Revue de presse marocaine du 25/12/2012

0 commentaires, 25/12/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce mardi:.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Elections locales: Désaccord entre l’Istiqlal et le PJD sur le timing. A l’heure des bilans, la majorité gouvernementale risque bien d’être encore plus secouée par ses guerres intestines. Récemment et avec l’élection de Hamid Chabat à la tête de l’Istiqlal, la rivalité au sein de la majorité a pris une autre envergure. Le nouveau dirigeant du parti fait tanguer le bateau gouvernemental par ses sorties tonitruantes. La dernière en date concerne les prochaines élections locales. Contrairement au PJD qui veut des élections le plus tot possible, l’Istiqlal veut temporiser. Pour Adil Benhamza, membre du bureau politique du PI, qui s’interroge sur l’opportunité de la tenue d’élections dans un temps où le pays souffre de difficultés économiques, le PJD veut que les élections locales aient lieu avant que le parti ne soit confronté à l’examen de son bilan au sein du gouvernement.

-Budget: Séance plénière pour voter le PLF 2013. Le compte à rebours pour l’adoption finale du projet de loi de Finances 2013 touche à sa fin. Après son approbation, vendredi dernier, par la commission des finances à la Chambre des conseillers, le projet tel qu’amendé devait être soumis hier, au vote en séance plénière. Avant de passer le relais à la Chambre des représentants pour une deuxième lecture et adoption finale. Dans la matinée d’hier, le constat a été patent. Les conseillers n’ont pas répondu tous présents. Les sièges vides étaient plus nombreux que ceux occupés. En effet, à peine quelque 70 membres ont jugé nécessaire de faire l’effort d’assister à cette séance.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Des fonctionnaires placés aux commandes de l’appareil de l’Etat ne sont pas contents de leur sort: 8.000 administrateurs veulent descendre dans la rue pour demander un statut. Grogne chez les administrateurs. L’Union nationale des administrateurs marocains (UNAM) menace de descendre dans la rue, le 19 janvier prochain, pour une « marche de la colère » afin d’inciter les autorités « à reprendre le dialogue ». Les représentants de ce groupement tablent sur une participation des milliers d’administrateurs qui ne seraient pas du tout contents de la tournure des événements. Aujourd’hui, le ressenti est plus mal vécu. Pour moult raisons. Et d’abord que les temps sont de plus en plus durs. En particulier pour ceux dont l’avancement marque le pas. Car, en situation de blocage des mécanismes de promotion et la cherté de la vie se fait plus lourdement sentir.

-Lutte contre la corruption: Transparency Maroc dénonce le manque d’implication du gouvernement. Transparency Maroc accuse le gouvernement de n’avoir réalisé aucun progrès dans la lutte contre ce fléau et appelle à l’adoption d’un plan stratégique bien défini avec des mesures claires et cohérentes pour lutter contre la corruption. L’ONG va jusqu’à dénoncer la campagne de communication menée actuellement par le gouvernement. Pour Transparency Maroc, elle ne constitue pas un moyen pour décourager les pratiques illicites et « risque de produire des effets inverses ». L’ONG considère ainsi le plan du gouvernement comme « inapproprié » et « contre-productif ».

+L’ECONOMISTE+:.
-Renault Tanger dope l’industrie espagnole. Les équipementiers espagnols du secteur se frottent les mains. L’activité de l’usine de Renault à Tanger est en croissance continue, en parallèle avec la montée en charge de la première chaîne. Et ce sont les Espagnols qui en sont les premiers bénéficiaires. En tête de liste se place l’usine de Valladolid qui fabrique des moteurs pour Renault. Cette dernière fournit, près de 1.400 moteurs par semaine à l’usine de Tanger. Il s’agit du K9, l’un des groupes propulseurs vedettes du fabricant. Et selon des sources proches de l’usine de Valladolid, cette dernière devrait commencer à envoyer dès février prochain, les nouveaux moteurs H5 essence. En gros, ce sont 15 camions de pièces espagnoles qui s’acheminent hebdomadairement vers l’usine Renault et la part du gâteau devrait augmenter avec le démarrage de la 2ème ligne de montage que l’unité de Tanger est en train de mettre en place.

+LE SOIR ECHOS+:.
-2ème Chambre: Les Conseillers boudent le PLF. Ils n’ont pas dérogé à la règle qui a fait la triste renommée de la Chambre des conseillers. Le taux d’absence a dépassé les 50 pc, lundi matin, alors que le vote du Projet de loi de finances 2013 entamait sa séance plénière. A tour de role, selon leur représentativité au sein de la deuxième Chambre du Parlement, les présidents des groupes se sont relayés derrière le pupitre pour exposer leur évaluation du PLF aux deux ministres, Nizar Baraka et Idriss Azami Idrissi. Lors de cette séance plénière pour le vote du premier volet du projet de loi de finances et devant une assemblée presque vide, le PAM déclare sa déception et vote contre.

+LIBERATION+:
-Plusieurs décès enregistrés en un mois: L’endémie de méningite interpelle les autorités. Au moins sept personnes ont succombé à la méningite en ce mois de décembre à Casablanca, Oujda, Tanger et Fès. Le dernier cas en date a été enregistré dans la capitale spirituelle où un étudiant a rendu l’âme à la fin de la semaine dernière. Selon le directeur de la Direction de l’épidémiologie, Omar Elmenzhi, « il s’agit de cas isolés dispersés sur l’ensemble du territoire du Royaume. Ce qui veut dire qu’on est loin de l’épidémie ».

-Programme d’urgence pour la réforme de l’enseignement supérieur: Lahcen Daoudi s’en remet à Dieu pour son bilan. Qu’en est-il du Programme d’urgence 2009-2012 pour la réforme du système éducatif et de la formation supérieure, quatre ans après sa mise en application? Le bilan : « Dieu seul le connaît », a répondu Lahcen Daoudi, ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres. Selon lui, il est difficile de dresser un bilan objectif de ce dispositif tant que la loi stipulant la création d’une agence d’évaluation n’est pas encore promulguée. Des propos qui ne semblent pas tenir la route puisque le programme en question prévoit un dispositif de suivi et d’évaluation constitué d’équipes de gestion et de suivi spécialisées, de procédures de suivi et d’un certain nombre d’indicateurs d’évaluation.

+AL BAYANE+:.
-Après un mois de décembre anormalement sec et chaud: Les petits agriculteurs s’inquiètent. Le degré des températures assez élevé durant ce mois de décembre a de quoi inquiéter les agriculteurs, en particulier les petits. Dans plusieurs régions du Royaume, et selon les chiffres de la Direction de la météorologie nationale, le niveau des températures a frolé les 28 degrés. Anormal, surtout en pleine saison d’hiver qui devrait connaître un climat à la fois pluvieux et froid. Ainsi, des agriculteurs dans les zones d’Abda, Doukkala, Al Haouz et aussi Chaouia déclarent que la hausse des températures a desséché les couches superficielles du sol. Ce mois a été également marqué par une pénurie de pluies, contrairement à celui de novembre.

+AL MASSAE+:.
-Un médecin militaire « impliqué » dans l’homicide « involontaire » d’une personne âgée à Meknès: l’armée entre en ligne. Le parquet général près le tribunal de première instance de Meknès a accusé un groupe de médecins à Meknès d' »homicide involontaire » pour non-respect des lois en vigueur dans le secteur de la santé et ce suite à une plainte déposée par la fille d’un ancien combattant décédé après avoir subi une opération chirurgicale « non réussie » en février dernier dans une clinique privée de la cité ismaïlienne. Le Parquet a par ailleurs réclamé que plusieurs départements gouvernementaux soient avisés des développements de ce dossier suivi de près par l’institution militaire, à travers la direction de la justice militaire, étant donné qu’un médecin militaire anesthésiste figure parmi les personnes poursuivies dans cette affaire. Ce dernier est également accusé de non-respect de la pratique de la profession puisqu’il exerce dans le secteur privé sans en avoir informé la direction de la défense nationale, la partie chargée de la supervision des hopitaux militaires.

-Le groupe parlementaire du PAM sur le grill: Aziz Benazzouz exerce des pressions pour la démission d’Abdellatif Ouahbi de la présidence du groupe parlementaire à la Chambre des représentants et le SG du parti, Mustapha Bakkoury tient à lui. Des sources concordantes ont indiqué que des conflits ont éclaté entre Benazzouz et Bakkoury à ce sujet et sur le rendement du groupe au sein de l’Hémicycle. Alors que Benazzouz, appuyé par Mohamed Maâzouz, membre du bureau politique, oeuvre à destituer Ouahbi du poste de président du groupe, Bakkoury demeure attaché à ce que Ouahbi garde son poste de crainte de voir apparaître des scissions au sein du groupe PAMiste.

-Construction du nouveau port de Safi: Le Trésorier général du Royaume, Noureddine Bensouda menace d’arrêter le financement du projet. Selon des sources sûres, Bensouda a donné ses instructions au service de controle des engagements des dépenses pour la cessation du versement des fonds alloués à la construction du nouveau port de la ville, après avoir été informé de l’existence de dysfonctionnements dans la procédure de mise en application de l’appel d’offres y afférent et des plaintes déposées auprès de la Direction des ports par trois entreprises en lice pour décrocher ce marché.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Flambée des prix des fruits et légumes: Les associations de défense des consommateurs tirent la sonnette d’alarme face à cette situation alarmante qui a impacté les bourses des ménages et le pouvoir d’achat des citoyens à revenus limités, en pointant du doigt la prolifération de la spéculation et du monopole. Pour Mohamed Benkaddour, président de la Fédération des associations de défense des consommateurs, la gouvernement assume la responsabilité de cette flambée, puisqu’il doit veiller à la réglementation et au respect des prix.

-Qui succèdera à Chakib Benmoussa à la tête du Conseil Economique et Social? A l’approche de la nomination de Benmoussa en tant que nouvel ambassadeur du Royaume à Paris, deux noms commencent à circuler pour lui succéder à la tête du conseil: Il s’agit de Driss Guerraoui, actuel SG du CES et Mustapha Mansouri, ancien président du RNI et ancien président de la Chambre des Représentants.

-Nouvel épisode du bras de fer engagé entre le PJD et l’Istiqlal. Ainsi, le quotidien arabophone « Al Alam » a consacré son éditorial de lundi intitulé « Des choses qu’il faut absolument dire, et maintenant » pour s’attaquer au parti du Chef du gouvernement, en indiquant que le parti qui conduit cette majorité tient à le faire en solo, attendant les applaudissements de ses alliés à qui on demande de tenir uniquement le role d’instruments d’exécution. L’éditorialiste a en outre ajouté que le parti de la Lampe veut créer des crises et conflits artificiels qui détournent l’attention des gens des vrais problèmes qui sont les leurs. Suite à ces propos, le député pjdiste Abdelaziz Aftati a déclaré que le parti de l’Istiqlal craint que le PJD réalise une écrasante victoire lors des prochaines élections communales.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Les détenus de la salafia jihadia constituent une commission nationale pour la révision et la réconciliation au sein des prisons. Selon l’islamologue, Said Lakhal, la création de cette commission constitue une reconnaissance par les prisonniers salafistes de leurs erreurs et crimes et une réussite de l’approche sécuritaire dans la lutte anti-terroriste.

-Les centrales syndicales montent au créneau face à Abdelilah Benkirane alors que la situation se dirige vers davantage d’escalade en raison du gel du dialogue social. Les camarades d’Abderrahmane Azzouzi au sein de la FDT examinent la demande de coordination qui leur a été adressée par Hamid Chabat, SG de l’UGTM au même titre que la CDT de Noubir Amaoui, et l’UMT exprime sa grande déception suite au désengagement du gouvernement qui n’a pas honoré ses promesses, notamment les clauses de l’accord du 26 avril 2011.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Le bras de fer entre Istiqlal et PJD se poursuit. Le Parti de l’Istiqlal a accusé le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane de « créer des conflits artificiels », faisant savoir que le PJD veut s’accaparer à lui seul et pour lui seul les décisions. Après les multiples critiques virulentes du nouveau SG, Hamid Chabat à l’égard du gouvernement, le quotidien arabophone du parti « Al Alam » entre en ligne pour fustiger aussi le mode de gestion de l’action gouvernementale par le parti de la Lampe.

-Le SG de l’Istiqlal, Hamid Chabat, soulève une vive polémique au sein du parti après avoir annoncé en fin de semaine son intention de révéler les noms des bénéficiaires des pratiques rentières au sein du parti.

+ATTAJDID+:.
-Le groupe parlementaire du PJD à la Chambre des représentants réclame la transparence des caisses spéciales. Lors de sa réunion hebdomadaire, tenue lundi, le groupe a indiqué dans une note sur les comptes spéciaux exposée par son président Abdellah Bouanou, qu’il existe des caisses qui sont gérées en totale ignorance des normes de gestion des budgets et de comptabilité, ajoutant que des indemnités sont octroyées aux hauts responsables sans fondement juridique solide. Dans ce sens, le groupe a ajouté que le fait de laisser ces caisses en dehors du budget de l’Etat est une violation flagrante des principes de la loi organique des finances.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Les bases du PJD se soulèvent contre les ministres pjidistes. La majorité des candidats proches des ministres n’ont pas réussi à occuper des postes de responsabilité lors du renouvellement des structures régionales et provinciales du parti de la Lampe. Ce vote-sanction par les bases s’explique par la non satisfaction de la gestion de la chose publique par l’équipe Benkirane et la bataille acharnée autour des postes au sein des cabinets ministériels après que plusieurs militants du parti n’aient pas pu décrocher des postes de conseillers de ministres.

+AL ALAM+:.
-Le projet de réforme des régimes de retraite sera-t-il fin prêt en 2013 alors que 67 pc des Marocains n’appartient à aucun régime? Le chantier de réforme des Caisses de retraite constitue l’un des chantiers les plus vitaux et prioritaires étant donné la crise aigí¼e dont souffre ces Caisses et le spectre de faillite qui planent sur elles en l’absence de mesures rapides et efficientes capables de venir à bout des dysfonctionnements.

+ASSABAH+:.
-Les services de sécurité à Oujda en état d’alerte pour parer à la tentative de fuite d’éléments d’un réseau spécialisé dans le trafic international, qui serait composé de Marocains et d’Algériens. Selon des sources informées, cette grande mobilisation intervient après que des éléments de la Gendarmerie royale à Oujda aient découvert un grand dépot situé à 10 KM à l’ouest de la ville où ils ont saisi 2 tonnes de chira, de grandes quantités de poudre explosive (baroud), neuf voitures et de grandes sommes d’argent en dirham et en dinar algérien, ajoutant que les recherches se poursuivent pour l’arrestation des membres de ce réseau.

-Mohand Laenser ordonne la réalisation de 250 missions d’inspection dans les communes. Le ministre de l’Intérieur a donné le feu vert au plan élaboré par l’inspection générale de l’administration territoriale (IGAD) qui envisage au titre de son programme prévisionnel 2013 d’effectuer 250 missions d’inspection qui porteront sur le controle de la gestion administrative et financière des collectivités territoriales. Par ailleurs, le ministère de l’Intérieur a renvoyé récemment devant la justice des dossiers d’élus et d’agents d’autorité avérés impliqués dans des irrégularités relevées par les missions effectuées par l’IGAD.

-Le Premier Secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar examine la possibilité de former des alliances fortes entre les partis de l’opposition au sein du Parlement. Des sources bien informées ont par ailleurs indiqué que Lachgar a fait part de sa non satisfaction du rendement du groupe parlementaire de l’USFP à la Chambre des représentants et de la manière avec laquelle il exerce l’opposition au sein de l’Hémicycle, ce qui augure selon les mêmes sources de grands changements au niveau du groupe.

-Hakim Benchemass, président du groupe PAM à la Chambre des conseillers accuse Abdelilah Benkirane d’avoir transformé le pays en une salle d’attente. Intervenant lundi à la 2ème Chambre, Benchemass a accusé le gouvernement de retarder la mise en application des nouvelles dispositions de la Constitution, ainsi que des autres réformes et projets.

+AL KHABAR+:.
-Le Maroc préoccupé de la prolifération du chiisme et du Ouahabisme parmi ses ressortissants établis en Espagne. Des sources informées ont indiqué que les autorités marocaines ont exprimé, depuis quelque temps, leur préoccupation à l’égard de deux chaînes de télévision en Espagne qui diffusent des idées relevant des courants chiite et ouahabite, ajoutant que les Marocains établis dans le voisin ibérique sont devenus une cible de ces courants en l’absence d’encadrants religieux marocains. Selon les mêmes sources, la décision des autorités de Madrid de supprimer ces deux chaînes qui diffusent sur le satellite Hispasat a été bien accueillie par les autorités marocaines.

-Le bureau de la Chambre des représentants adresse une correspondance au Conseil constitutionnel au sujet de trois cas d’incompatibilité de trois députés qui occupent également les postes de présidents de régions, appartenant tous aux partis de l’opposition: Il s’agit de Mohamed Boudra (PAM), président du conseil de la région Taza-Taounate-Al Hoceima, Said Chbaâtou (USFP) président du conseil de la région Meknès-Taflilalet et Rachid Talbi Alami (RNI) président du conseil de la région Tanger-Tétouan.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-L’UC reporte la tenue de son 5ème congrès jusqu’à avril 2013, date qui coïncide avec le 30ème anniversaire de la création de cette formation. Ainsi, la commission administrative du parti du Cheval, réunie samedi à Casablanca, a décidé de reporter à avril prochain la tenue de ce congrès initialement prévu avant la fin de l’année 2012.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *