Revue de presse marocaine du 24/05/2012

0 commentaires, 24/05/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les titres à la Une qui retiennent l’attention de la presse quotidienne de ce jeudi:.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Les « trains de la mort » tuent 18 personnes chaque année dans des accidents sur 350 passages à niveau non gardés: Ces passages devront rester jusqu’à 2029. Pour ce qui est du drame de Bengurir, une source judiciaire a révélé que les résultats de l’alcootest ainsi que des analyses effectuées, sur instructions du Parquet général, pour le dépistage des traces de drogue sur le conducteur du minibus, ont dévoilé que ce dernier conduisait sous l’effet du « kif ».

-Les Marocains établis en Libye paient encore le lourd tribut de la détérioration de la situation sécuritaire dans ce pays: Une jeune fille marocaine a été tuée par une bande armée, alors que d’autres ressortissants marocains ont été volés, voire même expulsés de leurs maisons sous les menaces de personnes armées.

-Le ministère de la Justice et les organisations des droits de l’Homme présentent deux tableaux contradictoires de la situation des droits de l’Homme au Maroc: Alors que le ministre de la Justice, Mustapha Ramid a fait état des grandes avancées réalisées en matière des droits humains dans le Royaume, l’AMDH a brossé un tableau sombre de ces mêmes droits dans un rapport adressé au CDH à Genève, et dans lequel elle indique que la disparition forcée et la détention politique sont toujours de mise.

-Immunité accordée aux militaires: le cercle des opposants s’élargit. Des voix hors du parlement commencent à contester ce texte de loi. Ainsi, le Centre d’Etudes en Droits Humains et Démocratie a vivement exprimé son opposition à ce projet de loi, à travers un mémorandum adressé aux ministre concernés et aux présidents des groupes parlementaires. Dans ledit mémorandum, le Centre appelle notamment à la révision de l’article 7 de ce texte de loi.

+ASSABAH+:.
-Une ressortissante marocaine en Libye assassinée par balles après que des inconnus armés aient ouvert le feu sur elle au moment où elle descendait d’un taxi: Les autorités libyennes et marocaines n’ont pas ouvert une enquête à ce sujet et l’ambassade du Maroc se dérobe à ses responsabilités et à la famille de la victime sous prétexte qu’elle n’a pas reçu d’avis ou d’instructions du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération pour entamer les procédures administratives pour le rapatriement de la dépouille de la défunte au Maroc.

-Conseil National de la Presse: Des craintes de voir se reproduire le même scénario de crise ayant accompagné les débats sur les nouveaux cahiers des charges du pole audiovisuel public. Le ministre Mustapha El Khalfi appelle à un dialogue pour un examen minutieux de ce projet, alors que le président du SNPM, Younès Moujahid menace d’escalade en cas d’intervention du gouvernement.

-Ahmed Taoufik Hejira déclare: Il n’y pas de « blocage » au sein de la commission préparatoire du prochain congrès de l’Istiqlal. Par ailleurs, Adil Douiri entre en lice pour briguer le poste de secrétaire général du Parti, avec le soutien du courant de Hamid Chabat qui mène une opposition farouche et solennelle contre Abbas El Fassi.

+AL MASSAE+:.
-Effondrement d’une maison à l’ancienne médina de Casablanca: Un rapport confidentiel dévoile l’implication de la préfecture et la complicité d’un auxiliaire d’autorité habitant la maison qui s’est effondrée.

-Safi: Tentative de suicide collectif de 53 encadrants des cours d’alphabétisation et d’éducation non formelle en signe de protestation contre leur affectation par la délégation provinciale de l’Education à Safi dans des écoles dans le monde rural pour combler le déficit d’enseignants, sans qu’ils aient reçu des documents administratifs de la part du délégué du ministère attestant de leur nouveau statut en tant que professeurs chargés de l’éducation formelle et des indemnités qui leur seront accordées vu leur nouvelle mission.

-Nabil Benabdallah reconnaît l’existence de mafias dans le domaine de l’habitat social, et accuse « de grands lobbies, des mafias et des intermédiaires de profiter de la situation actuelle et d’entraver la résolution de nombreux problèmes de logements ».

-Le président de l’Alliance des économistes istiqlaliens Adil Douiri déclare: « La méthode de communication de Benkirane contribuera à l’augmentation du taux de participation aux prochaines élections ». Il affirme aussi qu’il n’est pas concerné par la candidature au poste de Secrétaire général du PI pour remplacer Abbas El Fassi.

-Des parlementaires ittihadis menacent d’un départ collectif du groupe socialiste à la Chambre des conseillers vers d’autres formations partisanes en signe de protestation contre leur marginalisation par la direction de l’USFP et la détérioration de la situation du groupe au sein de la 2ème Chambre durant les deux dernières années.

-Le Centre d’Etudes en Droits Humains et démocratie de Habib Belkouch rejette l’octroi de l’immunité aux militaires, soulignant que le principe d’impunité ou d’immunité pénale est en total déphasage avec les dispositions de la nouvelle Constitution.

+AL KHABAR+:.
-Mort suspecte d’une fillette dans un établissement scolaire privé à Casablanca et la direction de l’école n’a pas appelé les secours malgré l’état grave de la victime. Le père de la fillette déclare qu’il attend le rapport du médecin légiste pour savoir s’il s’agit d’une mort naturelle où d’un crime.

-Le wali de la région du Grand Casablanca Mohamed Boussaid met en garde le Maire Mohamed Sajid contre les « faux problèmes » et l’appelle à surmonter la situation « de blocage » qui entrave les travaux du Conseil de la ville qui doit tenir mercredi prochain sa session ordinaire du mois d’avril, reportée à trois reprises.

-Transport ferroviaire: Après que les passages à niveau non gardés se sont transformés en des passage « de la mort », le ministre de l’Equipement et du Transport, Aziz Rebbah recense 400 points non gardés et s’engage à trouver des solutions à ce problème épineux.

-Des Istiqlaliens qui exerçaient en tant que Conseillers à la Présidence du gouvernement présentent leur démission en signe de protestation contre leur marginalisation après l’arrivée du Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Poursuite de la polémique et du bras de fer entre le gouvernement et les diplomés chomeurs signataires du procès verbal du 20 juillet: Ces diplomés dévoilent, à travers des documents émanant de la Primature, l’existence de recrutements directs effectués par le gouvernement Benkirane.

-La gauche teste sa capacité à mobiliser la rue pour faire face au gouvernement Benkirane à travers la marche de la dignité à laquelle ont appelé la CDT et la FDT: Des partis de la gauche ont annoncé leur participation et leur soutien aux deux syndicats en signe de protestation contre le manque de sérieux de la part de l’Exécutif à propos du dossier social de la classe ouvrière et des fonctionnaires.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-La Coordination nationale du personnel de l’Education nationale classés à l’échelle 9 accuse le ministre Mohamed El Ouafa d’accorder en février dernier la promotion à 1800 enseignants après leur décès. Elle dément en outre les déclarations du ministre dans lesquelles il a indiqué que 5000 enseignants ont été promus, les qualifiant de « déclarations mensongères ».

-Les syndicats des collectivités locales et de l’Enseignement, affiliés à l’UMT, participent dimanche prochain la « Marche de la dignité » organisée à l’appel de la CDT et de la FDT, indiquant que la marche est la seule solution pour faire entendre la voix de la classe ouvrière face aux pressions exercées par le gouvernement Benkirane.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Grand oral du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Saad Dine El Otmani, aujourd’hui devant la Commission des Affaires étrangères à la Chambre des représentants: Cette séance sera consacrée aux actions menées par la diplomatie marocaine concernant la question du Sahara marocain et les questions des députés seront axées sur les visites effectuées à ce sujet par El Otmani depuis début mai.

+ATTAJDID+:.
-A travers 30 procédures et 9 chantiers, le gouvernement et la CGEM Âœuvrent pour l’amélioration du climat des affaires au Maroc en adoptant un agenda pour la réforme des lois régissant le secteur ainsi que pour leur mise en application. Le Chef du gouvernement promet d’approuver et de promulguer tous les décrets et textes de lois à même de promouvoir le climat des affaires.

-Lahcen Daoudi, ministre de l’Enseignement supérieur, met en place une commission d’enquête et de controle qui sera chargée de s’assurer de la conformité des notes des concours professionnels du personnel de l’enseignement supérieur avec celles qui seront annoncées par le ministère, et ce en réponse à des dizaines de plaintes sur d’éventuelles irrégularités ayant entaché l’opération de notation.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Les cadres supérieurs au chomage confirment leur participation à la marche prévue dimanche prochain à l’appel de la CDT et de la FDT: Ils indiquent que cette marche constitue une occasion pour faire entendre leurs voix et un nouveau message aux responsables que les diplomés chomeurs poursuivront leurs mouvements de protestation jusqu’à ce que le gouvernement procède à la mise en application du contenu du procès verbal du 20 juillet.

-Hausse des frais d’inscription en Espagne: Les présidents des universités espagnoles dénoncent la décision du gouvernement de Mariano Rajoy qui touche également les étudiants marocains qui, eux aussi, expriment leur amertume face au mutisme du gouvernement marocain à ce sujet.

+AL MOUNAATAF+:.
-Hafid Ouachak, membre de la commission d’enquête parlementaire sur l’Office de commercialisation et d’exportation (OCE) annonce la présentation imminente du rapport de la commission lors d’une séance plénière à la Chambre des conseillers en attendant la décision de la justice, et une source à la deuxième chambre dévoile que Mohamed Cheikh Biadillah s’est engagé à soumettre ledit rapport à la justice.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Les garanties accordées aux Forces Armées royales débattues au Parlement : L’immunité des militaires divise opposition et majorité. Après la loi des finances, la loi sur les nominations dans les établissements publics, les parlementaires de la majorité et de l’opposition sont aujourd’hui divisés sur le projet de loi relative aux garanties fondamentales accordées aux militaires des FAR. En effet, les deux parties adoptent des postures et points de vue différents concernant les dispositions du nouveau texte. Si des composantes de l’opposition parlent d’une immunité absolue, la majorité, notamment le PJD, évoque plutot une protection qu’il va falloir préciser davantage avec minutie.

+L’ECONOMISTE+:
-TPE : l’argent arrive en fin ! Nouveau coup de pouce aux Très petites entreprises (TPE). Ces structures qui se heurtent à des problèmes de financement auront droit à une garantie de l’Etat destiné à couvrir l’ensemble des crédits en leur faveur. Il s’agit plus exactement de Damane Express, mis en place par la Caisse centrale de garantie (CCG). La taille de garantie est de 100 millions de dirhams, un montant appelé à évoluer. Ce produit garantira à hauteur de 70 pc les crédits bancaires ne dépassant pas un million de dirhams et sera opérationnel à partir de juin.

+LIBERATION+:.
-L’USFP appelle l’ensemble des citoyens à participer massivement à la Marche de la Dignité, prévue dimanche prochain. Le bureau politique du parti de la rose appelle les militantes et militants ittihadis, les sympathisants et l’ensemble des citoyens à participer massivement à cette marche et adhérer activement à sa préparation. De même qu’il appelle à réunir toutes les conditions de soutien financier et moral afin de garantir le succès de cette marche pour faire entendre la voix des classes populaires et ouvrières marocaines dans un conjoncture économique et sociale difficile que traverse le pays.

-Après 7 ans de tergiversations : le projet de décret sur les marchés publics montre le bout du nez. Le texte, tant attendu, devrait connaître son chemin vers l’adoption prochainement. Déjà en discussion depuis trois ans avec les opérateurs économiques et objet de nombreuses modifications, le projet de décret a été à maintes reprises reporté faute de consensus et du fait que certaines de ses dispositions suscitent des réserves de la part des professionnels.

+AL BAYANE+:.
-Souhail, ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle : Mettre le dialogue sur de bons rails. Le ministre est déterminé à mettre le dialogue social sur de bons rails, mais la décision des deux centrales syndicales CDT et FDT de ne pas assister aux rencontres initiées par le département de tutelle n’a pas été du goût du ministre. Ce dernier a souligné que ces rencontres ont pour objectif d’instaurer un climat d’échange et se mettre d’accord sur une méthodologie commune, ajoutant qu’il est tout à fait naturel de se concerter avec chaque syndicat non pas seulement pour sonder ses attentes mais aussi pour communiquer sur sa vision sur un tas de choses qui ne pourrait en fin de compte que donner un nouveau rebond au dialogue.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *