Revue de presse marocaine du 24/09/2012

0 commentaires, 24/09/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce lundi:.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Le Médiateur a reçu, en 2011, 8.664 plaintes. L’Institution du Médiateur s’est vu adresser, au titre de l’année 2011, 8.664 plaintes, dont seulement 1.730 relèvent des prérogatives de cette institution. Les 6.934 dossiers ne relevant pas du domaine du Médiateur se rapportent à des affaires en justice et auxquels l’Institution du Médiateur n’a pas le droit d’interférer. Et en tête des administrations pointées du doigt par le rapport, figurent le ministère de l’Intérieur avec 655 plaintes, suivi des services du ministère de l’Economie et des finances avec 200 plaintes, puis du ministère de l’Emploi et de la formation professionnelle avec 190 plaintes et enfin l’éducation et l’enseignement avec 155 plaintes.

+L’OPINION+:.
-Triomphe de la démocratie au sein du parti de l’Istiqlal: Hamid Chabat élu nouveau Secrétaire général. Hamid Chabat a été élu, hier, nouveau Secrétaire général du parti de l’Istiqlal par le Conseil national à 478 voix, contre 458 voix pour Abdelouahed El Fassi, 40 bulletins ayant été déclarés nuls. Ainsi, le Parti de l’Istiqlal vient de prouver une nouvelle fois qu’il est toujours à l’avant-garde de la scène politique, étant maintenant également pionnier en matière de démocratie interne. Il est certain que cette leçon de démocratie ne va pas manquer d’impacter positivement d’autres structures partisanes, donnant aux changements politiques que vit le Maroc depuis l’adoption de la nouvelle Constitution une signification concrète et palpable.

+L’ECONOMISTE+:.
-La retraite à 62 ans dès 2013 pour les fonctionnaires. Les fonctionnaires devraient se préparer à une évolution qui sera difficile à avaler pour plusieurs d’entre eux. L’âge de départ à la retraite du régime civil géré par la Caisse marocaine de retraite (CMR) serait retardé à 62 ans, alors qu’un départ à 65 ans serait optionnel. Une mesure qui retarderait les départs à la retraite, qui s’annoncent importants tout autant que les engagements de pension. Le rapport démographique, un indicateur important dans les systèmes gérés par répartition, est den dégradation continue: 2,87. Autrement dit, le nombre des retraités progresse plus rapidement que celui des actifs.

+LIBERATION+:.
-Selon Juan Mendez, la répression des mouvements sociaux a pris de l’ampleur: Le Maroc peut mieux faire pour lutter contre la torture. Peut ou plutot doit mieux faire. C’est le verdict du grand oral qu’a dû subir le Maroc une semaine durant, lors de la visite, de Juan Mendez, rapporteur spécial des Nations unies sur la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. Même si la situation s’est généralement améliorée depuis les dernières décennies, les actes de torture n’ont pas disparu. Mendez appelle ainsi les autorités à tenir compte des plaintes qui dénoncent la torture. Par ailleurs, l’ensemble des conclusions et recommandations de M. Mendez feront l’objet d’un rapport qui sera présenté au Conseil des droits de l’Homme à Genève en mars prochain. Le Maroc sera-t-il alors à même de prétendre au siège vacant de la Libye au sein de ce Conseil?.

-La politique du bâton pour répondre aux revendications du personnel de la Santé: la FDT dénonce la violence des forces de l’ordre. Le Syndicat national de la santé publique (SNSP), affilié à la FDT, vient de dénoncer le recours excessif des forces de l’ordre à une violence injustifiée pour disperser les infirmiers qui manifestaient jeudi dernier devant le parlement. Tout en exprimant sa solidarité avec les infirmiers victimes de l’intervention musclée, le SNSP a appelé les autorités à intervenir dans l’esprit de la nouvelle Constitution, basé sur le dialogue fructueux et le partenariat pour préserver les droits.

-Avis de tempête sur le Royaume: Nadine menace le Maroc. Le Maroc est-il menacé par la tempête tropicale Nadine située au sud des Açores? A en croire certains sites spécialisés, le pays pourrait connaître le passage de celle-ci dans les jours qui viennent. Pour Mohamed Said Karrouk, professeur de climatologie, la tempête a déjà gagné le large du Royaume.

+AL BAYANE+:.
-Rachid Taoussi, nouvel entraîneur des Lions de l’Atlas: Sur les traces de Mehdi Faria. Après une attente et un suspens d’une semaine, durant laquelle les spéculations ont battu leur plein, le bureau fédéral de la FRMF est sorti samedi de son mutisme en désignant officiellement Rachid Taoussi à la tête du staff technique des Lions de l’Atlas et de la sélection nationale des locaux. En plus de cette double mission, Rachid Taoussi, qui a succédé au sélectionneur belge Eric Gerets remercié, pourrait continuer son travail à la tête de l’équipe des FAR. Cela rappelle, l’époque de 1986 où Mehdi (José) Faria, entraîneur des FAR et sélectionneur national a réalisé des exploits historiques sur les plans national, africain et mondial. L’histoire peut se répéter et Taoussi peut y croire. Toutes les composantes du football marocain devront donc oublier le passé, se mobiliser derrière Taoussi et lui faciliter la tâche, qui ne sera pas de toute repos, mais qui reste réalisable et promet des lendemains meilleurs.

+ASSABAH+:.
-Enquête « secrète » des services de la police judiciaire de Casablanca sur l’éventuelle implication d’un agent de police dans la divulgation d’informations sécuritaires aux trafiquants de drogue à Derb Soltan-El Fida. La fuite de ces informations a évité l’arrestation de dix grands « barons » de la drogue dans la métropole et ce lors d’une vaste opération nocturne effectuée avec la participation de 300 policiers, qui a permis toutefois l’interpellation de certains d’entre eux.

-Le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane accuse certaines parties, sans les nommer, de vouloir « miner ses relations » avec SM le Roi. Lors du congrès régional du PJD à Casablanca, Benkirane a affirmé que ses rapports avec le Souverain sont excellents, soulignant qu’il veillera à ce qu’ils demeurent ainsi.

-Mohamed Ouzzine, ministre de la Jeunesse et des Sports, indique que le MP a été victime d’une « escroquerie électorale et politique » à Tanger de la part de « mercenaires » de l’action politique, en allusion à un ancien député qui, après avoir transhumé par plusieurs partis, a obtenu l’aval du parti de l’Epi pour diriger la liste du MP lors des élections partielles à Tanger, ajoutant qu’au lieu de déposer son accréditation auprès des services concernés, il l’a gardé après avoir « passé un marché » avec un autre candidat. A cet égard, M. Ouzzine a réclamé l’ouverture d’une enquête par les autorités judiciaires pour lever le voile sur les tenants et aboutissants de cette affaire.

+AL MASSAE+:.
-Abdelilah Benkirane affirme lors du congrès régional du PJD à Casablanca que ses rapports avec SM le Roi sont « excellents », précisant qu’il veillera à ce qu’ils restent ainsi. Benkirane a également indiqué que des « parasites » et « des assoiffés de pouvoir », veulent « miner » ses relations avec le Souverain, de peur de voir cette nouvelle expérience gouvernementale réussir.

-Le journal israélien « Israël » révèle, dans sa version électronique en hébreu, la tenue d’une réunion entre Abdelouahed El Radi, ancien président de la Chambre des représentants et actuel Premier Secrétaire de l’USFP, et le président du Knesset israélienne, à l’occasion de la Conférence européenne des présidents de parlement, tenue jeudi dernier à Strasbourg. El Radi se dit étonné de la publication d’une telle information et affirme avoir refusé d’engager toute discussion avec le responsable israélien.

-Affaire COMANAV: L’Union internationale des transports routiers entre en ligne. David Croft, SG de l’Union, se dit étonné de la poursuite de la détention par les autorités marocaines de Saïd El Hirech, secrétaire général du syndicat des dockers (UMT), et Mohamed Chemchati, secrétaire général du syndicat national de la marine marchande et de la pêche maritime. M. Croft a ainsi appelé le gouvernement à la libération des deux syndicalistes, tout en exprimant sa confiance dans la justice marocaine.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Miloudi Moukharik, SG de l’UMT regrette le manque de cohésion entre les composantes du gouvernement. Dans un entretien au journal, Moukharik a indiqué que les ministres font des déclarations « contradictoires », une chose « indigne » d’une équipe gouvernementale, estimant que la guerre des déclarations entre majorité et opposition n’est pas digne du travail politique.

-Une dizaine de salafistes agressent un policier à Tanger lors d’une manifestation contre le film blasphématoire envers le prophète. Après avoir découvert son identité, les agresseurs, qui brandissaient les photos de Ben Laden, lui ont interdit de prendre des photos et ont confisqué son appareil.

+AL KHABAR+:.
-Mohamed El Ouafa, ministre de l’Education nationale reçoit quotidiennement 300 plaintes d’élèves et de leurs parents portant sur l’absence et les comportements « violents » des enseignants à l’égard de leurs fils, le surpeuplement des classes et les conditions d’enseignement. Il a, d’autre part, dépêché des commissions chargées du suivi de la mise en application de ses décisions et de l’évaluation de l’engagement des responsables à veiller à leur concrétisation.

-Le rapporteur spécial de l’ONU sur la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, Juan Mendez, affirme lors d’une conférence de presse, samedi à Rabat, qu’une culture des droits de l’Homme se développe au Maroc, saluant le grand courage dont a fait montre le Royaume dans le traitement des graves violations des droits humains commis par le passé.

-Lahcen Daoudi, membre du secrétariat général du PJD, indique samedi à l’ouverture du congrès régional du parti dans la région de Chaouia-Ouardigha que le gouvernement a hérité d’un pays « rongé et épuisé » par la corruption et l’autoritarisme, ajoutant qu’il faut beaucoup de temps pour concrétiser les réformes menées.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Abdelilah Benkirane ordonne de « mâter » des diplomés chomeurs, et ce lors du congrès régional du PJD à Casablanca qui a été marqué par une course poursuite à la hollywoodienne entre les pjdistes présents et une quarantaine de cadres représentant les quatre coordinations signataires du procès verbal du 20 juillet, qui ont saisi l’occasion de la tenue de ce conclave pour brandir des slogans dénonçant la politique gouvernementale, alors que Mustapha El Khalfi, ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, leur a proposé sa médiation en vue de leur recrutement, les appelant toutefois à faire preuve de patience et de faire prévaloir le dialogue et la négociation.

-Le personnel de la justice décide de décréter vendredi prochain « Journée de la colère » contre le ministre de tutelle, Mustapha Ramid. Ainsi, une grève préventive de 24 heures sera observée dans tous les tribunaux du Royaume et un sit-in sera organisé devant le siège de la Fondation Mohammadia des Âœuvres sociales des magistrats et fonctionnaires de la Justice. Ce débrayage intervient en guise de protestation contre le ministre accusé de s’être abstenu de mettre en Âœuvre les mécanismes du dialogue et de ne pas avoir proposé des solutions aux problèmes des fonctionnaires.

-Le syndicat de Miloudi Moukharik accuse Abdelilah Benkirane de brandir la menace de la crise économique pour ignorer les revendications sociales: Dans ce cadre, Saïd Safsafi, le secrétaire général du syndicat des fonctionnaires relevant de l’UMT a affirmé l’échec du dialogue social, ajoutant que le grand perdant n’est en fin de compte que la classe ouvrière.

+AL ALAM+:.
-La démocratie triomphe au sein du parti de l’Istiqlal: Victoire finale de Hamid Chabat qui devient nouveau secrétaire général du parti de la Balance en remplacement de Abbas El Fassi qui a appelé Chabat à être le Secrétaire général de tous les Istiqlaliens.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Les forces de l’ordre bloquent les tentatives d’accès de manifestants aux postes frontaliers de Bab Sebta et Bab Mélillia lors d’un sit-in organisé samedi dernier à l’appel du Comité national pour la libération de Sebta et Melillia et des autres présides occupés. Lors de ce sit-in, les manifestants ont scandé des slogans appelant l’Espagne à la libération des deux villes spoliées et condamnant les positions hostiles de la Fondation Kennedy à l’égard de la question du Sahara marocain.

-A l’appel de la Fédération démocratique du secteur du transport, les professionnels du transport routier observeront un sit-in le 1er octobre prochain devant les sièges des ministères de l’intérieur et de l’Equipement et du Transport pour réclamer le respect des accords conclus avec les syndicalistes du secteur, particulièrement la mise en application des dispositions de la carte professionnelle et les prestations de la CNSS au profit de cette catégorie.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Le rapporteur spécial de l’ONU sur la torture, Juan Mendez, affirme l’existence d’une volonté politique visant à asseoir une culture institutionnelle pour interdire la torture et toutes formes de mauvais traitements. Lors d’une conférence de presse samedi à Rabat, il a toutefois fait état de la poursuite de la torture, soulignant qu’elle n’est pas « systématique ».

-Des commissions d’inspection en visite dans des établissements scolaires pour s’assurer de l’application du nouvel horaire dans les écoles primaires et du bon déroulement de l’année scolaire, et Mohamed El Ouafa, ministre de tutelle qualifie de « chose normale » la résistance affichée à l’encontre des décisions qu’il a prises au titre de cette nouvelle rentrée, car elles ont porté atteinte aux intérêts de certaines parties.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Grande marche populaire, samedi dernier, à Bab Sebta pour réclamer la libération des présides occupés de Sebta et de Melilia. Ainsi, 3000 manifestants ont participé à cette marche, organisée à l’appel du Comité national pour la libération de Sebta et Melillia et des coordinations des acteurs de la société civile.

-Le syndicat national de la justice (FDT) décrète vendredi prochain « Journée de la colère » dans le secteur de la justice, à travers l’observation d’une grève préventive dans tous les tribunaux du Royaume. Il fait endosser au ministère de la Justice la responsabilité du regain de la tension dans le secteur à travers la non mise en oeuvre des mécanismes du dialogue.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Le groupe de l’UC appelle à une réunion urgente de la commission des affaires étrangères, de la défense nationale et des affaires islamiques à la Chambre des Représentants, qui sera consacrée à la recrudescence des campagnes occidentales hostiles envers l’Islam, afin d’adopter une position législative claire qui incriminerait toute action portant préjudice aux religions.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *