Revue de presse marocaine du 22/01/2014

0 commentaires, 22/01/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des revue de presse marocaine quotidiens parus ce mercredi 22 janvier:

AL BAYANE:.

– Parlement: Tous les députés condamnent l’acte d’agression contre le SG du PPS et expriment leur solidarité avec lui. L’acte d’agression criminel ayant visé dimanche à Assa, le secrétaire général du PPS, également ministre de l’habitat et de la politique de la ville, Mohamed Nabil Benabdellah, a dominé la séance des questions orales, mardi matin, à la Chambre des représentants, au cours de laquelle tous les groupes et groupements parlementaires ont condamné cette action « barbare et ignoble ».

– Le fisc ne cherche guère à pénaliser les petits commerçants, mais à coincer les faux forfaitaires. Au-delà de la nouvelle mesure, selon laquelle tous les commerçants doivent tenir à jour un registre dans lequel ils notent le montant de leurs achats (avec documents justifiés) et ventes, le fisc cherche surtout à lutter contre les « faux forfaitaires » qui se cachent derrière le système actuel, a indiqué, mardi à Rabat, le Directeur général des impôts, Abdellatif Zaghnoun.

L’OPINION:.

– Perspectives d’une croissance tirée vers le bas. Organisée par le HCP, une conférence de presse est programmée pour aujourd’hui. Une occasion pour M. Ahmed Lahlimi Alami de faire le point sur la situation macro-économique ayant marqué l’année 2013 et les perspectives de son évolution en 2014. Déjà dans sa toute dernière note de conjoncture traitant de la même problématique, le HCP avait retenu, en termes de perspectives un pronostic peu optimiste: « Globalement, sous l’hypothèse d’une campagne céréalière en dessous de la moyenne et d’un redressement d’environ 3,2pc des activités hors agriculture, le rythme de croissance économique nationale devrait reculer, au premier trimestre 2014, pour se situer aux environs de 2,3pc en glissement annuel, contre 3,8 pc une année auparavant ».

– Approfondissement de l’enquête relative au recours contre l’élection du SG de l’Istiqlal: Les parties concernées entendues par la Cour. Le juge de la séance, maître Hamdani, a auditionné, dans l’après-midi d’avant-hier lundi dans son bureau au siège de la Cour d’appel à Rabat, des dirigeants responsables dans leurs structures du parti de l’Istiqlal dans le cadre du recours introduit contre la légalité de l’élection du Secrétaire général, Hamid Chabat.

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

– 1,9 pc d’inflation: le panier de la ménagère aura été plus cher en 2013. Le panier de la ménagère aura été plus couteux en 2013. C’est ce qui ressort de la dernière note d’information du HCP sur l’indice des prix à la consommation (IPC). L’inflation, appréhendée à travers cet indice, ressort ainsi à 1,9 pc, comparée à 2012. Un taux qui reste dans la limite fixée par Bank Al Maghrib. Pour le HCP, la hausse de l’IPC a concerné aussi bien les produits alimentaires que les produits non alimentaires. Mais les premiers se sont plus renchéris que les seconds.

– Parlement: Le gouvernement et l’opposition à couteaux tirés. Les prochains jours s’annoncent des plus animés au sein du Parlement. Le dernier bras de fer entre le gouvernement et l’opposition ayant trait à la décision d’arrêter la diffusion audiovisuelle des droits d’informer risque encore d’attiser l’animosité entre les deux camps qui campent chacun sur sa position.

LIBERATION:.

– La guerre contre les spéculations n’aura pas lieu. Mohamed El Ouafa veut jouer la transparence dans la distribution de la farine subventionnée. Le ministre chargé des Affaires générales et de la gouvernance vient de dresser la liste des provinces et préfectures bénéficiaires et les quantités de farine tendre subventionnées qui leur ont été accordées pour le 1er semestre 2014.

– Les conseillers cherchent à préserver leur droit d’informer. La commission de la Justice, de la législation et des droits de l’Homme à la Chambre des conseillers tiendra aujourd’hui une réunion pour trancher la question du projet de règlement intérieur de la Chambre à la lumière de la décision du Conseil constitutionnel n 13/928 du 14 novembre 2013. « Lorsque le Conseil constitutionnel a adopté sa décision, il était devenu tout à fait logique que le projet du règlement intérieur revienne une autre fois devant la commission de la justice pour y être étudié et approuvé avant sa soumission à la session plénière pour approbation », a expliqué Abdelmalek Aferyat, membre du Groupe fédéral à la Chambre des conseillers et membre de ladite commission.

AUJOURD’HUI LE MAROC:.

– Tourisme: 10 MMDH pour Casablanca. Balnéaire, culturel et Mice sont les piliers de la Vision 2020 de la ville et qui a été officiellement signée mardi par le ministre du Tourisme, le wali du Grand Casablanca, le maire de la ville, et le président du CRT-Casablanca. La contribution du secteur public est importante puisqu’il participerait à 29pc du financement des projets programmés. Une part qui place Casablanca en tête des régions les plus choyées par les autorités publiques. 46 projets sont identifiés, dont trois structurants. Ils se traduiront sur la période 2014-2017 par l’extension de la Marina, l’aménagement d’un nouveau port de pêche touristique ainsi qu’un terminal de bateaux de croisière.

– Indice des prix à la consommation: le panier de la ménagère se renchérit. En décembre, la vie a été moins chère qu’en novembre mais beaucoup plus chère que l’année dernière. En effet, l’indice des prix à la consommation (IPC) calculé par le HCP est ressorti au mois de décembre 2013 en baisse de 0,1pc par rapport au mois précédent.

L’ECONOMISTE:.

– Nomination royales: les nouveaux walis et gouverneurs. Le suspense aura duré près de 24 heures, entre le Conseil des ministres qui a procédé aux nominations des walis et gouverneurs et l’audience royale hier. Cet embargo sur la liste des walis et gouverneurs nommés lors du conseil des ministres du lundi, s’explique par la nécessité de les convoquer pour prêter serment devant le Souverain. Chose faite hier après-midi à Marrakech. En effet, SM le Roi a nommé 15 walis et 29 gouverneurs, sur proposition du chef du gouvernement et à l’initiative du ministre de l’Intérieur.

– Impôts: 20.000 TPE sortent de l’ombre. La baisse des taux au profit des TPE a permis un rétablissement de confiance envers l’administration fiscale, qui s’est traduit par un retour à la conformité de nombre d’entre elles. En effet, près de 20.000 TPE ont présenté pour la première fois des déclarations bénéficiaires, selon Abdellatif Zaghnoun, patron de la Direction générale des impôts. Celui-ci a également que le renforcement du contrôle fiscal a permis de dégager 9 milliards de DH supplémentaires aux recettes de l’Etat en 2013. D’où l’importance de consolider cette orientation, notamment à travers le développement de la maîtrise du métier de recouvrement.

AL KHABAR:.

– L’Istiqlal: Abbas El Fassi convoqué pour témoignage. L’ancien Secrétaire général de l’Istiqlal, Abbas El Fassi a été convoqué par le juge d’instruction près la cour d’appel de Rabat dans le cadre de l’enquête diligentée par le tribunal à la suite de la plainte du courant « Sans répit » contestant la légitimité des organes du parti issus du dernier congrès qui a conduit Hamid Chabat à la tête du PI.

– Hakkaoui: consacrer une partie des fonds de la zakat à la réforme des établissements de protection sociale. La ministre de la Solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, Bassima Hakkaoui, qui s’exprimait lors d’une rencontre consacrée à la présentation de ce rapport dressant un état des lieux des établissements de protection sociale, a recommandé de consacrer une partie des fonds de la zakat et des habous en faveur des établissements de protection sociale.

RISSALAT AL OUMMA:.

– Les magistrats se solidarisent avec Anas Saadoune. Le Club des magistrats du Maroc a exprimé sa solidarité avec le juge Anas Saadoune, qui a été convoqué, le week-end, pour avoir invité la presse à couvrir l’affaire d’un juge poursuivi pour corruption. Le club a annoncé son intention de passer à des formes inédites de protestation pour défendre les droits fondamentaux des magistrats.

– Droits d’informer: La grogne des conseillers. Les Conseillers de l’opposition se sont bâillonnés, pour un laps de temps, mardi lors de la séance des questions orales, en protestation contre la décision du Chef de gouvernement d’arrêter la diffusion télévisée des droits d’informer.

EL ASSIMA POST:.

– Des conseillers sa bâillonnent en protestation. La Chambre des conseillers a connu, mardi lors de la séance des questions orales, une nouvelle forme de protestation, quand des conseillers du groupe parlementaire du PAM se sont bâillonnés et ont porté des pancartes pour exprimer leur mécontentement de la décision du Chef de gouvernement d’arrêter la diffusion télévisée des droits d’informer.

– L’Etat s’apprête à élargir l’assiette fiscale. Invité au forum de la MAP, le DG de la Direction générales des impôts, Abdellatif Zaghnoun a indiqué que la nouvelle approche de sa direction consiste à récolter les ressources financières suffisantes pour l’Etat (60 pc des ressources financières générales), tout en garantissant la qualité des services et renforçant la confiance entre l’administration des impôts et les citoyens. M. Zaghnoun a affirmé que la DGI s’apprête à élargir l’assiette fiscale pour inclure les catégories qui bénéficient des exonérations injustifiées.

ASSAHRA AL MAGHRIBIA:.

– Un rapport international pointe du doigt le racisme du Polisario dans les camps de Tindouf. Un nouveau rapport international réalisé par plusieurs organisation internationales reconnues auprès des Nations unies rapporte que « la population des camps de Tindouf est séparée en deux catégories, la première est proche des centres d’autorité et vivent aisément, tandis que la 2ème catégorie est affrontée à des conditions de vie très difficiles ne bénéficiant d’aucun privilège », ajoutant que cette seconde catégorie « représente la majorité de la population des camps de Tindouf et souffre également de la malnutrition et de l’absence de services médicaux et de documents d’identité leur permettant de revenir au Maroc ».

– Le Parlement vote aujourd’hui la proposition de loi relative au mariage de la femme violée de son agresseur. Selon les sources du journal, le Parlement s’apprête à voter, mercredi, la proposition de loi présentée par le groupe de l’Union socialiste consistant à l’amendement de l’article 475 du code pénal et la suppression de l’alinéa 2 qui stipule que lorsqu’une mineure détournée a épousé son ravisseur, celui-ci ne peut être poursuivi.

ATTAJDID:.

– Un rapport officiel pointe « la réalité amer » des établissements de protection sociale. Un rapport présenté, mardi à Rabat, par la ministre de la Solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, Bassima Hakkaoui indique que le nombre des établissements de protection sociale est estimé à 1.347 offrant ses services à 160.000 bénéficiaires, relevant que la nature des services ne répond pas aux besoins des bénéficiaires, en particulier les enfants.

– 20.000 sociétés ont déclaré pour la 1ère fois leurs bénéfices suite à la décision de l’administration fiscale de réduire de 30 à 10 pc le taux de l’impôt sur les sociétés dont les recettes fiscales ne dépassent pas 300.000 dirhams, a indiqué le Directeur général des Impôts (DGI), Abdellatif Zaghnoun au Forum de la MAP.

AL MOUNAATAF:.

– Le DG des impôts, Abdellatif Zaghnoun indique au Forum de la MAP que « la notification des ventes dans un registre vise à contrôler les grands commerçants et non les petits commerçants », estimant que la justice fiscale et le renforcement de la confiance en l’administration sont les principaux défis de la direction générale des Impôts.

– La cour de Cassation a liquidé plus de 25.000 dossiers et a reçu 3.000 justiciables en 2013, selon le procureur général de la cour, Mustapha Meddah, qui intervenait mardi à Rabat à l’occasion de la nouvelle année judiciaire.

ASSABAH:.

– « La lutte contre la fraude fiscale a permis cette année une amélioration à hauteur de 9 milliards de dirhams des recettes publiques, a affirmé mardi à Rabat le Directeur général des Impôts (DGI), Abdellatif Zaghnoun, ajoutant que son département œuvre à réduire le nombre des litiges estimés à 80.000 cas actuellement.

– La décompensation des carburants assurera à l’Etat 3,6 milliards de dirhams et le ministre des affaires générales et de la gouvernance, Mohamed El Ouafa exige des sociétés de carburants de se doter d’un système informatique pour changer les prix à partir de leurs sièges centraux. Ces sociétés doivent se doter de ce système avant juin 2014.

AL ALAM:.

– L’Istiqlal: le gouvernement a pris de graves décisions qui portent atteinte au pouvoir d’achat des catégories à revenus limités. Dans un communiqué publié à l’issue de sa réunion hebdomadaire, le Comité exécutif du parti a exprimé son mécontentement de la mauvaise gestion et le manque d’expertise dans la gestion de la chose publique.

– Nabil Benabdallah agressés par des éléments séparatistes. Une source au sein de la direction du PPS indique que les investigations des services de la Gendarmerie Royale d’Assa ont affirmé que des éléments séparatistes sont derrière l’agression du ministre de l’Habitat et de la politique de la ville.

– Les taximen s’insurgent contre le gouvernement. Lors du sit-in, observé mardi par le syndicat national des professionnels des taxis au Maroc, les chauffeurs ont accusé le gouvernement de se désengager de ses obligations de résoudre les problèmes du secteur. Selon le syndicat, le sit-in intervient après l’échec des efforts syndicaux et le rejet du dialogue serein et responsable par le gouvernement pour mettre fin au processus des poursuites contre les professionnels du secteur.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

– Les marocains frappés de plein fouet par la flambée des prix. Le coût de vie s’est aggravé en 2013 de deux points en raison de la hausse des prix des produits alimentaires et des frais de scolarité, selon les statistiques du Haut-commissariat au Plan.

– Le taux d’intégration des diplômés dans le marché de travail a atteint 82. Dans un entretien au journal, le doyen de la faculté multidisciplinaire d’El Jadida, Abdelaziz Chafiq a indiqué que le taux d’intégration des diplômés dans le marché du travail a atteint 82 pc dans les institutions financières et les multinationales.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.

– Hakkaoui « met à nu » la réalité des établissements de protection sociale. Lors de la présentation mardi d’un rapport sur l’état des lieux des établissements de protection sociale, la ministre de la Solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, Bassima Hakkaoui a indiqué que des personnes aisées bénéficient des prestations des maisons d’étudiants. Le rapport préconise la mise en place de politiques publiques intégrées relatives à la famille, à l’enfance et aux enfants en situation difficile.

– Hassad met son empreinte sur la nouvelle architecture des représentants d’autorité. Contrairement aux petites retouches effectuées par son l’ancien ministre de l’Intérieur, les nouvelles nominations comportent des grands changements dans ce corps et ont donné lieu à la nomination de jeunes, de nouveaux visages et d’une femme wali.

– Le Directeur général des Impôts au forum de la MAP: « nous faisons face à 80.000 litiges annuellement et nous manquons de cadres pour faire face à la fraude fiscale », ajoutant que « nous ne voulons pas mettre en place des restrictions contre les petits commerçants en les obligeant à tenir un registre des comptes ».

AL MASSAE:.

– Trois heures d’audience pour Hamid Chabat à la cour d’appel suite au recours introduit par Hassani Hamdoun et d’Anas Bensouda contre la légalité de l’élection du Secrétaire général, Hamid Chabat à la tête du Parti de l’Istiqlal. Chabat a affirmé devant la Cour qu’il n’est pas responsable de ce qui est arrivé avant son élection et Taoufik Hjira indique que le dernier congrès a été basé sur des compromis.

– Le président Obama accorde des subventions pour financer des projets de développement dans les provinces du Sud, dans le cadre de la loi américaine de finances entrée en vigueur le 17 janvier

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.

– Benkirane décidé de clore le dossier des retraites et de la compensation avant fin 2014. Une source proche du chef de gouvernement a indiqué que les mesures du gouvernement concernant la Caisse marocaine des retraites (CMR) et la décompensation des carburants ne constituent que le prélude d’un agenda de réformes pour les prochains mois.

– La contribution du Maroc à l’effort international de stabilisation en Centrafrique a été hautement saluée, lundi à Genève, par plusieurs pays africains qui apprécient « le rôle constructif » du Royaume pour le retour à la paix et à la démocratie dans cet Etat d’Afrique centrale. Au cours d’une session spéciale du Conseil des droits de l’Homme sur la situation dans ce pays, plusieurs délégations africaines se sont félicitées de l’engagement continu du Maroc en faveur de la paix et de la sécurité dans le continent africain.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *