Revue de presse marocaine du 22/07/2013

0 commentaires, 22/07/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne paraissant ce lundi 22 juillet :

+LIBERATION+:
– Au parlement, Benkirane brandit l’épouvantail des élections anticipées. Jeudi, lors de la séance mensuelle à la Chambre des conseillers consacrée à la politique générale, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a agité la carte des élections anticipées, en soulignant que le PJD est disposé à y aller. « Les élections anticipées ne me font pas peur. Mon parti et moi sommes prêts à y aller », a-t-il dit.

– Le Polisario convaincu du terrorisme en Espagne. Plusieurs bateaux de pêches opérant dans les eaux situées entre les côtes du Sahara marocain et les îles canaries avaient été attaqués par les séparatistes faisant de nombreuses victimes parmi les marins embarqués à bord de ces bateaux. Lors de l’un des conseils de ministres tenus en 2011, l’Exécutif ibérique avait reconnu le cas d’un ressortissant espagnol, tué en 1976 à Laâyoune, au cours d’une attaque terroriste perpétrée par le Polisario. Par ailleurs, des sources bien informées à Tindouf ont rapporté que le général Taoufik Médiène, patron des services de renseignements militaires algériens, a donné ses instructions au premier ministre Abdelmalek Sellal pour débloquer pas moins de 300 millions de dollars au profit du Polisario, un pactole destiné à financer l’achat de nouveaux armements et de moyens logistiques pour les séparatistes.

– La Fédération des gérants des stations-service interpelle Benkirane: elle se félicite du succès de la grève en dépit des pressions et des menaces. Dans un communiqué préliminaire, la Fédération a annoncé que le taux de participation à la grève, observée les 18 et 19 juillet, a été estimé en moyenne à 75 pc et a grimpé dans certaines villes jusqu’à 95pc, comme c’était le cas dans le Grand Casablanca. Selon le communiqué, la grève a connu un franc succès en dépit des moyens dont ont usé des sociétés pétrolières regroupées dans le GPM « pour saboter le débrayage des stations-services ».

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:
– Entretien avec Mohand Laensar, SG du MP. La majorité a décidé de lancer dès cette semaine des consultations avec les partis politiques représentés au Parlement. Selon le Secrétaire général du MP, Mohand Laenser, ce premier round des consultations politiques devrait permettre de dégager les tendances pour la formation de la nouvelle majorité. Jusque-là, rien n’a encore été fixé par les chefs de file du PJD, du MP et du PPS. Tout dépendra de la nature des négociations. Toutes les options demeurent envisageables, même le recours à des élections anticipées.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+
– Ouverture officielle des concertations pour remplacer l’Istiqlal à la majorité: Le RNI pose ses conditions. La majorité démarre officiellement les pourparlers avec l’opposition afin de trouver un remplaçant au parti de l’Istiqlal. Réunis le week-end dernier, les secrétaires généraux des trois partis de la majorité ont convenu d’ouvrir des concertations avec toutes les forces de l’opposition actuelle. Pourtant, la majorité semble déjà avoir fait le choix. Plusieurs dirigeants au PJD, au MP et au PPS ont publiquement déclaré leur préférence pour le RNI. Les responsables de ce parti ont, quant à eux, laissé entendre qu’ils ne vont pas signer un chèque en blanc à la majorité. Le parti de la colombe semble avoir sa liste de conditions.

– L’ONSSA resserre l’étau sur les fraudeurs: 700 tonnes de produits saisies. Les saisies les plus importantes ont concerné les produits de la pêche avec 567 tonnes, suivis des viandes rouges avec 32 tonnes. Les opérations de contrôle menées par les brigades de l’ONSSA ont donné lieu à 111 procès-verbaux de constations directes d’infraction. Au niveau des importations, l’ONSSA annonce que 124 tonnes de produits ont été refoulées sans néanmoins préciser lesquelles.

+L’ECONOMISTE+:
– Benkirane II: Les consultations démarrent aujourd’hui. Les consultations pour la formation d’une nouvelle majorité démarrent aujourd’hui. Elles devront durer trois jours. Le chef du gouvernement devra rencontrer les partis politiques d’opposition qui siègent au Parlement, à l’exception de l’Istiqlal dont les ministres (5 sur 6) ont démissionné. Ainsi, Abdelilah Benkirane s’entretiendra avec les dirigeants du RNI, du PAM, de l’USFP et de l’UC. Les autres petites formations seront reçues par le chef de la majorité de manière groupée selon qu’elles soutiennent ou s’opposent au gouvernement.

– Conjoncture: Six mois de pannes et zéro visibilité! A mi-parcours de l’exercice 2013, les indicateurs économiques font grise mine. Finances publiques, emploi, commerce extérieur, industrie accusent des contreperformances. Excepté l’inflation, le secteur agricole et le tourisme, tous les autres battent de l’aile. Récession en Europe, coupe dans le budget d’investissement et resserrement des crédits, les raisons qu’avancent les opérateurs. Pourtant, le HCP table sur une croissance économique de 4,6pc après les 2,7pc réalisés en 2012, grâce au dynamisme du PIB agricole.

– Rapport BAM: Vigilance accrue sur les risques bancaires. Depuis le 1er juillet, les établissements de crédit sont soumis à de nouvelles règles prudentielles plus sévères. C’est l’une des conséquences indirectes de la tempête qui avait secoué le système bancaire et financier international dans les années 2008. Les autorités monétaires ont en effet relevé le ratio de solvabilité de 10 à 12pc et instauré un Tier one de 9pc. Une mise en conformité avec les standards internationaux largement anticipée par les banques qui avaient multiplié les opérations d’augmentation de capital de leur réalisation.

+LE SOIR ECHOS+:
– Société civile: Le dialogue se poursuit à Dakhla. Lancé le 13 mars dernier, le dialogue national sur la société civile a tenu sa 2è réunion régionale en fin de semaine à Dakhla. Il s’agit de la deuxième rencontre régionale dans le cadre du dialogue national sur la société civile, après celle de Kénitra organisée le 6 juillet dernier. « Alors qu’à Kénitra, les préoccupations de la société civile étaient plus d’ordre bureaucratiques, à Dakhla les acteurs associatifs sont plus concernés par la relation avec les autorités », explique un membre de la commission.

– La FRMF reporte ses assemblées. Nouveau coup de théâtre dans la Fédération royale marocaine de football (FRMF). Alors que la sphère footballistique attendait la tenue des Assemblées extraordinaire et ordinaire, la FRMF a annoncé un énième report et a mis l’accent sur le retrait de Ali Fassi Fihri. Une lueur d’espoir jaillit pour les acteurs du football national.

+AL ALAM+:
– Des agréments octroyés « dans le noir »: les professionnels accentuent leurs protestations. Plus de 1.200 taxi-drivers ont organisé, jeudi à Casablanca, une marche massive, à laquelle a pris part le syndicat national des professionnels des taxis, affilié à l’UGTM, en signe de protestation contre l’octroi de 200 nouveaux agréments à des personnes n’exerçant pas dans le secteur.

– Le président du conseil communal de Kénitra Aziz Rebbah a présidé mercredi une session du conseil sur fond de protestations organisées par le Collectif Maamora du tissu associatif de Kénitra devant le siège du conseil, dénonçant la mauvaise gestion, le népotisme et la négligence des intérêts de la ville en matière urbanistique, environnementale et culturelle. Par ailleurs, l’opposition a vilipendé la méthode utilisée pour la cession d’un terrain à Ibn Abbad, la qualifiant d' »une forme de corruption exigeant une enquête ».

+ASSAHRA AL MAGHRIBIA:+
– Laenser: Benkirane va entamer ses consultations avec tous les partis. Le SG du Mouvement populaire Mohand Laenser affirme que le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane va entamer ses consultations avec tous les partis représentés au parlement en vue de former une nouvelle majorité. Dans une déclaration au journal, Laenser indique que Benkirane va entreprendre par la suite de nouvelles négociations avec les partis qui auront manifesté leur volonté d’intégrer la coalition gouvernementale pour remplacer le Parti de l’Istiqlal.

+AL MASSAE+:.
– Benkirane entame ce lundi ses consultations sans préalables avec le RNI. Lors d’une réunion tenue vendredi, les leaders des partis de la majorité (le PJD, le RNI et le PPS) ont convenu de lancer des concertations officielles lundi.

– Un mort et des blessés après le match Raja/Nice: 25 individus arrêtés pour vandalisme. Des actes de violence ont déclenché dans la nuit de vendredi après le match entre le Raja de Casablanca et le club français Nice, faisant un mort et des blessés. Suite à ces violences, les services de sécurité ont interpelé 25 individus, qui ont été placés en garde-à-vue dans l’attente de les déférer lundi devant le parquet de Casablanca.

– Casablanca: recherche d’un Européen accusé d’escroquerie. Une source policière indique que les services de sécurité recherchent un Européen et une ressortissante marocaine établie en Europe pour « formation d’un réseau spécialisé dans l’escroquerie » suite à une plainte portée à la police par une personne réclamant que ce réseau lui a soutiré, par des moyens frauduleux, 50.000 dirhams.

– Manifestation à Fès contre des « violations syndicales ». Les manifestants, rassemblés dans le siège régional de l’UMT en réponse à l’appel des militants des droits de l’homme, ont scandé des slogans hostiles notamment à Hamid Chabat, maire de la ville, la direction de la société qui gère le transport urbain et la direction d’un hôtel, suite aux « suspensions » et aux « licenciements » décidés à l’encontre des employés et des fonctionnaires.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:
– Benkirane entame lundi ses consultations pour la formation d’une nouvelle majorité. Les chefs des partis de la majorité (PJD, RNI et MP) se sont mis d’accord, lors d’une réunion tenue vendredi, pour entamer lundi les consultations avec les partis politiques en vue d’une nouvelle majorité, après le retrait du PI du gouvernement. Dans une déclaration au journal, le SG du Mouvement populaire, Mohand Laenser, a indiqué que les alliés de la coalition gouvernementale « n’imposent pas de conditions préalables » avant d’entreprendre les concertations avec les partis souhaitant intégrer la nouvelle majorité, précisant que ces consultations « exigent un peu de souplesse ». Il a d’autre part souligné que « l’idée que le RNI soit intégré à la coalition est établie, mais tout reste tributaire des négociations que va mener le chef du gouvernement avec les partis politiques ».

– Des députés Pjdistes contre le monopole du gouvernement de l’élaboration des lois organiques. Le président du groupe parlementaire du PJD à la Chambre des représentants, Abdellah Bouanou, a estimé que l’approbation du gouvernement du projet de loi organique portant sur les modalités de gestion des commissions d’enquêtes parlementaires est basée sur « une interprétation anti-démocratique de la Constitution ».

+AL KHABAR+:
– Marrakech: Arrestation d’un ancien militaire pour escroquerie. L’individu a comparu samedi dernier devant le tribunal de première instance de Marrakech pour escroquerie au nom du procureur général du Roi. Il a été arrêté suite à une plainte déposée par une victime, qui lui aurait versé 110.000 dirhams pour assurer la libération d’un membre de sa famille, accusé de viol.

– Adoption du projet de loi organique relatif aux commissions d’enquête parlementaires: Les députés PJD furieux. Le président du groupe PJD à la Chambre des représentants, Abdellah Bouanou, a critiqué l’adoption de ce texte, affirmant qu’il s’agit d’une interprétation anti-démocratique de la constitution.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:
– Début des concertations pour former la nouvelle majorité. Les secrétaires généraux des trois partis de la majorité actuelle ont convenu, lors d’une réunion tenue la semaine dernière, d’ouvrir les consultations avec les partis politiques pour former une nouvelle majorité après le retrait du Parti de l’Istiqlal du gouvernement. Le Chef du gouvernement devrait entamer ce processus par une réunion avec le RNI.

+RISSALAT AL OUMMA+
– Appel à la formation d’un front contre la corruption dans la MGPAP. Le Réseau marocain pour la protection des fonds publics et l’Association marocaine des adhérents à la Mutuelle générale du personnel des administrations publiques (MGPAP) ont appelé, dans un communiqué conjoint, à une réunion élargie le 25 juillet pour la formation d’un front contre la corruption dans la MGPAP qui comprend tous les acteurs associatifs et syndicaux. Les deux parties ont également décidé de tenir une conférence de presse le 6 août prochain pour présenter un rapport détaillé sur les dysfonctionnements enregistrés et déposer une plainte auprès du procureur du Roi pour ouvrir une enquête judiciaire.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:
– Benkirane entame lundi les négociations pour former la nouvelle majorité. Durant une réunion tenue vendredi dernier, les secrétaires généraux des trois partis de la majorité actuelle ont convenu d’ouvrir des consultations avec les partis de l’opposition. Des sources bien informées indiquent que les négociations devront durer d’une semaine à dix jours.

– Le gouvernement met les dernières touches à trois lois organiques. Après avoir adopté trois lois organiques la semaine dernière, le gouvernement devrait finaliser trois nouvelles lois organiques avant la fin de cette année. Il s’agit, selon des sources gouvernementales, des lois organiques relatives au pouvoir judicaire, aux collectivités territoriales et aux finances.

– Le projet de loi organique relatif aux commissions d’enquête parlementaires provoque l’ire de Bouanou. Le président du groupe PJD à la Chambre des représentants Abdellah Bouanou a appelé le gouvernement à retirer le projet de loi, affirmant qu’il s’agit d’une initiative « étrange et d’une interprétation anti-démocratique de la constitution. »

+ATTAJDID+:
– Les consultations pour former la nouvelle majorité démarrent ce lundi. Une source, qui a assisté à la réunion de la majorité tenue vendredi dernier, indique que les secrétaires généraux des trois partis de la majorité ont convenu d’ouvrir des concertations avec les partis de l’opposition actuelle, en donnant la priorité au RNI qui occupe la troisième position en termes de nombre de sièges obtenus dans les élections législatives de 2011.

+AL MOUNAATAF+:
– Le projet de loi organique relatif aux commissions d’enquête parlementaires provoque une crise au sein du PJD. Le ministre chargé des relations avec le parlement et la société civile, Habib Choubani, et des députés PJD ont protesté contre Benkirane après l’adoption dudit texte lors du dernier conseil de gouvernement. Choubani s’est trouvé dans une position délicate après avoir promis à la Commission de justice, de législation et des droits de l’Homme à la Chambre des représentants que le gouvernement ne soumettrait pas le projet de loi relatif aux commissions d’enquête.

+ AL ITTIHAD ALICHTIRAKI+
– L’USFP condamne l’adoption du projet de loi organique relatif aux commissions d’enquête parlementaires. Dans une déclaration au journal, Ahmed Zaidi, président du Groupe socialiste à la Chambre des représentants, a indiqué qu’il s’agit d’une provocation, sinon d’un dédain envers l’institution législative et le principe de partenariat politique, ajoutant que la commission de justice, de législation et des droits de l’Homme à la Chambre des représentants avait presque fini l’examen de deux projets de loi sur le même sujet qui ont été intégrés dans un seul texte.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *