Revue de presse marocaine du 24/04/2013

1 commentaire, 24/04/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce mercredi:.

+L’OPINION+:.
-Grâce à la clairvoyance de SM le Roi Mohammed VI: La crise Maroc-USA, un mauvais souvenir. Tout est bien qui finit bien, a-t-on envie de dire. D’après des éléments d’information parvenant mardi du siège des Nations Unies à New York, la crise entre le Maroc et les USA, provoquée par le projet d’élargissement du mandat de la Minurso en vue d’englober les droits de l’Homme au Sahara, était en passe de se transformer en un simple mauvais souvenir et, dans la foulée, ouvrir la voie devant un partenariat multidimensionnel plus ambitieux avec les USA. SM le Roi a pesé de tout son poids et s’est investi personnellement, dès le début, pour le règlement de la question dans le sens de la défense des intérêts du Maroc. Une opération d’envergure a été menée par le Souverain, ce qui a permis d’aboutir à une évolution positive et à des résultats prometteurs dans le cadre de la protection des fondamentaux du Royaume. C’est dans ce cadre que rentrent les contacts du Souverain au plus haut niveau, notamment avec le président Barack Obama, et c’est aussi dans ce cadre que s’inscrivent les missions diplomatiques dépêchées dans les pays membres du Conseil de sécurité. Grâce à Sa clairvoyance, SM le Roi a ainsi su conserver l’excellence des relations marocaines avec les USA et prospecter des horizons encore plus larges dans les relations bilatérales.

+LE SOIR ECHOS+:.
-Sahara: Washington recule. La diplomatie et le sérieux de la proposition marocaine ont fini par avoir le dernier mot. Un compromis a été trouvé entre les Etats-Unis et le Maroc sur la question des droits de l’Homme au Sahara. Washington abandonnent l’idée de l’inclure formellement dans le mandat de l’ONU, ont indiqué mardi des diplomates. Le texte que les Etats-Unis ont mis au point, et qui devrait être voté jeudi, mentionne la nécessité d’encourager au respect des droits de l’Homme mais sans l’inclure dans le mandat de la mission onusienne.

+AL BAYANE+:.
-Pas d’élargissement des prérogatives de la Minurso: La mobilisation du peuple a été déterminante. Des informations concordantes font savoir que les Etats-Unis auraient définitivement retiré leur projet de résolution qui visait l’élargissement des compétences de la Minurso pour englober les droits humains au Sahara marocain. La forte mobilisation du peuple marocain dans ses diverses composantes ainsi que les entretiens du Souverain avec le président Obama dans ce sens ont été déterminants. Par ailleurs, selon les mêmes sources, le rapport présenté par Christopher Ross devant le Conseil de sécurité, lundi soir, ne comporte aucune allusion à ce sujet. En marge de cette réunion qui s’est déroulée à huis clos, le représentant permanent du Maroc auprès des Nations Unies, Mohamed Loulichki a eu des entretiens avec Suzanne Rice, ambassadrice des USA à l’ONU. Cette rencontre bilatérale a permis de parvenir au retrait du projet de résolution américaine, rejeté aussi par d’autres membres permanents du Conseil de sécurité, et qui comptait demander un élargissement des prérogatives de la Minurso au Sahara.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Plan Maroc Vert: Plus de 53 milliards DH d’investissement en 5 ans. Une campagne agricole exceptionnelle. L’annonce a été faite par Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, lors de la 6ème édition des Assises de l’agriculture qui s’est tenue mardi à Meknès en présence de SM le Roi Mohammed VI et de Ali Bongo Ondimba, président de la République du Gabon. Cette année, le Maroc s’attend à récolter quelque 97 millions de quintaux de céréales, dont 52 millions de quintaux de blé tendre. C’est, entre autres, le fruit des efforts menés dans le cadre du Plan Maroc Vert (PMV) qui a été mis en place en 2008. En cinq ans d’existence, ce sont plus de 53 milliards de dirhams qui ont été investis dans le cadre de ce Plan. Cette stratégie a permis le lancement de 134 projets dans le cadre du pilier I du PMV avec un montant avoisinant les 28,5 milliards de dirhams.

-Coup de chauffe au Parlement: Chers élus, arrêtez la mascarade! Chahut, cacophonie, anarchie sur les bancs…Non, la scène ne se déroule pas au sein d’une classe d’écoliers turbulents, mais bel et bien en plein Hémicycle lors de la séance des questions orales de lundi. « J’ai eu du mal à gérer la séance. Pour contenir la situation, j’ai été obligée à deux reprises et comme dernier recours à lever la séance et convoquer les présidents des groupes parlementaires », a déclaré Charafat Afailal, députée PPS, qui a présidé cette séance hebdomadaire. Et d’ajouter: « ce genre de comportements donne une mauvaise image de l’institution parlementaire, mais ce n’est pas à dissocier de ce qui arrive dans les Assemblés de tous les pays démocratiques ». En effet, des extraits d’enregistrement de la séance parlementaire ont mis en scène des députés surchauffés. La cause? le manque de discipline, le dépassement des dispositions du règlement interne de la part de personnes qui revendiquent le respect des lois.

+LIBERATION+:.
-Hasna Abou Zeid critique la gestion du dossier du Sahara par le gouvernement. Hasna Abou Zeid, la députée membre du Groupe socialiste à la Chambre des représentants, a interpellé lundi lors de la séance des questions orales, le gouvernement à propos de sa gestion du dossier du Sahara marocain. Elle a vivement critiqué la diplomatie marocaine qui n’a pas su exploiter la position du Maroc en tant que membre non permanent au sein du Conseil de sécurité pour expliquer les efforts consentis en matière de démocratisation et des droits de l’Homme au Maroc. Cette interpellation n’a pas plu au Groupe PJD, dont le président, Abdellah Bouanou a proféré un torrent d’insultes et de grossièretés. Il a, en effet, accusé l’USFP de se placer en dehors de l’unité nationale et il a qualifié de « fausse note » l’intervention du Groupe socialiste, ce qui a provoqué un tollé au sein de la première Chambre et des présidents de certains groupes parlementaires se sont insurgés contre le président du groupe PJD. Après des concertations entre le président de la Chambre et les présidents des groupes parlementaires, Abdellah Bouanou a présenté des excuses publiques à l’USFP.

-Prêche dans le désert. La Minurso en flagrant délit de partialité et de parti pris. Elle le doit à deux de ses éléments et notamment à celui égyptien parmi eux qui s’est improvisé en prêcheur dans le désert. C’est bien le cas de le dire. Tel que le montre une vidéo qu’a passée plus d’un site, cet employé onusien assis en tailleur et à même le sol, entouré d’un petit groupe de séparatistes, s’est laissé aller vers des « conseils » qui ont plutot l’air d’une franche incitation à la violence. Et pour corroborer ses droles de prêche, il cite en exemple la Place Attahrir, en référence à ce soulèvement du peuple égyptien. Et dire que par une volte-face des plus étranges, on a cherché à élargir les compétences de cette même MINURSO!

+L’ECONOMISTE+:.
-Assises de l’agriculture: Production de céréales record. Cinq ans après son lancement, le Plan Maroc Vert (PMV) en est à la moitié de ses réalisations. Il a permis d’améliorer les revenus de plusieurs milliers de petits agriculteurs, et de donner une grande impulsion au secteur en général en encourageant l’investissement productif et boostant les différents chantiers. Dans sa présentation devant le Souverain et son invité le président gabonais, Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture, a dressé, hier, à l’occasion de l’ouverture des 6èmes Assises de l’agriculture à Meknès, le bilan d’étape du PMV, en insistant sur la continuité des projets prévus dans le cadre dudit Plan. Une vision stratégique qui a mobilisé une enveloppe de 12,3 MMDH via des accords de partenariat, entre autres, par le MCC. Akhannouch a aussi fait état de la campagne agricole qui se déroule dans de bonnes conditions, grâce à un climat clément. Ce qui se traduira par une production record pour les céréales qui devraient atteindre les 97 millions de qx, dont 52 millions de qx de blé.

-Sahara: Washington met de l’eau dans son vin. L’initiative américaine d’élargir les attributions de la Minurso aux droits de l’Homme semble n’être qu’un coup d’épée dans l’eau. En effet, Washington a fait marche arrière après la grande mobilisation du Maroc, qui a rejeté catégoriquement cette proposition. Finalement, un compromis a été trouvé entre les deux pays. Les Etats-Unis ayant abandonné l’idée d’inclure formellement la question des droits de l’Homme dans le mandat de la Minurso. « La résolution préparée ne mentionne que la nécessité d’encourager le respect des droits de l’Homme, sans l’introduire dans les missions de la Minurso », a indiqué un diplomate. Ainsi, la pression faite par le Maroc commence à donner ses fruits.

-Procès des casseurs ou d’un modèle de société? Ils sont 140 jeunes accusés à comparaître devant la Cour d’appel. Onze jours après les terribles événements ayant marqué le match Raja-FAR, le procès de la casse à Casablanca a démarré mardi dans une ambiance singulière: Sécurité renforcée, présence massive des médias et salle d’audience surpeuplée. La Chambre criminelle de la Cour d’appel de Casablanca s’est donc préparée à un procès qui s’est mué en une affaire d’opinion publique, de déliquescence des valeurs, d’incivisme et d’échec de tout un modèle de société.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Dossier du Sahara: Satisfaction marocaine du rapport de l’Envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara, Christopher Ross. Des sources ont indiqué au journal que certains diplomates ont affirmé que le rapport de Ross a été « positif » et en faveur du Royaume, ajoutant que les négociations menées par « le Groupe des Amis du Sahara » et par des diplomates marocains avec les responsables de la représentation des Etats-Unis à l’ONU et au Conseil de sécurité se dirigent vers la modification du projet américain tendant à élargir les attributions de la Minurso.

-Chambre des Représentants: Séance parlementaire mouvementée suite à un vif tollé entre l’USFP et le PJD. La présidente de la séance a été obligée à deux reprises de lever la séance et de convoquer les présidents des groupes parlementaires après la cacophonie et le chahut occasionnés par les députés. Le tollé a commencé quand la députée USFPéiste, Hasna Abou Zeid a critiqué la gestion du dossier du Sahara par le gouvernement, ce qui n’a pas plu au groupe PJD dont le président, Abdellah Bouanou, a rétorqué avec force.

+ASSABAH+:.
-Washington informe SM le Roi de l’abandon de sa proposition concernant l’élargissement des attributions de la Minurso. Des sources informées ont indiqué qu’une rencontre a eu lieu, hier mardi, entre un conseiller du Souverain et les dirigeants des partis politiques, au cours de laquelle il leur a affirmé que des responsables américains ont eu des contacts avec SM le Roi pour l’informer de la décision de Washington d’abandonner officiellement sa proposition d’élargir les attributions de la Minurso aux droits de l’Homme au Sahara, ajoutant que la position ferme du Souverain et de l’ensemble des composantes du peuple marocain contre toute modification des prérogatives de la mission onusienne étaient derrière ce développement positif de la position américaine.

-Actes de vandalisme lors du match Raja-FAR: Présence sécuritaire renforcée et larmes lors du procès des individus poursuivis dans le cadre de ce dossier. Les mères des prévenus n’ont pas pu retenir leurs larmes au cours de l’entrée de leurs enfants à la salle d’audience de la Cour d’appel de Casablanca et les avocats de la défense ont indiqué que les procès-verbaux rédigés par la police constituent une « humiliation » à l’intelligence de tous les Marocains alors que les familles des mis en cause ont réclamé la visualisation des vidéos sur la base desquelles leurs enfants ont été poursuivis.

-Le PJD resserre l’étau autour de la Cour des comptes. Le groupe parlementaire du PJD à la Chambre des Représentants a appelé à imposer un controle parlementaire rigoureux aux missions et prérogatives de la Cour des comptes afin de renforcer le role de cette institution en matière de protection des deniers publics et de controle du mode de gestion des établissements publics et d’aider le parlement et le gouvernement en matière d’évaluation et de suivi de la mise en application des politiques publiques. Le groupe parlementaire a également appelé à ce que le Chef de gouvernement ait le droit de proposer les établissements qui devront faire l’objet de l’audit de la Cour.

-L’Istiqlal appelle le gouvernement, à travers son groupe à la Chambre des représentants, à accorder une grâce globale à des milliers de citoyens poursuivis en justice pour culture de cannabis et Abdellah Bekkali, membre du Comité exécutif du parti et membre du groupe istiqlalien à la 1ère Chambre indique que de pauvres individus, en cavale, qui ne sont ni des vendeurs, ni des trafiquants de drogue, sont poursuivis par les différents tribunaux du Royaume et que cette poursuite se renouvelle toutes les quatre années. De son coté, Mustapha Ramid, ministre de la Justice, a souligné que son département a entamé le traitement de ce sujet, tout en exhortant les Procureurs généraux du Roi de mettre en Âœuvre la procédure du délai de prescription extinctive.

-Mohand Laenser, SG du MP, fixe la date de la tenue du congrès national extraordinaire du parti. Il a décidé, avec l’aval du bureau politique, de tenir ce congrès le 29 juin prochain et une source harakie a indiqué que la fixation de la date de la tenue du congrès n’a pas suscité un grand enthousiasme au sein des milieux harakis puisque l’ordre du jour de ce conclave sera limité à un seul point, à savoir l’adaptation des lois régissant le parti de l’Epi aux dispositions de la Constitution.

+AL MASSAE+:.
-La diplomatie marocaine pousse un grand soupir de soulagement après l’intervention de l’Envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara, Christopher Ross devant le conseil de sécurité lors d’une réunion à huis clos. Des sources au siège de l’ONU à New York ont indiqué que l’intervention de Ross a été « positive » et favorable à la position marocaine, surtout dans le volet ayant trait à la question des droits de l’Homme. Dans ce sens, les responsables du polisario ont menacé de reprendre les armes après l’échec de leurs manoeuvres tendancieuses contre le Maroc.

-Séance mouvementée à la Chambre des Représentants suite à l’intervention d’une députée USFPéiste sahraouie. La séance hebdomadaire des questions orales, lundi à la 1ère Chambre, a tourné au vinaigre lorsque les députés du groupe socialiste aient été entrés dans une altercation verbale avec les députés du PJD après l’intervention de la députée sahraouie USFPéiste, Hassna Abouzeid, qui a critiqué la diplomatie marocaine qui n’a pas exploité la position du Royaume au sein du Conseil de sécurité pour expliquer les efforts consentis en matière de démocratisation et des droits de l’Homme au Maroc et qui s’est dite surprise par l’optimisme béat du gouvernement et la confusion dans la gestion du dossier. Réagissant à ces propos, Abdellah Bouanou, président du groupe PJDiste a vivement critiqué cette intervention et accusé l’USFP de se placer en dehors de l’unité nationale, alors que Saad Dine El Otmani, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, a affirmé que le Maroc ne tolérera de la part de quiconque qu’on porte atteinte à sa souveraineté nationale.

-Une vidéo secoue la direction des douanes à Fès et Meknès à cause de commentaires accusant de hauts responsables de cette direction de « fermer les yeux » sur les dossiers des hydrocarbures de contrebande qui inondent la région. La vidéo a montré des camions de contrebande des hydrocarbures en train d’accéder et de sortir d’un grand dépot se situant entre les villes de Meknès et Fès, pointant du doigt ces responsables qui suspendent toute opération de controle dans cette zone durant les heures où sont menées ces activités illégales.

-Douze malvoyants, dont une fille, ont été déférés mardi devant le Procureur général du Roi près le tribunal de première instance de Rabat pour avoir investi lundi le ministère du développement social, de la femme, de la famille et de la solidarité, et des sources ont indiqué que les mis en cause ont passé la nuit de lundi à mardi en détention préventive à la préfecture de police de la capitale.

-Des centaines de fonctionnaires aux délégations régionales de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion expriment leur frustration après l’annonce des résultats des examens de promotion, tenus récemment, et attendue depuis plusieurs semaines. Cette annonce a suscité une vive colère de la part de plusieurs fonctionnaires ayant échoué à ces examens.

+AL ALAM+:.
-Dossier du Sahara: Role décisif de SM le Roi Mohammed VI pour convaincre de la légitimé de la position marocaine et le président américain Barack Obama donne ses instructions pour le retrait de la proposition américaine du Conseil de sécurité. Selon le quotidien, SM le Roi a adressé un message au président américain dans lequel il a exprimé Son étonnement du projet présenté par les Etats-Unis au Conseil de sécurité et ses répercussions sur les bonnes relations qu’entretiennent Rabat et Washington. Par ailleurs, une source officielle responsable a affirmé que Barack Obama à de son coté répondu par une lettre écrite dans laquelle il a réitéré son engagement à promouvoir les relations bilatérales et informé le Souverain avoir donné ses instructions à son équipe de diplomates d’oeuvrer dans ce sens, ce qui signifie, selon la même source, que Washington a décidé de revoir sa proposition et qu’il n’y aurait pas de modification dans la mission de la Minurso dans le Sahara.

-La Minurso incite des jeunes des camps de Tindouf au combat contre le Maroc!: le SG de l’ONU appelé à ouvrir une enquête à ce sujet. Une vidéo, diffusée sur « YouTube », a montré un membre de la Mission onusienne en train d’inciter de jeunes séparatistes des camps de Tindouf à combattre le Maroc, soulignant que « le Sahara leur appartient ». Sur cette même vidéo, le membre de la Minurso a appelé ces jeunes à saisir cette opportunité pour « faire valoir leurs droits sur cette terre ».

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Le Maroc remporte une victoire diplomatique: les Etats-Unis retirent leur projet de résolution 48 heures avant le vote du Conseil de sécurité. Le Royaume est parvenu à une « solution » positive avec Washington, qui prévoit de modifier la proposition américaine et d’écarter la Minurso de la mission de surveillance des droits de l’Homme au Sahara, et ce deux jours avant le vote par le Conseil de sécurité du rapport du SG des Nations Unies sur le Sahara et après plus de deux semaines d’une intense campagne diplomatique menée par Rabat et les efforts de SM le Roi qui a pesé de tout son poids auprès de la Maison Blanche pour le retrait de la proposition US. Face à ce nouveau développement, le polisario a menacé de reprendre les armes.

-Les fonds des pays du Golfe attendent la promulgation de la loi sur les banques islamiques. Lors d’une rencontre, tenue mardi à Rabat, sur l’évaluation de l’expérience des banques islamiques, SAR le Prince Mohamed Al-Faisal Al-Saoud, président du conseil d’administration de la banque islamique saoudienne « Faisal Islamic Bank » a fait savoir que son établissement attend la promulgation des lois régissant la création des banques islamiques « pour apporter notre expertise à ce grand projet civilisationnel », indiquant que les banques islamiques constituent « un système alternatif qui permet aux citoyens d’avoir le choix entre ce système et le système capitaliste ».

-Les députés règlent leurs comptes au moment de la présentation du rapport de Christopher Ross sur le Sahara au Conseil de sécurité. La séance hebdomadaire des questions orales à la Chambre des représentants s’est transformée en un échange de vives accusations entre Hasna Abou Zeid, députée du groupe socialiste, qui a critiqué le discours rassurant du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération et accusé le gouvernement d’une mauvaise gestion du dossier du Sahara. Pour sa part, Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire PJD, a accusé l’USFP de porter atteinte à l’unanimité nationale autour de la question du Sahara et de procéder à une sorte de surenchère politique. Face à ces altercations, la présidente de la séance a été contrainte à deux reprises à lever la séance et à convoquer les présidents des groupes parlementaires.

+AL KHABAR+:.
-Le quart des détenus marocains sont poursuivis dans le cadre d’affaires de drogue. Mustapha Ramid, ministre de la Justice, a indiqué lundi devant la Chambre des représentants que 25 pc des prisonniers marocains sont impliqués dans des affaires de drogue, précisant que 30.000 personnes sont arrêtées chaque année pour trafic de drogue, dont 10.000 sont toujours en fuite et font l’objet de mandats de recherche. Face à ce constat, Abdellah Bekkali, l’un des dirigeants istiqlaliens, a demandé d’accorder la grâce au profit de 10.000 personnes, accusées de culture de cannabis dans le nord du pays et qui sont toujours en cavale.

-Des militants des droits de l’Homme condamnent la méthode de cession à des sociétés immobilières de terrains sur lesquels ont été construites des casernes militaires. Le réseau marocain de protection des deniers publics a demandé au Chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane le respect des procédures légales en vigueur et la consécration des principes de transparence et d’égalité des chances lors de la cession de terrains qui abritaient des casernes militaires et des établissements pénitentiaires, surtout après les informations faisant état que ces terrains ont été vendus à une « grande » société immobilière.

-Une vidéo diffusée sur Internet montre deux éléments de la Minurso en train de faire monter des jeunes à Tindouf contre le Maroc. La vidéo montre un élément des forces de la Minurso, de nationalité égyptienne, en train d’inciter des jeunes séparatistes à « se soulever » contre le Royaume, prétendant que le Sahara marocain « vous appartient », tout en les appelant à saisir cette opportunité pour faire valoir leurs soi-disant droits.

-Une parlementaire sahraouie provoque une polémique au sein du Parlement et Abdellah Bouanou qualifie de « déplacée » son intervention. Les propos de la députée USFPéiste, Hasnaa Abouzeid, a provoqué une vive polémique quand elle a critiqué la gestion par le gouvernement du dossier du Sahara et son optimisme béat, et Abdellah Bouanou, président du groupe du PJD a réagi vivement à ces déclarations, soulignant que le peuple marocain, Roi, gouvernement, citoyens, partis politiques, centrales syndicales et organisations des droits de l’Homme et de la société civile sont unanimes autour de la marocanité du Sahara.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Le PAM réclame la modification de la Loi de finances. Lors de la réunion, lundi, de la commission des finances à la Chambre des Conseillers, Hakim Benchemass, président du groupe parlementaire du PAM à ladite Chambre, a affirmé que l’arrêt par le gouvernement de l’exécution de 15 MMDH des dépenses de l’investissement représente 25 pc des dépenses de l’investissement annoncé dans la Loi de finances 2013, ce qui signifie que l’Exécutif doit procéder à un amendement de la Loi de Finances. Il a également indiqué que la véritable crise que vit le Royaume est une crise de gouvernement et de gestion.

-Dossier du Sahara: Le PJD et l’USFP échangent les accusations. La séance hebdomadaire des questions orales à la Chambre des représentants s’est transformée en une altercation verbale et un échange d’accusations sur la question du Sahara. Dans ce cadre, le groupe socialiste a accusé le gouvernement et sa diplomatie d’une mauvaise gestion de ce dossier, alors que le groupe PJDiste a accusé l’USFP de se placer en dehors de l’unité nationale et qualifié de « fausse note » son intervention.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Grande victoire diplomatique du Maroc concernant le dossier de son intégrité territoriale: Les Etats-Unis font marche arrière et reviennent sur leur proposition visant à élargir les attributions de la Minurso aux droits de l’Homme dans les provinces du sud. Les énormes efforts déployés par SM le Roi Mohammed VI ont été couronnés par une victoire diplomatique du Royaume, les Etats-Unis ayant abandonné leur proposition relative à l’élargissement des attributions de la Minurso. Des informations concordantes ont souligné que les Américains ont retiré définitivement leur proposition, ajoutant que cette décision intervient à la suite de l’intervention en personne de SM le Roi auprès des hauts responsables américains.

-Polémique, anarchie et menace de démission lundi lors d’une séance plénière à la Chambre des représentants, et ce après que les débats houleux et mouvementés autour de la question du Sahara marocain aient dévié de leur voie naturelle suite à l’altercation verbale entre les groupes parlementaires de l’USFP et du PJD et l’échange d’accusations alors que Charafat Afailal, qui a présidé la séance, a été contrainte de lever la séance après ce dérapage.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Dossier du Sahara: Les Etats-Unis reculent. Des sources de haut niveau ont affirmé au journal que grâce aux efforts personnels menés par SM le Roi Mohammed VI et son contact permanent avec le président américain Barack Obama, les USA ont retiré définitivement leur proposition visant l’extension des attributions de la Minurso aux droits de l’Homme au Sahara, ajoutant que cette décision « sage » des Américains a été à la hauteur des relations séculaires et solides de coopération et d’amitié unissant les deux pays.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Un Commentaire

  1. katofil
    avril 26th, 2013 13:22

    la victoire est entre les mains du polisario et la propagande mensongère du makhzen ne mène nulpart.
    Le maroc colonial court un risque mageur dans la crise du sahara. La france, israël, USA et le maroc ont des visées particulières sur le sahara et l’ensemble du maghreb, depuis l’assassinat de l’encombrant kadhafi.
    Le polisario et l’algerie ne peuvent plus observer pacifiquement la nouvelle carte coloniale qui se dessine au maghreb. l’algerie peut faire mal et a les moyens de faire avorter tout projet d’occupation coloniale au sahara et ailleurs.
    Boutef un peu passif et laxiste sur la frontière poreuse entre maroc/algerie, a décidé l’étanchéîte de la frantière pour enfoncer un peu plus ce royame caractérisé par la pédophilie, cannabis, prostitution touristique, l’homosexualité, la mendicité, trafic d’organes, le salafisme et le sida.
    par sa position centrale stratégique l’algerie protège l’ensemble des pays maghrebins et sahelliens de la contagion marocaine.
    Les entreprises franco/séfarades installées au maroc ne peuvent pas exporter vers le maghreb pour cause de fermeture frontière (ce qui évite aussi d’exporter en algerie, le terrorisme arabo/wahabite ou arabo/salafiste du maroc ainsi que les maladies et l’islamisme du royaume de mimie 6 contagieux.
    Le polisario attend des armes modernes pour libérer son sahara occupé et attaquer l’occupant sur ses terres (maroc).

    Répondre

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *