Revue de presse marocaine du 23/04/2013

0 commentaires, 23/04/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce mardi:.

+LE SOIR ECHOS+:
-Sahara: Le Maroc mobilise une forte délégation à l’ONU. C’est une forte délégation, composée de ministres et d’experts chargés du dossier, qui s’est déplacée aux Nations unies à New York, pour défendre officiellement ou en coulisses la position du Maroc concernant le projet que l’administration américaine propose au Conseil de sécurité sur les droits de l’Homme au Sahara Elle est composée entre autres de Taieb Fassi Fihri, Conseiller de SM le Roi Mohammed VI, Youssef Amrani, ministre délégué aux Affaires étrangères et à la coopération, Mohamed Yassine Mansouri, directeur général de la DGED, ainsi que de plusieurs autres personnalités et experts. Plusieurs contacts ont été pris avec les représentants des cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité et des « pays amis » du Maroc. Sur instructions de SM le Roi, il s’agit, comme l’a confirmé un membre de la délégation, de défendre la position du Maroc dans le cadre d’une concentration avec les autres pays, ambassadeurs et délégués qui suivent le dossier.

-Casablanca: le complexe Mohammed V, le stade de la discorde. Casablanca se souvient encore du « jeudi noir » qu’elle a vécu. Les Casablancais et leur ville ont tremblé suite aux actes de vandalisme qui ont provoqué des dégâts matériels assez conséquents. Des agressions aux vols à l’arme blanche en passant par la destruction de biens privés et publics. Le 11 avril est à marquer tristement dans les annales de la métropole. Ce jour-là, commerçants et passants ont été choqué par des scènes de terreur, dont les acteurs principaux étaient des spectateurs rbatis. Les événements ont causé plus de 200 arrestations et ils n’ont fait que lancer de plus belle la polémique concernant l’emplacement des stades dans le centre des villes. Ces actes ont donc suscité bien des discussions sur l’emplacement du stade. « Fermer le stade », « déplacer le stade Mohammed V »… Les Casablancais réfléchissent à des solutions pour éviter à leur ville d’autres actes de vandalisme.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Une proposition de loi suscite l’inquiétude: Pourquoi le PJD veut-il ouvrir la voie aux associations islamistes? Le groupe parlementaire du PJD à a Chambre des Représentants vient de déposer une proposition de loi qui risque de faire couler beaucoup d’encre. Et pour cause, la première force parlementaire vient assouplir les règles pour la création des associations. Jusqu’ici, tout va bien. Sauf que les observateurs s’interrogent sur les véritables motivations des parlementaires PJDistes. Certaines lectures voient cette proposition de loi comme une manière d’ouvrir grande la porte devant les associations à référentiel islamiste. Le hic c’est que la scène politique vit déjà au rythme d’un bras de fer qui oppose une partie considérable des associations et le ministère chargé des relations avec le Parlement et la société civile. Pour le politologue, Abderrahim Manar Sellimi, une quelconque volonté de favoriser une partie de la société civile serait une faute suicidaire de la part d’un parti politique aux commandes de la chose politique.

-Réunions de printemps FMI-BM: Nizar Baraka dans la peau du défenseur. La mission de Nizar Baraka à Washington n’est pas des moindres. En effet, le ministre de l’Economie et des Finances a, en sa qualité de gouverneur du Groupe de la banque mondiale pour le Maroc, défendu la cause des populations les plus faibles, à l’occasion des réunions de printemps du FMI et de la BM. A ce titre, il a plaidé en faveur d’une croissance forte qui profite aux populations vulnérables, notamment les femmes. Aussi, Baraka a eu droit à un calendrier très chargé en rencontres, réunions et débats.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Les ministres de l’Intérieur de l’UMA adoptent la Déclaration de Rabat: Pour une « stratégie sécuritaire maghrébine commune ». Ce sont des décisions de grande importance que les pays de l’UMA ont prises suite à la réunion, dimanche dernier dans la capitale du Royaume, du Conseil des ministres de l’Intérieur des pays de l’Union maghrébine. En effet, dans le cadre la Déclaration de Rabat qui a sanctionné les travaux de cette réunion, les ministres maghrébins de l’Intérieur ont pris plus d’une vingtaine de résolutions qui entrent dans le cadre d’une « stratégie sécuritaire maghrébine commune ». Ces résolutions s’articulent autour de cinq axes qui constituent, dans l’ensemble, la stratégie commune des cinq pays maghrébins. La plupart des résolutions portent sur la lutte contre le terrorisme et le crime organisé, qui est le 1er axe de la Déclaration de Rabat. Le deuxième axe concerne la lutte contre l’immigration clandestine et la traite des êtres humains, le troisième est relatif à la lutte contre le trafic de drogue et des psychotropes. Quant au quatrième axe, il concerne la protection civile. Pour s’assurer de la mise en Âœuvre de ces résolutions, la déclaration de Rabat a prévu des mécanismes et des mesures pour l’exécution des décisions prises par les ministres de l’Intérieur.

+L’ECONOMISTE+:.
-SIAM: Les Assises pour commencer. Meknès est sous le feu de l’actualité ce mardi 23 avril. En effet, la capitale ismaïlienne abrite la 6ème édition des Assises de l’agriculture. L’événement présidé par le Souverain, en présence du président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba, se déroule sur le thème « agri-business et sécurité alimentaire: Une meilleure valorisation du potentiel agricole ». Invité par le Souverain, le président gabonais fera une allocution à l’occasion de ces Assises. Les deux chefs d’Etat présideront également l’ouverture de la 8ème édition du Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM), demain mercredi. En attendant, l’agenda de cette première journée prévoit un riche programme. Outre la présentation de l’état d’avancement du Plan Maroc Vert (PMV) par le ministre de l’agriculture, il y aura la signature de plusieurs conventions, une intervention de Bruno Le Maire, ancien ministre français de l’agriculture et de l’alimentation et deux tables rondes sur « l’agri-business et la sécurité alimentaire, une équation compatible? » et « l’agri-business: Débouchées, roles et acteurs ».

-Maroc-UE: C’est parti pour un accord « nouvelle génération ». L’UE et le Maroc ont ouvert, hier lundi à Rabat, le cycle des négociations qui déboucheront sur un partenariat de nouvelle génération, encore plus ambitieux que celui en cours, « l’accord de libre-échange approfondi et global ». Les deux parties avaient annoncé ces discussions lors de la visite à Rabat, le 1er mars dernier, de José Manuel Barroso, président de la commission européenne. Vu de Bruxelles, le prochain accord sera un accélérateur de l’intégration de l’économie marocaine dans le marché unique, en supprimant ce qui reste des obstacles aux échanges. Entendez, le chapelet des normes qui empêchent l’entrée de nombreux produits marocains sur le marché européen.

-Des joueurs anglais « dribblés » à Saïdia! Amateurs de foot britanniques, vos stars font le buzz mais pas là où vous les attendez. Gary Neville, Rio Ferdinand et John Terry figurent en effet dans la liste des victimes de ce qui s’apparente à une escroquerie immobilière à Saïdia. Au total, 480 clients ont passé commande, et payé de grosses sommes pour l’acquisition de résidences touristiques dans la station balnéaire. Seul bémol, le promoteur britannique, « Property Logic », n’a non seulement jamais livré comme promis en 2010 mais il s’est de plus volatilisé. Les victimes ont engagé une procédure judiciaire en Grande Bretagne.

+LIBERATION+:.
-Le SIAM se met à l’heure de l’agri-business: « Agri-business et sécurité alimentaire: Une meilleure valorisation du potentiel agricole ». Tel est le thème de la 6ème édition des Assises de l’agriculture qui s’ouvriront ce matin à Meknès. Un thème qui impose d’inscrire l’agriculture dans une voie de valorisation de la production avec l’objectif d’accroître la compétitivité des produits marocains et leur inscription de manière renforcée dans le schéma mondial des échanges commerciaux. D’autant que le Maroc a besoin plus que jamais de diversifier ses ressources en devises. Cette 6ème édition des Assises se veut aussi une occasion pour débattre des deux questions majeures de la sécurité alimentaire et de l’agrobusiness ainsi que pour exposer les expériences menées au Maroc et profiter du know-how des pays étrangers. A ce propos, la moisson promet d’être apparemment bonne. Plusieurs conventions et protocoles d’accord devraient être paraphés aujourd’hui entre les autorités publiques et les professionnels du secteur.

-L’UE s’ouvre sur les médias marocains. Un groupe de journalistes marocains assistera aux travaux des commissions du Parlement européen à Bruxelles. 16 journalistes de différents supports médiatiques auront ainsi l’occasion de suivre de près les activités parlementaires européennes et de se familiariser avec le système de fonctionnement des différentes instances européennes ainsi qu’avec les relations entre les organes qui régissent l’Union, à savoir le conseil de l’UE, le Parlement européen et la Commission européenne. La visite à Bruxelles qui s’étale du 22 au 26 avril permettra aux journalistes marocains non seulement d’assister aux travaux des commissions du Parlement européen, mais aussi d’avoir des rencontres avec des responsables européens sur des thèmes intéressant le Maroc tels que la question de notre intégrité territoriale, le dossier de l’accord de pêche ou encore celui des relations commerciales entre l’Europe et le Royaume. Il sera également question de débattre de la question des droits de l’Homme et de la coopération bilatérale dans différents domaines.

-Grève et sit-in des greffiers à Rabat: Le syndicat démocratique de la justice, affilié à la FDT, organise aujourd’hui une grève régionale à la circonscription judiciaire de la Cour d’appel de Rabat et un sit-in des membres du Conseil national devant le tribunal militaire. Ces deux actions militantes préluderont à la grève nationale de 24h qui aura lieu le 30 du mois courant dans l’ensemble des tribunaux du Royaume. En l’absence d’une quelconque réaction du ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid, aux revendications des greffiers, la tension est appelée à monter d’un cran dans les tribunaux. Ni les lettres adressées au Chef de gouvernement, au ministre de l’Intérieur et à celui de leur département n’ont pu faire changer la situation des libertés syndicales qui n’a eu de cesse d’empirer depuis l’investiture de l’actuel gouvernement.

+AL BAYANE+:.
-Nabil Benabdellah, SG du PPS en Russie: La diplomatie partisane en marche. Mohamed Nabil Benabdellah, SG du PPS, effectue du 22 au 27 avril une visite dans la Fédération de Russie. Le SG du PPS, ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de la politique de la ville, entamera, entre autres, sa visite par une rencontre avec son homologue, le ministre russe du développement régional, avant d’être reçu par le représentant personnel du président russe, Vladimir Poutine, chargé du Moyen-Orient, et le vice-ministre des AE, Mikhaïl Bogdanov, le SG du parti communiste, Guennadi Ziouganov ainsi que par le président de la commission des affaires étrangères à la Douma. Lors de son séjour, Benabdellah et la délégation qui l’accompagne aborderont avec les responsables russes les derniers développements de l’intégrité territoriale du Royaume, notamment la dernière tentative visant l’élargissement de la mission de la Minurso pour englober les droits humains dans les provinces du sud.

+ASSABAH+:.
-Dossier du Sahara: Moscou s’oppose au projet américain d’élargir les prérogatives du mandat de la Minurso à la surveillance des droits humains au Sahara. Des sources diplomatiques ont indiqué que les intenses efforts déployés par le Maroc dans les coulisses du Conseil de sécurité et dans les capitales mondiales ont permis de contrecarrer le projet américain quelques heures avant l’intervention de Susan Rice, représentante des Etats-Unis devant le Conseil de sécurité. Selon ces mêmes sources, la représentation américaine a été contrainte de s’aligner sur la position du Groupe « des Amis du Sahara » qui a exercé de fortes pressions pour éviter la mise en place d’un mécanisme onusien des droits de l’Homme dans les provinces du sud.

-Hooliganisme: Début du procès de 207 supporters des événements du « jeudi noir » à Casablanca à l’occasion du match Raja-FAR. Le procès a démarré mardi à la Cour d’appel de Casablanca, alors que le dossier a pris une nouvelle dimension après les aveux des détenus qui ont donné des versions différentes de celles de la police. Par ailleurs, des familles et des parents de détenus ont exprimé leur étonnement quant au temps durant lequel les PV de la police ont été rédigés, à savoir 12 minutes pour chaque détenu!.

-Démantèlement d’un réseau d’immigration illégale de filles marocaines vers le Qatar. Les éléments de la police judiciaire de Casablanca ont mis la main sur le cerveau présumé dudit réseau, qui est président d’une association à Lissassfa, alors que son complice habite au quartier Yacoub El Mansour à Rabat. Les enquêtes menées par la police ont révélé également l’implication de trois femmes qui travaillaient comme intermédiaires pour le recrutement des filles désireuses se rendre dans les pays du Golfe. Les éléments de la police ont également réussi à saisir des visas délivrés par l’ambassade du Qatar à Rabat, ainsi que des documents officiels « vierges » et des diplomes universitaires et professionnels falsifiés.

-La guerre du « ghassoul » se déclare entre le PJD et l’Istiqlal. La Chambre des Représentants vit au rythme d’une bataille des prérogatives entre le ministère de l’Equipement et du Transport, conduit par le PJDiste Aziz Rebbah, et le ministère de l’Energie et des Mines, dirigé par l’Istiqlalien Fouad Douiri. Ce dernier a retiré le tapis sous les pieds de Rebbah à travers le projet de loi sur l’exploitation minière qui comprend certains minerais que Rebbah avait inclus dans la liste relative à l’exploitation des carrières, comme c’est le cas du ghassoul.

-Le « Parlement » de l’USFP ignore le courant d’Ahmed Zaidi. Le communiqué final rendu public à l’issue des travaux de la commission administrative du parti de la rose n’a compris aucune référence à la question de l’institutionnalisation des courants au sein du parti, même si Driss Lachgar, Premier secrétaire du parti, a qualifié dans une intervention devant les membres de la commission de « noble » l’idée des courants. Par ailleurs, le communiqué final a accusé le gouvernement PJD d’adopter la politique de l’improvisation, critiquant la marginalisation de l’institution législative.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Gouvernement: Les désaccords entre les alliés gèlent les réunions des leaders de la majorité gouvernementale. Le Secrétariat de la coalition, qui avait défini les grands dossiers devant être traités par les chefs des partis de la majorité avant la fin de l’année en cours, n’a pas encore obtenu le feu vert pour reprendre ses activités. Des sources bien informées ont affirmé que les désaccords et les divergences ayant éclaté récemment entre les alliés sont derrière le gel des réunions des chefs des partis de la majorité.

-Dossier du Sahara: Des sources diplomatiques à l’ONU ont affirmé que les derniers développements de ce dossier n’ont pas été à la faveur de la proposition américaine visant l’élargissement du mandat de la Minurso après les pressions exercées par le « Groupe des Amis du Sahara », notamment l’Espagne et la France, en vue de l’introduction d’amendements sur ce projet pour ne pas nuire pas aux intérêts du Maroc et éviter de mettre en place un mécanisme onusien pour le controle des droits de l’Homme au Sahara. Ces sources ont également estimé que le Conseil de sécurité devrait adopter cette résolution négociée à l’unanimité.

-Le ministère de la Justice convoque pour audition des juges et des procureurs du Roi à Tiznit. L’Inspection générale du ministère de la Justice et des Libertés a convoqué, la semaine dernière, cinq juges du tribunal de première instance de Tiznit, dont trois procureurs généraux, sujets de plusieurs plaintes déposées par des citoyens qui se sentent victimes de leurs jugements et par des acteurs associatifs qui les accusent d’entretenir des rapports « douteux » avec des lobbies de l’immobilier et de la farine subventionnée dans la ville.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Le Conseil de sécurité de l’ONU a entamé, lundi, des discussions internes sur la proposition américaine visant la prorogation d’une année du mandat de la Minurso et l’élargissement de ses attributions à la surveillance des droits de l’Homme au Sahara, une proposition qui a suscité un vif tollé dans plusieurs capitales occidentales. Alors que le cercle du rejet de cette proposition US ne cesse de s’élargir, des sources diplomatiques ont évoqué l’éventualité de maintenir la situation actuelle et de ne pas élargir les attributions du mandat de la mission onusienne.

-Les fonctionnaires des Finances ont décidé de dévoiler les « commissions » illégales: Le bureau national du syndicat national des Finances, affilié à la CDT, a dénoncé les commissions illégales perçues par de hauts responsables et leurs conseillers au ministère de l’Economie et des Finances, soulignant, dans un communiqué, que la rente et les « commissions » perçues en contrepartie de prestations publiques rendues sont devenus monnaie courante chez les décideurs au sein du ministère. Le syndicat a également appelé à la mise en place d’un système unifié des commissions et des indemnités de fin de carrière et à la réduction des disparités entre les fonctionnaires et les agents.

-Le Syndicat démocratique de la justice (SDJ) accuse le ministère de la Justice et des Libertés de « voler » les salaires de ses fonctionnaires. Un communiqué du bureau national du syndicat a qualifié de « crimes » les prélèvements sur les salaires des fonctionnaires grévistes, indiquant que le syndicat observera une grève nationale le 30 avril dans tous les tribunaux du Royaume.

+AL MASSAE+:.
-Le Conseil de sécurité se dirige vers l’adoption à l’unanimité de la résolution relative à la prorogation du mandat de la Minurso sans procéder au vote, ont révélé des sources informées au sein des Nations Unies, soulignant que le groupe des « Amis du Sahara » devrait trancher leur différend concernant la proposition américaine après des négociations par l’amendement de cette proposition de manière à ne pas porter atteinte aux intérêts du Maroc alors que Saad Dine El Otmani, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération a indiqué que les attributions de la Minurso ne seront jamais modifiées et que le Royaume relèvera ce défi.

-Le Chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, s’est entretenu, dimanche, avec des Emirs des pays du Golfe des opportunités d’investir dans les banques islamiques au Maroc. Des responsables gouvernementaux marocains ont anticipé l’examen de la loi sur les banques participatives par une rencontre avec plusieurs investisseurs des pays du Golfe en perspective de la mise en place de ces banques pour booster l’économie nationale. Pour Idriss El Azami, ministre chargé du Budget, les entretiens avec les membres de cette délégation ont porté sur l’échange d’expériences sur les banques islamiques et le financement de projets d’investissement dans la perspective de la création de ce genre d’établissements bancaires au Maroc.

-Le PJD accuse « les adversaires de la réforme » d’instrumentaliser les médias. Des sources ayant pris part à la réunion du Secrétariat général du PJD, le week-end dernier, ont indiqué que Abdelilah Benkirane, SG du parti, a souligné que les adversaires de la réforme utilisent leurs bras médiatiques pour affronter le gouvernement, et ce sur fond d’un reportage diffusé par la chaîne 2M sur la situation économique « détériorée » du pays.

-Les salafistes se préparent à adhérer à la direction du parti de la Renaissance et de la Vertu. Mohamed Khalidi, reconduit à la tête du parti pour un deuxième mandat, doit entamer des consultations élargies pour la formation d’un secrétariat général avec la participation de certains leaders du courant de la salafia. Dans ce cadre, des sources ont indiqué que Abdelouahab Rafiqi, alias Abou Hafs, est considéré comme le principal candidat pour devenir membre du secrétariat général du parti au moment où Hassan Kettani se contentera de la présidence de l’association de prédication « Al Bassira ».

-Les magistrats du Maroc qualifient la proposition américaine visant à élargir les attributions de la Minurso à la question des droits de l’Homme de « violation de la souveraineté nationale ». Ainsi, l’Amicale Hassania des juges, l’Association marocaine des femmes magistrats et le Club des magistrats du Maroc, ont lors d’une réunion conjointe, tenue pour la première fois, souligné que le projet visant l’élargissement des prérogatives de la Minurso, nonobstant son caractère unilatéral et son parti-pris, constitue une violation flagrante des dispositions de la Constitution qui a chargé le pouvoir judiciaire de veiller à la protection des droits et des libertés fondamentales des citoyens.

-Près de 40 malvoyants relevant du groupe « Annajah » des aveugles et malvoyants diplomés chomeurs ont investi, lundi matin, le siège du ministère de la solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, en possession de bouteilles d’essence et de bonbonnes de gaz, menaçant de s’immoler collectivement en cas d’une intervention musclée des forces de police. Ce mouvement intervient en guise de protestation contre « l’atermoiement » dans le traitement de leur dossier revendicatif depuis plus d’une année, soulignant que la ministre Bassima Hakkaoui, n’a proposé aucune solution à leur dossier relatif à leur intégration directe dans la Fonction publique.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Le climat d’appréhension qui règne au Maroc dans l’attente des résultats des réunions à huit clos des membres du Conseil de sécurité et l’éventualité d’adoption de l’avant-projet américain visant l’extension des attributions de la Minurso aux droits de l’homme n’a pas entravé l’envoi de messages « rassurants » de la part des Américains. Ainsi, Samuel Kaplan, ambassadeur des Etats-Unis au Maroc a indiqué que la position de Washington vis-à-vis de la question du Sahara reste « inchangée », soulignant que le Maroc est un allié stratégique, alors que Saad Dine El Otmani, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, a minimisé la portée de la réaction officielle sur l’avant-projet américain sur les relations entre les deux pays, considérant qu’il s’agit « d’un nuage passager ».

-La BNPJ convoque 11 promoteurs immobiliers à Casablanca pour les auditionner au sujet de 32 dossiers immobiliers, objets de pots de vin, versés à des responsables du Conseil de la ville pour l’obtention d’autorisation. Des sources proches des enquêteurs ont indiqué que des éléments de la brigade nationale de lutte contre les crimes économiques et financiers ont découvert des preuves tangibles démontrant que des élus intermédiaires ont perçu des sommes d’argent allant jusqu’à 40 millions de centimes pour le règlement de dossiers immobiliers, dont un élu communal à Mers Sultan.

-Constat dangereux!: Les dépenses de la Compensation s’élèvent à 1650 milliards de centimes en trois mois et peuvent atteindre 6600 milliards de centimes à fin 2013! Le bulletin d’information mensuel de la Trésorerie générale sur les finances publiques a indiqué que les données financières enregistrées à fin mars démontrent que le Maroc a consommé le tiers de l’enveloppe budgétaire destinée à la Caisse de compensation au titre de l’année financière en cours, soit une hausse de plus de 16,5 milliards, ce qui signifie que le Royaume aura besoin d’ajouter la moitié de l’enveloppe budgétaire allouée à la Caisse de Compensation au titre de l’actuelle Loi de Finances.

+AL KHABAR+:.
-Une commission mixte, composée de représentants des ministères des Finances et de la Santé, de l’Ordre des médecins et de la CNOPS, enquête sur des dysfonctionnements financiers de cliniques privées relatifs au traitement de dossiers de la CNOPS. Des sources bien informées ont indiqué que les résultats de cette enquête, lancée depuis fin décembre dernier, seront annoncés dans deux semaines.

-Discorde au sein de la coalition gouvernementale: Le PPS répond à l’éditorial d' »Al-Alam », organe de presse de l’Istiqlal, qui a accusé Nabil Benabdellah, SG du parti du Livre, de s’attacher aux portefeuilles ministériels. Des sources ont indiqué que les dirigeants du PPS ont exprimé, lors de leur dernière réunion à Rabat, leur surprise de « la détérioration de la situation politique au Maroc », car les éditoriaux de grands journaux partisans se penchaient sur l’examen et l’analyse de grandes questions. Ils ont également souligné que la bataille au sein de la coalition gouvernementale ne doit pas se focaliser sur les personnes, mais sur la manière de régler les problèmes du pays.

-Dossier du Sahara: Les magistrats du Maroc décident d’entrer en contact avec l’Union internationale des magistrats et les instances professionnelles des magistrats dans les pays, Etats permanents du Conseil de sécurité, pour expliquer les aspects qui reflètent la violation par la proposition américaine des dispositions de la Constitution marocaine et de la souveraineté nationale du Royaume concernant la question des droits de l’Homme. Cette décision a été prise suite à une réunion conjointe entre l’Amicale Hassania des juges, l’Association marocaine des femmes magistrats et le Club des magistrats du Maroc.

+AL MOUNAATAF+:.
-Les fonctionnaires de la justice brandissent la menace d’un 1er mai des plus chauds: Un sit-in et une grève nationale et des mouvements de protestation au niveau local. Le secteur de la justice vit toujours au rythme de l’escalade. Dans ce cadre, le Syndicat démocratique de la justice affilié à la FDT, organise ce mardi une grève régionale dans la circonscription juridique de la Cour d’appel de Rabat et un sit-in des membres de son conseil national devant le tribunal militaire de la ville et ce en prélude à la grève nationale de 24 heures prévue le 30 avril prochain dans l’ensemble des tribunaux du Royaume. Ces manifestations interviennent en guise de protestation contre la politique de répression menée par le ministre de tutelle, Mustapha Ramid et les mesures injustes et anticonstitutionnelles prises par ce dernier.

+AL ALAM+:.
-Un groupe de Marocains du nord du Royaume rallie l’armée syrienne libre. Des sources informées ont indiqué que des dizaines de jeunes Marocains issus de villes et provinces du nord (Tétouan, Fnideq, Fahs Anjra) et du préside occupé de Sebta se sont rendus dernièrement en Syrie pour combattre aux cotés de l’armée syrienne libre. Par ailleurs, des sources sécuritaires espagnoles ont révélé que 250 Marocains ont rejoint la Syrie via la Turquie au moment où les services de renseignements marocains et espagnols se penchent sur les dossiers des Marocains embrigadés en Syrie et le controle des voyages organisés à destination de la Turquie.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Nabil Benabdellah s’envole pour Moscou pour réaffirmer le consensus national autour de l’intégrité territoriale du Royaume. Le SG du PPS et ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de la politique de la ville, s’est rendu en Russie pour une visite au cours de laquelle il aura des entretiens avec plusieurs responsables russes, notamment le ministre russe du développement régional, le représentant personnel du président russe, chargé du Moyen-Orient, et le vice-ministre des AE, pour leur expliquer les tenants et aboutissants de la position marocaine rejetant la dernière tentative visant l’élargissement de la mission de la Minurso pour englober les droits humains dans les provinces du sud.

+ATTAJDID+:.
-Les revendications de « l’égalité en matière d’héritage » s’invitent de nouveau au Parlement à l’occasion de la rencontre organisée sur l’adaptation des législations nationales à la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (CEDEAW). Le débat sur la jurisprudence dans la question de l’héritage et de l’égalité entre l’homme et la femme dans ce domaine a suscité de vives discussions lors de cette rencontre et ce, dans le cadre de la mise en oeuvre du principe de l’égalité, devenu une valeur universelle.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *