Revue de presse marocaine du 23/03/2013

0 commentaires, 23/03/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce samedi.

+LIBERATION+:
– Aminatou Haidar se fait l’égérie du terrorisme. Chassez le naturel, il revient au galop! Aminatou Haidar qui s’active à vouloir se donner une image de militante des droits de l’Homme, vient de dévoiler son vrai visage en proférant des menaces d’actes terroristes contre le Maroc devant les députés espagnols.

– Addoha débouté par la justice espagnole. Un tribunal de Séville vient de recevoir récemment une plainte déposée par Addoha contre le président d’une association espagnole et le gérant d’une société espagnole. Selon le journal « El Farodigital », le groupe immobilier marocain a porté plainte pour injure et publication de fausses informations dans les médias contre Francisco de Arratia, président d’une association d’hommes d’affaires espagnols affectés par l’extorsion de leurs biens au Maroc et Rodrigo Rodriguez, gérant d’une entreprise espagnole.

– Le Maroc et la France en quête de nouvelles opportunités de partenariat. Les relations économiques maroco-françaises ont atteint aujourd’hui un haut niveau de maturité et les partenariats des deux pays se traitent d’égal à égal. Notre relation est devenue professionnelle, objective et responsable, c’est ce qui ressort de l’intervention de Thierry de Margerie, président directeur général d’Alstom Maroc, lors de la 3e conférence économique d’Attijariwafa bank.

+AL BAYANE+:.
– Session extraordinaire du parlement: Accélérer le processus législatif. Pour bon nombre d’observateurs, l’action parlementaire en matière de législation demeure en dessous des attentes, vu le peu des textes de propositions des lois adoptés. Au lieu d’être une véritable force de proposition, on reproche souvent au Parlement de se contenter de voter les propositions de loi. Rachid Roukkbane, président du groupe du progrès démocratique à la Chambre des représentants, ne partage pas cet avis. Le membre du BP du PPS, estime que l’action parlementaire devrait être évaluée en termes de qualité et non pas en quantité. Roukkbane met l’accent, par ailleurs, sur certains obstacles d’ordre logistique entravant l’action des parlementaires, tels que le manque de ressources humaines nécessaires et autres conseillers experts au sein du Parlement. Chiffres à l’appui, il soulève le nombre de députés et conseillers qui dépassent de loin celui des fonctionnaires de l’hémicycle. Cela veut dire que le temps est venu pour réfléchir à un véritable re-engineering de notre institution législative.

– Question du genre/ADFM : Une régression des acquis est à craindre. L’association démocratiques des femmes du Maroc (ADFM) a souligné, vendredi à Rabat, qu’une « régression des acquis est à craindre » au niveau de la question du genre, étant donné que le programme gouvernemental ne comporte pas de mesure concrète en matière d’institutionnalisation de l’égalité dans les politiques publiques et les lois » et que la mise en Âœuvre de la Constitution ne progresse que lentement. Présentant les résultats d’une étude intitulée « Etat des lieux de l’équité et de l’égalité de genre dans les politiques publiques au Maroc, Naïma Chikhaoui, de l’ADFM, a indiqué que l’organisation ne cache pas son inquiétude de voir que le gouvernement n’a pas prévu de mesures concrètes dans son programme dans le but de mettre en Âœuvre les dispositions de la Constitution relatives à l’égalité entre les sexes et l’équité du genre.

+AL ALAM+:
– Des sociétés étrangères interpellent le président français pour intervenir dans des conflits immobiliers au Maroc. L’Association pour le droit et la justice « prépare pour le ministère français de la Justice un document complet récapitulant toutes les affaires de détournements d’héritages et de spoliations immobilières au Maroc dont elle s’occupe. Objectif : obtenir qu’un mot soit glissé en leur faveur lors de la visite de François Hollande au Maroc les 3 et 4 avril.

– La Baisse de 25 pc des ventes de ciment au début de l’année révèle une crise dans le secteur BTP. L’Association des producteurs de ciment (APC) indique que cette régression a été tirée par un repli de la consommation de ciment, qui se situe entre 4,8pc et 4,56pc, dans les différentes régions du Maroc.

+AL MASSAE+:
– Alerte après la découverte, jeudi, de balles réelles à la gare ferroviaire de Salé. Des sources concordantes indiquent que les services de sécurité ont intensifié les recherches et réussi à arrêter un ressortissant libyen dans un hotel à Rabat. L’enquête a porté sur les motifs de sa possession de ces balles abandonnées dans un train de voyageur.

– Les Leaders de la majorité interpellent Nizar Baraka sur la situation
économique. Un responsable gouvernemental a indiqué que le ministre de l’Economie et des Finances et le ministre du budget, Driss Azami, paraîtront devant la prochaine réunion de la majorité pour jeter la lumière sur la situation économique du pays et les mesures gouvernementales visant à atténuer l’impact de la crise financière qui sévit dans la zone euro.

– Habib Choubani, ministre chargé des relations avec le parlement et la société civile, fustige les personnalités qui se sont retirées du dialogue national sur la société civile, soulignant que leurs excuses ne sont ni solides ni convaincantes.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:
– Coopération: Le Maroc et la France sur de nouvelles autoroutes de croissance. Les relations économiques entre le Maroc et la France étant déjà excellentes, a-t-on encore du potentiel et une marge pour les développer davantage? C’est la question que se sont posés les participants à une importante rencontre, en l’occurrence la troisième conférence économique d’Attijariwafa bank organisée avant-hier à Casablanca, autour du thème « Maroc-France: de nouvelles autoroutes de croissance ». La réponse fut affirmative de la part des différents intervenants, notamment l’ambassadeur de France au Maroc, Charles Fries.

World Investment Conference: L’Afrique du Nord, terre d’investissements. La crise économique qui perdure en Europe et l’émergence de certaines économies nord-africaines sont à l’évidence les raisons essentielles qui ont présidé au choix de la terre africaine pour réunir les investisseurs internationaux. A ce propos, Ahmed Fassi Fihri, directeur par intérim de l’AMDI, estime qu’au niveau mondial, l’économie n’a pas encore retrouvé sa vigueur, notamment en Europe, continent avec lequel les pays nord-africains entretiennent l’essentiel de leurs échanges commerciaux.

+ASSABAH+:.
– Les hopitaux n’ont pas encore reçu leurs lots de médicaments au titre de 2013 : Des sources informées indiquent que le controleur financier du ministère de l’Economie et des Finances n’a refusé dernièrement de signer le compte spécial de la pharmacie centrale à travers laquelle le ministère de la Santé approvisionne 120 hopitaux en médicaments, ajoutant que le responsable financier a renvoyé ledit compte au ministère sans donner d’explication.

– Le ministère de la Justice et des Libertés reconnait son échec en matière de rationalisation de la détention préventive, notant dans un document que la recrudescence de cette mesure l’a poussé à promulgué onze décrets visant à réduire le nombre de ce genre de détention, mais l’objectif escompté n’a pas été réalisé.

– Quota pour les partis dans les postes de responsabilités dans les académies de l’Education nationale et la formation : La liste des directeurs des académies régionales de l’Education et la formation, annoncée par le ministre de l’Education nationale, Mohamed El Ouafa, n’a pas créé la surprise chez les observateurs qui étaient au fait des noms « des chanceux » avant d’être désignés par la commission de sélection qui a reçu 67 candidatures.

– Le groupe socialiste à la Chambre des représentants accuse la majorité gouvernementale de s’approprier des lois promulguées par l’opposition et Ahmed Zaïdi, président du groupe a indiqué lors de la rencontre dudit groupe parlementaire avec le premier secrétaire de l’USFP, que la coalition de la majorité entrave l’adoption des lois relatives à la lutte contre la corruption et la rente après que le gouvernement ait décidé de mettre en oeuvre, de manière unilatérale, le plan législatif.

– Commentant l’actuelle tournée de l’envoyé personnel du SG de l’IONU pour le Sahara, Christopher Ross, dans la région, Mohamed El Yazghi, ancien ministre d’Etat a indiqué que le responsable onusien s’est trompé dans sa stratégie de négociation, ajoutant que Ross devait convaincre l’Algérie de la pertinence d’une solution politique négociée avant d’entamer les négociations entre le Maroc et le polisario. Il a souligné que le fait que Ross ait établi un lien entre le conflit autour du Sahara et la situation dans la région du Sahel constitue un indicateur positif en direction d’une solution différente au conflit factice.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
– La BNPJ et Interpol enquêtent sur les biens d’immigrés issus d’Al Hoceima dans le cadre des investigations sur un réseau de trafic de drogue et de blanchiment d’argent afin de vérifier la conformité de leurs déclarations suite à leur arrestation l’année dernière en possession d’importantes sommes d’argent en euro.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
– Le ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid reconnait que le Maroc compte parmi les pays qui recourent le plus à la détention préventive : Dans un document de référence sur la gestion de la détention préventive, publié jeudi, le ministère impute la nombre élevé des détentions provisoires au Maroc aux procédures judiciaires outre les raisons objectives et sociales.

– Le président de la Chambre des représentants, Karim Ghellab, entame les prélèvement sur les indemnités des députés à partir du mois d’avril prochain : Les députés ont été surpris, il y a deux jours, par une correspondance de Ghellab les appelant à respecter les dispositions de la loi de finances 2013 relatives à la contribution sociale de solidarité sur les bénéfices et revenus.

+BAYANE AL YAOUM+:
– Bassima Hakkaoui: le gouvernement est maintenant prêt à mettre en application les dispositions de la Constitution relatives à la promotion de la situation des femmes. Dans un entretien avec le journal, la ministre de la solidarité, de la femme, de la famille et du développement social a souligné qu’on a pas le droit de rater notre rendez-vous avec l’histoire et les dispositions de la Constitution relatives aux droits des femmes .

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:
– Des militants PPS, opposés au SG du parti Nabil Benabdellah, critiquent l’expérience de la coalition gouvernementale. Dans un communiqué publié jeudi et signé par les membres du bureau politique et le comité central du parti du Livre, ils ont accusé des parties au sein de la coalition gouvernementale de porter préjudice à l’action politique, consacrer l’hégémonie et reproduire des pratiques favorisant la désaffection politique.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:
– Bassima Hakkaoui, ministre de la solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, désigne un conseiller PJD au poste de directeur de l’Entraide nationale relevant de son ministère.

– Salima Bennani, directrice de la Caisse de compensation, affirme que « l’expertise en matière de comptabilité et d’audit aura une importance capitale dans mes nouvelles fonctions ». (Entretien).

+AL KHABAR+ :.
-Rachid Knanbi, l’un des rescapés des actes terroristes du 16 mai 2003 et proche d’Ilias El Omari, l’un des dirigeants du PAM, a adressé une lettre d’un ton virulent au Chef de gouvernement Abdelilah Benkirane, dans laquelle il lui demande de diligenter une enquête sur ces événements terroristes, menaçant Benkirane d’intenter une action en justice s’il continue de garder le silence sur cette affaire.

– Liberté provisoire pour Khalid Alioua, ancien PDG du CIH, et la privation de Abdelhanine Benallou de cette mesure relance le débat sur la détention préventive et suscite une polémique juridique et judiciaire. Les deux décisions poussent le ministère de la Justice et des Libertés à publier ce qu’il a appelé « document de référence sur la gestion de la détention préventive ».

– Mustapha El Khalfi, ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement indique, lors d’un point de presse à l’issue du conseil de gouvernement, que Christopher Ross, envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara, n’a pas fixé une date pour l’entame des négociations sur le Sahara sur la base de la proposition marocaine d’autonomie, ajoutant que la visite de Ross au Maroc est l’occasion pour réaffirmer la ferme volonté du Royaume de parvenir à une solution définitive au conflit factice autour du Sahara marocain.

– Le ministère de l’Equipement et du Transport promulgue le projet de loi régissant l’exploitation des carrières fixant le temps et les conditions de l’exploitation d’une carrière et prévoit des condamnations à la prison et à une amende l’exploitation de carrières sans une déclaration au préalable ou après la fin d’exploitation.

+ASSAHRA AL MAGHRIBIA+:
– Noureddine El Madari, spécialiste de l’environnement et vice-doyen de la faculté des sciences de Ben Msik, a indiqué, dans une journée d’étude sur la pollution de l’eau organisée vendredi à l’occasion de la Journée mondiale de l’eau (22 mars), que le Maroc connaît une baisse constante des ressources hydrique en raison de la dilapidation et de l’exploitation excessive de la nappe phréatique, ce qui menace plusieurs régions du Royaume de sécheresse.(MAP).

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:
– Le maire de Casablanca Mohamed Sajid: la deuxième ligne du Taramway nécessite une enveloppe de 9 milliards de centimes. Lors d’un séminaire, qui s’est tenu vendredi, il a souligné que le conseil de la ville a reçu les représentants de plusieurs sociétés internationales qui ont présenté des propositions relatives au projet.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *