Revue de presse marocaine du 24/04/2012

0 commentaires, 24/04/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les titres à la Une qui focalisent l’attention de la presse quotidienne de ce mardi:.

+AL MASSAE+:.
-Mustapha El Khalfi dévoile devant le Parlement les dessous de la guerre menée contre ses prérogatives. Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement fait part lors d’une séance plénière à la Chambre des représentants de la faillite de la deuxième chaîne « 2M » et des marchés des sociétés de production et le ministère pourrait boycotter les travaux du Conseil d’administration de ladite chaîne.

-Un individu emprisonné à Essaouira suite à une affaire de lots de terrain fictifs au nom du Groupe « Al Omrane ». Des sources précisent que les services de la police judiciaire de la ville ont procédé à l’arrestation d’un individu qui a escroqué plusieurs personnes en leur vendant des parcelles fictives appartenant à « Al Omrane », ce qui lui a permis de récolter des gains de près de 400 millions de centimes.

-Les chioukhs et moqqaddems menacent de hausser le ton pour protester contre le désengagement du ministère de l’Intérieur vis-à-vis de leurs revendications. Un communiqué de la Coordination nationale des auxiliaires d’autorité souligne que cette catégorie d’agents d’autorité organisera différents mouvements de protestation pour exprimer son mécontentement concernant l’application de la procédure de révocation à leur encontre en raison de leur protestation.

-Surprise au sein du RNI: Rachid Sassi, avocat au barreau de Rabat annonce sa candidature lors du prochain congrès pour la présidence du parti de la Colombe. Le président du RNI Salaheddine Mezouar lui envoie un message de félicitations après avoir pris connaissance de l’annonce de sa candidature.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Contacts intensifs entre le Palais et Abdelilah Benkirane pour contenir la crise née autour des cahiers des charges du pole public audiovisuel: Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi fait part de la faillite de la deuxième chaîne « 2M ».

-Le ministre de la Communication répond à ses détracteurs et souligne que les Marocains veulent « un gouvernement de réformes ». Mustapha El Khalfi dévoile devant le parlement la faillite de la deuxième chaîne « 2M », indiquant que les subventions qu’accordera l’Etat dans le cadre du contrat-programme seront consacrées à l’augmentation du capital, alors que des parlementaires demandent à des responsables de la 2ème chaîne de « partir » s’ils ne sont pas satisfaits par les nouveaux cahiers des charges.

-Des chiffres « alarmants » concernant la situation du secteur de la santé au Maroc: Hossain El Ouardi présente dans un rapport devant la Chambre des conseillers un tableau sombre du secteur et précise qu’au Maroc, il y a une clinique pour 42.000 habitants, un médecin pour 1630 personnes et qu’il y a de grandes disparités entre les régions comme en témoigne la concentration de la majorité des Centres hospitaliers dans les régions de Rabat et Casablanca.

+ASSABAH+:.
-Lutte contre la corruption: Des commissions parlementaires vont procéder à l’inspection d’établissements cités par la Cour des comptes. Les députés chargés de cette mission soumettront un rapport à ce sujet à la commission des Finances et du Développement économique à la Chambre des représentants.

-Audition des personnes impliquées dans l’affaire de divulgation du salaire du l’entraîneur de l’équipe nationale de football Eric Gerets: Des sources indiquent que plusieurs banquiers ont été auditionnés et d’autres ont été suspendus de leur travail en attendant le parachèvement de l’enquête.

-Salaheddine Mezouar se réconcilie avec le courant réformateur au sein du RNI: Une rencontre entre le président du parti de la Colombe et Abdelhadi Alami, l’un des dirigeants du courant, met fin à la tension au sein de cette formation et se solde par le soutien de Mezouar pour briguer un second mandat.

-Abdelilah Benkirane mobilise sa majorité pour soutenir les cahiers des charges du pole audiovisuel public: Des parlementaires du PJD menacent de descendre dans la rue pour dénoncer les parties qui critiquent le projet présenté par le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement.

+AL KHABAR+ :.
-Salim Cheikh, directeur général de la chaîne de télévision « 2M » a menacé, deux fois, de présenter sa démission, selon des sources qui indiquent que Samira Sitail, directrice de l’information a exercé des pressions sur lui afin qu’il revienne sur sa décision.

-Affaire du Sahara: La Ligue arabe refuse de présenter des excuses concernant le soutien de son secrétaire général au principe de l’autodétermination: Le communiqué de l’organisation panarabe a évité de démentir les déclarations de Nabil Al Arabi, secrétaire général de la Ligue arabe concernant la question du Sahara et expliqué que ces déclarations sont intervenues dans le cadre d’une réponse globale sur l’ensemble des volets de la question du Sahara.

-Le PPS refuse de poser des questions orales à Mustafa El Khalfi en séance plénière à la Chambre des représentants en protestation contre le refus par le ministre de la demande du parti d’ouvrir un débat sur les cahiers des charges du pole audiovisuel public au sein de la Commission de l’Education, la Culture et la Communication.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Les dissonances au sein de la majorité s’amplifient et l’idéologie du Mouvement « Unicité et Réforme » s’interfère dans le programme du gouvernement. Des sorties médiatiques de certains ministres PJDistes présage d’un nouvel « éveil » de la prédication au sein du parti de la Lampe.

-Dossier du Sahara: Le Maroc réussit à introduire des amendements au rapport de Ban Ki-moon à la veille d’une décision du Conseil de sécurité concernant la mission de la MINURSO. Des sources diplomatiques espagnoles précisent que le Maroc est parvenu à supprimer tous les paragraphes qui lui portent préjudice dans le rapport onusien.

-Les autorités marocaines enquêtent sur l’affaire de vente de nourrissons à des familles espagnoles. L’affaire a été révélée dernièrement par une Marocaine au préside occupé de Sebta. La femme, qui a alerté les autorités marocaines, souligne qu’elle a fait l’objet de pressions de la part d’un époux résidant en Espagne pour lui vendre son bébé.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Les diplomés chomeurs décident de descendre dans la rue le 1er mai prochain pour faire face à Benkirane: Ils décident de brandir des slogans dénonçant le Chef du gouvernement alors que des prévisions font état de la participation de 3000 diplomés chomeurs à cette manifestation qui aura lieu à Rabat.

-Des politiques et des syndicalistes qualifient d' »irresponsables » les déclarations de Abdelilah Benkirane et soulignent que le Chef du gouvernement se dirige vers la provocation d’une crise sociale.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-La RAM compte intenter un procès contre l’agence de presse « Reuters » après que cette dernière ait diffusé une dépêche annonçant l’approche de l’entrée d’un autre partenaire stratégique dans le capital de la compagnie aérienne marocaine. L’information a été démentie par des sources responsables à la direction de la RAM qui soulignent que ce genre d’informations porte atteinte à la compagnie et à ses intérêts.

+ATTAJDID+:.
-Un rapport de l’UNICEF fait état d’une situation préoccupante des enfants marocains: Le rapport dévoile le décès de 36 enfants sur 1000 avant l’âge de 5 ans, de 30 nourrissants avant une année, ajoutant que 22 pc des enfants souffrent de problèmes de croissance.

-Mustapha El Khalfi: Les cahiers des charges du pole audiovisuel public « sont entre les mains du gouvernement ». Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement souligne que le sujet est terminé, en ce qui concerne son département et que l’Exécutif prendra la décision adéquate.

+BAYANE AL YAOUM+ :.
-Le gouvernement à l’épreuve devant la Chambre des représentants pour dévoiler « la crise financière de 2M » avant la tenue du Conseil d’administration de la deuxième chaîne de télévision: Le débat sur les cahiers des charges du pole audiovisuel public passe à la vitesse supérieure et passe en séance des questions orales à la Chambre des représentants.

+AL MOUNAATAF+ :.
-L’attachement de l’opposition à la Chambre des conseillers aux amendements du projet de loi de Finances qu’elle a présentés pourrait ramener ledit texte pour réexamen à la Chambre des représentants.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+ :.
-Les « Baltajia » du polisario tentent d’assassiner l’artiste sahraoui Najm Allal. Le président de l’Association internationale pour le soutien des artistes sahraouis indique que Allal Najm l’a informé qu’un véhicule tout terrain appartenant aux sbires de Mohamed Abdelaziz ont tenté de l’assassiner à bord de sa voiture en provoquant un accident.

-Les amis d’Abdelhamid Amine attachés à l’UMT malgré leur exclusion: L’Union syndicale des fonctionnaires affiliés à l’UMT annoncent l’observation d’une grève nationale dans la fonction publique et la centrale syndicale se désengage de cette décision.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-La BEI dévoile la stratégie méditerranéenne de développement durable: Economie verte, un gisement d’emplois considérable pour le Maroc. Si le Royaume venait à adopter une politique verte alternative d’ici à 2030, comment se comporterait le secteur de l’emploi entre-temps ? C’est la question à laquelle a répondu une étude inscrite dans la lignée des travaux réalisés sous l’égide du Plan Bleu dans le cadre de la stratégie méditerranéenne de développement durable. Il en ressort, donc, d’après les prévisions de ce scénario que près de 33.000 emplois seraient créés dans l’exploitation et la maintenance des centrales électriques entre 2007 et 2030 dans les pays du sud de la Méditerranée. Ces créations d’emplois concerneront avant tout les énergies renouvelables qui se bonifieraient de 12.800 emplois.

-Congrès de l’USFP : un conseil national sous haute tension pour fixer une date. Les membres du conseil national de l’USFP semblent décidés à tenir le 9ème congrès du parti l’été prochain. La prochaine réunion du conseil national devra statuer sur la question alors que les membres du conseil reprochent à certains dirigeants de vouloir retarder la tenue du Congrès. La réunion qui a été déjà reportée une première fois, aura lieu sous haute tension en raison des divergences entre plusieurs courants au sein du parti. Si la date du congrès n’est pas encore connue, plusieurs candidats, notamment d’anciens ministres, devraient se disputer le fauteuil du Premier secrétaire dans un congrès à haut risque pour le parti.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Premier Mai : Une journée test pour Benkirane. En général, les défilés du premier mai célébrant la fête des travailleurs au Maroc se ressemblent. Les mêmes slogans, les mêmes rituels, les mêmes banderoles, les mêmes discours et les mêmes artères sont occupés à l’occasion pour le célébrer. Cependant, le premier mai, attendu dans quelques jours, aura un autre goût. Car, c’est un nouveau positionnement qu’adoptent les centrales syndicales vis-à-vis du gouvernement. Alignement qui met le Chef du gouvernement devant une véritable épreuve. Les préparatifs des différents syndicats laissent dire que c’est un test qui ne sera pas facile à franchir, car les efforts menés, jusqu’à aujourd’hui, n’ont pas servi, dans le cadre des premiers rounds du dialogue social, à arracher la paix sociale.

+L’ECONOMISTE+:.
-Audiovisuel : Benkirane solidaire avec son ministre El Khalfi. Alors que Mustapha El Khalfi a été ouvertement critiqué sur l’affaire des cahiers des charges de l’audiovisuel, le ministre de la Communication a reçu un soutien de la part d’Abdelilah Benkirane. Le Chef du gouvernement le fait de manière officielle puisqu’il réunit sa majorité aujourd’hui avec pour mot d’ordre d’arrêter une stratégie de riposte aux « poches de résistance à la réforme ».

-Heure d’été : les compagnies aériennes déboussolées. C’est le branle-bas de combat au sein des états-majors des compagnies aériennes, présentes au Maroc. A J-5 de l’entrée en vigueur officielle de l’heure d’été au Maroc, prévue le dernier dimanche du mois d’avril, tout ce monde restera suspendu à la publication au BO du décret relatif au GMT+1. Un retard qui ne serait pas sans conséquences sur les programmes des vols.

+L’OPINION+:.
-La viabilité du régime de retraites suspendue au scénario retenu par la réforme. Engagée en 2003, la réforme du système des retraites tarde à voir le jour et, à défaut de mesures et initiatives adéquates et au moment opportun, les futurs retraités craignent le pire. D’aucuns n’ignorent qu’en l’absence de rééquilibrage et d’ajustement, le sort de la CMR, de la CNSS et du RCAR tant en fonds qu’en termes de réserves est déjà scellé. Aide en cela par la conjugaison d’un certain nombre de facteurs dont le vieillissement démographique et l’amélioration de l’espérance de vie qui mettent à rude épreuve le rapport actifs et retraités. Ce qui à son tour menace, dans le long terme, la soutenabilité du système de la retraite.

+AL BAYANE+:.
Questions orales à la Chambre des Représentants : les cahiers des charges de la SNRT et de 2M focalisent l’attention. Les cahiers des charges de la SNRT et de Soread-2M pour l’année en cours ont focalisé, lundi, l’attention des membres de la Chambre des Représentants. Huit questions sur les 29 inscrites à l’ordre du jour de la Chambre ont été adressées à ce sujet au ministre qui a fait connaître le plan d’application de ces cahiers des charges et les mesures de leur mise en Âœuvre de la manière la plus valable et la plus sereine.

+LIBERATION+:.
-Gratuité de la formation en masters et masters spécialisés : Daoudi prive les fonctionnaires de poursuivre leurs études. La note que vient d’adresser tout récemment le ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres aux présidents des universités concernant l’accès au cycle du master et du master spécialisé n’a pas fini de faire des vagues. Datée du 10 avril, cette note prive les fonctionnaires, toutes catégories confondues, de bénéficier de ces cycles qui seront désormais gratuits et ouverts aux seuls étudiants à plein temps avec obligation de présence.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *