Revue de presse marocaine du 22/08/2013

0 commentaires, 22/08/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des Revue de presse marocaine quotidiens paraissant ce jeudi:

LIBERATION:.
– SM le Roi Mohammed VI: le gouvernement actuel aurait dû capitaliser les acquis. « Il n’est pas raisonnable que tous les cinq ans, chaque nouveau gouvernement arrive avec un nouveau plan, faisant l’impasse sur les plans antérieurs, alors qu’il ne pourra pas exécuter le sien intégralement, au vu de la courte durée de son mandat, a souligné SM le Roi Mohammed VI dans un discours adressé mardi à la Nation à l’occasion du 60ème anniversaire de la glorieuse Révolution du Roi et du Peuple.

– Le Maroc à la traîne en matière de think-tanks: il est classé loin derrière l’Egypte, l’Iran et l’Irak. L’université de Pennsylvanie (Etats-Unis) vient de lancer le processus de mise en chantier de son classement international des think-tanks pour l’année 2013. Dans la région du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, le Maroc, selon le rapport de 2012, dispose de 11 think-tanks. Il est classé loin derrière l’Egypte (34), l’Iran (33) et l’Irak (29). Le think tank marocain le mieux placé dans cette région est le Centre des études et recherches en sciences sociales (CERSS) que dirige le professeur Abdellah Saaf (16e position).

L’OPINION:.
– Discours de SM le Roi à l’occasion du 60e anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple: le Souverain établit le diagnostic sur la réalité de l’éducation et fustige le gouvernement. SM le Roi Mohammed VI a fortement critiqué mardi la politique suivie par l’actuel gouvernement en matière d’éducation, lui reprochant explicitement de ne pas avoir poursuivi les efforts entrepris précédemment sur ce « chantier déterminant ». Dans un discours à la Nation à l’occasion du 60e anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, le Souverain a entièrement ciblé son propos sur l’éducation, déplorant que ce secteur soit « en butte à de multiples difficultés et problèmes ». Après s’être félicité de l’adoption par le passé, d’une Charte nationale d’éducation et de formation, SM le Roi Mohammed VI a relevé que « les gouvernements successifs se sont attachés à mettre en uvre les préconisations de cette charte, surtout le gouvernement précédent » d’Abbas El Fassi.

AUJOURD’HUI LE MAROC:.
– Le discours royal a dressé un diagnostic sans concession sur la réalité de l’éducation et de la formation dans notre pays. SM le Roi Mohammed VI a appelé à un débat large et constructif sur toutes les questions majeures de la Nation pour réaliser les résultats tangibles. Le Souverain a nommé le professeur Omar Azziman, président délégué du Conseil supérieur de l’enseignement, afin d’opérationnaliser cette institution.

– Selon les dernières statistiques de la TGR: un déficit de 40 milliards de dirhams relevé à fin juillet. Le creusement du déficit se poursuit. Au titre du mois de juillet, il avoisine les 40 milliards de dirhams, affichant un écart de 15,2 milliards de dirhams par rapport à son niveau à fin juillet 2012, soit 24,3 milliards de dirhams à fin juillet 2011. Par ailleurs, une décélération a été observée au niveau des recettes ordinaires, résultant principalement de la baisse des impôts directs et indirects, des droits de douane et des recettes non fiscales.

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.
– Parlement: report des travaux de la commission des finances et du développement économique. Prévus pour le lundi dernier, les travaux de la commission des finances et du développement économique à la première Chambre du Parlement ont été reportés au jeudi 29 août. Un report consécutif à la demande du groupe parlementaire de l’Istiqlal. La réunion prévue à la fin du mois sera axée sur trois points principaux. L’examen et le vote d’un projet de décret relatif à la dissolution et à la liquidation de l’Agence du partenariat pour le progrès, l’examen et le vote d’un projet de décret relatif à l’annulation des majorations, des amendes, des pénalités et frais de recouvrement afférents aux taxes, droits, contributions et redevances dus aux communes, préfectures, provinces et régions. Enfin, l’exposé du ministre de l’Economie et des finances sur le bilan de l’exécution des six premiers mois de la loi de Finances 2013.

– Les points saillants du rapport 2012 du Conseil économique, social et environnemental. Le rapport du CESE présente une radioscopie de l’année 2012 sur le plan économique et social, ouvre des pistes de réflexion et expose des recommandations, résultats des travaux d’audition et d’analyses et des différentes commissions, d’enquêtes de terrain, de forums. Parmi ces propositions, on retiendra celle relative à l’innovation, à la gouvernance territoriale, à la transition écologique et celle d’une réforme des mécanismes de régulation de l’économie et de la solidarité, notamment en ce qui concerne la fiscalité, la protection sociale et le dispositif de subvention des prix.

L’ECONOMISTE:.
– Discours royal: le gouvernement critiqué sur l’enseignement. Miser sur les jeunes à travers une éducation de qualité. Le discours royal à l’occasion de la commémoration de la Révolution et du Peuple a été dédié à un diagnostic du secteur éducatif. En effet, SM le Roi a énuméré les différents maux dont souffre le système éducatif: le secteur de l’éducation est en butte à de multiples difficultés et problèmes dus en particulier à l’adoption de programmes et de cursus qui ne sont pas en adéquation avec les exigences du marché du travail.

– Bourse, 121 milliards de dirhams perdus. Empêtrée dans une spirale négative depuis 2008, la Bourse a vu sa capitalisation chuter de 121 milliards de dirhams depuis cette date. Le groupe Maroc Telecom a enregistré une baisse de près de 36 milliards de dirhams de sa valorisation en Bourse sur les cinq dernières années. CGI et Addoha ont également perdu gros. En revanche, BCP ou encore Managem ont réalisé de beaux parcours. Au-delà de la chute des actions qui explique la dégringolade de la capitalisation boursière, le marché paye surtout son manque d’innovation. Aujourd’hui, il est relégué au quatrième rang sur le continent.

LE SOIR ECHOS:.
– Enseignement: SM le Roi remue le couteau dans la plaie. Après avoir planté le décor sur la richesse des ressources humaines du Maroc et réaffirmé son attachement aux jeunes, SM le Roi a construit son discours de quinze minutes, à travers une démonstration où prédomine son souci de l’évolution de l’enseignement, mais aussi de la société où les jeunes occupent une place de choix. L’enjeu est sociétal, on le ressent quand il déclare « la volonté des Marocains d’assurer une bonne éducation à leurs enfants et de leur inculquer les hautes valeurs morales et les vertus de l’attachement aux constantes suprêmes de la Nation dans le cadre de la complémentarité entre la maison et l’école et de l’ouverture sur les innovations des temps modernes ».

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:. 
– Quatre officiers de la Guardia Civil arrêtés pour trafic de drogue entre le Maroc et l’Espagne. Quatre membres de la Guardia Civil espagnole, qui faisaient partie d’un groupe de 14 personnes, ont été arrêtés à Malaga pour des liens présumés avec des trafiquants de drogue. Les officiers sont accusés de faire partie d’un réseau introduisant de grandes quantités de haschich en Espagne en provenance du Maroc.

Al ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.
– SM le Roi : le secteur de l’éducation ne doit pas être l’objet « de surenchères ou de rivalités politiciennes ». Dans le discours adressé mardi à la Nation à l’occasion du 60ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, SM le Roi Mohammed VI souligne qu’il n’est pas raisonnable que tous les cinq ans, chaque nouveau gouvernement arrive avec un nouveau plan, faisant l’impasse sur les plans antérieurs, précisant que le secteur de l’éducation « ne doit pas être enserré dans un cadre politique stricto sensu, pas plus que sa gestion ne doit être l’objet de surenchères ou de rivalités politiciennes ». Le Souverain note qu' »il est navrant que la situation actuelle de l’enseignement s’est dégradée encore davantage par rapport à ce qu’elle était il y a plus d’une vingtaine d’années ».

ANNAHAR AL MAGHRIBIA:.
– L’Espagne assène des coups successifs à la junte séparatiste. Après la fuite de Mahjoub Ould Ali Ould M’Barek, chargé de la sécurité à la représentation du Polisario en Espagne, convoqué par un juge d’instruction de l’Audience nationale espagnole, suite à une plainte déposée par ses victimes, notamment pour « graves violations des droits de l’Homme » dans les camps, les dirigeants du Polisario ont commencé à exercer un contrôle « strict » sur les séquestrés de Tindouf. Les séparatistes n’ont pas admis d’autre part que certaines associations espagnoles décident de couper l’aide alimentaire après qu’elles eurent découvert qu’elle ne parvenait pas à ses réels bénéficiaires.

AL ALAM:.
– SM le Roi: le gouvernement actuel aurait dû capitaliser les acquis positifs engrangés dans le secteur de l’éducation et de la formation. Dans le discours adressé mardi à la Nation à l’occasion du 60ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, SM le Roi Mohammed VI a indiqué que « le gouvernement actuel aurait dû capitaliser les acquis positifs cumulés dans le secteur de l’éducation et de la formation, d’autant plus qu’il s’agit d’un chantier déterminant s’étendant sur plusieurs décennies », jugeant « impératif d’engager un débat large et constructif sur toutes les questions majeures de la Nation pour réaliser les résultats tangibles que les Marocains réclament ». – Accidents de la route: Les mesures prises par Rebbah s’avèrent vaines. En moins de deux semaines, plus de 30 personnes ont été tuées dans des accidents de la route, alors que le ministre de l’Equipement et du transport, Aziz Rebbah, ne cesse de vanter les mesures prises par son département en vue d’enrayer ce fléau.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.
– Diagnostic « fort » et « sévère » de la réalité de l’Education. Dans le discours adressé mardi à la Nation à l’occasion du 60ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, SM le Roi Mohammed VI souligne que le secteur de l’éducation ne doit pas être enserré dans un cadre politique stricto sensu, pas plus que sa gestion ne doit être l’objet de surenchères ou de rivalités politiciennes.

AL KHABAR:.
– SM le Roi Mohammed VI annonce un plan pour sauver l’Education : un discours historique franc, fort et direct. Dans le discours adressé mardi à la Nation à l’occasion du 60ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, SM le Roi Mohammed VI souligne que la situation actuelle du secteur de l’éducation et de la formation nécessite de marquer une halte pour identifier les faiblesses et les dysfonctionnements existants. Le Souverain note en outre que les efforts nécessaires n’ont pas été entrepris pour consolider les acquis engrangés dans le cadre de la mise en uvre du Plan d’urgence.

RISSALAT AL OUMMA:.
– SM le Roi: le secteur de l’Education ne doit pas être inscrit dans un cadre politique au sens strict. Dans le discours adressé mardi à la Nation à l’occasion du 60ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, SM le Roi Mohammed VI souligne que le secteur de l’éducation « ne doit pas être enserré dans un cadre politique stricto sensu, pas plus que sa gestion ne doit être l’objet de surenchères ou de rivalités politiciennes », mais l’inscrire dans « le cadre social, économique et culturel qui est le sien ». Le Souverain note également que « le gouvernement actuel aurait dû capitaliser les acquis positifs cumulés dans ce secteur, d’autant plus qu’il s’agit d’un chantier déterminant », jugeant « irraisonnable que, tous les cinq ans, chaque nouveau gouvernement arrive avec un nouveau plan, faisant l’impasse sur les plans antérieurs ».

ASSAHRAE AL MAGHRIBIA:.
– El Ktiri: la résistance se bâtit à travers les générations. Dans une déclaration au journal, le Haut-commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération, Mustapha El Ktiri, indique que la Révolution du Roi et du Peuple implique le passé, le présent et l’avenir de la oumma, estimant que la résistance des peuples est un édifice qui s’élève génération après génération.

ATTAJDID:.
– Dans le discours adressé mardi à la Nation à l’occasion du 60ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, SM le Roi Mohammed VI tire la sonnette d’alarme sur le secteur de l’éducation et de la formation, en affirmant que la situation actuelle de l’enseignement s’est dégradée encore davantage par rapport à ce qu’elle était il y a plus d’une vingtaine d’années.

– La société civile s’apprête à poursuivre en justice les sociétés de production laitière. La Fédération marocaine des droits du consommateur a décidé de saisir la justice après la décision des sociétés de production laitière d’augmenter le prix du lait, estimant que cette hausse constitue une violation de la loi sur la concurrence.

AL MASSAE:.
– SM le Roi Mohammed VI critique la gestion du dossier de l’enseignement. Dans le discours adressé mardi à la Nation à l’occasion du 60ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, SM le Roi Mohammed VI souligne que « le secteur de l’éducation ne doit pas être enserré dans un cadre politique stricto sensu, pas plus que sa gestion ne doit être l’objet de surenchères ou de rivalités politiciennes, mais l’inscrire dans le cadre social, économique et culturel qui est le sien ».

– Benkirane compte trancher les négociations avec le RNI dans deux semaines. Des sources du journal indiquent que le chef du gouvernement et SG du PJD, Abdelilah Benkirane, va trancher les négociations pour la formation d’une nouvelle coalition avec le président du RNI Salaheddine Mezouar durant les deux semaines prochaines, une fois que le chef du parti de la colombe aura présenté une note précise sur l’entrée de son parti au gouvernement. Par ailleurs, Abdelaziz Aftati, parlementaire du PJD, a jugé admissible la lenteur actuelle des pourparlers.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *