Revue de presse marocaine du 25/01/2014

0 commentaires, 25/01/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des revue de presse marocaine quotidiennes parus ce samedi 25 janvier:

AL BAYANE:.

– Clôture du 3e round de négociations de l’ALECA Maroc-UE: un partenariat privilégié en perspective. Les négociations de l’accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA) ont bouclé leur troisième round hier vendredi. Après cinq jours de discussions, l’information sur les avancées accomplies ou encore sur les discordances de ce dernier round a fait largement défaut. C’est le black-out total. Les négociateurs marocains préfèrent attendre le compte rendu final et les engagements de part et d’autres avant de se prononcer sur les conclusions de ce 3e round.

– Fin du procès de la petite bonne d’Agadir: l’employeuse condamnée à 20 ans de prison. Que de méandres, d’atermoiements dans l’affaire de la petite bonne, Fadma, décédée en mars 2013 à Agadir, de suite de brûlures perpétrées sur son corps par son employeuse. La justice a finalement dit son mot, jeudi dernier au tribunal de première instance d’Agadir, en condamnant, à l’issue d’une 4e audience, la principale inculpée, à 20 ans de réclusion ferme.

L’OPINION :.

– L’aide US pour le financement de projets dans les provinces du Sud : « un vote de confiance » au plan marocain. L’aide US prévue dans la loi de finances 2014 pour le financement de projets de développement dans les provinces du Sud, promulguée par le président Barack Obama, constitue un « vote de confiance » au plan marocain d’autonomie au Sahara sous souveraineté marocaine, selon le journal +CQ Roll Call+, spécialisé dans les affaires législatives. Celui-ci rappelle que dans le communiqué conjoint ayant sanctionné la rencontre au sommet entre le président Obama et le Roi Mohammed VI, au mois de novembre dernier à la Maison Blanche, les deux Chefs d’Etat avaient fait part de leur engagement commun pour l’amélioration des conditions de vie des populations du Sahara.

– Une Fédération de policiers voit le jour. Le Fédération marocaine des associations des retraités de la sûreté nationale (FMARSN) a vu le jour le 18 janvier après 13 mois de travail vigoureux d’une commission constituée de dix anciens cadres de la sûreté nationale pour se doter et doter leurs pairs d’un organe associatif fédérateur, représentatif de haut niveau, leur permettant de coordonner leur action pour faire aboutir leur objectif : le bien-être du retraité de la sûreté nationale.

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

– Casablanca peaufine l’aménagement de ses parcs d’attraction. Inscrit dans le repositionnement des destinations touristiques de la région du Grand Casablanca, Sindibad, le parc d’attraction le plus connu de la métropole, fait aujourd’hui l’objet d’un projet grandiose. Le parc, qui comprend entre autres le parc archéologique, fera partie d’un circuit dédié essentiellement aux loisirs, ce qui contribuera à faire de la métropole une destination touristique de choix. Ce plan d’aménagement à la fois urbanistique et touristique devrait permettre aux Casablancais de disposer d’une infrastructure de loisirs digne des grandes villes internationales.

– La société civile apporte sa pierre à l’édifice. Pour mener à bien la nouvelle politique migratoire, le gouvernement table sur la concertation avec la société civile. Parallèlement à la mise en œuvre de l’opération de régularisation de la situation des émigrés en situation illégale au Maroc, le département chargé des affaires de la migration mène des consultations avec les ONG en vue de les inviter à préparer des plaidoyers, dans le délai d’un mois, qui serviront de plateforme pour l’élaboration de trois projets de loi. Il s’agit du projet de loi portant sur la migration, un autre sur la traite des êtres humains et un troisième sur le statut de réfugiés au Maroc.

LIBERATION:.

– L’ALECA toujours en quête d’un partenariat gagnant-gagnant. Le troisième round sur l’accord de libre-échange complet et approfondi vient de prendre fin. Plusieurs thématiques ont été débattues lors de cette étape et plusieurs divergences voire quelques déséquilibres ont surgi pour démontrer qu’on est loin du partenariat gagnant-gagnant que les responsables marocains n’ont cessé de véhiculer depuis l’annonce des pourparlers à ce sujet.

– Le front social contre le gouvernement Benkirane se met en place. Le Syndicat démocratique de la culture, affilié à la FDT et le Bureau national unifié de la culture relevant de la CDT ont fusionné hier à la salle Bahnini à Rabat. Dans une allocution à cette occasion, le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar, a rappelé l’approche sociale adoptée par la direction du parti fondée sur la coordination des efforts et l’unité des actions syndicales des centrales, et ce, pour faire face aux décisions impopulaires du gouvernement qui portent atteinte au pouvoir d’achat de l’ensemble des Marocains et attisent la tension sociale, constituant ainsi une sérieuse menace pour la stabilité sociale des ménages.

AL HARAKA:.

– Laayoune: identification des personnes impliquées dans les actes de vandalisme perpétrés dans la ville. Le préfet de police de Laayoune a déclaré que la brigade criminelle de la préfecture de police de la ville a identifié, mercredi soir, un groupe de personnes impliquées dans les actes de vandalisme qu’a connus Laayoune au cours des mois de mai 2013 et de janvier 2014.

– Le déficit budgétaire s’est établi à 5,4 pc du PIB en 2013 contre 7,3 pc en 2012. Le ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaid, a affirmé jeudi que le déficit budgétaire s’est établi à 5,4 pc du PIB en 2013 contre 7,3 pc en 2012, notant que ces résultats sont conformes aux prévisions initialement établies. M. Boussaid qui présentait les résultats de clôture de l’exécution de la loi de finances 2013 devant le conseil du gouvernement, a souligné que ces résultats confirment une maîtrise importante du déficit budgétaire à près de 02 pc du PIB, a indiqué le ministre délégué chargé du Budget, Idriss Azami Al-Idrissi, dans un communiqué lu à l’issue du Conseil.

AL MASSAE:.

– La CNOPS accuse les cliniques privées de recourir aux césariennes pour plus de gain. Selon une étude réalisée par la CNOPS sur les dépenses relatives à l’accouchement, le taux d’opérations césariennes effectuées dans les cliniques privées est de l’ordre de 58pc contre seulement 20pc dans le public, indique un responsable de cette Caisse. Le recours abusif à ce genre d’opérations a été manifeste dans une clinique privée à Rabat qui avait effectué 77pc de césariennes en 2011. Ce taux s’avère très élevé par rapport aux recommandations de l’OMS qui établit le taux optimal de césariennes entre 5 et 15?pc.

– Rapport sombre sur les maladies mentales au Maroc. Le rapport, présenté lors d’une rencontre organisée jeudi à Inzegane par la commission régionale du Conseil national des droits de l’Homme, a dévoilé des faits consternants. Il évoque notamment une répartition géographique disproportionnée des établissements hospitaliers, lesquels se concentrent essentiellement dans l’axe Casablanca- Rabat, une infrastructure insuffisante et des établissements négligés.

ASSABAH:.

– Guerre des chiffres: Boussaid se défend. Commentant les chiffres énoncés par le HCP, le ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaid a indiqué que c’est son département qui produit les données statistiques. Dans une déclaration au journal, Boussaid affirme être certain des chiffres présentés par son ministère concernant la croissance économique durant l’année dernière, et que ses prévisions sur le rendement de l’année en cours sont plus vraisemblables.

– La hausse de l’âge de départ de retraite unifie les syndicats. L’UMT a rejoint le front de coordination avec la CDT et la FDT. Dans un communiqué commun, les trois centrales ont fait part de leur refus catégorique des décisions unilatérales du gouvernement relatives aux régimes de retraites, lesquelles imposent aux salariés de « travailler plus et cotiser plus pour percevoir une pension minime ».

BAYANE AL YAOUM:.

– Depuis le lancement de l’opération de régularisation des sans-papiers au Maroc au début de janvier, les bureaux des réfugiés ont reçu des milliers des demandes de résidence. Dans une déclaration à l’issue d’une rencontre, jeudi à Rabat, avec des représentants des organisations de la société civile, le ministre chargé des MRE et des affaires de la migration, Anis Birou, a souligné que l’opération de régularisation des étrangers en séjour illégal au Maroc se passe dans de « très bonnes conditions ».

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.

– Les divergences des ministres ajournent l’approbation du projet de loi relatif au droit d’accéder à l’information. Le conseil du gouvernement a décidé d’instituer une commission afin d’examiner les observations soulevées par les ministres.

– Le gouvernement frappe à la porte des syndicats pour contourner l’escalade sociale après la coordination conjointe formée par les centrales syndicales au cours de la semaine en vue de riposter à la recette de Benkirane relative à la réforme de la retraite et à la levée des subventions sur l’essence et le fuel industriel.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

– Le Premier secrétaire de l’USFP Driss Lachgar déclare que l’unification syndicale constitue un impératif pour contrecarrer les décisions impopulaires du gouvernement. Cette déclaration a été faite lors d’un congrès de fusion entre le Syndicat démocratique de la culture, affilié à la FDT, et le Bureau national unifié de la culture relevant de la CDT.

– Trois centrales syndicales unifiées contre les décisions unilatérales de Benkirane sur la retraite. La FDT, la CDT et l’UMT se sont réunies pour faire front aux politiques « antidémocratiques et impopulaires » du gouvernement, selon un communiqué publié jeudi à l’issue de la rencontre.

AL KHABAR:.

– Istiqlal: Chabat sermonne des membres du courant « Sans répit ». La commission nationale d’arbitrage et de discipline du PI a publié un communiqué, vendredi, dans lequel elle a dit avoir rendu deux décisions reprochant à Allal Mahnine et Hicham Abdellaoui, membres du courant « Sans répit », de commettre une infraction préjudiciable aux intérêts du parti et de ne pas se conformer à ses ordonnances.

AL ALAM :.

– Réforme des caisses de retraites: les centrales syndicales menacent de faire grève. Les centrales syndicales les plus représentatives ont menacé d’une grève générale pour répondre aux exactions continues du gouvernement dans le domaine de la retraite.

– Loi organique relative à la Cour constitutionnelle: le gouvernement se contente des dispositions relatives au Conseil constitutionnel. S’exprimant lors de la discussion générale pour le vote du projet de cette loi, le membre du groupe istiqlalien de l’unité et de l’égalitarisme, Abdallah Bakkali, a souligné que « l’adoption de la loi organique relative à la Cour constitutionnelle a pris du retard et que le gouvernement s’est limité aux dispositions relatives au Conseil constitutionnel et n’a pas cherché à puiser dans les études comparatives pour donner à cet essor constitutionnel sa véritable dimension ».

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.

– Prévisions de croissance: le face-à-face El Ouafa/Lahlimi. Le ministre des Affaires générales, Mohamed El Ouafa, a déclaré que « les prévisions du Haut-Commissariat au plan sont toujours entachées d’erreurs », précisant que le haut-commissaire au plan, Ahmed Lahlimi « adopte un modèle économique dépassé qui se base sur des théories obsolètes ». Lahlimi réplique: « nous nous ne combattons pas Benkirane et tous nos chiffres sont basés sur des études scientifiques ».

– L’OFPPT: 370.000 stagiaires prévus à l’horizon 2015. Le directeur général de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail, Larbi Bencheikh, a souligné que l’Office ambitionne de former 370.000 nouveaux stagiaires à l’horizon 2015 et de créer 62 nouveaux établissements à l’horizon 2017.

SAHIFAT ANNAS:.

– Le Maroc renforce la coordination sécuritaire avec ses partenaires africains et internationaux. La 5éme édition du « Marrakech Security Forum » a été axée autour des questions relatives au terrorisme et au crime transcontinental de même qu’autour des défis sécuritaires. Le Maroc, selon le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la coopération, Nacer Bourita, adopte une approche qui se base sur le rôle des organisations régionales telles que la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), l’Union du Maghreb arabe (UMA) et la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC).

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *