Revue de presse marocaine du 24/11/2015

0 commentaires, 24/11/2015, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développés par les quotidiens publiés mardi 24 novembre 2015.:

Le Matin.:

– S.A.R. la Princesse Lalla Salma, présidente de la Fondation Lalla Salma-prévention et traitement des cancers, a présidé, lundi à Beni Mellal, la cérémonie de signature d’une convention de partenariat entre la Fondation Lalla Salma, le ministère de la Santé et les conseils élus de la région de Beni Mellal-Khenifra, et de pose de la première pierre du Centre régional d’Oncologie et d’une Maison de vie.

– Suite à la communication téléphonique de Sa Majesté le Roi Philippe de Belgique à Sa Majesté le Roi Mohammed VI, exprimant la demande du gouvernement belge au Maroc pour une collaboration étroite et poussée en matière de renseignements et de sécurité, après les derniers attentats à Paris et leur ramification en Belgique et d’autres pays européens, le ministre de l’Intérieur marocain a eu un entretien avec le vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur belge pour la mise en œuvre concrète et immédiate de cette demande à l’instar de la collaboration existante avec la France, indique le ministère de l’Intérieur. De leur côté, le directeur général de la DGST et le directeur général de la DGED se sont également entretenus avec leurs homologues belges dans le même objectif, ajoute le ministère dans un communiqué.

Aujourd’hui le Maroc.:

– Le ministère de l’Habitat présente le bilan 2015. Malgré l’impression de stagnation, les ventes de ciment présentent une légère régression, selon la secrétaire générale du ministère Fatna Chihab. En 2014, 10,65 millions de tonnes de ciment ont été vendues, contre 10,51 millions en 2015, soit une baisse de 1 pc. L’encours des crédits immobiliers a connu une augmentation de 3 pc passant de 234 milliards de DH en 2014 à 241 milliards en 2015. L’emploi dans le secteur immobilier a également connu une hausse de 1,5 pc avec 16.000 nouveaux emplois créés cette année.

– Une équipe spécialisée du CHU Ibn Rochd à Casablanca a réussi plusieurs opérations de prélèvement et de greffes d’organes multiples. C’est ainsi que la deuxième transplantation hépatique à l’hôpital Ibn Rochd a été réalisée sur un patient. Il a également été procédé à une greffe de rein au profit d’une personne souffrant d’insuffisance rénale terminale. Une autre transplantation rénale a été effectuée à l’hôpital Avicenne de Rabat. Le ministère de la Santé souligne dans un communiqué que cet exploit a été réalisé grâce au don d’organes fait par la famille d’une personne décédée qui a ainsi permis de sauver des vies humaines.

L’Opinion.:

– SAR la Princesse Lalla Salma, présidente de la Fondation Lalla Salma-prévention et traitement des cancers, a présidé, dimanche à Marrakech, la célébration de la Journée nationale de lutte contre le cancer. SAR la Princesse Lalla Salma a suivi un film présentant le chemin parcouru par la Fondation et la présentation de la synthèse des résultats d’une importante étude « Connaissance, attitudes et perceptions à l’égard du cancer », menée auprès de la population en 2015, dix ans après la première étude.

– Le conseil national du parti de l’Istiqlal a indiqué que le dossier du Sahara marocain est définitivement clos à la faveur du retour de ces provinces à la mère patrie. Selon son communiqué, ce conseil a d’autre part affirmé que les raisons d’une coordination avec des partis de l’opposition « ne sont plus de mise » et que la coordination au niveau politique « doit se limiter aux partis nationaux démocratiques ». Les membres de ce conseil ont aussi appelé le gouvernement à ouvrir un dialogue productif avec les syndicats afin de mettre fin au climat de crispation qui règne actuellement.

Libération.:

– Les camps de Tindouf, en Algérie sont devenus des lieux privilégiés de recrutement de jihadistes qui sont envoyés dans les zones de conflits, écrit lundi le journal électronique espagnol Siglo XII (Siècle 21). « Plusieurs jeunes sahraouis dans le désespoir », qui ne croient plus en le mensonge du polisario, ont révélé que des mosquées à Tindouf sont devenues des lieux de recrutement de jihadistes envoyés dans des zones de combat, précise la publication espagnole. Le journal rappelle, dans le même contexte, que l’ONU avait mis en garde contre les risques que représente « la frustration croissante » chez les jeunes et la prolifération des réseaux criminels et extrémistes dans les camps de Tindouf pour la stabilité et la sécurité de la région.

– Le mutualisme, à travers ses différentes prestations et services, s’érige en tant qu’élément essentiel de l’économie sociale et solidaire, a affirmé Abdelmaoula Abdelmoumni, président de la Mutuelle générale du personnel des administrations publiques (MGPAP) et membre du Conseil économique, social et environnemental (CESE). L’économie sociale et solidaire permet de réduire les disparités sociales, de créer des postes de travail et contribuer à la paix sociale, a souligné Abdelmoumni en marge des Assises nationales de l’économie sociale et solidaire tenues les 20 et 21 novembre à Skhirat.

Al Bayane.:

– Il semble qu’on est devant une longue partie d’échec intitulée « Affaire la Samir ». Il paraît aussi que chaque partie concernée, à savoir l’Etat marocain et le groupe Corral Holding, détient sa propre stratégie pour négocier et renégocier les tenants et aboutissants de la seule raffinerie du pays, aujourd’hui au bord de la faillite. Des rebondissements sont en vue dans l’affaire de la Samir. Chaque semaine apporte son lot de nouvelles et d’interrogations concernant le fin mot de l’histoire de la seule raffinerie du Maroc.

– L’activité avicole tourne à plein régime ces derniers temps. Au moment où les éleveurs des bovins et caprins sont mobilisés pour lutter et maîtriser la maladie de la fièvre aphteuse, les éleveurs avicoles sont sereins et se disent non concernés par l’épidémie. Le Salon avicole de Casablanca qui démarre aujourd’hui s’annonce sous de bons auspices. La croissance du secteur est au beau fixe et l’attractivité de l’événement aussi. Dawajine 2015 sera également l’occasion de faire le bilan sur le développement de l’activité avicole au Maroc.

L’Economiste.:

– Dix-sept établissements financiers viennent de déposer leur demande d’agrément de banque participative auprès de Bank Al-Maghrib. Cinq banques marocaines sont dans la course. Le deadline de dépôt des demandes était fixé au 16 novembre. Les premiers guichets devront accueillir la clientèle au plus tard vers le mois d’avril prochain.

– Le ministre du Tourisme Lahcen Haddad a affirmé que le défi actuel consiste à renouveler « notre approche promotionnelle en travaillant sur les nouveaux relais de croissance et des marchés comme la Grande-Bretagne et l’Allemagne ». Le ministre a par ailleurs souligné, dans entretien accordé au journal, que dans le prochain exercice budgétaire, l’accent sera mis sur le développement de l’offre du produit touristique rural, le tourisme culturel dans les médinas, la valorisation du patrimoine et la finalisation du plan Azur.

Akhbar Al Yaoum.:

– Des sources ont indiqué au journal que le médicament générique « Sofosbuvir », prescrit pour le traitement de l’hépatite C, sera disponible dès aujourd’hui, mercredi, dans toutes les pharmacies du Maroc. Selon les mêmes sources, le prix de ce médicament ne dépassera pas 3.000 dirhams, tandis que les sociétés étrangères le vendaient pour 1 million de dirhams. Les mêmes sources ont souligné que ce médicament générique garantit un traitement efficace de l’hépatite C avec un taux de succès de 95 pc pour une durée de prise ne dépassant pas 3 mois et avec moins d’effets secondaires.

– La Fédération marocaine des éditeurs de journaux (FMEJ) a exprimé son refus « catégorique » de ce qu’elle a qualifié de « régressions » caractérisant le projet de Code de la presse et a en particulier pointé du doigt les peines « dangereuses » qu’il comporte, en l’occurrence le retrait de la carte de presse, l’interdiction d’exercer pendant 10 ans, la déchéance des droits civiques et politiques, voire familiaux. Le communiqué de la FMEJ a exprimé sa détermination à faire face à ce projet de Code « par tous les moyens possibles ».

Al Ahdath Al Maghribia.:

– Après plus d’un an de la publication du rapport relatif à « la gestion déléguée des services publics locaux », le président de la Cour des comptes, Driss Jettou, présentera mercredi ce rapport devant la commission de contrôle des finances publiques à la Chambre des représentants. La commission examinera les différentes observations et conclusions contenues dans ce rapport de 200 pages, notamment le fait que la gestion déléguée n’a pas exploité toutes les potentialités disponibles à cause de dysfonctionnements au niveau de la planification et de définition des besoins de la part de l’autorité délégante et l’absence d’une instance indépendante chargée du suivi et de la coordination.

– L’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) a lancé récemment une offre de formation au profit des jeunes et des salariés qui bénéficiera à 137.000 personnes au titre de 2015-2016. Cette formation s’effectuera à travers des cours de soir.

Al Massae.:

– Les préparatifs de la marche ouvrière, prévue ce weekend à Casablanca, touchent à leur fin. Une source a indiqué au journal qu’il existe une réelle volonté de la part des centrales syndicales de mener à bien cette marche qui constitue pour elles une riposte aux décisions impopulaires du gouvernement d’Abdelilah Benkirane.

Rissalate Al Oumma.:

– Selon des sources du journal, les leaders des centrales syndicales ont tenu une réunion de préparation de la marche de dimanche. Ces sources ont révélé que le slogan central de cette marche sera « l’emploi en premier lieu et l’amélioration du revenu ». Abdelkader Zair, secrétaire général adjoint de la CDT, a affirmé que les préparatifs vont bon train, prévoyant une forte participation compte tenu de la nature des problématiques qui dépassent celles de la classe ouvrière et concernent également les secteurs professionnels.

– Une récente étude universitaire a dévoilé que le manque en ressources hydriques atteindra 5 milliards m3 à l’horizon 2030. Cette situation impose la mobilisation de nouvelles ressources hydriques non conventionnelles, en l’occurrence le dessalement de l’eau de mer, la réutilisation des eaux usées et la rationalisation de l’utilisation de l’eau.

Al Haraka.:

– SAR la Princesse Lalla Salma, présidente de la Fondation Lalla Salma-prévention et traitement des cancers, a présidé, dimanche à Marrakech, la célébration de la Journée nationale de lutte contre le cancer. La Journée nationale de lutte contre le cancer coïncidant, cette année, avec le 10-ème anniversaire de la Fondation Lalla Salma-prévention et traitement des cancers, un film présentant le chemin parcouru par la fondation, au cours de la décennie 2005-2015, a été présenté à cette occasion.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Le président de l’Association marocaine de l’industrie du béton, Azzedine Abaakil, a estimé que la consolidation de la compétitivité du secteur et la lutte contre les activités industrielles informelles nécessitent la mise en place d’une politique fiscale qui prend en compte les vrais besoins de ce secteur d’activité. Il a souligné, lors d’une conférence de presse organisée à Casablanca, que l’industrie du béton fait face à plusieurs difficultés au niveau fiscal, mais également à la concurrence déloyale du secteur informel et à la commercialisation illégale des produits du ciment.

Attajdid.:

– Le nombre de poursuites judiciaires à l’encontre des huissiers de justice ont atteint 22 cas, alors que les poursuites répressives n’ont pas dépassé 9 cas au titre de 2015 et jusqu’au 12 octobre dernier. Selon un rapport du ministère de la Justice et des libertés, les sanctions prononcées se répartissent entre le blâme (3 cas), le retrait temporaire de l’autorisation d’exercer le métier (4 cas) et l’avertissement (2 cas), tandis que 13 poursuites sont toujours en cours.

Al Alam.:

– Peu avant la marche prévue dimanche, alors que les syndicats promettent une escalade, le gouvernement ne sort pas encore de l’inaction. Les quatre centrales syndicales (UMT, CDT, FDT et UGTM) semblent déterminées à organiser une marche de protestation dimanche 29 courant. Selon une source de l’UGTM, un grand nombre de catégories représentant plusieurs secteurs d’activités au sein de cette centrale ont affirmé leur intention de participer à la marche à laquelle a appelé la coordination des quatre centrales syndicales.

– Le dossier de l’intégrité territoriale a occupé une grande place dans les interventions des conseillers parlementaires au cours d’une réunion de la commission des finances, qui a été consacrée à la discussion du projet de loi de finances 2016. Les parlementaires ont appelé le gouvernement à se soustraire de la situation d’attentisme et de passivité, à renforcer le front interne et à donner de l’élan à l’action diplomatique officielle et parallèle.

Assabah.:

– La FDT et la CDT ont décidé de faire front uni dans le secteur de la Santé qui fait face, ces derniers temps, à des tensions à cause des protestations récurrentes du personnel. Les deux syndicats ont tracé un calendrier qui commence aujourd’hui mardi par des sit-in de protestation ou des marches locales de toutes les catégories de travailleurs du secteur dans tous les établissements hospitaliers du Royaume. Les dates des autres actions prévues seront annoncées dans les prochains jours.

– Le ministre délégué chargé de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration Mohamed Moubdi a affirmé, au cours d’une réunion avec les secrétaires généraux des ministères, que l’année 2016 serait une étape importante pour la mise en œuvre du décret de la mobilité dans le sens d’accompagner la régionalisation avancée et de soutenir la déconcentration. Il a ajouté que cette mobilité tiendrait compte d’une répartition optimale des ressources humaines entre les différentes unités administratives au niveau central, décentralisé et des collectivités territoriales en fonction des besoins et des compétences et loin du népotisme et de clientélisme dans le choix, le déplacement et l’affectation.

Al Mounaataf.:

– Un vibrant hommage a été rendu à feu SM Mohammed V par le Conseil de la jeunesse arabe pour le développement complémentaire (CJADC), lors de la cérémonie d’ouverture, dimanche au Caire, du festival de la Jeunesse arabe pour la culture, l’art et le patrimoine. Feu SM Mohammed V a été honoré aux côtés d’une pléiade d’autres regrettés leaders arabes symboles de la lutte nationale contre le colonialisme et de la défense des questions arabes, ainsi que leur rôle fondamental et leurs contributions au service de leurs pays et de toute la Oumma arabe. Il s’agit de Jamal Abdennasser, Faiçal Bin Abdelaziz al-Saoud, Yasser Arafat, Cheikh Zayed Bin Soltan al-Nahyan, Omar El-Mokhtar, Ahmed Ben Bella et Rafiq Hariri.

– Après que le gouvernement eut réduit d’environ 50 pc le budget affecté à la Chambre des conseillers, Abdelhakim Benchemmas, président de cette Chambre, a déclaré qu’il allait frapper aux portes des institutions nationales et internationales pour financer le plan stratégique qu’il a mis en place pour mettre à niveau cette Chambre durant les trois années qui viennent, afin qu’elle remplisse ses rôles constitutionnels et exerce ses attributions en matière législative et de contrôle du gouvernement.

Bayane Al Yaoum.:

– Le président malien, Ibrahim Boubacar Keita, n’y est pas allé par quatre chemins pour décrire toute la pertinence et la portée de l’initiative de SM le Roi Mohammed VI de former des imams maliens au Maroc, faisant remarquer que la démarche royale procède, « à juste titre » en matière de lutte contre le terrorisme, d’une vision globale consistant « à attaquer le mal à la racine ». Lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue sénégalais, Macky Sall, tenue dimanche à Bamako, M. Keita a souligné que « cette opportunité que SM le Roi Mohammed VI nous a offerte » permettrait de former des imams maliens sur les valeurs authentiques de tolérance et d’ouverture de l’Islam pour les répandre, ensuite, dans l’ensemble des mosquées du Mali.

– Le Maroc s’oriente vers la libéralisation du marché d’électricité non seulement au niveau de l’importation mais en permettant également l’entrée de sociétés spécialisées dans la production et la commercialisation de l’électricité. Les données fournies récemment par la Direction des études et des prévoirons financières confirment cette tendance. Dans sa note de conjoncture du mois de novembre courant, la Direction a enregistré un recul de production d’électricité par l’Office national de l’électricité et de l’eau potable contre une hausse de production par le secteur privé.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *