Revue de presse marocaine du 26/01/2013

0 commentaires, 26/01/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce samedi:.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Coopération: Rabat, Paris, Madrid et Lisbonne font cause commune contre les menaces sécuritaires. La coopération sécuritaire entre le Royaume et les pays de la méditerranée occidentale se renforce davantage. La réunion vendredi à Rabat des ministres de l’Intérieur du Maroc, d’Espagne, de France et du Portugal le confirme. A huis clos, les hauts responsables ont examiné les moyens susceptibles de consolider leur coopération en matière de lutte contre le terrorisme, le trafic de stupéfiants et la migration illégale. A l’issue de leurs travaux, les quatre ministres ont adopté une Déclaration commune qui insiste sur la nécessité d’approfondir la coopération stratégique, technique et opérationnelle de façon spécifique à chacune de ces formes de criminalité. Rabat, Paris, Madrid et Lisbonne semblent déterminées plus que jamais à faire cause commune pour contrer les menaces qui pèsent sur la méditerranée occidentale, compte tenu notamment de l’instabilité qui règne en Afrique subsaharienne et au Sahel.

+LIBERATION+:.
-Mustapha Ramid bientot traîné devant la justice: Le SG adjoint du Syndicat démocratique de la justice (SDJ), affilié à la FDT, démis abusivement de ses fonctions s’apprête à intenter un procès au ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid. Ce dernier l’avait démis en début de semaine de ses fonctions de responsable du secrétariat greffe du tribunal de première instance de la ville de Ksar Lakbir à la suite de la réussite du mouvement de protestation que le SDJ avait organisé à l’occasion de l’inauguration du nouveau siège dudit tribunal par le ministre de la Justice.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Le PJD appelle Hamid Chabat à demander la convocation d’une réunion de la majorité gouvernementale au lieu des déclarations sur les colonnes des journaux. Selon des sources au sein du PJD, le Chef du gouvernement est prêt à convoquer une réunion des partis de la coalition si le SG de l’Istiqlal formule une demande à ce sujet via les canaux officiels, loin des déclarations à la presse qui ne font que jeter de l’huile sur le feu et attiser les tensions.

-Les occupations du Chef de l’Exécutif, Abdelilah Benkirane reportent sa réunion prévue avec les syndicats pour l’examen de la question des Caisses de retraites. Après avoir fixé le mercredi dernier comme date pour sa réunion avec les centrales syndicales pour débattre de la crise que vivent les Caisses de retraite, il a reporté cette rencontre en raison de sa participation au 43ème Forum de Davos.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Le Mali révèle les contradictions des chioukhs de la Salafia jihadia. La récente rencontre qui a eu lieu entre le ministre de la Justice, Mustapha Ramid et les chioukhs de la Salafia jihadia a révélé les mensonges de ces derniers et leur capacité à dénaturer les faits même si la réalité confirme que ces chioukhs salafistes avaient une position hostile à l’intervention militaire de la France au Nord Mali et considéré que cette guerre s’inscrit dans le cadre des « nouvelles Croisades ». Lors de cette rencontre avec Ramid, les chioukhs de la salafia jihadia ont catégoriquement démenti ces propos et accusé les médias de monter de toutes pièces ces mensonges et des parties de tenter de les faire impliquer dans ce dossier.

-La Déclaration de Rabat unifie les efforts de lutte contre le terrorisme. Les ministres de l’Intérieur du Maroc, de la France, de l’Espagne et du Portugal se sont engagés à développer la coopération régionale en la matière par le biais de l’échange d’informations techniques et le partage d’expériences et ont demandé aux services de sécurité dans les quatre pays de renforcer les échanges opérationnels et leur assistance technique au profit des pays du Sahel, dans toute la mesure du possible à travers des actions communes. Ils ont également convenu de jeter les fondements d’une coopération régionale élargie, en vue de faire face aux différentes menaces qui guettent la stabilité et la sécurité régionales.

+AL MASSAE+:.
-L’opérateur émirati « Etisalat » présente une offre estimée à 4,5 milliards d’euros pour l’acquisition de 53 pc du capital de Maroc Telecom, détenu par Vivendi. L’offre du géant émirati des télécoms ne semble pas intéresser l’opérateur français puisqu’il n’atteint pas le seuil minimum du montant exigé, alors que la concurrence bat son plein à nouveau parmi les candidats en lice, notamment le qatari « Qtel » qui avait exprimé son intérêt pour l’acquisition des 53 pc de Maroc Telecom au prix fixé par les Français.

-Des ponts et des chaussées fictifs dans la commune rurale Smiaa à Taza mobilise le ministère de l’Intérieur. Le ministre Mohand Laenser a dépêché une commission d’inspection afin d’examiner les accusations portées à l’encontre des responsables de la commune rurale concernant la dilapidation de fonds colossaux pour la réalisation de projets fictifs, notamment des ponts et des routes au niveau de la commune.

-Evénements de Sidi Youssef Ben Ali à Marrakech: Retour de la tension entre le Procureur général du Roi à Marrakech et l’AMDH après que le Procureur général du Roi ait accusé, lundi dernier, lors du procès des personnes arrêtées dans le cadre de ces événements, l’AMDH et Amnesty International de « servir des agendas étrangers ». Dans ce sens, l’AMDH a adressé une lettre sur un ton virulent au ministre de la justice et des libertés, dans laquelle il dénonce ces accusations. Pour sa part, le vice-président de l’Association, Abdelhamid Amine, a appelé le procureur général du Roi à « fournir des preuves attestant ses propos ou à présenter ses excuses à l’Association ».

+AL ALAM+:.
-Des acteurs des droits de l’Homme et des syndicalistes en colère contre les dérapages et pratiques de certains médias qui relèvent du dénigrement et qui sont attentatoires à la dignité des personnes sur la base de la discrimination (couleur, genre, handicap, la langue ou appartenance sociale). Dans ce cadre, Mohamed Nachnach, président de l’OMDH, appelle au respect de la déontologie professionnelle et des valeurs et principes des droits de l’Homme alors que Younes Moujahid, président du SNPM, souligne que l’humiliation de tout individu ou l’atteinte à sa dignité est catégoriquement inadmissible dans le monde des médias.

+ASSABAH+:.
-Comparution lundi prochain de 16 responsables sécuritaires appartenant au district préfectoral de Skhirat-Témara devant la Chambre chargée des crimes financiers près la Cour d’appel de Rabat après qu’ils étaient arrêtés en mars dernier suite aux aveux d’un trafiquant de drogue notoire. Des sources proches du dossier ont indiqué que des communications téléphoniques ont révélé l’implication de ces policiers qui avaient reçu de grandes sommes d’argent pour couvrir les activités illicites de ce trafiquant.

-La menace terroriste mobilise le Maroc, la France, l’Espagne et le Portugal. Les ministres de l’Intérieur de ces pays ont affirmé lors de leur réunion, hier vendredi à Rabat, la ferme volonté de leurs pays de faire face à la menace terroriste, au trafic des êtres humains et des stupéfiants, et à l’immigration clandestine. Ils se sont par ailleurs engagés à développer leur coopération sécuritaire et l’échange d’informations opérationnelles dans le domaine de la lutte contre les groupes terroristes et le crime organisé.

-Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane reporte à mars prochain sa réponse au mémorandum de Hamid Chabat. Une source au sein du Secrétariat général du parti de la Lampe a indiqué que les dirigeants pjdistes ont décidé à l’unanimité de ne pas répondre aux propos du SG de l’Istiqlal, ajoutant qu’Abdelilah Benkirane avait l’intention de répondre au défi qui lui a été lancé par Chabat de tenir un face-à-face dans un stade de football, avant qu’il ne cède à la décision prise par la direction du parti et reporte les discussions sur le mémorandum de Chabat après le déroulement des élections législatives partielles.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Le PJD réclame la formation d’une commission d’information pour rendre visite à des centres de police. Le groupe parlementaire du parti à la Chambre des représentants a demandé à la commission de l’Intérieur et des collectivités locales d’organiser des missions d’information à certains centres de police qui n’ont pas été fixés par le groupe. Selon une source bien informée, les membres du groupe parlementaire ont demandé l’accès des membres de cette commission aux postes de police, aux centres de détention et aux centres de la DST.

-Dossier du Sahara marocain: Un Général français assène un coup dur à l’Algérie. Le général Jean Maurin, qui s’exprimait vendredi au nom du ministère français de la Défense à l’occasion de la 4è édition du « Marrakech Security Forum », a indiqué qu’au moment où le front polisario bénéficie du soutien de l’Algérie, le Royaume du Maroc peut compter sur le soutien de la France qui estime que le projet d’autonomie présenté par le Royaume est la proposition la plus « réaliste » pour parvenir à une solution à ce conflit.

-Le SG de l’Istiqlal, Hamid Chabat, exerce des pressions en vue de désigner Rahal Mekkaoui, ancien SG du ministère de la Santé, au poste du secrétaire général du ministère de l’Energie et des mines, dirigé par l’Istiqlalien Fouad Douiri, proche de Chabat.

-Le ministre de l’Education nationale, Mohamed El Ouafa, se rapproche davantage du Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane après s’être convaincu qu’il sera le premier à être écarté par Hamid Chabat en cas de remaniement ministériel. Une source gouvernementale a indiqué qu’El Ouafa compte sur les bons rapports qu’il entretient avec Abdelilah Benkirane pour rester au sein du gouvernement même en dehors du quota du nombre des ministères qui serait réservé à l’Istiqlal.

-Lors de la première déclaration officielle marocaine sur l’intervention militaire de la France au Mali, le ministre de l’Intérieur, Mohand Laenser, affirme que « le Maroc soutient la France dans la guerre au Mali ». Lors d’un point de presse conjoint avec ses homologues français, espagnol et portugais, à l’issue de leur réunion vendredi à Rabat, Laesner a indiqué que « la participation de soldats marocains dans cette guerre n’est pas actuellement à l’ordre du jour ».

+AL KHABAR+:.
-Scandale!: Les étudiants de la faculté de médecine et de pharmacie d’Oujda passent leurs examens le jour de l’Aïd d’Al Mawlid Annabaoui: La direction de la faculté a programmé les examens le jeudi 24 janvier qui coïncidait avec l’avènement de Aid Al Mawlid Annabaoui, jour férié au Maroc, et les étudiants réclament des comptes au responsable de la programmation des examens.

-L’affaire du député pjdiste Abdessamad El Idrissi, entame un nouveau tournant: Des sources informées ont fait savoir qu’El Idrissi n’a reçu aucune excuse de la part du gouvernement ou du ministère de l’Intérieur concernant son agression il y a un mois, ce qui signifie que les négociations pour le dénouement de cette affaire n’ont pas progressé, soulignant que cette situation est à même de pousser le député PJDiste à camper sur ses positions précédentes dont le recours à la justice.

-La participation de Abdelilah Benkirane, Chef du gouvernement, au Forum de Davos derrière le report à mercredi prochain d’une rencontre avec les centrales syndicales pour l’examen du dossier de la réforme des régimes de retraites. Des sources ont indiqué que la réunion sera très houleuse entre les deux parties puisque tout retard dans la réforme de ces régimes conduira à une catastrophe sociale à partir de 2015.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Le Royaume abrite une réunion quadripartite des ministres de l’Intérieur du Maroc, de la France, de l’Espagne et du Portugal pour le soutien de l’intervention militaire au Mali: Les quatre responsables ont été unanimes, lors d’un point de presse conjoint vendredi à Rabat, à affirmer que leurs pays appuient la France dans son intervention au Mali pour préserver l’unité de ce pays africain et la garantie de sa stabilité.

+AL MOUNAATAF+:.
-Le climat des affaires inquiète les entreprises marocaines. Bien que le gouvernement ait affirmé que le climat des affaires au Maroc n’a pas été influencé par la crise économique mondiale, les professionnels du secteur industriel indiquent que le climat des affaires n’était pas au beau fixe au cours du quatrième trimestre 2012.

+RISSALAT AL OUMMA+.
-Logement: Malgré son plan quinquennal, le Maroc a encore besoin de 840.000 unités. Les chiffres indiquent que 30 pc des Marocains vivent encore dans des quartiers défavorisés et que 12 pc des ménages sont encore privés de logements décents, tandis que le déficit en matière de logements a atteint 840.000 unités.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *