Revue de presse marocaine du 22/12/2012

0 commentaires, 22/12/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce samedi:.

+LIBERATION+:.
-La réalité dément le bilan du gouvernement: L’Exécutif entre l’incurie et l’autosatisfaction. C’est trop beau pour être vrai. Lors de la traditionnelle conférence de presse qu’il tient après chaque réunion du Conseil de gouvernement, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a dressé, avant-hier, un bilan en rose des actions de l’Exécutif présidé par le patron du PJD. Il a ainsi fait accroire que le bilan du gouvernement présidé par le patron du PJD est « honorable et positif » aux niveaux économique, social et politique. Certes, le ministre pjdiste a le droit de dire ce qu’il veut, mais les faits sont têtus et contredisent allégrement ses propos optimistes.

-Un jeune Sahraoui kidnappé par la sécurité algérienne: Recrudescence des enlèvements dans les camps de Tindouf. Ce n’est pas la première fois que de tels actes sont commis et beaucoup de familles sahraouies ont vu les leurs se faire enlever par les agents de la DRS et ne réapparaître qu’après plusieurs jours de détention arbitraire, en portant souvent des traces de tortures qu’elles ont subies lors des interrogatoires portant sur leurs appartenances politiques ou dans une tentative de les contraindre à dénoncer des opposants au polisario.

+AL BAYANE+:.
-Relations maroco-espagnoles: l’âge de raison. Les autorités du Maroc et d’Espagne peuvent se réjouir pleinement en cette fin d’année du positif tournant pris par les relations entre les deux pays. Contrairement aux années précédentes, les éphémérides de 2012 ne retiennent aucun incident majeur de caractère politique ou diplomatique. Ceci démontre que les relations bilatérales traversent une phase de transition et que les deux gouvernements veillent à récupérer le temps perdu à cause des tensions cycliques qui avaient ponctué la décennie précédente.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Un débat houleux sur les droits des femmes attend, lundi, le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane à l’occasion de la séance mensuelle consacrée aux questions de politique générale à la Chambre des Représentants. Benkirane sera dans l’embarras en raison de la nature des deux sujets qui seront discutés: la violence familiale, thème choisi par les groupes de l’opposition et les droits des femmes, sujet retenu par les groupes de la majorité, malgré les tentatives désespérées du groupe parlementaire du PJD de proposer un autre sujet.

+ASSABAH+:.
-90 détenus salafistes condamnés pour leur implication dans les attentats terroristes du 16 mai 2003 à Casablanca, s’apprêtent à quitter la prison en janvier et février prochains après avoir purgé leurs peines d’emprisonnement (10 ans), ont indiqué des sources bien informées, niant que ces détenus aient bénéficié d’une quelconque grâce dans le cadre de l’initiative entreprise par Mohamed Khalidi, SG du parti de la Renaissance et de la vertu (PRV). Ce dernier, qui a confirmé ces propos, a souligné que des détenus de la Salafiya ont changé leurs positions et ont fait montre d’une grande maturité lors du dialogue engagé avec eux.

-Driss Lachgar, Premier secrétaire de l’USFP, met en garde contre les risques du déséquilibre politique en faveur des forces conservatrices, allusion faite au PJD. Dans un entretien qui sera publié prochainement, Lachgar a estimé que ce déséquilibre pourrait constituer un prélude à l’autoritarisme. Par ailleurs, Lachgar a nié catégoriquement les accusations de « complicité » avec des « parties externes » pour décrocher le poste de Premier Secrétaire, ajoutant que ce sont les partisans de son rival Ahmed Zaïdi qui ont fait appel à ces parties.

-La direction du PPS met en garde contre les agissements « irresponsables » de certains partis de la coalition, en faisant allusion aux positions controversées de la nouvelle direction du parti de l’Istiqlal. Lors de la réunion de son bureau politique, mercredi à Rabat, le parti du Livre a souligné que ces agissements menacent l’unité de la coalition gouvernementale fragile, estimant que le climat politique « n’est pas sain ». Dans ce sens, il a appelé à élever le niveau du débat public.

+AL MASSAE+:.
-Elections législatives partielles: Ecrasante victoire du PJD dans la circonscription d’Inezgane-Ait Melloul et cuisante défaite de l’Istiqlal, après que le candidat pjdiste ait réalisé un grand score (17.819 voix) face à son rival de l’Istiqlal (7356 voix seulement). Selon les observateurs, le nombre de voix décroché par le candidat istiqlalien peut-être qualifié comme « un vote-sanction » contre la mauvaise gestion par ce dernier du conseil municipal de la ville.

-Nador: Suicide jeudi dernier d’un jeune trentenaire suite à la démolition par les autorités locales de sa maison lors de l’opération de destruction d’habitations anarchiques effectuée au début de cette semaine dans un quartier de la ville. Par ailleurs, des sources bien informées ont indiqué que plusieurs associations civiles et des droits de l’Homme ont entamé les procédures juridiques pour l’élaboration d’un rapport sur l’opération de démolition et les interventions violentes des autorités contre les habitants de ces constructions.

-L’Intérieur se dit prêt pour la tenue des élections. Le ministre de l’Intérieur, Mohand Laenser a révélé, lors de l’examen en commission à la Chambre des Conseillers, du budget sectoriel dédié à son département que 90 à 95 des préparatifs techniques relatifs aux prochaines élections ont été réalisés, affirmant que son ministère est prêt à tenir ces élections d’ici trois mois. Il a relevé toutefois que ce qui entrave le déroulement de ces élections se rapporte plutot au volet politique puisque le Chef du gouvernement doit se concerter à ce sujet avec l’ensemble des partis politiques.

-Le groupe parlementaire du PJD à la Chambre des représentants adresse de nouveau une demande au président de la commission des Finances à la 1ère Chambre pour la tenue d’une réunion en présence du ministre Nizar Baraka qui sera consacrée à l’examen des indemnités « colossales » perçues par les hauts responsables et fonctionnaires. Selon une source au sein du groupe, cette réunion, qui devrait également connaître la participation du ministre délégué chargé du Budget, Idriss El Azami Idrissi, sera dédiée à l’examen des critères suivis pour le versement de ces indemnités à plusieurs responsables.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Le ministre de la Santé, Houcine El Ouardi, refuse le versement des salaires de 30 cadres. Selon des sources bien informées, le controleur financier a refusé de valider le paiement des salaires de 30 administrateurs attachés au ministère dans le cadre de l’opération de recrutement direct effectuée l’année dernière sur décision du Premier ministre sortant Abbas El Fassi. Les mêmes sources ont indiqué que ces cadres craignent d’être radiés sous prétexte de l’application de la loi qui stipule l’organisation de concours de recrutement.

-La Ville de Tamesna sans équipements de base depuis sa création en 2007: L’insécurité, l’absence d’établissements hospitaliers, les récurrentes coupures d’électricité et la crise aigí¼e du transport, sont les principales caractéristiques de cette ville conçue pour être une locomotive pour les villes nouvelles au Maroc.

-Le Chef du gouvernement Abdelilah reporte l’octroi des aides directes aux démunis jusqu’aux prochaines élections communales. Ainsi, Mohamed Najib Boulif, ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance, a affirmé que le gouvernement a décidé de commencer à octroyer les aides directes aux personnes pauvres à partir de juin 2013, ce qui coïnciderait avec la date prévue pour le déroulement des prochaines élections communales.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Le bureau exécutif du Club des magistrats du Maroc appelle le gouvernement au renouvellement des listes électorales en accélérant la promulgation du décret régissant le travail des présidents des commissions administratives chargée du renouvellement de ces listes et en fixant les montants des rémunérations y afférentes. Dans un communiqué rendu public, il a par ailleurs exprimé sa ferme volonté à dénoncer toutes les pratiques visant à porter atteinte à son action sur le plan associatif.

-Nouveau camouflet pour le régime algérien suite à la visite de François Hollande en Algérie: Les responsables d’Alger ne sont pas parvenus à changer la position de Paris sur la question du Sahara marocain et n’ont pas pu obtenir une déclaration ou un signal de la part du président Hollande qui pourrait soutenir leurs thèses hostiles à l’intégrité territoriale du Royaume.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Baisse du nombre de plaintes déposées contre l’Etat en 2011. Dans son rapport d’activités au titre de 2011, l’Agence judicaire du Royaume (AJR) a indiqué que cette baisse constitue un indicateur « positif », soulignant que ce recul a eu un impact positif sur la trésorerie de l’Etat. Selon ce même rapport, les ministères des Finances et de l’Intérieur arrive en tête des départements visés par les actions judiciaires des citoyens.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-11.364 procès intentés contre les ministères, les établissements publics et les collectivités locales en 2011. Selon un rapport de l’Agence judicaire du Royaume, le ministère des Finances s’accapare la part du lion des plaintes déposées par les citoyens (40 pc des actions judiciaires), suivis par les ministères de l’Intérieur et de l’Education nationale.

-La décision de Khalid Alioua, ancien PDG du CIH, d’effacer les dettes (estimées à des milliards de centimes) de certaines entreprises conduit les responsables de ces sociétés devant le juge d’instruction dont les questions portaient sur les tenants et aboutissants de cette exonération. Dans ce cadre, les enquêtes menées à ce sujet ont révélé que le CIH a effacé, en 2008, des dettes de sociétés et qui sont estimées à 534 MDH sur un total de 822 MDH, soit près de 65 pc des crédits octroyés par la banque.

-Dans une première du genre: Le ministère de la solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, publie un livret qui comprend la liste complète des bénéficiaires de l’aide financière directe accordée par le ministère de Bassima Hakkaoui au profit des associations de la société civile au titre de l’année 2012. Cette liste est venue dissiper les craintes exprimées par certaines voix quant à l’octroi de l’aide à des associations proches des islamistes.

-Hamid Chabat, SG du Parti de l’Istiqlal, subit sa première défaite électorale en tant que leader du parti de la balance, après la victoire du PJD et du RNI dans les circonscriptions d’Inezgane et de Chichaoua au titre des élections législatives partielles, qui ont eu lieu jeudi dernier.

-Le ministre de l’Intérieur déclare que son département est prêt à 90 pc pour l’organisation des prochaines élections. Intervenant lors de la réunion de l’Intérieur à la Chambre des Conseillers, Laenser a indiqué qu’il n’attend que le feu vert de part du Chef du gouvernement pour la soumission au Parlement des lois organiques y afférentes.

+AL KHABAR+:.
-Un nouveau face-à-face entre le groupe PJD à la Chambre des représentants et le Trésorier général du Royaume, Noureddine Bensouda concernant le fameux document « falsifié » inclus dans le PLF 2013 et les indemnités des hauts responsables. Selon des sources bien informées, le groupe parlementaire a convoqué la tenue d’une réunion extraordinaire de la commission des Finances, en présence des ministres Nizar Baraka et d’Idriss El Azami Idrissi, pour examiner les tenants et les aboutissants de cette affaire. Selon Abdelaziz Aftati, député du parti de la Lampe, cette affaire témoigne à nouveau de l’implication de Bensouda dans cette « mascarade » désavouée par le gouvernement et le parlement.

-USFP: Les déclarations d’Ahmed Zaidi suscitent une vive polémique au sein des salons politiques et des proches de Driss Lachgar, nouveau premier secrétaire du parti, appellent Zaidi à révéler l’identité de ces « parties externes » qui sont intervenues pour permettre à Lachgar de prendre les rênes du parti.

+AL ALAM+:.
-Mohand Laenser déclare que le ministère de l’Intérieur est « techniquement » prêt à hauteur de 90 à 95 pc pour l’organisation des prochaines élections communales. Intervenant devant les membres de la commission de l’Intérieur à la Chambre des conseillers, le ministre s’est également félicité des efforts déployés en matière de lutte contre la culture du cannabis, faisant savoir que la superficie cultivée a diminué de 60 pc.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *