Revue de presse marocaine du 24/01/2013

0 commentaires, 24/01/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce jeudi:.

+LIBERATION+:.

-Ramid et 2M se liguent contre le SDJ: « Moubacharatane Maakoum » exclut Abdessadek Saaidi du débat sur la justice pour des raisons fallacieuses. C’est désormais clair comme de l’eau de roche: le ministre de la Justice utilise tous les moyens possibles et imaginables pour bâillonner, voire réprimer toute velléité des fonctionnaires de son département de réclamer leurs droits. A la veille de son passage sur 2M, il a ainsi pris le soin de démettre de ses fonctions le SG adjoint du Syndicat démocratique de la justice, affilié à la FDT, Fakhreddine Benhaddou, offrant le prétexte à la deuxième chaîne d’exclure du débat programmé dans le cadre de « Moubacharatane Maakoum », Abdessadak Saaidi, SG de ce syndicat qui est le plus représentatif dans le secteur de la justice.

-Les camps du polisario déclarés zones dangereuses par Madrid et Rome. Le polisario vient de recevoir un autre coup de massue de la part du gouvernement espagnol. Après les événements d’In Amenas au sud-est de l’Algérie, le gouvernement de Madrid a recommandé aux Espagnols d’éviter de se rendre aux camps de Tindouf controlés par les séparatistes et où règnent l’insécurité et le crime organisé. L’Espagne déconseille à ses ressortissants les déplacements dans les camps de Tindouf suite à l’aggravation de la situation sécuritaire dans le Sahel, à l’évolution des événements au Mali et aux actions terroristes qui ont eu lieu à In Amenas, en Algérie, souligne le ministère espagnol des Affaires étrangères et de la coopération. La même mise en garde émane également du ministère italien des Affaires étrangères qui a déconseillé à ses ressortissants de se rendre aux camps de Tindouf, au Mali, au Niger, en Libye et en Mauritanie.

+AL BAYANE+:.

-Forum de Davos: A la rencontre de l’élite de la finance mondiale. Pour la deuxième fois consécutive, depuis son arrivée aux affaires, début 2012, le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane vole à Davos, dans l’est de la Suisse, pour rencontrer les puissants du monde économique, à la fois pour rassurer les investisseurs internationaux sur la bonne tenue des fondamentaux de l’économie marocaine et présenter les grands projets de développement mis en place par le gouvernement. Voyage contraint mais aussi démarche de séduction. La rencontre de Davos est fortement attendue pour ausculter l’état de l’économie du monde, débattre des prévisions, mais aussi renouer des contacts d’affaires. Benkirane, ainsi que ses homologues de Tunisie, Libye, Egypte et Libye auront, sans doute, à réponde aux interrogations des investisseurs institutionnels internationaux, qui ne cachent pas leurs inquiétudes quant aux développements survenus dans ces pays, après la vague de ce qui est convenu d’appeler le « Printemps arabe ».

+L’OPINION+:.

-Pour le versement des arriérés des salaires aux travailleurs mis en chomage: les travailleurs de la mer en sit-in devant le siège de l’OMP à Casablanca. Le syndicat de pêche hauturière (UGTM) a observé mardi un sit-in devant le siège de l’Omnium marocain de pêche (OMP) à Casablanca, en protestation contre la situation des travailleurs suite à la mise aux arrêts de la flotte de l’OMP depuis mai 2012 pour des raisons de « crise financière ». Le sit-in de mardi, selon le syndicat, est le premier d’une série de sit-in de protestation contre les promesses non tenues à la suite des « réunions marathoniennes » avec le PDG de l’OMP pour le versement des arriérés des émoluments dus évalués à 80 pc jusqu’à aujourd’hui.

+AL MASSAE+:.

-Un nouveau rapport de la Cour des comptes met à nu les dysfonctionnements au sein des partis politiques et des établissements publics: Le rapport 2011 a jeté la lumière, pour la première fois, sur le dossier de la déclaration obligatoire du Patrimoine et le controle des finances des partis politiques.

-Des responsables au sein du PJD accusent Hamid Chabat de s’adonner au « chantage » politique et d’exercer de fortes pressions sur le Chef du gouvernement pour s’assurer le poste de Maire de Fès et la présidence de la Chambre des conseillers et Abdelatif Berrahou, l’un des dirigeants du PJD indique qu' »il est possible de procéder à un remaniement ministériel partiel ».

-Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, et le président de la Chambre des représentants, Karim Ghellab, parviennent à un accord pour clore le dossier de l’agression du député PJDiste, Abdessamad El Idrissi. Des sources informées ont fait savoir que les deux responsables vont publier un communiqué conjoint dans lequel ils exprimeront leur « regret » suite à cet incident et s’engageront à ce que ce genre d’acte ne se reproduise plus.

-Le ministère de l’Economie et des Finances met dans l’embarras le ministre de l’Equipement et du Transport, Aziz Rebbah, et conteste le marché relatif au nouveau port de Safi. Le ministère des Finances a adressé une note à la Direction des ports relevant du ministère de l’Equipement et du Transport contenant 30 remarques sur les irrégularités ayant entaché l’opération de l’appel d’offres pour la construction du nouveau port de la ville.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.

-Driss Lachgar leader de tous les Ittihadis. Le nouveau Premier Secrétaire de l’USFP a affirmé que le parti de la rose ne quittera pas les rangs de l’opposition quelle que soit l’issue du bras de fer opposant le PJD et l’Istiqlal. Selon un responsable au sein du parti, la priorité pour Lachgar est la restructuration de la maison interne, ajoutant qu’il y a unanimité au sein de la nouvelle direction sur la nécessité de ne pas s’immiscer dans la bataille en cours entre les partis de la Lampe et de la Balance et que Lachgar veut construire un parti capable de relever le défi des prochaines échéances électorales.

-La Caisse de compensation menace d’un rupture entre l’Istiqlal et le PJD. Une nouvelle crise est apparue entre les partis de la Lampe et de la Balance à cause de la réforme de la Caisse de compensation, ce qui menace d’une rupture entre les deux formations et d’une implosion au sein de la coalition, et ce après que les partisans de Hamid Chabat aient accusé le ministre chargé des affaires générales et de la gouvernance, Mohamed Najib Boulif, de s’approprier de manière unilatérale les décisions et la méthodologie de réforme de la Caisse. Selon des sources istiqlaliennes, Chabat devrait refuser de répondre à la demande de Boulif de lui soumettre les propositions du parti concernant cette réforme pour leur examen avant fin janvier par les groupes de la majorité, ajoutant que ce refus est dû au fait que cette demande formulée par Boulif soit intervenue tardivement après la prise de décision unilatérale concernant la réforme de la Caisse de la part du Chef du gouvernement et du ministre Boulif.

-Le Syndicat démocratique de la justice intente une action en justice contre le ministre Mustapha Ramid après que ce dernier ait démis de ses fonctions le SG adjoint du Syndicat, Fakhreddine Benhaddou qui a déclaré que la décision du ministre est « illégale ». Pour le SDJ, cette décision est un acte de vengeance à l’égard de Benhaddou et a promis de réagir avec fermeté.

+ASSABAH+:.

-Le PJD accepte le remaniement ministériel. Selon un dirigeant PJDiste, le parti de la Lampe « donne son accord de principe concernant le mémorandum du PI en vue de procéder au remaniement ministériel et de restructurer le gouvernement en réduisant le nombre des ministres », à condition que cela se passe à travers les canaux de la majorité gouvernementale et loin de tout agenda dicté en dehors de la coalition. Par ailleurs, un membre du Secrétariat général du PJD a fait savoir que Chabat exerce de fortes pressions sur la majorité pour la nomination d’Ahmed Taoufiq Hejira, nouveau président de la Chambre des Conseillers.

-Abdessadek Saaidi interdit de passage sur 2M pour faire plaisir au ministre Mustapha Ramid. Le SG du syndicat démocratique de la Justice a reçu une correspondance dans laquelle la direction de la chaîne présente ses excuses à Saaidi qui ne pourra pas participer à l’émission télévisée « Moubachartane Maakoum », diffusée mercredi soir et consacrée à la question de la réforme du système judiciaire, justifiant sa décision par le fait que le débat pourrait se transformer en un règlement de comptes entre les deux parties.

-Les détenus marocains en Irak poursuivent leur mouvement de grève de la faim dans les prisons irakiennes. Les prisonniers marocains sont entrés depuis 10 jours dans une grève ouverte de la faim dans la prison Al Nassiria, en guise de protestation contre les mauvais traitements qu’ils subissent de la part de leurs geoliers et le désengagement des responsables irakiens qui leur avaient promis de les transférer vers une autre prison à Soulaymania.

-Lahcen Haddad compte se porter candidat au Secrétariat général du MP. L’actuel ministre du Tourisme et membre du bureau politique du MP a déclaré qu’il n’exclut pas l’éventualité de se porter candidat au poste du nouveau secrétaire général du parti de l’épi, au cas où l’actuel SG, Mohand Laenser décide de ne pas briguer un nouveau mandat.

+AL ALAM+:.

-Des terroristes réfugiés à Tindouf. Selon les services des renseignements français, de hauts responsables d’AQMI et du MUJAO ont rejoint les camps de Tindouf, dont Hmada Ould Khaïrou, un haut responsable du MUJAO. Pour sa part, L’Espagne a mis en garde ses ressortissants contre « un sérieux risque d’enlèvement » en Algérie après l’attaque menée par un groupe terroriste dans le complexe pétrolier d’In Amenas (Sud-est de l’Algérie).

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.

-Le syndicat démocratique de la justice (SDJ) exclu de l’émission « Moubacharatane Maakoum » après l’intervention du ministre de la Justice et des libertés et d’autres parties. La chaîne de télévision « 2M » a adressé une lettre au SG du SDJ, Abdessadak Saaidi, dans laquelle elle s’excuse pour l’annulation de l’invitation qu’elle lui a été adressée pour participer à l’émission. Selon Saaidi, Mustapha Ramid et d’autres parties sont intervenues pour exclure le syndicat le plus représentatif dans le secteur de participer au débat sur le sujet de la réforme du système judiciaire.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.

-La Cour des comptes publie les détails de 54 missions de controle effectués en 2011 concernant le controle de gestion et le président de la Cour, Driss Jettou marque de sa « fine » touche son premier rapport et évite d’évoquer les scandales financiers. Ledit rapport indique que les juridictions financières ont exécuté 78 missions de controle en 2011, dont 54 ayant fait l’objet des synthèses qui présentent les principales observations relevées et recommandations formulées, ainsi que les réponses et commentaires des responsables des organismes controlés.

-L’USFP menacée de scission: Un courant des mécontents au sein du parti a clairement appelé, en marge de la réunion hebdomadaire du groupe parlementaire du parti à la Chambre des représentants, à la scission et à la création d’un nouveau parti politique. Ce courant comprend certaines figures de proue qui réclament l’ouverture sur le groupe de Mohamed Achaâri, Ali Bouabid, Larbi Ajjoul et sur la Chabiba ittihadia de Ali El Yazghi.

-« Solution consensuelle » pour clore le dossier de l’agression du député PJDiste Abdessamad El Idrissi: Le président de la Chambre des représentants et les présidents des groupes parlementaires ont parvenu à une solution concernant l’affaire El Idrissi, qui avait été victime d’une agression par des éléments des forces de l’ordre. Cette solution réside dans la publication par le Chef du gouvernement et le président de la 1ère Chambre d’un communiqué conjoint dans lequel ils expriment leurs regrets pour cet incident, l’engagement du gouvernement au respect de la loi lors de la dispersion des manifestations et la réhabilitation du député, victime de cette agression.

-Découverte de quatre corps à Figuig, qui pourraient appartenir à des victimes des années de plomb et la section de l’AMDH à Bouâarfa indique que cette découverte a retenu l’attention de l’opinion publique locale depuis dimanche dernier, appelant à ouvrir une enquête transparente sur les ossements découverts et à procéder à des tests ADN pour déterminer les identités de ces personnes. Par ailleurs, le président du Forum vérité et justice, Mustapha Manouzi a adressé une lettre au Procureur général du Roi près la Cour d’appel d’Oujda dans laquelle il réclame l’ouverture d’une enquête à ce sujet.

+AL KHABAR+:.

-« 2M » exclut Abdessadek Saaidi, SG du syndicat démocratique de la justice (SDJ), de l’émission télévisée « Moubacharatane Maakoum ». L’émission, diffusée mercredi soir a débattu des attentes des citoyens de la réforme du système judiciaire, et Abdellah Alaoui Chrifi, SG régional du syndicat à Casablanca, accuse Mustapha Ramid d’avoir exercé de fortes pressions sur la direction de la chaîne pour interdire au syndicat de participer à cette émission.

-Le directeur du centre hospitalier régional de Béni Mellal gifle un professeur devant sa femme enceinte. Selon des sources bien informées, le directeur a giflé le professeur quadragénaire devant sa femme enceinte qui était dans un état de santé déplorable, et ce suite à un différend sur le droit de son épouse d’être admise à l’hopital pour recevoir les soins médicaux nécessaires, provoquant ainsi l’avortement de l’épouse qui a déposé une plainte auprès du procureur du Roi près la Cour d’appel à Béni Mellal. Par ailleurs, le Centre marocain des droits de l’homme a déposé une plainte auprès du ministère de la Santé, réclamant des mesures disciplinaires à l’encontre du responsable de l’hopital.

-L’USFP à deux têtes et la bataille entre les courants portée devant la justice. La direction du parti de la Rose n’a pas réussi à surmonter la crise organisationnelle interne après le boycott par le courant pro Ahmed Zaidi des élections de la commission administrative et de la formation du bureau politique. Des sources ittihadies ont indiqué que les pro-Zaidi s’apprêtent à intenter une action en justice pour contester l’élection des membres de la commission administrative et du bureau politique.

+RISSALAT AL OUMMA+:.

-La Coordination des familles des prisonniers marocains en Irak appellent le gouvernement à intervenir d’urgence pour venir au secours des détenus marocains dans la prison « Al Nassiria ». Elle a décidé d’adresser une lettre urgente au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération pour réclamer l’intervention des autorités marocaines pour sauver deux détenus marocains en Irak, dont l’état de santé ne cesse de se détériorer après une grève ouverte de la faim de 10 jours, en signe de protestation contre les mauvais traitements et les actes de torture dont ils sont victimes de la part des responsables chiites de la prison d’Al Nassiria.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.

-Dénouement de l’affaire du député PJD tabassé par les forces de l’ordre. Après d’intenses concertations à la Chambre des représentants, le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane et le président de la 1ère Chambre, Karim Ghellab ont convenu de publier un communiqué conjoint au sujet de cette affaire. Cependant, les deux parties n’ont pas encore fixé la version finale dudit communiqué.

-Nouvelle confrontation entre le ministre de la justice, Mustapha Ramid et le Syndicat démocratique de la Justice. Après sa décision d’observer une grève nationale de 24 heures et d’organiser deux marches nationales dont les dates n’ont pas été encore fixées, le syndicat a été surpris par le limogeage de Fakhreddine Benhaddou de son poste de chef du greffe au tribunal de 1ère instance de Ksar El Kébir et l’exclusion du SG du syndicat, Abdessadek Saaidi de participer à l’émission « Moubacharatane Maakoum » à cause, selon la direction de la chaîne « 2M », du « climat très tendu » entre le ministère et le syndicat.

+AL MOUNAATAF+:.

-Chambre des Représentants: La majorité et l’opposition tranchent les sujets à débattre lors de la séance mensuelle consacrée aux questions relatives à la politique générale, prévue lundi prochain. Ainsi, les groupes de la majorité ont opté pour la question du développement du monde rural, alors que ceux de l’opposition ont choisi le thème de la politique sécuritaire de lutte contre la criminalité.

+BAYANE AL YAOUM+:.

-Dans une rencontre qui sera marquée par l’absence de l’Algérie et dominée par la crise au Mali: Les ministres de l’Intérieur du Maroc, de France, d’Espagne et du Portugal tiendront une réunion vendredi à Rabat pour asseoir les bases d’une coopération régionale élargie pour faire face aux menaces visant la stabilité et la sécurité dans la région.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.

-Le Conseil national du syndicat démocratique de la Justice décide, lors de sa dernière réunion à Laâyoune, d’observer une grève nationale de 24 heures et des marches, dont la date sera fixée par le conseil, et ce en guise de protestation contre « l’entêtement et la tyrannie du ministre de la Justice et des Libertés », et Fakhreddine Benhaddou, SG adjoint du Syndicat, indique que la « dernière manifestation de cette tyrannie » réside dans son limogeage de son poste de chef du greffe près le tribunal de première instance de Ksar El Kébir, relevant qu’il s’agit là « d’une vaine tentative de vengeance » de la part du ministre.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *