Revue de presse marocaine du 23/08/2012

0 commentaires, 23/08/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les titres à la Une qui retiennent l’attention de la presse quotidienne de ce jeudi:.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Pour la tutelle du conseil consultatif de la jeunesse, Benkirane hésite entre le ministère de la jeunesse et des sports et celui des relations avec le parlement et la société civile : Course ouverte entre Ouzzine et Choubani. La création du Conseil consultatif de la jeunesse et l’action associative pourrait être repoussée jusqu’en 2014. C’est en tout cas ce qui ressort du plan d’action législatif que le gouvernement vient d’examiner dans son dernier conseil. Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane semble, pour sa part, hésiter sur le ministre qui sera chargé de superviser le projet. Le ministère de la jeunesse et des sports et celui des relations avec le parlement et la société civile devraient se disputer cette mission. En effet, le département de la jeunesse et des sports est dirigé par Mohamed Ouzzine du Mouvement populaire, alors que le ministère des relations avec le parlement et la société civile est géré par Lahbib Choubani du PJD. La tâche s’annonce donc délicate pour le chef de gouvernement.

+LIBERATION+:.
-Mariano Rajoy à Rabat le 12 septembre: L’économie, axe principal des pourparlers maroco-espagnols. Le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, vient de fixer son agenda des mois prochains. Il visitera le Maroc le 12 septembre pour présider avec son homologue marocain, Abdelilah Benkirane, la réunion de haut niveau entre les deux pays, la première depuis son accession à la présidence du gouvernement. Jusqu’à ce jour, aucune information n’a filtré sur les sujets qui vont être débattus lors de cette réunion, mais les observateurs pensent que le volet économique en sera l’axe principal du faut que l’Espagne traverse ces derniers mois une crise économique sans précédent.

+L’OPINION+:.
-Pour atteinte à l’honneur et à l’image de marque du Maroc: poursuites pénales contre les athlètes dopés? Le choc a été rude. Inexplicable et intolérable. Que nos deux plus réels espoirs de médailles olympiques aient été pris comme des voleurs pour dopage et chassés de la fête planétaire a été un véritable traumatisme. Si grand et si insupportable qu’aujourd’hui beaucoup pensent que les sanctions sportives ne sont pas suffisantes. Les suspensions devraient être accompagnées de poursuites devant les tribunaux, car c’est tout le pays, tout un peuple, qui ont été insultés.

+L’ECONOMISTE+:.
-Sport: parfum de « printemps arabe ». Esbroufe ou véritable vent de changement pour nettoyer le sport? Visiblement sous pression après la débâcle de Londres, la déroute régulière du foot, la tutelle rendra public dès septembre un nouveau cahier des charges pour les fédérations. Aujourd’hui, 16 d’entre elles risquent de ne pas recevoir de subventions la saison prochaine. Pour cause, des statuts non conformes à la loi, des retards dans la tenue des assemblées générales ou encore un manque de transparence. Neuf fédérations sur 46 feront l’objet d’un controle de leur situation financière, voire de poursuites judiciaires. Une petite secousse en attendant que Benkirane se saisisse du sport pour en faire un dossier, enfin, sérieux!

-Canicule : 10pc de la production avicole décimée. C’est la quatrième vague de chaleur que connait le pays en moins de trois mois. La première s’étant déclarée en fin juin dernier. Le phénomène, désormais, récurrent atteste, à ne point douter, qu’on se trouve de plain pieds dans le changement climatique. S’il n’y a pas encore eu d’évaluation officielle, les conséquences sont déjà visibles dans l’agriculture suite aux précédentes vagues de chaleur: les plus touchés sont l’élevage avicole, l’arboriculture fruitière et dans une moindre mesure le maraîchage.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Déclaration de patrimoine : appel à revoir la liste des assujettis. Les dispositions relatives à la déclaration de patrimoine, adoptées en 2008, sont dans la première phase de mise en application. Déjà, l’Instance centrale de prévention de la corruption (ICPC) travaille sur un projet de loi, à soumettre au gouvernement, pour revoir ce dispositif. Car, selon Abdesslam Aboudrar, président de l’instance: « qui trop embrasse mal étreint ». Ce qu’il explique en critiquant l’actuelle loi sur la déclaration de patrimoine qu’il juge déficient du fait qu’elle s’applique à un large éventail de responsables.

+ASSABAH+:.
-Début ce jeudi du procès de neuf cadres de la COMANAV devant le tribunal de première instance de Casablanca: Les 9 personnes sont poursuivies pour détournements de fonds, corruption, falsification et abus de confiance.

-Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane confronté à des ministres istiqlaliens en raison des accusations faisant état de l’implication de dirigeants du parti de la Balance dans des affaires de corruption au sein de l’Office de Commercialisation et d’Exportation (OCE). Selon des sources informées, la polémique autour du rapport est passée du parlement à la présidence du gouvernement, après que la commission d’enquête parlementaire ait soumis un dossier à ce sujet et réclamé l’entame d’une procédure judiciaire spéciale par le ministre de la Justice, Mustapha Ramid ainsi que l’audition d’autres témoins appartenant au PI.

-Grande rafle à Rabat pour l’arrestation d’immigrés subsahariens en situation irrégulière. Des dizaines d’éléments de la police judiciaire et des agents de la sûreté publique, dépendant du 3ème district de Rabat ont mené mardi une grande rafle au quartier Takkadoum, qui s’est soldée par l’arrestation de 100 immigrés clandestins africains. Dans le même cadre, des rapports des services de police et des renseignements ont révélé que certains de ces immigrés clandestins subsahariens constituent une véritable menace pour la sécurité du Royaume, étant donné leur appartenance, dans leurs pays d’origine, à des organisations criminelles ou à des milices terroristes.

-Le président du groupe fédéral à la Chambre des Conseillers, Mohamed Daidaa appelle le gouvernement à dévoiler toute la vérité concernant les déclarations de Abdelilah Benkirane au sujet des chiffres « erronés » présentés par l’ancien ministre de l’Economie et des Finances, Salaheddine Mezouar au parlement et à l’opinion publique sur la situation financière et économique du pays. Il a par ailleurs appelé à la tenue d’une réunion de la commission des finances à la 2ère Chambre qui sera consacrée aux propos de Benkirane.

+AL MASSAE+:.
-Décès d’un Marocain ayant accompli la Omra après sa chute de l’escalier de l’avion à l’aéroport Rabat-Salé. Une source bien informée indique que ce haut responsable aurait pu être sauvé mais toutes les tentatives de secours ont échoué à cause de l’absence du médecin responsable de l’unité médicale de l’aéroport.

-Le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid donne ses instructions aux services de son département pour établir une définition exacte au terme « détenu politique ». Dans ce sens, des sources indiquent que Ramid a adressé une correspondance au CNDH pour demander son avis à ce sujet et l’aider dans la définition exacte et globale du terme « détenu politique ».

-La BNPJ quitte Nador après avoir auditionné des éléments de la police, de la douane et de la gendarmerie arrêtés suite à l’enquête ouverte sur ordre de SM le Roi pour des comportements frauduleux de corruption et de harcèlement exercés à des postes frontières à l’égard des MRE. Selon une source bien informée, les questions des enquêteurs ont porté sur les biens des mis en cause et de leurs épouses.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Salaheddine Mezouar s’apprête à répondre aux accusations portées à son égard par Abdelilah Benkirane concernant la « falsification » des chiffres relatifs au budget de l’Etat suite aux réclamations de plusieurs dirigeants du parti de la Colombe. Ces derniers ont appelé le président du parti à réagir face aux multiples attaques et accusations proférées contre lui.

-Grand mouvement de mutation effectué par l’Etat-major de la gendarmerie royale. Le mouvement a concerné tous les éléments de la gendarmerie qui étaient en fonction au port de Tanger-Med (50 au total) et une source responsable affirme que les gendarmes affectés vers d’autres postes n’ont aucun rapport avec les décisions de suspension qui ont concerné plusieurs policiers, douaniers et gendarmes suite à l’enquête ouverte récemment. Par ailleurs, 20 agents des douanes ont été auditionnés dans le cadre de ladite enquête, de même qu’il a été procédé au controle de leurs biens et comptes bancaires.

-Piètre performance du sport national aux JO de Londres: Le ministère de la Jeunesse et des sports met en place une commission quadripartite pour demander des comptes à 12 responsables de fédérations sportives dont les athlètes ont participé à ces JO. Elle a, dans ce cadre, fixé un agenda pour la tenue de séances de reddition de comptes, qui ont commencé hier et se poursuivront jusqu’au 26 du mois courant.

+AL KHABAR+:.
-Le ministre de l’Enseignement supérieur, Lahcen Daoudi, met dans l’embarras la diplomatie marocaine en Afrique à cause des frais de scolarité des étudiants africains. Une source confirme qu’un certain nombre d’ambassades du Royaume dans des pays de l’Afrique sub-saharienne ont exprimé leur indignation au ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Saad Eddine El Othmani à cause de ces frais.

-Les Chioukhs de la salafiya jihadia refusent d’accorder des garanties à l’Etat pour la libération des détenus salafistes sous le prétexte de « manque de confiance ». Des sources confirment que le refus des chioukhs est dû au fait qu’ils craignent que bon nombre de ces détenus salafistes peuvent « tomber dans la récidive », essayant ainsi d’éviter toute situation embarrassante avec les autorités.

-Le SG du PPS, Nabil Benabdellah indique, lors d’une réunion des cadres du parti, que l’actuelle expérience gouvernementale est singulière parce qu’elle reflète la volonté populaire. Il a par ailleurs fustigé les parties qui cherchent à faire échouer cette expérience et critiqué le PAM pour ses tentatives d’avoir la mainmise sur la vie politique.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Le HCP confirme la hausse des prix des produits alimentaires sous l’ère du gouvernement Benkirane, ce qui contredit les déclarations du Chef du gouvernement et de son ministre chargé des affaires générales et de la gouvernance à propos de la baisse des prix au Maroc.

-Miloudi Mokhariq, SG de l’UMT, annonce une rentrée sociale « chaude » et accuse le gouvernement Benkirane de consacrer la vulnérabilité et d’être incapable d’améliorer la situation du pays.

+ATTAJDID+:.
-Le groupe du PJD à la chambre des Conseillers propose un projet de loi modifiant le code pénal en vue de durcir les peines pour les crimes de détournement de fonds, de corruption et d’abus de pouvoir. Le groupe a appelé également à augmenter le montant des amendes comme moyen de dissuasion.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Le ministère de la Jeunesse et des sports entend fermer le robinet des subventions à 14 fédérations, désormais hors la loi puisqu’elles ne respectent pas leurs obligations. Selon des spécialistes, cette mesure ne fera qu’embrasser les petites fédérations.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Flambée des prix des produits alimentaires malgré le démenti du gouvernement. La dernière note d’information du HCP pour le mois de juillet a indiqué que l’indice des prix à la consommation (IPC) a progressé de 0,3 pc en juillet dernier par rapport au mois de juin.

+AL ALAM+:.
-La dossier de l’immigration clandestine hante le Maroc et menace sa sécurité et celle de ses citoyens: L’Europe réclame davantage de sacrifices alors que Rabat refuse de jouer le role du gendarme.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-En l’absence des responsables de l’unité médicale de l’aéroport de Rabat-Salé: Décès d’un Marocain, ayant accompli la Omra suite à sa chute lors de sa descente de la passerelle-escalier de l’avion. Selon une source, le défunt est décédé des suites de ses blessures à la tête.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Les familles de Sahraouis séquestrés à Tindouf mettent à nu les manoeuvres de la direction du polisario: Elles réclament l’intervention du SG de l’ONU pour mettre fin à l’instrumentalisation des enfants des camps de Tindouf dans la propagande des thèses séparatistes et leur exploitation dans des manifestations organisées en Espagne.

+AL MOUNAATAF+:.
-La « crise du pain » au Maroc se profile à l’horizon après que le gouvernement Benkirane ait échoué à importer 600.000 tonnes de blé tendre de l’UE et des USA alors que les réserves nationales ne pourront couvrir que quatre mois seulement.(MAP).

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *