscrit à l’ordre du jour des travaux de la prochaine session de la Chambre des Conseillers, alors que des sources au sein de la commission font savoir qu’il y a une orientation, appuyée par l’opposition au sein de la 2ème Chambre à soumettre l’affaire entre les mains de la Justice.

-Les membres du comité préparatoire du parti de l’Istiqlal conviennent de la date de la tenue du 16ème prochain congrès prévu du 29 juin au 1er juillet prochain au milieu d’altercations verbales entre les courants pro Hamid Chabat et Abdelouahed El Fassi sur la date du congrès.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+ :.
-Fin de la lune de miel entre le Maroc et l’Algérie : La délégation marocaine ayant participé à la Conférence ministérielle africaine sur le logement et le développement urbain à Nairobi au Kenya fait échouer une manÂœuvre algérienne qui tentait de le faire exclure de cette rencontre après que l’ambassadeur algérien au Kenya ait tout tenté pour que les participants soient seulement les pays membres de l’UA.

-Le congrès extraordinaire du PI sera tenu le 29 juin prochain et échec des dernières tentatives de Abdelouahed El Fassi et de ses sympathisants visant à reporter la fixation de la date du 16ème congrès.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Travaux de l’assemblée parlementaire de l’UpM: Israël occupe un siège au parlement marocain. L’ambassadeur israélien à Paris, membre de la délégation et le PJD qualifie sa présence de « profanation » de l’institution parlementaire marocaine.

-Des acteurs associatifs accusent Benkirane de normalisation avec Israël et une marche de solidarité avec le peuple palestinien se transforme en un procès du PJD.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Accord entre les composantes de la majorité gouvernementale sur le contenu du projet de loi concernant la nomination des hauts responsables. Le projet de loi sera soumis aujourd’hui à la Commission parlementaire de la Justice, de la législation et des droits de l’Homme.

-Les professionnels du transport brandissent la menace de paralyser l’activité économique au Maroc en signe de protestation contre le volet de la définition de « la responsabilité » dans le code de la route.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Saad Dine El Otmani en concurrence contre Benkirane pour la direction du PJD. Des sources informées soulignent que Benkirane dispose de fortes chances pour briguer un 2ème mandat à la tête du PJD lors du congrès du parti prévu les 14 et 15 juillet prochain.

– La « guerre » au sein de l’UMT se déplace au siège central du syndicat et des accusations entre les militants d’Annahj Addimocrati et leurs détracteurs.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+ :.
-La ministre de la femme, de la famille, de la solidarité et du développement social, Bassima Hakkaoui, refuse les voix qui qualifient l’actuel gouvernement de « rétrograde », alors que des militantes féminines condamnent la transformation de l’affaire du suicide de Amina Filali, lors d’une conférence sur « le viol et le mariage des mineures », en un simple débat sur l’interdiction de vente de poisons pour rats.

-Des manifestants protestent contre la participation d’un Israélien à la 8ème Assemblée parlementaire de l’UPM et accuse le PJD d’avoir procédé à une répartition des roles en permettant au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération de donner l’aval à la participation de cet israélien et aux députés PJDistes de participer massivement aux protestations contre la normalisation avec Israël.

+ATTAJDID+ :.
-Le ministre chargé des Relations avec le Parlement et la Société civile, Habib Choubani, indique que 10 pc des associations bénéficient de 80 pc de l’aide octroyée par l’Etat qui s’élève à 9 milliards de centimes, faisant état que 97 pc des associations ne présentent aucun document relatif à leurs activités.

-Manifestation contre la présence d’Israéliens au Parlement marocain: Les députés du PJD boycottent les travaux de la 8ème Assemblée parlementaire de l’UPM, alors que Mohamed Zouiten, membre du groupe PJD à la Chambre des représentants qualifie de « provocation politique et populaire » la participation des israéliens à cette rencontre.

+AL MOUNAATAF+:.
-Le dialogue social coûte à la Trésorerie de l’Etat et les entreprises 35 MMDH, et les centrales syndicales mettent au centre de leurs revendications la protection des libertés publiques et l’amélioration de la situation de la classe ouvrière.

-Sit-in dimanche devant le Parlement à l’occasion de la journée nationale de protection des deniers publics: les victimes de la dilapidation des deniers publics réclament la poursuite en justice des responsables et la restitution des montants détournés.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Le gouvernement envisage la réglementation du droit de grève: Des syndicalistes appellent au respect de la constitutionnalité du droit de grève et l’adoption de la loi relative aux syndicats.

+LE SOIR ECHOS+:.
-Affaire Amina Filali : Rebondissement dans l’enquête. L’avocat de la famille évoque une nouvelle piste dans l’enquête. Des ONG accusent le gouvernement de manquer de réactivité. Les féministes accentuent la pression sur la ministre Bassima Hakkaoui, alors que le ministre de la Justice, Mustapha Ramid promet de revoir certains textes de loi.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Le Syndicat de Miloudi Moukharik amoindri par ses problèmes internes : L’UMT vers l’implosion ? Le risque d’une implosion est plus que jamais possible à cause de la crise interne qui secoue la centrale actuellement. Une crise qui semble atteindre son summum avec l’expulsion de quatre dirigeants. Cette décision a eu l’effet d’une bombe au sein de l’UMT. C’est une véritable guerre que les deux parties vont se livrer dans les prochains jours.

-Les associations féminines montent au créneau : Bassima Hakkaoui dans le collimateur. La ministre de la solidarité, de la femme, de la famille et du développement social n’a réussi qu’à moitié à apaiser la colère des représentantes des associations féminines quant à l’affaire Amina Filali. Lors d’une rencontre, vendredi dernier à Rabat, Bassima Hakkaoui a laissé entendre que la révision de l’article 475 du Code pénal exigeait du temps tant l’affaire est liée aux mentalités. Un renvoi culturel qui a suscité la fureur des féministes lors du débat et qui estiment de leur part que le gouvernement doit prendre en main ses responsabilités et veiller à la préservation des droits de la femme au Maroc.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Elections : Ce que prévoit le projet de statuts de la CGEM. Le patronat parle des primaires et prévoit la mise en place d’une charte électorale. Le patronat se met au diapason des nouvelles dispositions institutionnelles. Le Patronat se met au diapason des nouvelles dispositions institutionnelles: Il prévoit la mise en place d’une charte électorale et parle d’élections primaires. Dans le projet de statuts de la CGEM, qui devraient être adoptés, le 3 avril prochain, lors d’une assemblée générale extraordinaire de la Confédération, l’on pense à tout. En effet, ce projet parle du collège électoral, d’une charte électorale ainsi que d’un comité de validation des candidatures. C’est dire que le patronat se met à niveau pour affronter les prochaines élections de la Chambre des conseillers

+L’ECONOMISTE+:.
-Carburants : Préparez-vous à la hausse. Le scénario de la hausse des prix des hydrocarbures se précise. Le tout nouveau président du Groupement des pétroliers (GPM) pronostique une révision des prix à la pompe dans les deux prochains mois. Car la situation est intenable pour la Trésorerie des pétroliers, à tel point que certains ont des problèmes de règlement des fournisseurs. D’ailleurs, le GPM compte saisir le ministre des affaires générales et de la gouvernance, Najib Boulif pour trouver un planning de réduction des arriérés de la Caisse de compensation, qui frolent les 16 MMDH pour les seuls produits pétroliers. Selon les premiers scénarios : 0,5 DH pour le gasoil et 1DH pour le sans-plomb.

+LIBERATION+:.
-Rien ne va plus entre Ramid et les familles des détenus : L’épouse de Abdelkader Belliraj critique sévèrement le ministre. Les familles des détenus de l’affaire Belliraj sont remontées contre ministre de la justice et des libertés. Elles lui reprochent d’avoir récemment déclaré que l’examen du dossier des personnes incarcérées dans le cadre de ce dossier sera reporté à une date ultérieure puisqu’il a d’autres affaires plus prioritaires à traiter.

+AL BAYANE+:.
-Programme de logements sociaux : Ferme engagement pour promouvoir la politique d’habitat. Le ton a été donné au début de la décennie. « Nous ne saurions préserver au citoyen sa dignité qu’en lui assurant un logement décent ». C’est en ces termes que SM le Roi Mohammed VI avait souligné, lors de l’ouverture de la 7ème Législature en octobre 2002, Son ferme engagement pour la promotion de la politique d’habitat, en vue de permettre aux familles à revenu limité de disposer d’un logement respectant leur dignité. Depuis lors, les différents chantiers d’envergure et projets d’habitat social, lancés à travers l’ensemble du territoire national, traduisent cet engagement pour permettre aux couches sociales démunies d’accéder à un logement décent et à des conditions avantageuses.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *