Revue de presse marocaine du 24/12/2014

0 commentaires, 24/12/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développés par les quotidiens paraissant mercredi 24 décembre:
Le Matin du Sahara et du Maghreb:.

– Pelouse défectueuse du complexe Moulay Abdellah: Tout en reconnaissant la responsabilité politique du ministre de la Jeunesse et des sports Mohamed Ouzzine, Mohand Laenser, secrétaire général du Mouvement populaire, a souligné qu’il était prématuré aussi bien pour le MP que pour le gouvernement de prendre une décision concernant ce dossier, tant que les conclusions de l’enquête devant déterminer les responsabilités n’étaient pas encore arrêtées. Laenser, qui était mardi l’invité du forum de la MAP, a d’autre part affirmé qu’il n’avait jamais menacé de quitter le gouvernement pour faire pression sur Abdelilah Benkirane dans l’affaire du Mondialito.

– L’opposition veut relever l’âge minimum légal des employés domestiques à 18 ans. Le projet fixant les conditions d’emploi des salariés domestiques devra franchir cette semaine le cap de la commission de la justice, de la législation et des droits de l’Homme de la Chambre des conseillers. Les parlementaires devaient voter hier les propositions d’amendements de la majorité et de l’opposition. Le relèvement de l’âge minimum légal des employés domestiques de 15 à 18 ans est la principale requête des groupes de l’opposition qui ont ficelé des amendements en commun.

Aujourd’hui le Maroc.:

– Développement de Casablanca: Les autorités passent à la vitesse supérieure. 33,6 milliards de dirhams seront débloqués pour redorer l’image de la métropole à l’horizon 2020 et la hisser au rang des grandes destinations internationales. C’est ce qu’espère le Wali du Grand Casablanca, Khalid Safir. Malgré la consistance de l’enveloppe allouée pour la mise en œuvre du plan du développement de Casablanca 2015-2020, le budget est jugé insuffisant par les représentants et les élus de la ville. Près du trois quarts du budget serviront à connecter le centre de Casablanca. Le but étant d’améliorer la mobilité des habitants et des visiteurs.

– USFP: Lachgar vire Doumou et Chami. La rupture est désormais consommée entre Driss Lachgar, premier secrétaire de l’USFP, et le courant du défunt Ahmed Zaidi. Abdelali Doumo et Ahmed Réda Chami ont été suspendu car considérés parmi les leaders du courant Zaidi et donc les fervents opposants de Lachgar au sein de son parti. Cette suspension marque ainsi l’échec de l’appel lancé il y a quelques jours à la réconciliation entre les deux parties.

L’Economiste.:

– Télécoms : Un bug 4G ? Le déploiement de la 4G et les retards pris sur la loi télécoms suscitent de fortes inquiétudes. Aujourd’hui, la situation est tellement tendue entre ministère de tutelle, régulateur et opérateurs que les entreprises menacent de ne pas soumissionner à l’appel d’offres sur la 4G. L’option de boycott n’est pas exclue. Les enjeux sont très importants, car le déploiement de la 4G implique des retombées économiques et de gros investissements, qui se chiffrent à plusieurs milliards de DH. Quoi qu’il en soit, le prix à payer pour la 7G est jugé onéreux.

– Transport de voyageurs: L’ultimatum de Boulif aux professionnels. Les transporteurs de voyageurs ont fait faux bond à Najib Boulif. Alors qu’ils devaient signer le contrat-programme avec le gouvernement jeudi dernier, ils ont décidé de boycotter le rendez-vous, mettant le ministre devant le fait accompli. Les points de frictions entre les deux parties portent sur l’un des apports les plus importants de la réforme, à savoir l’ouverture de nouvelles lignes sur appel d’offres. Les opérateurs redoutent l’ouverture des appels d’offres aux sociétés étrangères, qui possèdent une taille (flotte) sans commune mesure avec celles des entreprises locales.

Al Bayane.:

– Le Maroc partage avec la Tunisie les sentiments de fierté pour la réussite du processus démocratique. SM le Roi Mohammed VI a adressé un message de félicitations au Président tunisien Béji Caïd Essebsi, à l’occasion de son élection à la magistrature suprême de son pays. Le Maroc partage avec la Tunisie soeur les sentiments de fierté pour la réussite de ces échéances présidentielles qui traduisent la volonté du peuple tunisien authentique d’aller de l’avant vers la consécration du processus démocratique et le parachèvement des réformes institutionnelles à même de réaliser ses aspirations à un avenir prospère et prometteur, affirme le Souverain dans ce message.

– Réunion du bureau politique du PPS: Le PPS appelle à la mobilisation de ses militants en prévision des prochaines élections. Le bureau politique du parti du Progrès et du socialisme, réuni le lundi 22 décembre, a consacré la plus grande partie de ses travaux aux initiatives à prendre à l’occasion des prochaines élections, en insistant sur l’impératif de mobiliser davantage l’ensemble de ses structures et militants. Il s’est engagé aussi à déployer davantage d’efforts pour parvenir à des textes juridiques de haute qualité dédiés à l’encadrement des prochaines élections.

L’Opinion.:

– Finances publiques: Dégradation et absence de solutions viables. La situation des finances publiques ne réconforte nullement, d’autant que les pouvoirs publics semblent ne disposer d’aucune solution pour rendre le budget structurellement viable, son déficit étant structurel et non dépendant seulement de la réduction des subventions. La solution logique et efficace à long terme serait, aux côtés de la politique budgétaire, une création de richesses à travers le développement du secteur privé et une politique fiscale basée sur l’élargissement de l’assiette fiscale et l’équité à ce niveau. L’année 2014 s’achève sur des tensions entretenues par le poids des dépenses, malgré le recul important de celles consacrées à la compensation et de la faiblesse relative des recettes.

– Soutien aux TPME oeuvrant dans les écosystèmes: Attijariwafa Bank signe quatre conventions avec l’OCP, HOLCIM, COSUMAR et l’ONEE. Quatre conventions de partenariat ont été signées, lundi à Casablanca, lors d’une conférence de presse organisée sur le thème « l’accompagnement des écosystèmes », entre le Groupe Attijariwafa Bank et les acteurs économiques les plus importants du pays, en faveur des TPE et PME qui opèrent dans leurs écosystèmes. L’objectif de ces conventions de partenariat consiste à ériger un cadre incitatif pour soutenir le développement des TPME oeuvrant dans les écosystèmes.

Libération.:

– La révision exceptionnelle des listes électorales a commencé: 60 jours pour convaincre les jeunes et ceux qui ont perdu confiance. Première séquence du processus électoral avec l’opération de révision exceptionnelle des listes électorales enclenchée lundi. La mobilisation a commencé au sein du département de l’Intérieur que dirige le tandem Mohamed Hassad et Cherki Draiss. De grands moyens vont être déployés sur le terrain pour convaincre les citoyens en âge de voter de s’inscrire sur les listes électorales. Et pour cause, sur un total de près de 20 millions d’électeurs, 13,5 millions seulement sont inscrits sur les listes électorales. Le potentiel est important surtout lorsque l’on sait que le gisement des 18-24 ans qui ont participé aux dernières élections en 2011 ne représente que 7 pc du corps électoral. C’est fort probablement la raison pour laquelle cette opération de révision exceptionnelle a choisi, entre autres, de regarder en direction des jeunes et de la tranche d’âge 18-34 ans, soit 27 pc du corps électoral.

– Benkirane s’obstine à gérer le dossier des retraites à sa guise. Le chef du gouvernement invite les centrales syndicales à une réunion samedi avec un seul point à l’ordre du jour. Le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, ne semble pas vouloir changer sa politique intransigeante envers les partenaires sociaux. Selon des sources syndicales, il a invité les centrales les plus représentatives à une réunion ce samedi pour aborder un seul point, en l’occurrence le dossier de la retraite, faisant ainsi mine de ne plus avoir souvenance du fait que ces dernières, en l’occurrence l’UMT, la FDT, la CDT, l’UGTM, lui ont, à maintes reprises, rappelé que leurs revendications sont indivisibles.

Assabah.:

– Une nouvelle étude montre la persistance du mariage des mineures. Le nombre de mariages de mineurs a atteint un pic de 35.152 cas pour la seule année 2013, selon une étude réalisée par l’Unicef, le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) et l’Association meilleur avenir pour nos enfants (Amane).

– De nouvelles données révèlent l’impuissance du gouvernement à maîtriser les dépenses relatives aux salaires et au soutien de la retraite. Les dépenses publiques relatives aux biens et aux services se sont élevées de 22,8 pc à fin novembre, passant de 39,3 à 48,3 milliards de dirhams en raison de l’évolution du volume des transferts financiers destinés à la Caisse marocaine des retraites (CMR), qui ont passé de 10 à 11,5 milliards de dirhams. Les dépenses relatives aux salaires ont, de leur côté, progressé de 2,2 pc à fin novembre, passant à 92,7 milliards de dirhams contre 90,8 milliards de dirhams à la même période de 2013.

Al Mounaataf.:

– Sur une demande du gouvernement, le ministre de la Jeunesse et des sports, Mohamed Ouzzine, a été dispensé de se présenter mardi devant les parlementaires. Les groupes de la majorité et de l’opposition ont jugé inadmissible de questionner le ministre avant l’annonce des résultats de l’enquête, de crainte de troubler le cours normal des investigations.

– La Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) a réussi à démanteler un réseau criminel à référentiel extrémiste actif à Tanger, a annoncé mardi le ministère de l’Intérieur. S’inscrivant dans le cadre des efforts continus des services sécuritaires pour éradiquer la menace terroriste, cette opération, menée sur la base d’informations précises fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire national (DGST), s’est soldée par l’arrestation de cinq personnes, a indiqué le ministère dans un communiqué.

Assahra Al Maghribia.:

– Le wali de la région du Grand Casablanca et le maire de la métropole ont présenté lundi le plan de développement stratégique de Casablanca (2015-2020). Ce nouveau plan tend à consolider le positionnement économique de la région pour en faire un véritable hub financier international à travers la mise en œuvre d’une série de projets ambitieux d’une valeur globale de 33,6 milliards de DH. Il vise notamment l’amélioration des conditions de vie des habitants, la promotion de l’attractivité économique ainsi que l’amélioration du climat d’affaires pour réussir le positionnement de la région en tant que destination nationale et internationale de shopping et de loisirs.

– Le gouverneur de Bank Al Maghrib, Abdellatif Jouahri, a présenté, mardi à Rabat, le bilan de déploiement du système de protection des données personnelles dans le secteur bancaire au titre de l’année 2014. A l’ouverture de la 2ème édition du Symposium sur la protection des données personnelles dans le secteur bancaire, M. Jouahri a jugé ce bilan « globalement positif », ajoutant qu’il comprend notamment des délibérations émises par la Commission nationale de protection des données personnelles (CNDP) relatives aux principaux traitements communs des établissements de crédit.

Bayane Al Yaoum.:

– Le PPS appelle à améliorer la qualité des textes juridiques encadrant les prochaines élections. Le bureau politique du parti du livre a appelé les différents organes du parti à accroître le rythme de la mobilisation pour les futures échéances électorales, soulignant la nécessité d’intensifier les campagnes d’information afin de favoriser une large participation à la révision exceptionnelle des listes électorales générales.

– Le ministre de l’Equipement, du transport et de la logistique, Aziz Rabbah, s’est entretenu, vendredi à Rabat, avec le président directeur général de l’Organisation japonaise du commerce extérieur (JETRO), Hiroyuki Ishige, des moyens de promouvoir la coopération et l’investissement dans divers domaines. Lors de cette rencontre, les deux parties ont évoqué leurs stratégies respectives ainsi que les axes prioritaires de coopération et d’investissement, notamment dans « les secteurs ferroviaire, maritime et logistique », indique un communiqué du ministère.

Akhbar Al Yaoum.:

– Rebondissement important dans l’affaire de la pelouse du stade Prince Moulay Abdellah: Le secrétaire général du Mouvement populaire, Mohand Laenser, a fait endosser au ministre de la Jeunesse et des sports, Mohamed Ouzzine, la responsabilité politique de ce « scandale » qui est, a-t-il dit, « établie ». Laenser a estimé que le gouvernement tout entier a « une responsabilité politique » dans ce qui s’est passé, étant donné que Ouzzine en fait partie.

– Dans son rapport annuel sur les violences faites aux femmes, présenté mardi lors d’une conférence de presse à Casablanca, l’observatoire « Ouyoun Nissaiya » a indiqué que 53 pc des femmes ayant subi des actes de violence et ayant porté plainte auprès des centres d’écoute relevant de l’observatoire, sont mariées. Le rapport fait état de 40.000 cas de violences à l’encontre de 4.940 femmes, soit 8 actes de violences subis par chaque femme.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a indiqué que le projet de loi relatif au littoral a été élaboré dans le dessein de prévenir la dégradation du littoral, préserver l’équilibre des écosystèmes côtiers et assurer un développement durable du littoral national. Selon le Conseil, qui a tenu récemment sa 45ème session ordinaire, le Maroc est le seul pays de la Méditerranée qui ne dispose pas d’une loi sur le littoral, d’où l’urgence de doter le Royaume d’une loi en la matière, de renforcer les mesures relatives à la gouvernance et d’accompagner la mise en œuvre efficiente de ces orientations.

– Le Conseil supérieur de l’éducation, la formation et la recherche scientifique a poursuivi, lors de sa quatrième session tenue lundi à Rabat, le parachèvement de ses structures institutionnelles et organisationnelles, parallèlement à la poursuite de ses travaux relatifs à l’élaboration d’une vision de réforme des secteurs relevant de sa compétence.

Al Alam.:

– Abdellah El Bakkali, ex secrétaire général de l’organisation de la jeunesse istiqlalienne, a indiqué, dans un entretien au journal, que le 12ème congrès national de l’organisation, prévu du 26 au 28 décembre courant, constitue un événement de portée nationale plutôt qu’un événement purement partisan. M. El Bakkali a estimé, d’autre part, que les jeunes ne font pas partie des centres d’intérêt du gouvernement.

– La Coalition marocaine contre la peine de mort a dénoncé la décision du gouvernement de ne pas voter la résolution onusienne contre la peine capitale, samedi dernier lors de l’Assemblée générale de l’ONU. Dans un communiqué, la Coalition note que les arguments avancés par le gouvernement pour justifier cette décision étaient « peu clairs et peu convaincants ».

Al Haraka.:

– Mohand Laenser au Forum de la MAP: « la décision de SM le Roi était judicieuse et est tombée au moment opportun ». Le secrétaire général du Mouvement populaire a affirmé qu’il n’a jamais fait du « chantage » au chef du gouvernement, ajoutant que la responsabilité dans l’affaire du stade Prince Moulay Abdellah est d’ordre politique et que le parti n’abandonnera pas ses militants, jusqu’à ce qu’il soit prouvé qu’il y a eu mauvaise foi ou erreur préméditée. Et M. Laenser d’ajouter que le parti attend les résultats de l’enquête pour agir en conséquence.

– La ministre déléguée chargée de l’Environnement, Hakima El Haiti, a indiqué que l’amendement de la loi relative aux études d’impact sur l’environnement constitue un gage de développement durable au Maroc. La révision de cette loi, qui représente un « saut qualitatif » dans le domaine écologique, permettra de réaliser le développement escompté sans nuire à l’environnement ni à la dynamique économique, a-t-elle fait valoir.

Attajdid.:

– Pour la cinquième fois, le Maroc s’abstient de voter la résolution onusienne relative à l’abolition de la peine de mort. Le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, a souligné à la Chambre des représentants qu’aucune charte ou convention internationale n’oblige le Maroc à abolir la peine de mort, à l’exception du protocole facultatif se rapportant au Pacte international relatif aux droits civils et politiques qui n’est pas contraignant.

– Forum de la MAP: le secrétaire général du Mouvement populaire (MP), Mohand Laensar, a affirmé que la responsabilité politique du ministre de la Jeunesse et des sports, Mohamed Ouzzine est établie, et que le parti le soutiendra jusqu’à ce que l’enquête prouve sa culpabilité. « Nous n’avons jamais fait du chantage au chef du gouvernement ni menacé de nous retirer de ce dernier, et cette option n’est pas envisageable », a souligné Laensar.

Al Massae.:

– Surprise: le secrétaire général du Mouvement populaire (MP), Mohand Laensar, fait endosser au chef du gouvernement la responsabilité politique du scandale du complexe sportif Prince Moulay Abdellah de Rabat. Lorsque des erreurs se produisent au niveau du gouvernement, la responsabilité politique ne se limite pas au ministre, mais elle doit être assumée également par le gouvernement et le chef de l’exécutif, a-t-il souligné lors du Forum de la MAP.

– Une compagnie irlandaise annonce une nouvelle découverte de gaz à Sebou. De nouveaux gisements de gaz naturel de haute qualité ont été découverts dans le bassin de Sebou, a annoncé la société irlandaise d’exploration pétrolière et gazière, Circle Oil. Cette nouvelle découverte s’ajoute à celles annoncées l’été dernier par la société.

Al Assima Post.:

– Des parlementaires font pression sur le gouvernement. Selon des sources bien informées, les présidents des groupes du PPS, du PJD, du RNI et du MP à la Chambre des représentants ont présenté 30 recommandations à leurs secrétaires généraux au sujet de l’amendement des lois organiques relatives à la régionalisation, aux communes, aux conseils provinciaux et aux préfectures, en vue de leur examen lors de la réunion de la majorité prévue au cours de cette semaine.

– La ministre déléguée chargée de l’environnement, Hakima El Haiti, a souligné la nécessité d’actualiser la loi relative aux études d’impact sur l’environnement. La révision de cette loi qui représente en elle-même « une avancée écologique » qui permettra la réalisation du développement escompté du Maroc, sans toutefois porter atteinte à l’environnement ni à l’économie, a indiqué Mme El Haiti dans une allocution à l’ouverture d’un atelier national.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– Le ministre de la Jeunesse et des sports, Mohamed Ouzzine, a refusé, lors de sa première sortie médiatique, de commenter la décision de suspension de ses activités relatives à la Coupe du monde des clubs. Il s’est contenté d’indiquer, dans une déclaration au journal, qu’il attend les résultats de l’enquête à l’instar de tous les Marocains. Il a affirmé que son silence, qui a été interprété comme une fuite ou une faiblesse, tient à des principes déontologiques qui exigent de s’abstenir de faire des déclarations jusqu’à la fin de l’enquête.

– La Fédération de la gauche pose ses conditions pour participer aux élections. Pour que la fédération de la gauche démocratique (FGD) participe aux prochaines élections, après avoir boycotté celles de 2011, il faut que soit installé un climat politique libre, a indiqué la FGD dans une lettre adressée au ministère de l’Intérieur. Dans cette lettre, la FGD, composée du Parti socialiste unifié, du Parti de l’avant-garde démocratique socialiste et du Congrès national ittihadi, a fait part de ses observations concernant le projet de loi relatif aux collectivités territoriales. Elle a indiqué que sa participation aux prochaines élections dépend de la mise en place de plusieurs conditions, notamment la lutte contre la corruption politique et la dilapidation des deniers publics, l’interdiction de la candidature de toute personne impliquée dans la dilapidation de l’argent public, la lutte contre la fuite des capitaux et l’évasion fiscale et l’établissement de listes électorales sur la base de la carte d’identité nationale.

Rissalat Al Oumma.:

– Présentation aux médias du plan stratégique 2015-2020 pour le développement de Casablanca. Ce plan sexennal constitue l’outil idoine à même d’assurer le développement de cette métropole sur différents plans, à travers la mise en œuvre d’une série de projets ambitieux, a affirmé la wali de la région du Grand Casablanca, gouverneur de la préfecture de Casablanca, Khalid Safir. Le maire de la métropole, Mohamed Sajid, a indiqué que ce plan de développement vise la mise à niveau des infrastructures culturelles, sportives et d’animation au niveau de la région du grand Casablanca.

– Conférence sur « les manifestations sportives internationales, un levier de développement local », organisée à l’initiative du Conseil de la région Marrakech-Tensift-Al Haouz, en collaboration avec l’Alliance marocaine des journalistes sportifs (AMJS): Unanimité quant à la nécessité d’adopter une véritable politique sportive nationale sur la base de laquelle seront organisées les grandes manifestations sportives. Les participants ont aussi critiqué le budget dérisoire accordé par le gouvernement au secteur sportif, qui ne dépasse pas 2 pc du budget général.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *