Revue de presse marocaine du 23/01/2016

0 commentaires, 23/01/2016, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développés par les quotidiens publiés samedi 23 janvier 2016.:

Le Matin.:

– Sur ordre de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, des prières rogatoires (Salat Al Istisqae) ont été accomplies, vendredi matin à la mosquée Mohammed VI à Sala Al Jadida, en présence de SAR le Prince héritier Moulay El Hassan, qui était accompagné de SAR la princesse Lalla Khadija, perpétuant ainsi la tradition du Prophète Sidna Mohammed, prière et bénédiction sur Lui, chaque fois que la pluie se fait rare.

– La situation provisoire des charges et ressources du Trésor arrêtée à fin 2015 fait ressortir une hausse des recettes ordinaires de 2,8 pc à 207,46 milliards de dirhams (MMDH) et une diminution des dépenses ordinaires de 4,7 pc à 207,46 MMDH. Ce qui a permis de ramener le déficit du Trésor à 46,2 MMDH en 2015, contre 48 MMDH en 2014, selon la Trésorerie générale du Royaume.

L’opinion.:

– Le Maroc est classé à la 48ème place en termes de l’Indice de l’innovation 2016 élaboré par le groupe financier américain Bloomberg sur les économies les plus innovantes. Un classement qui prend en compte sept critères fondamentaux: l’intensité de la recherche et développement, la valeur ajoutée manufacturière, la productivité, la densité de haute technologie, l’efficacité du secteur tertiaire, la concentration des chercheurs et le nombre de dépôts de brevets d’invention.

– Le syndicat national des chirurgiens-dentistes a exprimé son rejet des « graves amendements » apportés au projet de loi N 109-12 portant code de la mutualité. Dans un communiqué, le syndicat a fustigé ce qu’il a qualifié de « graves atteintes aux orientations générales du pays dans le domaine de la santé et une violation des principes fondateurs de la loi 65-00, notamment le principe de séparation entre le système de l’assurance maladie obligatoire et la gestion des établissements prestataires de soins ».

Libération.:

– Le député européen Gilles Pargneaux a appelé, jeudi à Strasbourg, l’Union européenne à œuvrer en faveur de la réalisation d’un recensement dans les camps de Tindouf pour connaitre la population de ces camps et mieux calibrer l’aide alimentaire européenne qui lui est destinée. « Un recensement dans les camps de Tindouf doit encore et toujours être réalisé. Les chiffres de la population des camps de Tindouf de la Commission européenne ont plus de 10 ans. Il faut les évaluer à nouveau et nous ferons ainsi d’une pierre deux coups: l’aide alimentaire européenne sera mieux calibrée aux bénéfices des populations et une solution politique à ce conflit sera facilitée », a souligné Pargneaux, qui interpellait la haute représentante de l’Union Européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini lors d’une réunion de la Commission de contrôle budgétaire du Parlement européen.

– La loi sur la vente en l’état futur d’achèvement (VEFA), adoptée mardi à l’unanimité en deuxième lecture à la chambre des conseillers, a pour objectif de promouvoir l’investissement immobilier et faciliter l’accès au logement à une large frange de la société. La nouvelle loi vise à surmonter plusieurs contraintes ayant entravé la mise en application de la loi 44-00 malgré son entrée en vigueur il y a plus de dix ans, indique un communiqué du ministère de l’habitat et de la politique de la ville, ajoutant que le nouveau texte est à même de promouvoir l’investissement immobilier en permettant aux promoteurs de nouvelles sources de financement, en plus du mérite de promouvoir l’accès au logement à une large frange de la société à travers les facilités de paiement et une protection juridique garantissant ce genre de transactions.

Al Bayane.:

– Charafat Afailal, ministre déléguée chargée de l’Eau, a présidé jeudi 21 janvier, une journée d’étude consacrée au projet de loi 15-36 relatif à l’eau. Objectif: enrichir le débat sur cet important projet de loi soumis actuellement à l’approbation de l’appareil législatif après son adoption il y a quelque temps par le conseil de gouvernement au cours du mois de novembre 2015. Lors de son intervention, Charafat Afailal a rappelé les acquis de la loi 95-10 qui constitue un dispositif juridique de gestion des ressources hydriques qui remplit favorablement ses missions depuis plus de 20 ans.

– Le Parlement européen a opté pour un vote de sagesse, jeudi à Strasbourg, en adoptant une résolution commune sur les priorités de l’Union européenne pour les sessions du Conseil des droits de l’homme en 2016, isolant de facto le groupe de la gauche unitaire avec son douteux agenda politique hostile au Maroc. La résolution votée est le fruit d’un compromis entre la plupart des groupes de l’hémicycle européen, notamment les démocrates-chrétiens du PPE, les socialistes (SD) et les libéraux de l’ALDE, les Verts/ALE et les eurosceptiques de l’ELDD qui se sont accordés sur les thématiques devant être abordées lors des sessions du Conseil des droits de l’homme des Nations unies au titre de l’année 2016.

Al Massae.:

– Des sources informées ont tiré la sonnette d’alarme concernant les résultats catastrophiques de la situation de paralysie qui touche les Académies régionales et les délégations de l’éducation nationale à la lumière d’un manque de liquidité. Ces sources ont souligné que des directeurs d’académies et des délégués évitent de se rendre à leurs bureaux à cause de la pression des entrepreneurs et des fournisseurs qui réclament le paiement de leurs factures en souffrance à cause du manque de la liquidité.

– Le premier président de la Cour de cassation, Mostapha Fares a mis la lumière, jeudi à Rabat, à l’occasion de l’ouverture de l’année judiciaire 2016, sur les efforts innovants consentis dans les différents domaines, notamment ceux relatifs à la justice économique et à la protection du consommateur. Remarquant que certaines banques continuent de prélever des intérêts d’une manière abusive sur les comptes bancaires inactifs, la Cour a pris une décision importante qui impose aux banques de fermer ces comptes.

Akhbar Al Yaoum.:

– Le Maroc a gagné 9 points sur l’indice de la démocratie publié par le centre des recherches et des études relevant de l’institut britannique « The Economist Intelligence Unit « . Le Maroc a amélioré son classement parmi 167 pays, passant de la 116ème à la 107ème position.

– Le ministre délégué auprès du ministre de l’Education nationale et de la formation professionnelle, Khalid Barjaoui, a indiqué dans un entretien au journal que si les professeurs stagiaires ne reviennent pas aux classes, ils perdront la possibilité de la formation et du recrutement car ayant décidé que la formation ne les concerne pas. Il a souligné que le ministère de tutelle et le gouvernement sont déterminés à trouver une alternative pour garantir le déroulement normal des cours dans l’école publique.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Le bureau politique de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) appelle le gouvernement à assumer sa responsabilité dans cette période difficile, à privilégier le dialogue avec les partenaires sociaux et à respecter le droit de manifestation pacifique, garanti par la Constitution, exprimant son rejet catégorique quant au recul du gouvernement sur ses engagements envers la société, à la lutte contre l’action syndicale et aux hausses successives des prix et des taxes.

Rissalate Al Oumma.:

– Le Parlement européen a rejeté l’élargissement des missions de la Minurso au Sahara avec 335 voix pour, et 230 voix contre, et l’abstention de 92 députés européens. Le Parlement européen a opté pour un vote de sagesse, jeudi à Strasbourg, en adoptant une résolution commune sur les priorités de l’Union européenne pour les sessions du Conseil des droits de l’homme en 2016, isolant de facto le groupe de la gauche unitaire avec son douteux agenda politique hostile au Maroc.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– Le modèle marocain de réforme économique et son ancrage africain ont été au centre d’une séance tenue en marge du Forum de Davos en présence du ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi. Dans son exposé, El Khalfi a souligné que le Royaume s’est engagé dans une série d’initiatives destinées à promouvoir un nouveau modèle pour l’Afrique de l’avenir fondé sur la stabilité, la réforme et le développement. Le ministre a mis l’accent sur les efforts déployés par le Royaume à l’échelle africaine comme en témoigne le nombre d’accords (plus de 2.000) signés avec les pays du continent, sans oublier le fait qu’il accueille plus de 8.000 étudiants subsahariens dans ses établissements universitaires.

Akhir Saa.:

– L’attentisme qui a accompagné le démarrage vendredi des travaux du Congrès national du PAM commence à se dissiper, notamment après des déclarations des leaders de ce parti qui ont manifesté leur volonté d’élire Ilyas El Omari secrétaire général du parti du tracteur à la place du Mustapha El Bakkoury. Fatima Zahra Mansouri, ancienne maire de Marrakech, a annoncé son soutien à la candidature d’El Omari.

Al Haraka.:

– Sur Ordre de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, des prières rogatoires (Salat Al Istisqae) ont été accomplies, vendredi matin à la Mosquée Mohammed VI à Sala Al Jadida, en présence de SAR le Prince héritier Moulay El Hassan, qui était accompagné de SAR la princesse Lalla Khadija, perpétuant ainsi la tradition du Prophète Sidna Mohammed, prière et bénédiction sur Lui, chaque fois que la pluie se fait rare.

Bayane Al Yaoum.:

– Le ministre de l’Habitat et de la politique de la ville, Mohamed Nabil Benabdallah, et le ministre de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy, ont tenu jeudi une réunion avec les professionnels de la construction et de l’habitat sur les moyens de promouvoir ces deux secteurs. Cette réunion entend favoriser la complémentarité et une synergie meilleure entre les différents intervenants, dans le cadre d’un système industriel intégré permettant de relancer ces secteurs et de donner du punch à leur croissance, a déclaré Benabdallah à la presse.

Al Alam.:

– Selon des données du ministère chargé du commerce extérieur, les exportations du Maroc en 2015 ont pu atteindre 40 nouveaux marchés. Le ministère a estimé que ces indicateurs sont positifs et essentiels pour le Maroc car ils lui offrent de nouvelles opportunités et une issue pour les entreprises marocaines pour qu’elles augmentent leur productivité et relèvent les défis économiques régionaux et internationaux.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *