Revue de presse marocaine du 25/02/2015

0 commentaires, 25/02/2015, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développés par les quotidiens paraissant mercredi 25 février 2015:

Le Matin.:

– Le plan d’action annuel du Comité national de l’environnement des affaires (CNEA) pour l’année 2015 vient d’être dévoilé, après un retard de presque deux mois. Le guide des fiches techniques des projets programmés dans le cadre du CNEA pour l’année en cours comporte 21 projets à réaliser au cours de cette année. Ce plan annuel s’articule autour de six grands axes. Il s’agit du leadership du monde des affaires et de l’investissement, le transfert de propriété et l’urbanisme, les marchés publics, le commerce extérieur, le droit des affaires et, en dernier lieu, la coopération et les partenariats.

– Le CNDH plaide pour l’indemnisation des victimes d’une détention provisoire abusive. Dans son mémorandum additionnel portant sur l’avant-projet du Code de procédure pénale, le CNDH a axé sa réflexion sur quatre pistes. Celles-ci visent à atténuer les risques de détention abusive, la prévention contre la torture ainsi que la lutte contre la discrimination. Dans le détail, le CNDH plaide en faveur de la consécration du droit de toute personne dont le placement en garde à vue ou en détention préventive a dépassé les délais légaux, d’initier un recours pour réparation à la charge de l’Etat.

Aujourd’hui le Maroc.:

– Hassad dévoile les projets de décrets électoraux des collectivités locales: La Chambre des conseillers renouvelée le 2 octobre. Le ministre de l’Intérieur passe à la vitesse supérieure. Après l’adoption en Conseil de gouvernement des projets de lois organiques des collectivités locales, Mohamed Hassad vient de dévoiler les projets de décrets électoraux des collectivités locales. Les textes seront soumis pour adoption probablement ce jeudi, en Conseil de gouvernement. Si les élections communales et régionales se font au suffrage universel direct, c’est-à-dire par les citoyens, ce sont les élus qui formeront un corps électoral dit de grands électeurs pour élire selon le suffrage universel indirect les membres des conseils communaux, préfectoraux, provinciaux et régionaux.

– TVA: Les gros chèques arrivent! Le ministère de l’Economie et des Finances vient de diffuser aux membres du gouvernement un projet de décret relatif au remboursement du crédit cumulé de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA). Le remboursement du crédit cumulé de la TVA est accordé au titre des années 2015, 2016 et 2017 aux contribuables dont le crédit de taxe cumulé au 31 décembre 2013 est inférieur ou égal à 500 millions de dirhams. Pour bénéficier du remboursement, les personnes concernées devront déposer une demande auprès des services des impôts, deux mois après la publication du décret au Bulletin officiel.

L’Opinion.:

– Malgré une bonne pluviométrie: La sécurité alimentaire toujours dépendante des importations céréalières. Les pluies qui se sont abattues sur le Maroc n’ont pas été sans booster les espoirs pour une bonne année agricole et une prévision élevée de la production céréalière au Maroc. Conjuguées à une baisse sensible des prix mondiaux alimentaires, cela ne manquerait pas d’influer de manière bénéfique sur la facture céréalière de la valeur des importations alimentaires. Mais cette embellie n’est pas sans nuage. A savoir que la sécurité alimentaire du Maroc reste toujours dépendante des importations des produits de base. Une dépendance qui risque d’être grave du fait qu’elle est toujours tirée vers le haut. Surtout pour les importations céréalières.

– Pêche: Hausse de 9 pc des produits commercialisés de la pêche côtière et artisanale à fin janvier 2015. Les produits commercialisés de la pêche côtière et artisanale ont atteint 68.891 tonnes à fin janvier 2015, un tonnage estimé à plus de 408,5 millions de dirhams (MDH), s’inscrivant ainsi en hausse de 9 pc en valeur et en baisse de 4 pc en termes de poids par rapport à fin janvier 2014, selon l’Office national des pêches (ONP). La commercialisation des poissons pélagiques a porté sur 57.381 tonnes, soit plus de 136,3 MDH à fin janvier 2015, contre 61.444 tonnes (144,8 MDH) une année auparavant, soit une baisse de 6 pc en valeur et de 7 pc en poids, précise l’ONP dans ses dernières statistiques sur la pêche côtière et artisanale au Maroc pour le mois de janvier 2015.

Libération.:

– ?La Dynamique de l’Appel de Rabat dit non à la « journée de Choubani ». La Dynamique de l’appel de Rabat est on ne peut plus claire: elle ne prendra pas part à ce que Lahbib Choubani, ministre des Relations avec le Parlement et la société civile appelle « Journée de la société civile ». La Dynamique de l’appel de Rabat tiendra, le 11 mars, un point de presse pour exposer les sujets relatifs au développement des projets de loi à défendre auprès des groupes parlementaires et annoncer les derniers préparatifs de la marche de la société civile, en perspective. « Nous ne cautionnerons pas un dialogue/monologue en l’absence de la société civile démocratique connue et reconnue par tous », indique Ahmed Dahmani, dirigeant de l’Alliance civile pour une régionalisation démocratique.

– ?2015, un bon cru pour les industriels. Une majorité notable de chefs d’entreprise marocains voit d’un bon œil la situation économique du Maroc en 2015. Les avis sont plutôt positifs, à en croire le Centre marocain de conjoncture (CMC) qui vient de publier les résultats du dernier sondage portant sur les perspectives de croissance 2015 selon les chefs d’entreprise et réalisé du 7 janvier au 7 février courant. Le CMC, qui a mené cette enquête auprès d’un échantillon d’opérateurs économiques représentatifs, met en relief des anticipations jugées plutôt favorables. En effet, l’on indique qu’ils sont nombreux à penser que l’économie marocaine va croître de manière significative par rapport à 2014 et que le spectre de la déflation tant redouté ne pourra pas faire son apparition.

L’Economiste.:

– Agrément de transport : Le pack de la CGEM. Pour sortir la réforme du transport de voyageurs de l’impasse, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) propose une période transitoire de cinq ans pour permettre le retrait ou la cession définitive des agréments non exploités directement par leurs attributaires avant le 1er avril 2015. Sur 3.495 autorisations en circulation, 7 sur 10 font l’objet d’une location moyennant un droit d’entrée et un loyer mensuel. Ce projet nécessite la mise en place d’un fonds d’accompagnement qui sera financé par des investisseurs privés, mais avec la garantie de l’Etat. Ce scénario se distingue de celui proposé par le ministère de tutelle qui prévoit la cession ou le non-renouvellement des agréments loués avant le 31 décembre 2015. Cet ultimatum a suscité une levée de boucliers chez ceux qui louent leurs agréments. La Fédération du transport propose également la formalisation de la relation contractuelle entre l’agréé et l’exploitant.

– Dialogue social: Bug à la réunion du dialogue social tenue le 23 février! Les trois centrales syndicales, l’Union marocaine du travail (UMT), la Confédération démocratique du travail (CDT) et la Fédération démocratique du travail (FDT), n’ont pas apprécié que le gouvernement « supprime » la commission sur l’amélioration des revenus. Le secrétaire général de l’UMT, Miloudi Moukharif explique que les syndicats imaginent mal un dialogue social et des négociations sans que l’amélioration des salaires et l’augmentation des revenus via une baisse de l’IR par exemple ne soient abordées. Si elles ne s’opposent pas à l’allongement de la période d’activité, les centrales veulent qu’il soit facultatif avec la prise en compte de la pénibilité du travail.

Al Bayane.:

– Les négociations dans le cadre du dialogue social se poursuivent entre les partenaires sociaux et les représentants du gouvernement. La reprise cette semaine des pourparlers a au moins permis de fixer le timing pour le démarrage des travaux des autres commissions. Les réunions du dialogue social se poursuivront jusqu’à demain jeudi. Une première commission, dite nationale, a été chargée de mettre à table les négociations concernant la réforme du régime civil des pensions de retraite au sein de la Caisse marocaine de retraite (CMR) qui présente une urgence pour le gouvernement. Les négociations autour du cahier revendicatif des syndicats, et notamment le mémorandum présenté par les trois grandes organisations syndicales (UMT, CDT et FDT), ne reprendront que le 2 mars prochain, et ce dans le cadre des travaux de la commission des secteurs publics.

– Le Fonds monétaire international (FMI) prévoit un affermissement continu de l’économie marocaine. Un taux de croissance qui devrait atteindre environ 4,5 pc en 2015 et un déficit budgétaire qui continuera à se réduire. La poursuite de la mise en oeuvre des réformes structurelles pourrait accélérer la croissance pour atteindre un rythme de 5 à 5,5 pc à moyen terme, a fait savoir le chef de mission du FMI pour le Maroc, François Dauphin.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

– Le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, s’apprête à mettre fin aux subventions des prix des bonbonnes de gaz, du sucre et de la farine avant les élections. Après la levée des subventions des prix des carburants, le gouvernement s’apprête à faire la même chose pour le gaz butane, le sucre et la farine avant les prochaines élections, selon des sources informées. Ces subventions seront remplacées par une aide directe dont profiteraient 8 millions de Marocains.

– Le secteur de l’immobilier « étouffe » et menace l’économie marocaine. Lors d’une réunion urgente, qui a eu lieu vendredi dernier au siège du ministère de l’Habitat et de la politique de la ville, il a été constaté que la crise du secteur immobilier a atteint une telle ampleur qu’une intervention gouvernementale urgente s’impose pour le sauver. Quatre ministres (de l’Habitat, de l’Intérieur, de l’Economie et des finances et de l’Urbanisme) se sont réunis avec les responsables de la Fédération nationale des promoteurs immobiliers pour discuter des moyens d’éviter « le spectre de l’asphyxie qui plane sur ce secteur » et qui menace l’ensemble de l’économie marocaine.

Assabah.:

– Le gouvernement met fin à ses subventions aux produits de base. Le gouvernement est en train de finaliser les recommandations issues d’une étude sur l’impact de la levée des subventions des produits de base, notamment le sucre, le gaz butane et la farine de blé tendre, sur le pouvoir d’achat des citoyens. Des sources indiquent que cette levée définitive des subventions a pour objectif de mettre fin aux « surenchère politiciennes » découlant du fait que ces subventions, destinées en principe aux classes défavorisées, profitent plus aux riches et aux spéculateurs.

– Le président du Conseil de la région du Grand Casablanca, Chafik Benkirane, évoque, dans un entretien au journal, les éventuelles difficultés auxquelles serait affrontée la région Casablanca-Settat créée en vertu du nouveau découpage régional. Chafik Benkirane a affirmé que le manque flagrant d’infrastructures et de ressources humaines et financières constituent le principal défi à relever, mettant l’accent sur la nécessité de créer un nouveau système fiscal régional.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Le gouvernement prépare un décret portant organisation du Conseil de la concurrence. Le gouvernement va s’atteler sur un projet de décret portant application de la loi relative au Conseil de la concurrence. Selon une note de présentation, ce décret vise à fixer certaines mesures d’application des dispositions de ladite loi, concernant notamment la nomination des membres du Conseil, la définition des attributions du président et du rapporteur général, de même que certaines mesures procédurales.

– Le secrétaire général de la Fédération démocratique du travail (FDT), Abdelhamid Fatihi, a indiqué que la réunion tenue mardi avec le chef du gouvernement, dans le cadre du dialogue social, « n’a abouti à rien », insistant sur l’impératif que « les revendications syndicales figurant dans le dossier revendicatif conjoint soient discutées dans leur intégralité ». Fatihi a ajouté que le gouvernement persiste à vouloir « gérer unilatéralement ce dossier sans impliquer les syndicats ».

Al Alam.:

– Echec du nouveau round du dialogue social: L’intransigeance du gouvernement a poussé les centrales syndicales à se retirer. Le secrétaire général de l’Union marocaine du travail (UMT), Miloudi Moukharik, a relevé que le gouvernement insiste à aborder le dossier de la réforme des retraites en premier et indépendamment des autres revendications, chose que la délégation de la centrale a rejetée. Moukharik a souligné que ce dossier ne peut être abordé sans inclure à l’ordre du jour la question d’augmentation des salaires.

– Selon le président de l’Association marocaine des assistants sociaux Soufiane Lamaadel, la réforme du système éducatif et le « sauvetage » de l’école marocaine dépendent en grande partie du fait de permettre à l’élève et à l’enseignant de recouvrer leur dignité.

Al Massae.:

– Les greffiers paralysent les tribunaux. Les fonctionnaires affiliés au Syndicat démocratique de justice (SDJ) ont observé, mardi dernier, des sit-in dans les différents tribunaux du Royaume, scandant des slogans dénonçant la situation du secteur de la justice et réclamant une réponse à leurs revendications dont « le respect des attributions des greffiers ». Le secrétaire général du SDJ, Abdessadek Saidi, a indiqué qu’il va adresser une lettre au ministre de la Justice et des libertés pour ouvrir un dialogue. Il a, d’autre part, déploré le contenu du communiqué du ministère, qui montre selon lui que les informations qui parviennent au ministre à propos des sessions de dialogue sont « incorrectes ».

– Le débat sur l’implication des dirigeants du polisario dans le détournement des aides humanitaires destinées aux populations séquestrées dans les camps de Tindouf refait surface au Parlement européen. La présidente de la Commission du contrôle budgétaire (CONT) au Parlement européen, Ingeborg Grassle, a qualifié, lundi, de « scandale de premier ordre » le détournement de l’aide humanitaire internationale destinée aux camps de Tindouf dans le sud-ouest algérien.

Al Haraka.:

– Le Centre marocain de conjoncture (CMC) vient de publier dans sa dernière lettre mensuelle « Maroc Conjoncture » un spécial « agriculture », estimant qu’une bonne campagne est en perspective, en relation avec les précipitations qu’a connues le Royaume.

– La réforme des contrats spéciaux de formation ambitionne l’amélioration de la productivité et de la compétitivité de l’entreprise, notamment la très petite et la moyenne entreprise (TPE/PME) et, partant, de l’économie nationale, a affirmé le ministre délégué auprès du ministre de l’Education nationale et de la formation professionnelle, Abdelaadim El Guerrouj. Intervenant lors d’une conférence débat sur le thème « PME: fin du dysfonctionnement chronique des mécanismes des contrats spéciaux de formation (CSF) », M. El Guerrouj a souligné la nécessité de canaliser les efforts de tous pour la mise en œuvre effective et rapide des mesures de cette réforme, rappelant que 38 mesures sont concrétisées dans le cadre des deux avenants aux manuels de procédures des CSF et des Groupements interprofessionnels d’aide au Conseil (GIAC).

Al Ahdath Al Maghribia.:

– Le ministre de la Justice et des libertés parvient à surmonter le « blocage » dans la Chambre des représentants et à la convaincre d’amorcer l’examen de la loi organique relative au Conseil supérieur du pouvoir judiciaire. Les groupes parlementaires ont entamé l’élaboration de leurs conceptions à ce propos et des amendements à introduire à ce texte de loi avant son adoption et sa présentation pour vote au cours de la prochaine session parlementaire, a indiqué une source de la première Chambre.

– Le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad, inaugure le débat sur les lois électorales à la Commission de l’intérieur, des collectivités territoriales, de l’habitat et de la politique de la ville de la Chambre des représentants. Après que le ministère de l’Intérieur ait soumis au bureau de la première chambre du Parlement, les projets de lois électorales relatives aux communes, régions, provinces et préfectures, Mohamed Hassad présentera, mardi prochain, devant ladite Commission, trois projets de lois organiques relatives aux élections.

Al Assima Post.:

– La grève observée par le Syndicat démocratique de la justice, affilié à la Fédération démocratique du travail (FDT), a connu un succès éclatant, selon une source de ce syndicat. Le premier secrétaire général-adjoint de la FDT, Fakhreddine Benhaddou, a affirmé que la grève nationale s’est couronnée de succès dans tous les tribunaux et a connu une large participation des greffiers.

– La Dynamique de l’Appel de Rabat des associations démocratiques, regroupant une centaine d’associations, a annoncé sa décision de boycotter la commémoration de la journée nationale de la société civile prévue le 13 mars prochain. La même instance avait boycotté les réunions du dialogue social en protestation contre « les visées hégémoniques du ministère chargé des Relations avec le parlement et la société civile et l’exclusion, lors de la constitution de la commission chargée de gérer ce dialogue, d’associations connues pour leur militantisme en faveur de l’indépendance du tissu civil ».

Rissalat Al Oumma.:

– Le chef de mission du Fonds monétaire international pour le Maroc, Jean-François Dauphin, a salué les efforts déployés par le Maroc en vue de maintenir sa stabilité macroéconomique en dépit d’une conjoncture extérieure difficile. Il a, néanmoins, appelé à poursuivre la mise en oeuvre des réformes pour consolider cet acquis et promouvoir une croissance plus forte et inclusive en oeuvrant à réduire le chômage et la pauvreté.

– Les leaders des partis de l’opposition poursuivent leurs réunions pour assurer la réussite de « la marche de l’égalité ». Les dirigeants de l’Union constitutionnelle (UC), du parti de l’Istiqlal (PI) et de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) se sont réunis, lundi, pour se pencher sur les préparatifs à la marche nationale du 8 mars à Rabat qui a pour but de revendiquer l’égalité effective sur les plans politique, économique, social et culturel. Les initiateurs de cette marche nationale disent également vouloir « faire face à une certaine tendance rétrograde qui entrave la mise en oeuvre démocratique de la Constitution ».

Attajdid.:

– Le Fonds monétaire international (FMI) souligne que l’économie marocaine s’est raffermie à la faveur des réformes gouvernementales. Cette institution financière prévoit un taux de croissance de 4,5 pc en 2015. Pour la première fois depuis huit ans, la Trésorerie générale du royaume a enregistré un excédent budgétaire de 5,2 milliards de dirhams, note le FMI, ajoutant que les revenus du Royaume ont évolué de 0,6 pc tandis que les dépenses ont reculé de 16,6 pc au cours du mois janvier dernier.

– L’application de consultation des infractions sur les appareils mobiles a enregistré plus de 1.545.500 consultations, a indiqué le ministère de l’Equipement, du transport et de la logistique. En outre, l’application a été installée par les utilisateurs sur plus de 54.100 appareils mobiles, dont 76 pc de type Android et 24 pc de type IOS, a précisé le ministère dans un communiqué relatif à l’évaluation des deux premiers mois d’exploitation de cette application.

Assahra Al Maghribia.:

– Les centrales syndicales les plus représentatives ont affirmé leur attachement à participer au nouveau round de dialogue social, qui s’est ouvert lundi, à condition que la question de réforme des pensions civiles soit discutée selon « une approche globale qui inclut également le point relatif aux salaires », une condition qui a été rejetée par le gouvernement et qui a provoqué l’échec de ce premier round. Larbi Habchi, représentant de la FDT, a indiqué au journal que les centrales syndicales ont exprimé leurs réserves sur la manière dont le dialogue est géré, affirmant que ces dernières vont prendre les mesures qui s’imposent pour réagir à « l’inflexibilité » du gouvernement.

– Quelque 600 grands taxis ont été remplacés dans le cadre du plan de renouvellement du parc des taxis qui porte sur 45.000 véhicules, a fait savoir le secrétaire général du Syndicat marocain des professionnels du transport, Mustapha Chaaoun. Selon lui, ce plan gouvernemental se heurte à plusieurs difficultés relatives notamment à l’insuffisance de la prime accordée et aux litiges entre les détenteurs des agréments et les exploitants.

Bayane Al Yaoum.:

– Un communiqué du bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS) fait état de la poursuite de la mobilisation dans le cadre des préparatifs pour les prochaines échéances électorales et se félicite du succès du colloque des partis de la Gauche arabe.

– La campagne nationale de solidarité a généré 201,083 millions de DH, a annoncé la Fondation Mohammed V pour la solidarité. Les contributions des membres du Conseil d’administration de la Fondation et de son comité de soutien permanent ainsi que les souscriptions directes du public ont totalisé 143,93 MDH auxquels s’ajoutent 32,5 MDH en tant que contributions directes dans des projets identifiés.

Al Mounaataf.:

– Le secrétaire général par intérim du Front des forces démocratiques (FFD), Mustapha Benali, a appelé la communauté internationale et toutes les parties influentes dans les sphères de décision à oeuvrer à mettre fin au conflit artificiel autour du Sahara, que l’Algérie veut pérenniser. Benali a lancé cet appel lundi à Rabat lors d’une table-ronde consacrée à la question de l’intégrité territoriale.

– Le bureau syndical des professionnels et employés du marché de gros de Casablanca a dénoncé, dans un communiqué, la dégradation de la situation sociale et économique dans cet espace qui risque de provoquer l’arrêt du ravitaillement des habitants en légumes et fruits. Le bureau syndical a, par ailleurs, mis en garde les autorités de tutelle contre les risques d’une éventuelle cession du marché au secteur privé sans impliquer les différentes parties concernées.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *