Revue de presse marocaine du 25/04/2013

0 commentaires, 25/04/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce jeudi:.

+L’OPINION+:.
-Sahara marocain: Consécration de la souveraineté. Les efforts de SM le Roi et du peuple marocain pour faire éclater la réalité quant aux manigances visant à déstabiliser le Maroc ayant été couronné de succès, c’est un grand ouf de soulagement qui a été poussé par toutes les composantes de la société marocaine! La tentative désespérée de porter atteinte à la souveraineté du Maroc en fourvoyant une proposition d’étendre les prérogatives de la Minurso pour englober le controle des droits de l’Homme dans nos provinces du sud a été avortée. Le Maroc a convaincu de sa volonté, son habilité et son aptitude à exercer par lui-même ce controle. Maintenant, il est grand temps que cette affaire de notre intégrité territoriale soit définitivement réglée, à la lumière de notre initiative d’autonomie s’entend. La communauté internationale est appelée à se prononcer de la manière la plus claire. Il ne doit pas être permis que l’ONU se laisse berner par les manÂœuvres insidieuses des ennemis déclarés, non seulement de notre intégrité territoriale, mais également de tout essor économico-social que nous puissions réaliser, en tant que Maroc et en tant que Maghreb.

+LE SOIR ECHOS+ :.
-Sahara: Le Maroc réconforté. Le gouvernement américain a préféré raison garder! Quelques semaines après s’être rallié à la funeste campagne menée par Kerry Kennedy et son ONG, il a décidé mardi soir de surseoir à la présentation au Conseil de sécurité du projet de résolution sur les droits de l’Homme au Sahara. Ce qui a donc failli constituer un grave malentendu entre les deux gouvernements a été finalement surmonté et, à Dieu ne plaise, semble passer « par pertes et profits », au nom du réalisme! Le sursaut national marocain n’a pas de quoi surprendre dans le cas d’espèce, le peuple ne se résolvant jamais à perdre son Sahara et donc son histoire et sa mémoire. Ce que les dirigeants américains doivent prendre en compte c’est ce paradigme qui ne sera jamais interchangeable et sur lequel le peuple marocain ne saurait transiger!

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-La 8ème édition du Salon de l’agriculture promet un engouement exceptionnel: SIAM 2013, c’est parti! Meknès est en fête. En effet, après la cloture de la 6ème édition des Assises de l’agriculture que SM le Roi Mohammed VI a présidé, mardi à Sahrij Souani à Meknès, la cérémonie d’ouverture de la 8ème édition du Salon international de l’agriculture au Maroc a battu son plein mercredi. Et c’est le Souverain qui a donné le coup d’envoi de la nouvelle édition. A ce titre, SM le Roi a fait le tour des différents stands du Salon et a salué les exposants tant marocains qu’étrangers. Aussi, après deux jours d’exposition réservés aux professionnels, le Salon ouvre vendredi ses portes à tous les publics, des plus petits aux plus grands.

-Le Maroc a eu raison des ennemis de l’unité territoriale: Le triomphe de la sagesse. « La diplomatie algérienne a reçu une gifle », a estimé le politologue Manar Sellimi réagissant à l’abandon de Washington d’inclure la question des droits de l’Homme dans la résolution qui proroge le mandat de la Minurso. Toutefois, le Maroc doit capitaliser cette « victoire diplomatique ». Il est question, selon Sellimi, de la création d’une cellule permanente exclusivement dédiée à la question du Sahara, la mise en Âœuvre effective du projet de régionalisation avancée à travers l’élaboration de lois nécessaires, ainsi que l’application des orientations du Conseil Economique, Social et Environnemental contenues dans sa note de cadrage sur le développement des provinces du Sud.

-Chabat ne lâche pas du lest: L’Istiqlal dans la rue le 1er mai. Mobilisation générale à l’Istiqlal. Hamid Chabat vient de décider avec les membres du comité exécutif du parti de défiler cote-à-cote avec les syndicats le 1er mai prochain, de quoi rendre les relations avec son principal allié le PJD au gouvernement plus tendues. L’Istiqlal soutiendra son relais syndical, l’UGTM, dans cette marche nationale que les Istiqlaliens veulent très importante et imposante. Cette marche sera-t-elle dirigée contre le PJD, chef de file de la majorité? Les responsables de l’Istiqlal affirment que l’organisation de cette marche n’obéit pas à des calculs politiciens. Par ailleurs, Chabat va demander, dans les jours à venir, une réunion urgente des composantes de la majorité. « Cette réunion devra avoir lieu soit la veille du 1er mai, soit le lendemain. Le but est de fournir plus de clarté et d’avoir une vision plus précise concernant les revendications sociales des classes ouvrières, des fonctionnaires et des salariés », indique un responsable istiqlalien.

+L’ECONOMISTE+:.
-Maroc Telecom: Les prétendants soumettent leurs offres. Etisalat passe à l’action pour Maroc Telecom. L’opérateur émirati a déposé, mercredi, une offre pour le rachat de 53 pc du capital détenu par Vivendi. Le repreneur de Maroc Telecom doit miser au moins 6 milliards de dollars (plus de 50 MMDH), l’équivalent de la valeur en Bourse de la participation du conglomérat français. Mais celui-ci en demandera sans doute plus. Etisalat est aujourd’hui en concurrence avec le qatari « Ooredoo » qui convoite également Maroc Telecom. Celui-ci aurait obtenu 12 milliards de dollars de financement pour couvrir l’opération. Un 3ème opérateur serait revenu dans la course. Le Sud-Africain « MTN » aurait déposé une offre de près de 8 milliards de dollars pour le rachat des parts de Vivendi.

-Commande publique: Encore un effort de toilettage. C’est l’un des plus grands chantiers sur lesquels le gouvernement est attendu. Abdelilah Benkirane et son parti avaient fait de la moralisation de la vie publique et de la lutte contre la dépravation leur cheval de bataille. Et la passation des marchés publics constitue l’un des domaines qui a été souvent pointé du doigt. Aujourd’hui, parallèlement au décret sur les marchés publics, qui visent notamment à rationaliser les commandes de l’Etat, notamment à travers le recours à de nouveaux concepts comme les achats groupés, le gouvernement a également mis en place un nouveau texte relatif à la commission nationale de la commande publique. Ce projet de décret a été mis sur le site du Secrétariat général du gouvernement pour susciter le débat public. Il s’agit d’une « réforme de la Commission des marchés qui n’arrivait plus à remplir le role qui lui était assigné ».

+AL BAYANE+:.
-6ème édition des Assises de l’Agriculture à Meknès: Quand l’agriculture se met au business. Les travaux de la 6ème édition des Assises de l’agriculture, tenus mardi dernier à Meknès, en ouverture du SIAM 2013, dont la cérémonie d’ouverture a été présidée par SM le Roi Mohammed VI, en présence du président de la République du Gabon, M. Ali Bongo Ondimba, ont été encore une fois une occasion de dresser un bilan d’étape sur les résultats du « Plan Maroc Vert » et de s’arrêter sur les défis à relever pour le secteur. Placée cette année sous la thématique « Agri-business et sécurité alimentaire: une meilleure valorisation du potentiel agricole », cette édition a été l’occasion pour Aziz Akhannouch, ministre de tutelle, d’égrener un chapelet de mesures et d’indicateurs positifs réalisés depuis le lancement il y a cinq ans du Plan Maroc Vert, et de revenir longuement sur la dynamique enclenchée par sa mise en Âœuvre et sur le saut significatif que connait aujourd’hui le secteur agricole marocain toutes filières confondues.

+LIBERATION+:.
-Plan d’action pour davantage de visibilité dans les relations entre le Maroc et l’UE. Dans le cadre de la politique de voisinage et pour approfondir et développer le Statut avancé dont bénéficie le Maroc, un plan d’action est éminemment attendu. Selon Dirk Buda, du Service européen d’action extérieur, un accord a été déjà préparé par les responsables marocains et européens et n’attend que la décision du Conseil qui serait déjà acquise. Ensuite, le plan d’action extérieur sera soumis au vote à la majorité qualifiée au Parlement. Dirk Buda est confiant et ne cache pas son enthousiasme pour ledit plan. Devant les journalistes marocains en visite aux institutions européennes à Bruxelles, il a expliqué que tous les membres de l’Union sont d’accord et que le plan aura un impact positif pour les deux parties. « Il s’agit d’un partenariat très avancé et plus développé. C’est une association plus étroite que ce que préconise une adhésion technique et commerciale allant dans le sens de certaines libéralisations qui se feront graduellement selon les intérêts de chaque partie », a-t-il précisé.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Solidarité du Maroc avec le peuple palestinien: L’appui constant de l’Agence Bayt Mal Al Qods. Le Maroc a toujours été un allié solide et indéfectible du peuple palestinien frère. Et son soutien aux habitants de la Ville sainte ne relève pas de la rhétorique. Loin de là, c’est un soutien tangible qui se vérifie dans la vie de tous les jours. C’est cette réalité que les participants à la rencontre organisée mardi à Rabat se sont attelés à mettre en avant. Ainsi, à l’ouverture de cette séance, Abdelkbir Alaoui M’daghri, directeur général de l’Agence Bayt Mal Al Qods, après avoir fait un bref rappel historique des différents modèles de préservation d’Al Qods des agressions incessantes et extrémistes d’Israël, a mis en avant la position ferme du Maroc quant à la défense de la cause palestinienne et la protection de la Ville sainte, en exposant le modèle marocain.

+AL KHABAR+:.
-Dossier du Sahara: Grand triomphe diplomatique du Maroc grâce à l’action inlassable de SM le Roi Mohammed VI. Le Royaume a réalisé une grande victoire sur le plan diplomatique après que les Etats-Unis aient retiré leur avant-projet de résolution portant sur l’élargissement des prérogatives de la Minurso à la surveillance des droits de l’Homme au Sahara. Des responsables diplomatiques ont indiqué que Washington a modifié sa proposition en insistant sur la nécessité du respect des droits de l’Homme au Sahara et ce après des consultations de haut niveau entre les responsables des deux pays, les pressions exercées par la France, l’Espagne et la Russie et les intenses actions diplomatiques menées par les responsables marocains au sein du Conseil de sécurité. Selon les mêmes sources, SM le Roi a pesé de tout son poids dans ce dossier pour pousser les Etats-Unis à abandonner sa proposition, après avoir eu des contacts avec le président Barack Obama, à travers lesquels le Souverain a exprimé son étonnement de cette proposition et de ses répercussions sur les relations entre les deux pays.

-Le Maroc annule les visites des ministres de son gouvernement en Algérie à cause du dossier du Sahara. Des sources bien informées ont indiqué que le Maroc a annulé officiellement des visites que comptaient effectuer des ministres du gouvernement Benkirane en Algérie et qui étaient prévues dans les jours qui viennent, suite aux derniers développements du dossier de l’intégrité territoriale du Royaume et le soutien clair et inconditionnel de l’Algérie à son produit le polisario. Selon les mêmes sources, le Maroc a informé son voisin de l’Est via son ambassade à Alger que ces visites, qui étaient programmées en Algérie, ont été reportées sine die, ajoutant que cette décision est due aux manoeuvres menées par Alger en vue de pousser certains pays influents au Conseil de sécurité de l’ONU à voter en faveur de la proposition américaine qui porte atteinte à la souveraineté nationale.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Dossier du Sahara: Peu avant le vote ce jeudi de la prorogation du mandat de la Minurso, à l’unanimité des membres du Conseil de sécurité, la diplomatie marocaine intensifie ses contacts à New York. Dans ce sens, un haut responsable a indiqué que la représentation marocaine poursuit ses intenses contacts pour avoir plus d’adhésion à la position marocaine, mettre fin à la polémique ayant accompagné les tentatives des Etats-Unis d’élargir les prérogatives de la Minurso à la question des droits de l’Homme et maintenir les attributions initiales de la mission onusienne relatives au maintien de la paix et du respect du cessez le feu et ce après que Washington ait retiré sa proposition.

-« Foreign Policy Association » critique vivement le mutisme du Centre Robert Kennedy pour la justice et les droits de l’Homme sur les abus et les violations caractérisées des droits de l’Homme dans les camps de Tindouf. L’organisation a révélé, dernièrement sur son site électronique, que le rapport du centre Kennedy pêche par son manque de sincérité et passe sous silence les exactions et les violations des droits de l’Homme perpétrées par le front du polisario dans les camps de Tindouf, ajoutant que ce centre a également fermé les yeux sur l’interdiction à des ONG d’accéder aux camps sans la permission du polisario qui impose, en cas d’autorisation de ce genre de visites, des mesures draconiennes de surveillance.

-Sur fond des événements survenus dans le quartier Sidi Youssef Ben Ali à Marrakech suite aux manifestations des habitants contre la hausse des factures d’eau et d’électricité: le Procureur général du Roi près la Cour d’appel de la cité ocre enquête sur le contenu de plaintes accusant des éléments de la police de procéder à des actes de torture des citoyens. Après la première phase du procès, le Procureur général du Roi a auditionné le président de la section de l’AMDH à Marrakech-Menara concernant les tenants et aboutissants de ces événements et le déroulement du procès des individus poursuivis dans cette affaire, particulièrement les déclarations de certains détenus et de leurs familles dans lesquelles ils ont affirmé qu’ils ont été victimes d’actes de torture et de mauvais traitements.

+ASSABAH+:.
-La bataille de la « formule finale » de la résolution onusienne se poursuit. Les diplomates marocains continuent leur course contre la monte à New York pour concrétiser la position « positive » de Washington dans les termes de la résolution du Conseil de sécurité relative à la question du Sahara, qui devrait être finalisée ce jeudi matin. Des sources diplomatiques ont affirmé que de grands efforts sont consentis pour que la formule finale de la résolution soit en faveur des intérêts du Maroc. Pour Mohamed El Yazghi, l’un des caciques de l’USFP, il est important pour la diplomatie marocaine d’accompagner la position positive de Washington qui a retiré son avant-projet visant à englober la question des droits de l’Homme dans le mandat de la Minurso, soulignant l’importance de la traduction sur le terrain de cette position US dans l’élaboration de la résolution du conseil de sécurité qui sera votée.

-Le juge d’instruction près la Cour d’appel de Rabat a récemment déféré un réseau d’escroquerie, de falsification de documents et d’émigration illégale devant la Chambre criminelle près le tribunal de 1ère instance pour des accusations relatives à la constitution d’une bande criminelle, la falsification de documents officiels et des sceaux de l’Etat. Les enquêtes menées par les éléments de la police ont révélé qu’une ancienne employée de l’ambassade saoudienne à Rabat, arrêtée en possession de cinq passeports, a avoué avoir cherché à aider certaines personnes à obtenir des visas de travail ou pour l’accomplissement du rite du pèlerinage en Arabie Saoudite.

-PPS: La Jeunesse du parti secouée par une série de démissions des membres du Bureau national. Les sept démissionnaires ont indiqué que leur décision intervient suite à leur échec à préserver l’unité de leur organisation, à la mettre sur les bons rails et à passer le témoin à une nouvelle génération de militants pour permettre à l’organisation de la jeunesse du parti du Livre de redorer son blason et retrouver sa position parmi les autres organisations de la jeunesse du Maroc.

+ATTAJDID+:.
-En attendant le vote final du Conseil de sécurité ce jeudi et la prorogation du mandat de la Minurso: Washington retire sa proposition visant à élargir les attributions de la mission onusienne à la surveillance des droits de l’Homme suite aux fortes pressions exercées par le Maroc. Des sources diplomatiques ont indiqué les Etats-Unis ont retiré mardi leur proposition, ajoutant que le projet de résolution qui sera voté devrait inciter à déployer davantage d’efforts en matière de respect et de promotion des droits de l’Homme dans la région et la prorogation du mandat de la Minurso pour une autre année. Cette marche en arrière de Washington a été le fruit de l’intense campagne diplomatique menée par l’ensemble des composantes du Royaume, toutes tendances confondues, pour exprimer leur rejet catégorique de cette démarche US.

+AL MOUNAATAF+:.
-Sahara: Les initiatives et actions menées par SM le Roi ont été décisives et ont permis au Maroc de réaliser un grand succès diplomatique. Les efforts inlassables menés par le Souverain ont donné leurs fruits, les Etats-Unis ayant revenu sur leur proposition visant l’extension des prérogatives de la Minurso pour englober la surveillance des droits de l’Homme au Sahara, ce qui a été favorablement acceuilli par l’ensemble des milieux politiques, syndicaux et de la société civile marocaine. Par cette décision, les Etats-Unis ont fait prévaloir la logique de l’amitié séculaire et l’excellence des relations liant les deux pays sur toute autre considération.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Dossier du Sahara: Le Maroc et les Etats-Unis examinent l’avant-projet d’une résolution qui satisferait les deux parties après « l’enterrement » de la proposition américaine visant l’élargissement des prérogatives de la Minurso. Une source gouvernementale ayant requis l’anonymat a affirmé au journal que la diplomatie marocaine est toujours à pied d’oeuvre et fortement mobilisée en attendant la résolution qui sera votée ce jeudi par les membres du Conseil de sécurité. Selon la même source, aucune décision définitive n’a été prise concernant cette résolution onusienne vu l’obstination des ennemis du Maroc et leur persistance à poursuivre leurs manoeuvres hostiles envers le Royaume.

-La contradiction des chiffres livrés par le ministre de l’Economie et des Finances, Nizar Baraka et le Trésorier général du Royaume, Noureddine Bensouda suscitent les interrogations de la Banque mondiale et du FMI. Au moment où la Trésorerie générale du Royaume a indiqué, dans son dernier bulletin mensuel de statistiques des finances publiques, que le Trésor a enregistré un déficit de 22,9 milliards de dirhams (MMDH) à fin mars 2013, le ministère de l’Economie et des Finances a indiqué que les résultats préliminaires d’exécution de la loi de finances 2013 à fin mars 2013 ont fait ressortir un déficit budgétaire de 17,5 milliards de dirhams (MMDH).

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Sahara: Une campagne intense et de grande envergure de SM le Roi a permis l’annulation de la décision américaine. L’action inlassable de SM le Roi Mohammed VI, qui a pesé de tout son poids pour la défense des constantes nationales et de l’intégrité territoriale du Royaume, a donné ses fruits qui étaient en faveur de la position du Maroc, tout en préservant, grâce à la clairvoyance du Souverain, les excellentes relations entre Rabat et Washington.

-Les Marines US surveillent les cotes algériennes depuis le sud de l’Espagne. Les Etats-Unis ont déployé des forces spéciales des Marines dans la base « Mor?n de la Frontera » dans la province de Séville, au sud de l’Espagne, en prévision de troubles qui pourraient surgir dans les pays du Maghreb, notamment les frontières entre l’Algérie et la Libye et en raison des craintes américaines pour leurs ressortissants dans la région du Maghreb.

+AL MASSAE+:.
-Le Conseil de sécurité vote, ce jeudi, la prorogation du mandat de la Minurso. Les membres du Conseil de sécurité de l’ONU devraient adopter à l’unanimité, selon la tradition onusienne, le projet de résolution de prorogation du mandat de la Minurso à avril 2014 après que les actions intensives menées par la diplomatie marocaine auprès des capitales des grandes puissances mondiales et les contacts de haut niveau entre le Maroc et les Etats-Unis aient été couronnées par le retrait de la proposition américaine visant l’élargissement des prérogatives de la mission onusienne aux droits de l’Homme au Sahara suite à la position ferme du Maroc qui avait catégoriquement rejeté cette initiative unilatérale.

-Une guerre entre les services de renseignements marocains et algériens se déclenche au sein des structures de l’UE. Une source diplomatique européenne à Bruxelles a fait état de l’existence d’une vive bataille entre les services de renseignements des deux pays au sein des organisations et structures de l’UE, ajoutant que les deux parties ont fait appel au soutien des groupes de pression dans les différentes institutions européennes pour faire passer ou faire échouer des projets présentés par l’une ou l’autre partie, tout comme cela a été le cas lors du refus du Parlement européen de voter en faveur de l’accord de pêche qui devait être signé entre le Maroc et l’UE.

-Un mourchid (prédicateur) religieux se donne la mort par pendaison à Casablanca. Une source informée a indiqué que les services de la police judiciaire dans le district de Aïn Chok poursuivent leurs enquêtes pour élucider les motifs qui ont poussé ce cadre à la délégation du ministère des Habous et des Affaires islamiques à Settat à se suicider.

-Fathallah Arsalane, SG adjoint d' »Al Adl Wal Ihssane », tire à boulets rouges sur le gouvernement Benkirane, le qualifiant d’Exécutif « dénué de vraies prérogatives », ajoutant que ses membres ont accepté de « jouer le role de figurants » et « ne sont que de simples employés de façade ». Dans une déclaration à l’agence de presse française, Arsalane a indiqué que l’actuel gouvernement a les mains enchaînées et ne dispose pas de larges marges de manoeuvre.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Sahara: Les cartes gagnantes utilisées par SM le Roi pour faire avorter la proposition américaine. En parallèle avec la mobilisation du front intérieur, le Souverain a pesé de tout son poids sur le plan diplomatique, mis à profit ses relations solides et fortes avec des parties influentes au plan international et d’autres importantes cartes dont ses relations avec la famille Clinton et le lobby juif marocain aux Etats-Unis pour contrecarrer la proposition américaine d’élargir les attributions de la Minurso. Le Maroc a également mis à profit les relations qu’il entretient avec la France et l’Espagne et intensifié ses contacts avec la Russie, l’allié traditionnel de l’Algérie. Cette grande campagne diplomatique a été également sanctionné par des contacts directs entre le Palais et la Maison Blanche ayant abouti au retrait de l’avant-projet US.

-Fathallah Arsalane, SG adjoint d' »Al Adl Wal Ihssane » accuse le gouvernement Benkirane d’avoir accepter de jouer le role de « figurant » puisqu’il ne dispose pas de véritables prérogatives, ajoutant dans un entretien à l’AFP que l’association avait, auparavant, mis en garde le PJD qui conduit le gouvernement contre la mauvaise situation économique du pays, un gouvernement qui ne dispose pas de véritables prérogatives lui permettant de prendre la décision adéquate et trouver des solutions aux problèmes auxquels il fait face.

-L’UE déclare qu’elle jugera le PJD à travers ses actes et le Maroc et l’UE s’apprêtent à annoncer une batterie de mesures pour approfondir et développer l’accord du statut avancé accordé au Royaume. Dans ce sens, Dirk Buda, responsable du service européen d’action extérieure, a indiqué que ces mesures ont été mises en place lors de la réunion du 17 avril dernier entre le Conseil de l’Europe et le Maroc. Devant un parterre de journalistes marocains en visite aux institutions européennes à Bruxelles, le responsable européen a également critiqué la décision du gouvernement marocain d’arrêter l’exécution de 15 milliards de dirhams des dépenses de l’investissement public.

+AL ALAM+:.
-Le Conseil de sécurité votera aujourd’hui la prorogation du mandat de la Minurso: Délire dans les camps de Tindouf, désarroi en Algérie et satisfaction générale ailleurs. C’est un silence de mort qui a prévalu dans les milieux algériens, convaincus que les Etats-Unis ont abandonné leur proposition visant l’élargissement des attributions de la Minurso au Sahara alors que les médias algériens, qui avaient quelques jours auparavant crié victoire, ont été contraints mardi et mercredi à ne pas évoquer le sujet et au moment où la direction du polisario est au désarroi et réitère la menace de la reprise des armes si les USA retirent leur proposition.

-Les déclarations du ministre Mohamed Najib Boulif rendent la situation plus confuse sur fond de craintes de voir le gouvernement procéder à une augmentation des prix de plusieurs produits de consommation. Najib Boulif, ministre des Affaires générales et de la gouvernance a, dans une déclaration à la presse, indiqué que « les réformes structurelles ont un prix à payer », ce qui laisse entendre qu’une nouvelle hausse des prix des hydrocarbures est imminente, ce qui se répercutera sur les prix des autres produits de base.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Prorogation du mandat de la Minurso: Les séparatistes menacent de reprendre les armes. Des sources américaines concordantes ont affirmé que la réunion du Conseil de sécurité, prévue ce jeudi sur la question du Sahara, n’apportera aucune nouveauté ou surprise, puisque le Conseil devrait proroger le mandat de la Minurso pour une année supplémentaire, après le « nuage d’été » qui a marqué, ces derniers jours, les relations maroco-américaines suite au projet US visant à étendre les prérogatives de la Minurso à la question des droits de l’Homme. Face à cette nouvelle donne, les séparatistes du polisario ont menacé de reprendre les armes.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Le Conseil de sécurité devrait proroger le mandat de la Minurso sans modifier ses prérogatives. Le Conseil de sécurité se dirige vers l’adoption d’une résolution prorogeant le mandat de la Minurso pour une année supplémentaire, après les affirmations officielles que les Etats-Unis ont retiré leur projet visant à élargir la mission de la Minurso pour englober la surveillance des droits de l’Homme au Sahara.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *