Revue de presse marocaine du 22/05/2012

0 commentaires, 22/05/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les titres à la Une qui retiennent l’attention de la presse quotidienne de ce mardi:.

+AL MASSAE+:.
-La Commission des Affaires étrangères à la Chambre des Représentants convoque Saad Dine El Otmani au Parlement pour l’examen des derniers développements du dossier du Sahara marocain, notamment le décision du Maroc de retirer sa confiance à Christopher Ross ainsi que les tenants et aboutissants du refus du Royaume de le recevoir.

-Les préparatifs du congrès de l’Istiqlal dans l’impasse à cause du retard de la tenue des congrès régionaux pour l’élection des congressistes et la non finalisation des documents qui seront soumis au congrès. Par ailleurs, Abdelouahed El Fassi est devenu l’unique candidat en lice pour le poste de secrétaire général du parti de la Balance en l’absence de la confirmation de la candidature des autres postulants.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Le Maroc à rude épreuve à Genève face aux organisations des droits humains nationales et internationales et les représentants de 95 Etats lors de la 13ème session du CDH surtout que des rapports nationaux et internationaux ont dressé un tableau sombre de la situation des droits de l’Homme dans le Royaume.

-Le ministère de l’Habitat et de l’urbanisme dévoile des chiffres alarmants sur les conditions d’habitat des Marocains: Il souligne que 144.000 familles habitent dans des maisons menaçant ruine et 242.000 familles vivent dans des habitats illégaux.

-Le bras de fer entre Houcine El Ouardi et le Secrétaire général du ministère de la santé se poursuit à Genève. Après que des informations aient fait état que l’absence de Rahal Mekkaoui, secrétaire général du ministère, pourrait entraver les travaux de l’OMS, étant donné qu’il est président du conseil exécutif à titre personnel, le ministère de la Santé a rendu public un communiqué dans lequel il affirme que la représentativité au sein d’organisations internationales « n’est pas personnelle, mais se fait par la qualité, en ce sens que les personnes se relaient aux postes ».

+ASSABAH+:.
-Mise en place d’une commission d’enquête parlementaire sur les travaux d’extension du siège de la Chambre des représentants suite à un rapport parvenu au Président Karim Ghellab: le Bureau de la première Chambre exige les détails de tous les marchés publics conclus à ce sujet de crainte de voir se reproduire les mêmes scénarios d’irrégularités enregistrés lors du chantier de construction du siège de la Chambre des conseillers.

-Le différend avec Christopher Ross arrive au Parlement: La décision du Maroc de retirer sa confiance à l’envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara a dominé les travaux de la séance de lundi puisque neuf questions ont été programmés à ce sujet. D’autre part, le Maroc attend la désignation d’un nouveau médiateur et le redressement du processus de négociations pour un retour à la table de négociations.

-Chambre des Conseillers: Suspension de la séance mensuelle relative aux questions de politique générale adressées par les conseillers au Chef du gouvernement. Des sources indiquent que Abdelilah Benkirane n’a reçu ni l’invitation de la part de la 2ème Chambre ni les axes d’intervention des conseillers, de même qu’aucun accord n’a eu lieu sur la date de la tenue de cette séance.

+AL KHABAR+:.
-Des Istiqlaliens accusent Abbas El Fassi de « clientélisme »: Des sources indiquent que de nombreux militants du parti de la Balance sont exaspérés de la manière dont Abbas El Fassi et ses proches gèrent la question des affections dans les cabinets de ministères dirigés par des ministres istiqlaliens.

-Le directeur général de la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM), Othman Fassi-Fihri avoue que la société vit une situation financière « dangereuse », précisant que le déficit qui a atteint 1,54 MMDH en 2011 est passé à 1,61 MMDH durant les 4 premiers mois de l’année en cours et des sources évoquent l’existence d’un lourd héritage de mauvaise gestion de l’ancien ministre Karim Ghellab.

-Des parlementaires de la majorité et de l’opposition interpellent ce mardi Nabil Benabdallah sur la politique de la ville et la problématique des maisons menaçant ruine.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Les Centrales syndicales refusent de rencontrer séparément le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle, Abdelouahed Souhail après avoir reçu des correspondances dans ce sens pour débattre des problèmes de la classe ouvrière. Elles insistent sur le fait que le dialogue doit être mené de manière collective pour renforcer leurs chances d’arracher de nouveaux acquis.

-Saïd El Hadi démis de ses fonctions à la tête de l’Agence spéciale Tanger Med (TMSA) et remplacé par le Wali de Tanger, Mohamed Hassad et le Wali de Tétouan, Mohamed Yaacoubi prend ses fonctions de Wali par intérim de la région Tanger-Tétouan.

-Les instances de controle et de gouvernance et des ONG entre sur la ligne du controle de la transparence et de la crédibilité des concours de recrutement: Une Commission de « garantie du principe d’égalité des chances d’accès aux postes d’emploi dans la fonction publique » se penche sur l’élaboration des mécanismes relatifs au déroulement de ces concours qui auront lieu dans les mois à venir.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Le recteur de l’IRCAM, Ahmed Boukouss, attend la réponse de Abdelilah Benkirane sur l’Amazighité: Il a indiqué avoir adressé au Chef du gouvernement un document portant sur la vision de l’Institut à ce sujet et l’a appelé à tenir une réunion pour l’examen de la question de la promulgation de lois organiques relatives à l’amazigh et de la place de l’Institut mais le Chef de l’Exécutif n’a pas encore donné de réponses.

-Les Marocains établis en Grèce attendent un geste de la part du Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane: Des sources indiquent que leur situation sociale et matérielle se détériore de plus en plus à cause de la crise économique qui touche de plein fouet ce pays.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Le gouvernement incapable de respecter l’engagement relatif à 26.000 postes d’emploi en six mois: Des sources imputent cette situation au retard de la promulgation du décret d’organisation des concours de recrutement en raison de la lenteur des procédures administratives.

+AL ALAM+:.
-Elections législatives en Algérie: Des rapports de presse confirment les propos d’un ancien membre des services de renseignements algériens qui avait révélé que le polisario a soutenu les candidats du FLN pour gonfler le taux de participation à ces Législatives.

+ATTAJDID+:.
-Abdelilah Benkirane dans un entretien au journal espagnol El Pais: le gouvernement marocain se penche sur l’instauration d’un climat de confiance dans le domaine économique et la lutte contre la rente dans les différents secteurs. Benkirane a également indiqué que son équipe s’attèle à la révision de la loi sur la grève et à la lutte contre la corruption au sein des administrations publiques.

-Code de la route: Le ministre de l’Equipement et du Transport, Aziz Rebbah s’engage à la révision des peines privatives de liberté et des procédures de retrait des permis de conduire. Lors d’une réunion à Marrakech avec les professionnels du Transport, le ministre a promis d’adresser des correspondances dans ce sens à toutes la parties concernées après qu’il ait reçu les propositions et suggestions de l’ensemble des syndicats, relatives à l’amendement du Code de la route.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-La diplomatie marocaine appelée à agir pour choisir un nouvel émissaire onusien pour la gestion du dossier du Sahara pour que le scénario Christopher Ross ne se reproduise plus. Selon le professeur-chercheur en droit international, Said Regragui, le Maroc doit intensifier ses efforts et faire pression pour choisir la personnalité adéquate qui jouit d’un remarquable parcours pour donner un nouvel élan au processus de négociations et mettre fin à ce conflit factice.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Abdelouahed Souhail promet aux employés d' »Autouroutes du Maroc » de trouver une solution consensuelle qui satisfait toutes les parties, et Mourad Zerbi, membre du bureau exécutif du personnel d’ADM indique que cette catégorie d’employés demeure attachée au droit à l’intégration et attend l’intervention du Chef du gouvernement pour faire pression sur « ADM » et le ministère du Transport pour l’ouverture d’un dialogue qui leur garantit ce droit.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-La régionalisation, le découpage, les lois organiques, le mode des élections retardent le processus : Pourquoi les Communales n’auront pas lieu avant fin 2012 ? les acteurs politiques n’ont aucune visibilité sur l’agenda législatif comprenant entre autres les lois électorales nécessaires à l’organisation des élections communales. Pour l’opposition, préparer les élections avec hâte risque d’avoir des conséquences néfastes sur le processus de transition démocratique.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Youssef Amrani, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération déclare: « M. Ross s’est auto-exclu en s’écartant de son engagement initial à poursuivre les négociations sur la base des efforts de son prédécesseur, M. Van Walsum ». Dans un entretien, il souligne que Ross « a également déçu les espoirs que nous avions placés en lui en affichant de plus en plus ouvertement des prises de position biaisées incompatibles avec son role de médiateur et de facilitateur ».

-Intégration directe dans la fonction publique : Le dossier des diplomés chomeurs n’est pas encore clos. Quelle issue pour l’inextricable dossier des diplomés chomeurs ? Ces derniers ne veulent pas lâcher du lest alors que le gouvernement de Benkirane semble avoir pris sa décision finale de ne plus procéder au recrutement direct dans la fonction publique, se désengageant ainsi des promesses faites par Abbas El Fassi. Ainsi, un décret sera adressé à l’ensemble des administrations de l’Etat, aux établissements publics et aux collectivités territoriales les incitant à respecter les dispositions selon lesquelles le recrutement doit passer impérativement par la procédure d’organisation de concours. Cette position ne gêne-t-elle pas le parti de l’Istiqlal, l’un des quatre alliés gouvernementaux, vu que c’est son secrétaire général avait lui-même pris cette décision l’année dernière ?

+L’ECONOMISTE+:.
-Emploi : une bouée pour 138.000 jeunes. Trois ministres pour dévoiler aujourd’hui mardi le Plan directeur de formation spécifique aux métiers du commerce et de la distribution, Abdelkader Amara, Lahcen Daoudi et Abdelouahed Souhail se mettent ensemble pour élaborer une feuille de route pour la formation des jeunes dans des compétences et des qualifications adaptées. L’objectif est de les insérer dans le marché du travail et de favoriser l’auto-emploi.

-TMSA : Hassad attendu sur les tensions sociales. L’arrivée de Mohamed Hassad à TMSA se fait à un moment critique pour le complexe portuaire Tanger-Med. L’un des dossiers brûlants auquel se retrouve confronté Hassad, officiellement membre du Conseil de surveillance de l’Agence spéciale Tanger-Med et mandaté avec pleins pouvoirs, est celui des tensions sociales. Le port vit depuis le 2ème semestre 2011 dans une sphère d’instabilités et de tensions. La fragile paix sociale signée en novembre dernier a failli chavirer il y a quelques semaines.

+AL BAYANE+:.
-Réunion cruciale de la majorité : trancher l’agenda des prochaines élections. Les dirigeants des partis de l’alliance gouvernementale devront tenir cette semaine une réunion cruciale pour trancher la question de l’agenda des prochaines élections, au moment où il est devenu techniquement impossible, selon certains observateurs, de les organiser avant l’ouverture de la prochaine session parlementaire devant intervenir le 1er vendredi du mois d’octobre 2012.

+LIBERATION+:.
Pas de grand oral pour le Chef du gouvernement devant la Chambre des Conseillers aujourd’hui : les raisons d’un report qui ne dit pas son nom. Séance reportée, différée ou annulée ? D’un groupe parlementaire à l’autre, les versions divergent mais l’information est identique : le Chef du gouvernement ne se rendra pas ce mardi à la Chambre des Conseillers pour répondre aux questions de politique générale.

-Le Conseil de la ville de Casablanca lorgne son tuteur : le nouveau wali serait-il venu avec le déblocage dans ses bagages ? La région du Grand Casablanca a un nouveau wali : Mohamed Boussaid en remplacement de Mohamed Halab. Le nouveau responsable territorial est attendu sur beaucoup de dossiers : planification urbaine, transport urbain, pollution, investissements, sécurité.. Mais il est bien sûr tout particulièrement attendu sur la question de crise du Conseil de la ville. Une mission qui s’avère difficile vu les signes d’un nouveau blocage qui s’annonce dans l’horizon e la Mairie de la capitale économique.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *