Revue de presse marocaine du 22/06/2013

0 commentaires, 22/06/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce samedi:.

+LIBERATION+:.
-Le statut de la fonction publique sur le gril: Benkirane n’offre aucune alternative crédible aux demandeurs d’emploi. « Tout le monde veut intégrer la fonction publique. C’est devenu une sorte de culture enracinée chez beaucoup de nos jeunes concitoyens. Je crois qu’il n’y aura pas de refonte du statut de la fonction publique si on ne coupe pas court à cet état psychologique et philosophique ». C’est ainsi que le Chef du gouvernement a interpellé les participants au colloque national sur « la refonte du statut de la fonction publique », tenu vendredi à Skhirate. Pour lui, cet état d’esprit conduit à des actions criminelles comme ce fut le cas pour ces jeunes qui s’immolent par le feu pour revendiquer leur intégration dans la fonction publique. Cependant, il a oublié de clarifier les alternatives proposées par le gouvernement et les offres d’emploi qu’il a créées pour les jeunes. Benkirane estime, néanmoins, qu’il est temps de rompre avec cette situation parce que la fonction publique va absorber cette année 100 MMDH, soit 60 pc des recettes fiscales estimées à 210 MMDH.

-Démantèlement d’un réseau de recrutement de jihadistes à Sebta: Huit Marocains appréhendés par la police espagnole. Coup de filet réussi des services de sécurité espagnols contre les réseaux de recrutement des jihadistes pour combattre en Syrie. Vendredi matin, la Guardia Civil et la police nationale ont arrêté huit personnes accusées d’appartenir à ces réseaux terroristes. Ces personnes font partie d’un réseau lié à Al Qaida, chargé principalement de recruter les jihadistes pour combattre en Syrie et dans d’autres pays. L’opération policière reste ouverte avec la possibilité d’arrestation d’autres personnes.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Colloque sur le statut général de la fonction publique: Le gouvernement veut faire de l’administration un facteur de croissance. Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a fait un diagnostic sans concession du secteur: « La fonction publique, au Maroc, est confrontée à un problème d’ordre philosophique: dans l’esprit des Marocains, travailler dans la fonction publique est un droit que nul ne pourrait leur contester. C’est une idée bien ancrée avec ses corollaires : travail garanti à vie, augmentation du salaire automatique ». Cette allusion aux diplômés chômeurs qui n’ont d’yeux que pour la fonction publique faite, le chef du gouvernement s’est adressé aux participants à ce colloque en les exhortant à « libérer » leurs esprits afin de réussir la réforme du statut général de la fonction publique. Selon lui, cette dernière « ne produit rien, mais encadre ceux qui produisent et qui pourtant coûte à l’Etat 100 milliards de DH, soit 13 pc du budget ». Placé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, le colloque national sur la refonte du statut général de la fonction publique qui s’est déroulé à Skhirate, sera sanctionné par des recommandations qui seront regroupées dans un livre blanc qui sera publié dans les semaines à venir et qui tracera les grandes lignes de la réforme de l’administration.

+AL MASSAE+:.
-L’Espagne procède dans la ville de Sebta au démantèlement d’un réseau lié à Al Qaida qui était chargé de l’embrigadement et de l’enrôlement de Marocains pour combattre en Syrie. Des sources bien informées ont indiqué que les éléments de la police espagnole ont encerclé le quartier « El Principé » à Sebta, appelé également le quartier des Marocains, à l’aube, avant la prière d’Al Fajr et pris d’assaut les domiciles de cinq Marocains de nationalité espagnole, précisant que huit personnes, dont cinq Marocains, ont été appréhendées lors de cette opération menée conjointement par la police nationale et la Guardia civile.

-Le gouvernement se dirige-t-il vers la suppression du statut général de la fonction publique et l’adoption du système contractuel? Le Secrétaire général du gouvernement, Driss Dahak, qui intervenait à l’occasion du colloque national sur la refonte globale du statut général de la fonction publique, a avancé plusieurs expériences internationales réussies qui ont opté pour le système contractuel à l’instar de ce qui se passe dans le secteur privé, à l’exception de certaines professions souveraines, tels que la police, l’armée et la justice, tout en s’interrogeant si l’heure n’a pas sonné pour la suppression du statut de la fonction publique et le recours au mode contractuel.

-L’organisation « Human Rights Watch » (HRW) critique les jugements et verdicts prononcés sur la base de procès-verbaux contenant des aveux arrachés sous la torture. Lors d’une conférence de presse tenue, vendredi à Rabat, Eric Goldstein, directeur-adjoint de HRW pour la région MENA, a appelé au rejugement devant un tribunal civil des Sahraouis qui ont été condamnés par le tribunal militaire de Rabat et à l’ouverture d’une enquête sur leurs déclarations selon lesquelles ils auraient été victimes d’actes de torture de la part des éléments de la police.

-Le SG du PAM, Mustapha Bakkoury appelle le parti de l’Istiqlal à mettre en application sa décision du retrait du gouvernement Benkirane sans attendre un arbitrage royal. Lors d’une rencontre avec plusieurs supports médiatiques, jeudi dernier à Rabat, Bakkoury a souligné que le parti de la balance se doit d’assumer ses responsabilités et de savoir gérer cette décision de retrait sans faire appel à l’arbitrage royal.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Mustapha Bakkoury déclare que la décision du parti de l’Istiqlal de se retirer de l’actuel gouvernement est une décision qui émane d’une instance politique, soulignant qu’elle doit être appliquée avec responsabilité. Lors d’une conférence de presse, jeudi à Rabat, le SG du Parti Authenticité et Modernité (PAM) a estimé « insensée » la réclamation d’un arbitrage royal dans cette affaire, ajoutant que la direction du parti de la balance doit savoir gérer la décision prise par le conseil national. Et de poursuivre: « Je n’arrive pas à comprendre pourquoi quelqu’un, qui a décidé de démissionner, fait appel en même temps à l’arbitrage! ».

-Mauvaise nouvelle pour les fonctionnaires!. Le gouvernement réfléchit sérieusement à la suppression du statut général de la fonction publique ou au moins à sa refonte globale et radicale pour être en phase avec les contraintes financières auxquelles est confronté l’Etat. Dans ce cadre, le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, le SG du gouvernement, Driss Dahak, le ministre de l’Economie et des Finances, Nizar Barak et le ministre chargé de la fonction publique et de la modernisation de l’administration, Abdelaadim El Guerrouj, ont été tous unanimes à souligner, lors de leurs interventions lors du colloque national sur la refonte du statut de la fonction publique, tenue vendredi à Skhirate, que la fonction publique, avec l’actuel statut, constitue un « lourd fardeau » à supporter par le budget de l’Etat.

-Les éléments de la BNPJ ont arrêté, jeudi dernier à Casablanca, une notaire qui a rendu publique sur internet une liste de consommateurs présumés, dont des policiers, de drogues dures, d’une manière qui laisse penser qu’elle émanerait des services de police. Dans son communiqué, la DGSN a précisé que les investigations menées ont montré que les services de police n’ont aucun lien avec la liste de personnes mise en ligne sur la toile, ajoutant que la notaire était connue pour sa consommation des drogues dures et avait inventé la liste diffusée sur Internet avec l’intention de nuire à la réputation des personnes y figurant, sans disposer de preuves corroborant ses assertions.

+AL ALAM+:.
-Le dossier des Marocains de Syrie revient de nouveau au-devant de la scène après l’annonce par le ministère de l’Intérieur espagnol du démantèlement à Sebta d’un réseau lié à Al Qaida soupçonné d’envoyer des Marocains combattre en Syrie et de l’arrestation de huit personnes lors de cette opération. Le ministère espagnol a précisé dans un communiqué que le réseau hispano-marocain démantelé, était, selon l’enquête menée par la police espagnole, responsable de l’envoi de jihadistes auprès de groupes affiliés à Al-Qaïda en Syrie, faisant savoir que « des dizaines de personnes, dont des mineurs, sont parties de la ville de Sebta et du territoire marocain sous couvert de ce réseau terroriste ».

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Trois centrales syndicales, en l’occurrence la FDT, la CDT et l’UGTM ont boycotté vendredi les travaux du colloque national sur « La refonte du statut de la fonction publique », organisé par le ministère de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration pour élargir la réflexion et coordonner les efforts des différents acteurs pour l’adoption d’une vision commune permettant l’élaboration d’une plateforme (un livre blanc) pour la refonte du statut général de la fonction publique, conformément aux orientations et aux principes consacrés par la nouvelle Constitution.

+AL KHABAR+:.
-Des éléments de la Guardia Civil espagnole, appuyées par des éléments de l’armée ont arrêté vendredi, dans la ville de Sebta, neuf personnes soupçonnées d’appartenir à un réseau jihadiste ayant des liens avec Al Qaida. Des sources médiatiques espagnoles ont indiqué que les personnes arrêtées lors de cette opération qui a connu le déploiement d’un important dispositif sécuritaire, sont soupçonnées d’appartenir à un réseau qui était chargé de l’embrigadement de Marocains et d’Espagnols pour combattre en Syrie aux côtés de l’armée syrienne libre.

-Le PJD adresse un message aux autres partis politiques: Le parti de la Lampe tient ce samedi à Salé le congrès constitutif de l’association des ingénieurs de son parti. Selon des sources, cette association, qui verra le jour, viendra donc s’ajouter aux autres organes parallèles du parti connu pour la force de sa structure organisationnelle par rapport aux autres formations politiques.

-Dans une nouvelle escalade!: Le syndicat national des médecins du secteur libéral a adressé une lettre au ministre de la Santé, El Houssein El Ouardi dans laquelle il l’appelle à respecter les dispositions de la nouvelle Constitution, sur fond de l’invitation en langue étrangère adressée par le ministère au syndicat pour prendre part aux Assises nationales de la santé, prévues du 1er au 3 juillet à Marrakech. Dans une déclaration au journal, le SG du syndicat, Mohamed Bennani, a qualifié d' »acte de provocation » la persistance du ministère de la santé à adresser des invitations officielles écrites en langue étrangère, estimant que par ce comportement, le ministère tente « d’humilier » tout le personnel du secteur.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-L’opposition à la Chambre des représentants va boycotter encore une fois la prochaine séance mensuelle de questionnement du Chef du gouvernement prévue mercredi prochain, ont affirmé des sources bien informées, ajoutant que les groupes parlementaires de l’opposition estiment que les raisons qui l’ont poussé à se retirer de la précédente séance sont toujours de mise.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Le gouvernement lance le chantier de la refonte du statut de la fonction publique qui date de 1958. Dans ce cadre, un colloque national a été organisé, vendredi à Skhirate, à l’initiative du ministère de la fonction publique et de la modernisation de l’administration, au cours duquel les responsables gouvernementaux ont révélé que la fonction publique absorbe chaque année 100 MMDH, soit 60 pc des recettes fiscales de l’Etat. De son côté, le ministre chargé de la fonction publique, Abdelaâdim El Guerrouj a affirmé, à cette occasion, que l’opération de départ volontaire ne figure pas parmi les priorités du gouvernement.

-Mustapha Bakkoury critique vertement la revendication, par le SG de l’Istiqlal Hamid Chabat, de l’arbitrage royal dans son conflit avec le PJD. Lors d’une rencontre avec la presse, tenue jeudi dernier à Rabat, le SG du PAM a affirmé qu’il n’y avait aucun besoin de réclamer un arbitrage royal, puisque la décision du retrait de l’Istiqlal du gouvernement Benkirane a été prise par les organes décisionnels du parti, ajoutant que cette décision devait être appliquée dès qu’elle a été prise par les Istiqlaliens.

-Nouveau rebondissement dans l’affaire du fils de Hamid Chabat! Le Parquet général dépose un recours contre l’acquittement de Naoufal, fils aîné de Chabat dans une affaire de trafic de drogue. Suite à ce recours, Chabat a refusé de livrer tout commentaire à ce sujet, alors que la défense s’est interrogée sur les motifs ayant poussé le Parquet général à attendre la dernière minute du délai fixé par la loi, à savoir dix jours après l’annonce du verdict, pour déposer ce recours.

-Intoxication alimentaires d’éléments de la police à Oujda: Le traiteur chargé de l’alimentation convoqué pour son audition. Des sources ont indiqué que les questions des enquêteurs ont été axées sur l’origine des matières et des aliments utilisés pour la préparation des fast-food et le respect des normes d’hygiène, ajoutant que l’enquête pourrait également concerner des fonctionnaires au service économique et social relevant de la wilaya de la région de l’Oriental.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-16 MMDH de pertes pour l’économie nationale chaque année à cause de la contrebande, a révélé une récente étude réalisée auprès de plusieurs opérateurs dans les domaines de l’industrie et du commerce. Dans le même sens, des responsables officiels ont affirmé, dans une déclaration au journal, que ledit montant pourrait contribuer à la création de 1.200 entreprises dans la seule région de l’Oriental et de 32.000 postes d’emplois.

+ASSABAH+:.
-La BNPJ enquête sur une affaire concernant la mainmise et la vente par un haut responsable de l’Etat d’un foncier appartenant à des Marocains de confession juive. Ce responsable a procédé à la vente de 3 hectares d’un foncier d’une superficie de 14 hectares pour une valeur de 3 milliards de centimes. Suite à l’éclatement de cette affaire, le Procureur général du Roi à Casablanca a donné ses instructions pour qu’une enquête soit diligentée pour élucider les circonstances et les tenants et aboutissants de cette mainmise sur du foncier appartenant à des Marocains de confession juive à Mohammedia.

-Le Maire de la ville de Casablanca, Mohamed Sajid déclare que les informations relayées par la presse et faisant état de dysfonctionnements ayant entaché le projet de réalisation de la station de prétraitement des eaux usées à Sidi Bernoussi sont de « simples allégations erronées ». Dans une déclaration au journal, M. Sajid a déclaré que ces informations relèvent de « la surenchère politicienne » et ont été véhiculées par certaines parties pour entraver la réalisation de ce projet et satisfaire leurs intérêts personnels.

-Mustapha Bakkoury affirme que les hommes d’affaires et les capitaux sont préoccupés par la situation politique dans le pays, ajoutant dans une déclaration au journal que le manque de cohésion et de cohérence entre les composantes de la coalition gouvernementale a engendré de nombreux problèmes à même de rendre l’Exécutif incapable de faire face à la crise financière et économique aigue que traverse le Royaume.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Le ministère des Affaires générales et de la gouvernance dément les informations « erronées » diffusées par l’agence de presse « Reuters » et affirme que les prix des produits subventionnés ne connaîtront aucun changement au cours du mois sacré du Ramadan. Dans un communiqué, le ministère a affirmé que le ministre de tutelle, Mohamed Najib Boulif « n’a à aucun moment fait de déclaration au sujet d’une éventuelle diminution des subventions de certains produits », ajoutant que « la réduction des subventions n’a jamais été évoquée ». Ce communiqué, publié en réaction aux données contenues dans une information diffusée par le site de l’agence de presse « Reuters », selon laquelle « le Maroc va procéder à la diminution des subventions de certains produits », a en outre souligné que le ministre n’a jamais déclaré que « l’ajustement automatique des prix interviendrait avant le mois de Ramadan ».

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *