Revue de presse marocaine du 26/01/2015

0 commentaires, 26/01/2015, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développés par les quotidiens parus lundi 26 janvier.:

Le Matin du Sahara et du Maghreb.:

– SAR le Prince Moulay Rachid, accompagné de SA le Prince Moulay Ismail, a présenté, samedi à Ryad, les condoléances de SM le Roi Mohammed VI au Serviteur des Lieux Saints de l’Islam, le Roi Salman Ben Abdelaziz Al Saoud, à SAR le Prince héritier Muqrin Ben Abdelaziz et au second Prince héritier, SAR le Prince Mohamed Bin Nayef, suite au décès du Roi Abdallah Ben Abdelaziz Al Saoud.

– SAR la Princesse Lalla Meryem, Présidente de l’Observatoire national des droits de l’enfant, a présidé, dimanche à Rabat, la Rencontre Nationale « Pour la Consolidation des Mécanismes de Protection des Enfants », qui se tient à l’occasion du 25è anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant.

– Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a exprimé, son « appréciation pour le soutien précieux du Maroc » aux activités des Nations Unies, en particulier concernant « le maintien de la paix et à nombre de questions liées à l’Afrique et au Moyen-Orient », a indiqué vendredi un communiqué du Porte-parole de l’ONU, à New York. S’agissant de la question du Sahara, le Secrétaire général a reconnu les « préoccupations » soulevées par le Royaume au sujet des négociations parrainées par l’ONU et a confirmé que les rapports « destinés au Conseil de (Sécurité) sur cette question resteront objectifs et refléteront les faits », ajoute le communiqué. Il a également réitéré que la MINURSO « continuera d’exercer son mandat actuel comme spécifié par le Conseil de sécurité ».

Aujourd’hui le Maroc.:

– La coalition internationale pour l’accès aux médicaments en Afrique du Nord et Moyen-Orient, l’association de lutte contre le sida et le collectif pour le droit à la santé Maroc tirent la sonnette d’alarme quant à « la mise sous tutelle européenne du système national des brevets ». En effet, l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC) vient d’officialiser un accord avec l’Office européen des brevets (OEB) consistant en la validation des brevets européens au Maroc dès le 1er mars 2015. Pour les associations, cet accord vise avant tout à renforcer les monopoles des multinationales sur le marché du médicament au Maroc et bloquer le recours aux génériques et aura des conséquences immenses sur le droit à la santé et l’accès aux médicaments.

– Le conseil du gouvernement a adopté le projet de loi organique formant statut de la magistrature. Le Texte fixe notamment les droits et privilèges accordés aux magistrats mais également leurs devoirs. Il introduit des normes présentées comme transparentes et neutres dans l’évaluation du rendement des magistrats. Il est également question de déterminer les situations réglementaires, les procédures disciplinaires ainsi que l’âge de départ à la retraite.

L’Opinion.:

– Recensement des séquestrés de Tindouf: Rapport accablant de l’OLAF. Depuis plus de 30 ans, le polisario et l’Algérie refusent systématiquement et de façon catégorique les sollicitations du Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR) pour procéder au recensement des populations des camps de Tindouf (dans le sud-ouest de l’Algérie). Si le refus de l’Algérie, injustifiable, peut néanmoins s’expliquer facilement eu égard à l’état de ses relations avec le Maroc et par son besoin de propagande politique sur la question des séquestrés présents sur son sol, le refus du polisario est, quant à lui, principalement motivé par les profits illégaux que les dirigeants du front séparatiste opèrent grâce à une surestimation du nombre de séquestrés et, par voie de conséquence, à une aide humanitaire plus importante. C’est ce que révèlent Claude Moniquet, président de l’ESISC (European strategic intelligence ans security center), et Dimitri Dombret, chercheur associé à cette organisation, qui se réfèrent à un rapport confidentiel de l’Union européenne dont ils ont « pu prendre connaissance ».

– Maroc- UE: Futur accord de facilitation des visas. L’accord de facilitation des visas en négociation entre le Maroc et l’Union européenne porte uniquement sur les visas Schengen de courte durée, a-t-on appris auprès de la Commission européenne. « Le futur accord concerne uniquement les visas Schengen pour les séjours d’une durée maximum de 90 jours, l’UE n’étant pas compétente pour les autres visas dont les règles sont fixées au niveau national », a déclaré à la presse une source de la Commission européenne.

Libération.:

– La fraude sociale a fait perdre 45 millions de DH à la CNSS. Les fraudes à la sécurité sociale portent sur un montant de 4,5 milliards de centimes, selon des statistiques révélées par la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS). Elles sont en hausse par rapport à l’année précédente et concernent 60.000 salariés et 1,77 milliard de DH de masse salariale. Les secteurs de la construction, du transport et de l’entreposage enregistrent le plus grand nombre de salariés non déclarés suivis par l’industrie manufacturière et les activités de services administratifs et de soutien.

– Détournement des aides humanitaires par le Polisario. L’Office européen de lutte contre la fraude (OLAF) l’avait confirmé depuis fort longtemps : une grande partie de l’aide humanitaire accordée par l’Union européenne aux habitants des camps de Tindouf est détournée par des membres de la direction du Polisario. Cette affaire qui perdure depuis des années vient de s’inviter au débat du parlement européen. L’eurodéputé socialiste français, Gilles Pargneaux y est, en effet, intervenu vendredi dernier pour affirmer que le refus obstiné de l’Algérie à autoriser le recensement des populations séquestrées dans les camps de Tindouf favorise les détournements massifs et organisés de l’aide humanitaire internationale.

Al Bayane.:

– La réglementation des changes régulée par le dahir n 1-59-358 du 17 octobre 1959 en vigueur est sévère et dépassée, a indiqué le directeur général de l’Office des changes, Jaouad Hamri, lors d’une conférence de presse organisée vendredi par la Chambre britannique de commerce. Parmi les « largesses » futures de l’Office pour les détenteurs d’avoirs à l’étranger, les MRE et ex-MRE, une réforme de la législation nationale en matière de changes pourrait être envisagée, a-t-il confié, précisant que dans ce sens, l’Office procéderait à l’élimination des comptes convertibles à termes (CCT) qui donnent « une image négative du Maroc », et reverrait les montants des dotations touristiques à la hausse.

L’Economiste.:

– Les réalisations globales de l’activité monétique à fin 2014 se sont hissées à un montant global de 219,5 milliards de dirhams (10,6 pc), représentant ainsi 254,6 millions d’opérations de retrait et de paiement, par cartes bancaires marocaines et étrangères. Selon les statistiques du Centre monétique interbancaire (CMI), les cartes marocaines s’accaparent la part du lion avec plus de 91 pc, enregistrant en paiement et en retrait, quelque 242,2 millions d’opérations pour un montant de 201,1 milliards de dirhams, avec des progressions respectives de 10,7 et 11,8 pc. Par ailleurs, les cartes émises par les banques marocaines avoisinent les 11 millions d’unités, en hausse de près de 12 pc, par rapport à fin décembre 2013.

– La Direction général des impôts a apporté des éclairages sur le sujet de droits de timbre, lors de sa rencontre annuelle avec l’Ordre des experts comptables sur les mesures fiscales de la loi de finances. La déclaration devient ainsi obligatoire pour les entreprises réalisant un chiffre d’affaires de plus de 2 millions de dirhams. Elle obéit à la combinaison de deux articles 179 et 254 du Code général des impôts et doit intervenir dans le mois qui suit celui où les droits ont été collectés. De ce fait, le directeur général des impôts, Abdellatif Zaghnoun, a insisté que les droits d’enregistrement s’appliquent sur la totalité du chiffre d’affaires, indépendamment du mode de règlement. De sa part, le directeur de la législation fiscale, Brahim Chiguer, a précisé que seuls les excédents sur acomptes contrastés à partir de 2015 peuvent être imputés sur les déclarations.

Al Mounaataf.:

– Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a exprimé, son « appréciation pour le soutien précieux du Maroc » aux activités des Nations Unies, en particulier concernant « le maintien de la paix et à nombre de questions liées à l’Afrique et au Moyen-Orient ». Il a de même exprimé son refus du jeu de certaines parties qui ont tenté d’instrumentaliser la mission de l’ONU, en lui faisant perdre sa neutralité et son objectivité. – La Chambre des conseillers s’apprête à rejeter mercredi le projet de loi portant prolongation de l’âge de départ à la retraite du personnel enseignant. Pour Mohamed Daidaa, du groupe fédéral de l’unité et de démocratie, le gouvernement n’a pas pensé à l’impact social de ce relèvement, l’accusant d’adopter à ce sujet une approche purement technique et non sociale. *Bayane Al Yaoum.: – L’Algérie et le polisario procèdent depuis 1991 au détournement d’une grande partie de l’aide humanitaire internationale destinée aux populations séquestrées dans les camps de Tindouf, révèle un rapport de l’Office européen de lutte antifraude (OLAF). L’aide humanitaire internationale est détournée d’une « manière organisée » depuis plusieurs années, précise le rapport qui a été élaboré en 2007 par l’OLAF en s’appuyant sur une étude menée par ses auditeurs quatre années auparavant. – Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a souligné, vendredi lors du Forum économique mondial qui se tient à Davos (Suisse), que le Maroc a pu constituer un modèle distingué dans la région arabe, grâce à la prise de conscience de l’ensemble de ses parties prenantes et institutions de leur rôle consistant à contribuer au développement de leur pays.

Assahra Al Maghribia.:

– SAR le Prince Moulay Rachid, accompagné de SA le Prince Moulay Ismail, a présenté, samedi à Ryad, les condoléances de SM le Roi Mohammed VI au Serviteur des Lieux Saints de l’Islam, le Roi Salman Ben Abdelaziz Al Saoud, à SAR le Prince héritier Muqrin Ben Abdelaziz et au second Prince héritier, SAR le Prince Mohamed Bin Nayef, suite au décès du Roi Abdallah Ben Abdelaziz Al Saoud. La délégation accompagnant SAR le Prince Moulay Rachid est composée du ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar et du ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Taoufiq, ainsi que l’ambassadeur du Maroc en Arabie Saoudite, Abdeslam Baraka.

– Les dirigeants du « polisario » s’enrichissent grâce au détournement de l’aide humanitaire internationale destinée aux camps de Tindouf pour atténuer les souffrances de la population retenue contre son gré dans ce territoire algérien, a dénoncé vendredi le Centre des études hispano-marocaines. « J’ai eu l’occasion de visiter à plusieurs reprises les camps de Tindouf et j’ai constaté in situ la situation humanitaire déplorable de la population et ce malgré les aides internationales qui arrivent sur place », a dit le président du Centre, Miguel Angel Puyol Garcia, dans une déclaration à la presse, dénonçant le détournement de ces aides au bénéfice des dirigeants du « polisario » avec la connivence des autorités algériennes.

Assabah.:

– Le groupe PJD à la Chambre des représentants a accusé certaines sociétés de médicaments et de la pêche maritime de bénéficier des milliards issus de la contrebande des médicaments des provinces du sud vers Casablanca et de l’évasion fiscale des sociétés actives notamment dans la pêche des mollusques. Les députés du parti de la lampe ont appelé le ministre de l’Economie et des finances à diligenter une enquête sans délai sur ce sujet.

– La ministre de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire Fatima Marouan a indiqué dans un entretien que l’artisanat est « un puits de pétrole intarissable, une vraie richesse ». Marouan a par ailleurs souligné que ce secteur emploie 2,3 millions d’artisans et réalise un chiffre d’affaires d’environ 84 milliards de dirham.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

– Abdelilah Benkirane souffle sa troisième bougie à la tête du gouvernement. « J’ai compris beaucoup de choses durant cette période et j’ai agi conformément aux intérêts du pays », a-t-il indiqué. Nabil Benabdallah a indiqué de son côté que « le gouvernement a réussi et que la continuité de la coalition après 2016 est très envisageable ».

– Le directeur général de l’Office des changes, Jouad El Hamri, laisse entendre que les marocains peuvent bénéficier d’une dotation touristique en devises d’un montant de 150.000 dirhams. Le DG de l’OC a indiqué que quiconque paie 200.000 dirhams d’impôts sur le revenu serait en mesure de bénéficier d’une dotation touristique avoisinant les 100.000 dirhams, tout en fixant un plafond allant de 100.000 à 150.000 dirhams.

Al Massae.:

– L’opposition limite l’adhésion à l’Instance nationale de la probité, de la prévention et de la lutte contre la corruption, la majorité élargit ses attributions. Les groupes de l’opposition à la Chambre des représentants ont proposé d’interdire le cumul de toute fonction qu’elle soit administrative ou judiciaire et de toute activité partisane ou syndicale avec la qualité du membre du conseil de cette Instance. Ils ont présenté des amendements dans ce sens relatifs au projet de loi concernant ladite Instance qui est en cours de discussion au sein de la commission de la justice et de la législation à la Chambre des représentants.

– Le président du Conseil de la concurrence, Abdelali Benamour, a indiqué dans un entretien accordé au journal que la compensation crée une rente dont profitent les intermédiaires, notant que sa suppression demeure tributaire par l’octroi d’aides directes aux démunis. Par ailleurs, il a souligné que les amendes pour pratiques anticoncurrentielles atteignent 10% du chiffre d’affaires.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Le gouvernement rejette les amendements du groupe socialiste relatif à l’encadrement juridique des propriétaires et chauffeurs des camions du transport des produits des carrières. Le député ittihadi, Said Baâziz, a indiqué que le gouvernement cherche à éradiquer la source de revenu des couches démunis opérant dans le secteur du transport du sable.

– Le gouvernement a épargné 12 milliards de dirhams grâce à la compensation et a perdu le double à cause des intérêts des emprunts. Les chiffres du Trésor général du Royaume indiquent que les recettes que le gouvernement a pu dégager grâce à l’austérité, ont été dépensées pour couvrir les intérêts des emprunts souscrits et dont le montant a atteint en 2014 plus de 24 milliards de dirhams.

Al Alam.:

– A l’occasion de la tenue de l’Assemblée constitutive de l’Alliance nationale des sportifs istiqlaliens, le président du conseil national du Parti de l’Istiqlal a indiqué que le sport fait l’objet d’une unanimité nationale et qu’il constitue un champs fertile pour le développement de l’économie nationale et représente un mécanisme important pour préserver l’équilibre social. Le Parti de l’Istiqlal accorde au sport et à sa pratique un immense intérêt en tant que secteur porteur à plusieurs dimensions, a-t-il ajouté.

– Des leaders du polisario ont cumulé des fortunes astronomiques. Un rapport de l’Union européenne dévoile le scandale du détournement des aides humanitaires destinées aux populations séquestrées dans le camp de Tindouf. Un rapport de l’Office européen de lutte antifraude (OLAF) ne laisse aucun doute : les aides humanitaires destinées aux populations séquestrées dans les camps de Tindouf sur le sol algérien ont été détournées de façon systématique depuis plusieurs années.

Al Haraka.:

– SAR le Prince Moulay Rachid, accompagné de SA le Prince Moulay Ismail, a présenté, samedi à Ryad, les condoléances de SM le Roi Mohammed VI au Serviteur des Lieux Saints de l’Islam, le Roi Salman Ben Abdelaziz Al Saoud, à SAR le Prince héritier Muqrin Ben Abdelaziz et au second Prince héritier, SAR le Prince Mohamed Bin Nayef, suite au décès du Roi Abdallah Ben Abdelaziz Al Saoud.

– Le ministre délégué chargé de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration, Mohamed Moubdi, a indiqué qu’il est temps pour en finir avec « le phénomène des fonctionnaires fantômes », précisant que nombreux fonctionnaires dans des administrations publiques continuent à percevoir leurs salaires même s’ils ont changé de fonction, se trouvent hors du Maroc ou tout simplement ils sont décédés. Moubdi s’exprimait samedi lors des travaux du Carrefour diplomatique, une rencontre avec différents chefs de missions diplomatiques accrédités au Maroc organisée par la Fondation diplomatique au Maroc.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– Le PI et le PJD, encore dans une cinquième bataille dans la circonscription de Moulay Yacoub. L’USFP, le PAM et l’UC se sont mis d’accord pour ne présenter aucun candidat afin de libérer le terrain au candidat du Parti de l’istiqlal, pour qu’il récupère le poste parlementaire dont le résultat a été annulé pour la quatrième fois. Les partis de la coalition gouvernementale ont, quant à eux, entamé la même démarche. De ce fait, le MP, le RNI et le PPS ont décidé de soutenir le candidat du parti de la lampe.

– Le ministre de l’Equipement, du transport et de la logistique, Aziz Rabbah a annoncé, vendredi, la libéralisation du secteur des carrières et celui du transport mixte du monde rural. Intervenant lors d’une rencontre d’information avec les instances élues à Settat, Rabbah a souligné la nécessité d’accélérer l’attribution d’agréments aux transporteurs dans le monde rural et de le réglementer sans toucher aux intérêts des propriétaires de taxis. Il a également insisté sur l’importance de la libéralisation du secteur des carrières afin de l’adapter aux dispositions du décret de 1994, sans porter préjudice à l’environnement et la santé des citoyens.

Al Assima Post.:

– Les régions consulaires ont reçu 401.092 demandes de visas Schengen au Maroc, avec une hausse de 7,2 pc comparant à l’année précédente, selon des statistiques de la Direction de l’immigration et des affaires étrangères de la Commission européenne. La majorité des demandes sont arrivées au Consulat de France (194.446), suivie par l’Espagne (145.866), l’Italie (13.985) et l’Allemagne (13.433), note la même source, précisant que le pourcentage de refus des demandes a atteint 12,5 pc.

– La Marine Royale a procédé, dans la nuit de vendredi, à la saisie de près de 24 tonnes de chira et à l’arrestation d’onze trafiquants de drogue au large de Larache, apprend-on de sources officielles. Suite à d’intenses opérations de poursuite et de surveillance, la Marine Royale, appuyée par des éléments de la Gendarmerie Royale et de différents corps des forces de sécurité, ont intercepté des zodiacs équipés de moteurs puissants transportant une quantité totale de 23 tonnes et 800 kgs de chira, qui devait être acheminée vers des destinations non encore connues, précisent les mêmes sources.

Rissalat Al Oumma.:

– Les partis de l’opposition à la Chambre des représentants ont entrepris des amendements visant à élargir le concept de la corruption dans le projet de loi relatif à l’Instance nationale de probité, de prévention et de la lutte contre la corruption. Une nouvelle partie a ainsi été proposée d’ajouter un quatrième alinéa à l’article IV prévoyant que la corruption engloberait également abus de confiance, vol, détournement de fonds publics ou leur mauvaise gestion ou leur gaspillage, chantage, faux, falsification, conflit d’intérêts ou usage frauduleux des données détenues grâce à la fonction ou la mission.

– La commission médiatique relevant de l’Instance nationale de défense de l’intégrité territoriale, a tenu vendredi à Rabat sa première réunion. Pour Hassan Abyaba, membre du bureau politique de l’Union constitutionnelle, qui a présidé cette réunion, l’opposition « devrait avoir sa propre touche dans le sujet, qui n’affectera pas l’unanimité nationale concernant cette affaire ».

Attajdid.:

– En réaction à la publication d’un rapport de l’Office européen de lutte antifraude (OLAF) qui dévoile les pratiques frauduleuses de l’Algérie et du polisario pour détourner l’aide humanitaire internationale destinée aux populations séquestrées dans les camps de Tindouf, l’Association des amis du Sahara marocain en Espagne a appelé à la création d’une commission onusienne pour enquêter sur le détournement des aides humanitaires destinées aux populations séquestrées dans les camps de Tindouf, et à traduire les responsables de ce détournement devant la justice internationale.

– La majorité des centrales syndicales les plus représentatives ont souligné la nécessité de réviser et modifier le décret de 1959, réglementant l’élection des commissions paritaires, en raison du déséquilibre constaté dans l’adoption de la représentativité des syndicats entre les secteurs public et privé, et même entre le secteur public et les collectivités locales. Quatre syndicats des centrales les plus représentatives (excepté l’UMT) ont écrit au gouvernement, réclamant la révision dudit décret.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *