Revue de presse marocaine du 23/03/2012

0 commentaires, 23/03/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les sujets qui retiennent l’attention de la presse quotidienne de ce vendredi:.

+AL MASSAE+:.
-Echange d’invectives entre le maire de Fès, Hamid Chabat, l’ancien ministre de l’Equipement Bouamar Taghouane, et l’ancienne députée Latifa Bennani Smires, lors d’une réunion du Comité exécutif de Parti de l’Istiqlal, après une mise en garde de la députée contre des tentatives de scission au sein du parti de la Balance suite au bras de fer entre les courants Chabat et Abdelouahed El Fassi.

-Une mineure tente de se suicider à Tanger après avoir été victime d’un viol: Elle s’est jetée du 4ème étage d’un immeuble inhabité et des acteurs associatifs indiquent que la jeune fille a été négligée au sein de l’hopital où elle a été admise.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-La visite d’Israéliens au Maroc embarrasse le gouvernement Benkirane: Les députés du PJD se trouvent dans l’embarras avant l’ouverture de la 8ème session de l’Assemblée parlementaire de l’Union pour la Méditerranée à cause de la participation d’une délégation israélienne qui représentera le Knesset lors de cette réunion. Le président du groupe du PJD à la Chambre des représentants indique que les députés de son parti se retireront de cette réunion au cas où cette délégation israélienne y prenne part.

-Le gouvernement Benkirane reconnaît que l’ancien directeur des services de renseignements libyens, Abdallah Senoussi, se cachait au Maroc sans que l’Exécutif ne soit au courant. Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustafa El Khalfi, indique que Senoussi n’a pas été arrêté au Maroc car son identité était falsifiée et ne faisait pas l’objet d’une poursuite par l’Interpol.

-Des altercations verbales marquent la réunion du Comité exécutif du PI : Des sources indiquent que les vives altercations qui se sont produites sont celles ayant opposé le secrétaire général de l’UGTM, Hamid Chabat à Bouamar Taghouane, d’une part, et à l’ancienne députée Latifa Smiress, d’autre part.

+ASSABAH+ :.
-Abdelilah Benkirane veut jouer la carte du PAM contre l’Istiqlal face aux surenchères menées par le parti de la balance au sein ou en dehors de la coalition gouvernementale au moment où le secrétaire général du PAM, Mustapha Bakkoury souligne que le conflit avec le PJD est fini et que la participation de son parti au gouvernement n’est pas d’actualité.

-La DGSN annonce la promotion de 6.278 agents de police sur 10.000 candidatures: Des agents de police expriment leur mécontentement et s’interrogent sur les critères adoptés lors de cette opération.

-Abbas El Fassi fait éclater une nouvelle crise au sein du PI à cause de sa proposition d’un membre du Comité exécutif, proche de lui, pour un poste au cabinet du président de la Chambre des représentants, Karim Ghellab. Il a provoqué la colère au sein des différents secteurs du parti alors que la commission quadripartite mise en place par le parti de la balance a choisi 24 noms parmi les 300 postulants pour des postes aux cabinets des ministres istiqlaliens.

-L’Association « Ne touche pas à mon enfant » fait état d’une nouvelle version de la mort de Amina Filali en citant les parents de la victime: la mère de Amina accuse son gendre de l’avoir empoisonnée et l’avocat de l’association indique que l’enquête est en cours et que le ministère public n’a pas encore pris de décision relative à ce dossier.

+AL KHABAR+:.
-De nombreux militants du PAM mécontents de l’emprise des Rifains sur le Bureau politique du parti et sur sa politique générale et soulignent que les militants originaires des provinces du sud sont les plus lésés. Ces militants mécontents envisagent de présenter des recours contre des éléments élus au nouveau bureau politique.

-Abdelilah Benkirane dépose une première liste des walis et gouverneurs proposés auprès du Cabinet royal. Des sources indiquent que la liste comprend des noms proposés pour la première fois à ces postes.

-Un document révèle qu’un député pjdiste a bénéficié de la cession d’un lot de terrain. Des responsables du parti de la Lampe affirment que le parti est engagé à combattre la corruption et la culture de la rente, indiquant que l’affaire prendra son cours normal au sein des instances du parti et la Commission de transparence et d’éthique prendra la décision appropriée.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+ :.
-Le gouvernement recense les carrières de sable en attendant la publication de la liste des bénéficiaires: Le chargé de communication au ministère de l’Equipement et du Transport souligne que l’opération de recensement de ces carrières se poursuit, affirmant que ladite liste des bénéficiaires de tout genre d’agréments, qu’ils soient une propriété privée ou relevant du domaine public sera publiée. Il a indiqué aussi que le retard de la publication a été dicté par l’exigence de présenter aux citoyens des données globales, justes et précises.

-Abdelilah Benkirane nie l’existence d’un différend entre lui et son ministre de l’agriculture, Aziz Akhennouch, soulignant que les informations faisant état de différends profonds entre les composantes du gouvernement sont dénuées de tout fondement.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+ :.
-Les fonctionnaires du secteur de la justice appellent à une protection contre « l’injustice » de Mustafa Ramid qui a tenté de faire avorter la grève observée lundi et mardi dernier. Ils décident d’observer un autre débrayage national les 4 et 5 avril prochain.

-Le président du groupe du PAM à la Chambre des représentants, Abdellatif Ouahbi accuse Abdelilah Benkirane de manquement au respect de l’institution législative, indiquant que le Chef du gouvernement « n’a pas mis les pieds » au Parlement depuis le vote de la Déclaration gouvernementale.

-L’Assemblée Parlementaire de l’Union pour la Méditerranée embarrasse les députés du PJD: La 8ème session de l’Assemblée qui sera consacrée à l’examen des changements dans le monde arabe sera marquée par la présence de députés israéliens.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Abdelilah Benkirane adresse une correspondance aux ministres et aux responsables des établissements publics dans laquelle ils les appellent à respecter le Code de bonnes pratiques de gouvernance des Entreprises et Etablissements Publics. Le Chef du gouvernement a appelé aussi les Conseils d’administration des établissements publics à tenir leurs réunions dans les délais impartis et de manière régulière avec l’obligation de la présence des membres pour délibération des sujets à l’ordre du jour desdites réunions.

-Le syndicat démocratique de la justice envisage d’observer un mouvement de grève les 4 et 5 avril prochain et annonce sa disposition à participer à un dialogue sérieux sur la base du projet d’accord non appliqué et du cahier revendicatif avec la participation des représentants du Bureau central fédéral et des délégués de l’Association des barreaux du Maroc et la Primature.

+AL ALAM+:.
-La sécheresse menace la production céréalière au Maroc et un rapport du département américain de l’agriculture indique que le Maroc sera obligé d’accroître ses importations à hauteur de 5,6 millions de tonnes en 2013.

+ATTAJDID+ :.
-Le directeur des prix et de la concurrence au ministère chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Hassan Bouselmam, indique que la Caisse de compensation octroie 1pc seulement pour les pauvres et 75 pc pour les riches, alors que Mohamed Najib Boulif souligne que la Caisse a coûté lors de cinq ans 150 MMDH et que sa réforme est un chantier national.

+AL MOUNAATAF+:.
-Affaire Amina Filali: La mère de la victime indique que sa fille l’a informé que quelqu’un lui a fait ingurgiter du poison pour mourir et la présidente de l’association « Ne touche pas à mon enfant », Najat Anouar appelle à « une révolution » pour le changement des mentalités destructrices et l’abolition des traditions qui violent la dignité des marocaines.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-L’UMT décide d’expulser quatre dirigeants appartenant à « Annahj Addimocrati » . Il s’agit d’Abdelhamid Amine, Khadija Ghamri, Abderrazak Idrissi et Abdellah Lefnatssa qui ont refusé de se présenter devant la Commission de discipline.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-La DGSN annonce la promotion de 6278 agents de police sur la base des critères de la compétence et dans le souci de l’amélioration de leur situation professionnelle, et Abdelatif Mouadab devient préfet de police de Casablanca.

-Le Conseil de discipline de l’UMT décide d’expulser Abdelhamid Amine, Abderazak Idrissi et Khadija Ghamri pour dénigrement de la centrale syndicale et de ses responsables et leur intention d’exploiter la classe ouvrière pour des intérêts personnels.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-La DGSN annonce la promotion des agents de police après une attente de six mois. Quatre d’entre eux ont été promus préfet alors que d’autres n’ont pas bénéficié de cette promotion bien qu’ils remplissent les conditions requises.

-Les Istiqlaliens se réunissent samedi pour décider de la date du prochain congrès, sur fond d’une course déclarée entre Hamid Chabat et Abdelouahed El Fassi pour prendre les rênes du parti de la Balance.

+LE SOIR ECHOS+:.
-Parti de la Oumma : le retour. Emprisonné dans le cadre de l’affaire Belliraj, puis libéré, Mohamed Marouani est aujourd’hui prêt à relancer son parti. Le Parti Al Oumma a reçu mardi le récépissé de dépot du ministère de l’Intérieur. Selon Marouani: « Nous espérons que cette décision du ministère de l’Intérieur puisse clore la page des pratiques politiques que nous estimions dangereuses. Notre souhait est celui de contribuer à la construction d’un Maroc meilleur ».

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-La Caisse de compensation sera réformée cette année. Le système profite plus à ceux qui peuvent s’en passer qu’à ceux qui en ont réellement besoin. Bonne nouvelle, la réforme de la Caisse de compensation aura lieu cette année « coûte que coûte ». C’est ce qu’a annoncé le ministre des affaires générales et de la gouvernance, Mohamed Najib Boulif. Ce dernier réussira-t-il l’équilibre en coupant ce cordon si précieux aux yeux de nos riches ?.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Budget 2012 : Le texte passé au crible au sein de la commission des Finances. Critiques acerbes des parlementaires de l’opposition. Le marathon de l’examen et de l’adoption du projet de loi de Finances a démarré au sein de la commission des Finances et du développement économique de la Chambre des représentants. La première réunion, mardi après-midi, a été marquée par une forte présence des députés et des représentants du ministère de l’Economie et des Finances. Dans cette ambiance on ne peut plus animée, le ministre de l’Economie et des Finances, Nizar Baraka, et celui du Budget, Driss Azami, ont dû affronter les critiques acerbes de l’opposition qui estime que le gouvernement s’est trompé dans la mise en Âœuvre de ses prévisions. Ce qui se répercutera sur d’autres chiffres contenus dans la loi de Finances.

+L’ECONOMISTE+:.
Hébergement touristique : Haddad traque l’informel. Le ministre du Tourisme s’attaque aux établissements d’hébergement clandestins. D’ailleurs, la tutelle organise deux réunions dédiées à l’examen du dispositif de controle et de reclassement des établissements touristiques non classés. L’enjeu de ce coup de poing que s’apprête à lancer Lahcen Haddad étant d’assainir le secteur, reclasser les établissements connus et identifier ceux qui exercent dans l’illégalité et qui échappe aux mailles du fisc.

+AL BAYANE+:.
-L’UMT en découd avec « Annahj Addimocrati »: Khadija Ghamiri, Abdelhamid Amine, Abderazzak El Idrissi et Abdallah Lafnatsa exclus de la Centrale syndicale. La commission de discipline de l’UMT a décidé, lors de sa réunion d’hier, d' »exclure » quatre membres de toutes les instances et les structures décisionnelles de l’UMT. De même, l’UMT a décidé de retirer leur adhésion de ses diverses structures. Le conseil de discipline, auquel les quatre concernés ont refusé d’y assister, a justifié sa décision par le fait que les concernés ont « dénigré la Centrale syndicale, en public à Rabat ». Ce qui est, estime le Conseil de discipline, « contraire à la qualité de membres du secrétariat national ».

+LIBERATION+:.
-Deux candidats se disputent la présidence du RNI : Un congrès très attendu et des ambitions déclarées. Mohamed Aujjar est très officiellement candidat à la présidence du RNI : il sera le challenger de Salaheddine Mezouar, le président sortant qui remet son titre en jeu lors du congrès du parti qui aura lieu les 27 et 28 avril prochain. La convocation de l’instance suprême intervient alors que cette formation politique est traversée d’un certain malaise alimenté principalement par un petit groupe de militants qui ont toujours du mal à digérer le passage du RNI à l’opposition.

-Dame nature fauche les prévisions du gouvernement Benkirane et le département américain de l’agriculture (USDA) estime que les importations marocaines de blé pourraient atteindre un niveau record de 5 millions de tonnes (Mt) pour la campagne 2012-2013 contre 3,2 Mt prévues pour 2011-2012.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *