Revue de presse marocaine du 21/12/2012

0 commentaires, 21/12/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce vendredi:.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Alors que les démissions se poursuivent et les déclarations de part et d’autre s’enchaînent: l’USFP élira sa commission administrative le 12 janvier. Un 2ème round du 9ème congrès de l’USFP aura lieu en 2013. En effet, le parti a fixé la date du 12 janvier prochain pour élire les membres de sa commission administrative, une instance décisionnelle nouvellement créée. L’enjeu est de taille. Dans les coulisses, les tractations se poursuivent entre les différents courants au sein du parti. On évoque déjà des accords passés entre le nouveau Premier Secrétaire et ses soutiens lors du congrès. Mais la tâche de la nouvelle direction s’annonce cependant très délicate. Au lendemain de la publication des résultats de l’élection, plusieurs cadres du parti ont manifesté leur mécontentement. Entre les démissions qui s’enchaînent et les déclarations qui se multiplient, la tension au sein du parti de la rose atteint son comble.

+LIBERATION+:.
-Bloquée par le gouvernement et le CGEM: L’indemnité pour perte d’emploi renvoyée aux calendes grecques. L’indemnité pour perte d’emploi ne verra pas le jour de sitot. Le gouvernement Benkirane continue de la bloquer en refusant de mettre la main à la poche. Ni la Loi des finances qui expirera dans quelques jours, ni celle de 2013 ne portent trace de quelque volonté du ministère des Finances d’affecter les 250 MDH qui devraient servir de fonds pour le lancement de cette prestation inscrite dans le Code du travail depuis 2004. Si les syndicats ont depuis lors fait des mains et des pieds pour la mettre en application, le gouvernement et la CGEM ont préféré tergiverser. Le Patronat justifiant sa position par une volonté de donner du temps au temps pour avoir plus de visibilité sur d’autres dossiers.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-USA-Maroc: Le Maroc de nouveau éligible au Compact du Millennium Challenge. Suite à une mise en Âœuvre réussie du premier contrat avec le Millennium Challenge Account, le Maroc devra de nouveau bénéficier de ce programme gouvernemental américain. En effet, le Royaume est arrivé à figurer encore une fois sur la liste restreinte de pays éligibles pour l’élaboration de propositions visant l’octroi d’un nouveau compact du MCC. Cette sélection du Maroc pour bénéficier de ce programme s’explique, d’après les responsables du MCC, par la réalisation de bons résultats selon les indicateurs de performances du MCC et par une bonne politique inscrite dans la continuité.

-Majorité gouvernementale: Remaniement ministériel : l’Istiqlal persiste et signe. Les Istiqlaliens tiennent au remaniement ministériel. Les instances dirigeantes du Parti de la balance s’attèlent à la tâche depuis quelques semaines. Les amis de Hamid Chabat ont déjà préparé un mémorandum qui sera présenté à la majorité gouvernementale juste après l’adoption du projet de loi de Finances au Parlement. C’est ce qu’assure le jeune dirigeant istiqlalien Abdelkader El Kihel. Il estime que le changement est « nécessaire et justifié ». La démarche istiqlalienne s’appuie sur deux éléments : l’évaluation du bilan du gouvernement et les mécanismes de coordination de la majorité. L’appel est lancé également pour réformer la charte de la majorité qui a été signée en grande pompe par les chefs de file de la coalition gouvernementale à la veille de la formation de l’équipe Benkirane.

-Indemnité pour perte d’emploi: Les syndicats en veulent au Patronat. Le dossier de l’indemnité pour perte d’emploi (IPE) revient à la case de départ. Ce qui suscite le mécontentement des syndicats et de l’ensemble des travailleurs. Ainsi, selon les syndicalistes, le dossier avait bien avancé au sein du conseil d’administration de la CNSS. Un accord préalable avait été trouvé engageant les différentes parties : syndicat, patronat et gouvernement. Mais, toujours selon les syndicalistes, la CGEM a changé de position, alors que, souligne un représentant de l’UMT, « il y avait eu un accord à propos de ce dossier lors du conseil d’administration d’avril 2012 et aussi lors de la commission des études tenue le 5 décembre dernier ». De la sorte, les représentants du syndicat au sein de la CNSS considèrent qu’il s’agit là d’un « revirement » de la part de la CGEM et estiment qu’il s’agit d’une décision « irresponsable ». Les syndicats, qui n’arrivent pas encore à l’avoir à cause de ce pas en arrière du patronat, en veulent non seulement à ce dernier, mais aussi au gouvernement, étant donné que c’est à lui que revient la responsabilité de proposer une telle loi et de la faire passer.

+LE SOIR ECHOS+:.
-Les chomeurs menacent d’investir le Parlement. Alors que se tenait le premier round de l’approbation du PLF 2013 à la Chambre des conseillers, une cinquantaine de diplomés-chomeurs ont bloqué les entrées principales du Parlement. Avec les cris, les sifflets et les slogans, les signataires du décret de 2011 sont montés au créneau, ce jeudi 20 décembre vers midi, menaçant carrément d’investir le Parlement. Ce qui a déclenché une alerte maximum auprès des services de sécurité. Toutes les portes ont été fermées immédiatement pour empêcher les manifestants de mettre en exécution leur menace. Des agents se sont mobilisés devant les portails en attendant les renforts qui n’ont pas tardé à rappliquer. Si les diplomés-chomeurs trouvent légitime leur revendication, le gouvernement, lui, estime défendre un principe immuable de sa politique. Le dénouement n’a aucune chance, d’autant que Benkirane a rappelé, à plusieurs reprises, qu’il ne sera pas possible d’intégrer tout le monde dans la fonction publique.

+L’ECONOMISTE+:.
-Gestion déléguée: tout à refaire. Incomplet et imprécis. L’avant-projet de loi relative au Partenariat Public-Privé (PPP) fait aujourd’hui l’objet de vives critiques. Si l’initiative de mettre en place ce texte a été saluée par certains, vu que les PPP se développent à ce jour sans cadre juridique, elle a été moins appréciée par d’autres. Des observateurs et des experts du partenariat ont scrupuleusement analysé le texte. Il comporte 28 articles qui, selon les analystes, « sont flous, vagues et peu précis ».

-Agrumes: Baisse record de l’export. Moins de 400.000 tonnes d’agrumes seront exportées au titre de la campagne 2012-2013. C’est la plus faible campagne que le Maroc devrait enregistrer dans ses annales depuis cinquante ans. En cause, les dégâts de l’alternance des vagues de froid et de chaleur des mois de mai et de juillet derniers. Du coup, la qualité des fruits a été altérée et les stations de conditionnement dégagent des écarts de triage variant entre 30 et 40 pc.

+L’OPINION+:.
-44,68 pc du total de la population carcérale sont des détenus à titre préventif: Au lieu d’être l’exception, la détention préventive devient la règle. Les voix des associations de la société civile se sont élevées récemment pour attirer l’attention sur la problématique que pose la détention préventive dans les prisons marocaines, une mesure qui, au lieu d’être l’exception comme l’a voulu le législateur, est devenue la règle. Les statistiques officielles confirment cet état de fait: les 31.000 détenus à titre préventif, à fin octobre dernier, représentent 44,68 pc du total de la population carcérale.

+ASSABAH+:.
-Les RNIstes critiquent le « populisme » du PJD. La direction du parti de la Colombe a vivement critiqué l’instrumentalisation par le PJD du dossier de la réforme de la Caisse de compensation, notamment le volet relatif au soutien direct des couches vulnérables et démunies, pour des fins purement électoralistes et ce à l’occasion de la récente campagne électorale relative aux Législatives partielles qui se sont déroulées hier jeudi. Lors de sa réunion tenue mercredi, la direction du parti a indiqué que l’instrumentalisation de ce dossier à des fins politiciennes est « inacceptable », exprimant ses craintes quant à l’exploitation par le PJD de ce dossier épineux qui n’a pas encore fait l’objet de débats entre les différentes composantes de la société et de le transformer en un moyen d’achat des voix des électeurs.

-Des Ittihadis publient au grand jour leur « linge » en réaction à l’élection de Lachgar à la tête de l’USFP: Après Ahmed Zaidi qui a accusé des parties extérieures d’intervenir en faveur de Lachgar, Fathallah Oualalou parle de l’utilisation de l’argent lors de l’opération de vote. Par ailleurs, les démissions continuent de s’enchaîner au sein du parti: Après la démission de Ali Bouabid et de Mohamed Lahbabi, des membres du courant des ittihadis du 20 février ont présenté eux aussi leurs démissions, au moment où des sources ittihadies ont fait savoir que les partisans de Lachgar ont refusé toute négociation concernant certains noms candidats à pourvoir des postes au sein de la commission administrative, dont des proches de l’ancien Premier secrétaire Mohamed El Yazghi.

+AL MASSAE+:.
-Scandale dans le secteur de l’enseignement à Taza!: Des élèves dans une école primaire relevant de la commune d’Aknoul (province de Taza) réussissent avec des moyennes ne dépassant pas les 1,10/10, voire même une moyenne de 0,58 /10, selon des copies des bulletins de réussite publiés par le journal, qui indique que des élèves, qui se sont absentés durant toute l’année scolaire figurent également parmi ceux ayant également réussi.

-Finances islamiques: Le PJD reçoit des mises en garde de la part de parties influentes pour ne pas permettre à des banques islamiques, soupçonnées de financement d’activités terroristes, de s’établir dans le Royaume, ont révélé des sources sûres, ajoutant qu’un haut responsable du parti de la Lampe a reçu un appel téléphonique le mettant en garde contre le traitement avec une banque saoudienne très connue pour ses liens avec la famille Ben Laden.

-Des magistrats de la Cour des comptes se rendent à la CDG: Le président de la Cour des comptes, Driss Jettou a révélé, à l’occasion de l’examen mercredi en commission à la Chambre des Conseillers du budget des juridictions financières, que la Cour a programmé la Caisse de Dépot et de Gestion ainsi que l’Office chérifien des phosphates (OCP) parmi les établissements publics et semi-publics qui feront l’objet d’opérations d’audit, ajoutant que l’institution parlementaire sera également incluse dans un proche avenir sur la liste des institutions dans lesquelles se rendront les juges de la Cour.

-USFP: le nombre des mécontents de la victoire de Driss Lachgar continue de s’amplifier et la tension s’attise de plus en plus entre le nouveau patron du parti de la rose et Ahmed Zaidi sur fond de menaces de démissions collectives. Par ailleurs, des dirigeants USFPéistes ayant soutenu Zaidi et Fathallah Oualalou ont exprimé leur mécontentement de se voir exclus de la commission administrative et du bureau politique, dont les élections auront lieu les 12 et 13 janvier prochains.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:
-Hamid Chabat, SG de l’Istiqlal, fustige le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane et les ministres de son cabinet. Lors d’un meeting, organisé mercredi dernier à Dchira (province d’Inezgane) pour soutenir le candidat de son parti aux élections législatives partielles, Chabat a déclaré que « les personnes telles que le ministre Mohamed El Ouafa ne représentent pas le Parti de l’Istiqlal ». Il a également critiqué la politique de publication des listes des bénéficiaires des agréments de transport routier et des carrières.

-Des proches de Driss Lachgar affirment que les propos du malheureux perdant Ahmed Zaidi sur une « ingérence » lors du déroulement de l’élection pour le poste de Premier secrétaire visent seulement à « perturber » la victoire de Lachgar et la réussite du conclave ittihadie. Selon ces mêmes proches, Zaidi a participé à la réunion du bureau politique du parti, tenue le soir de sa sortie médiatique, ajoutant qu’il a salué Lachgar et l’a félicité pour son élection à la tête du parti.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-La coalition nationale des pharmaciens, proche du PJD accuse, dans une lettre adressée au Chef du gouvernement, la Direction des médicaments et de la pharmacie au ministère de la Santé de « complicité » avec les « lobbies de production des médicaments », affirmant l’existence d’un lobby de producteurs des médicaments qui oeuvre à contrecarrer toute tentative visant à réduire les prix des médicaments.

-Driss Lachgar, nouveau Premier secrétaire de l’USFP, ouvre l’appétit de la gauche pour l’unification et des dirigeants appellent à l’unification de la famille de la gauche pour faire face aux courants conservateurs. Selon des sources partisanes, des leaders de partis de la gauche ont appelé Lachgar à la tenue d’une réunion d’urgence pour discuter des questions relatives à l’avenir de la gauche marocaine, ajoutant que Lachgar a accepté le principe de la tenue de cette réunion à condition d’approfondir la réflexion sur les idées idoines pour éviter tout trébuchement à l’avenir.

+AKHBAR AL YOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Le bureau politique du RNI décide, dans un communiqué rendu public jeudi, d’adresser une lettre de protestation à la directrice du FMI en raison de la marginalisation par les membres de la mission, ayant effectué récemment une visite dans le Royaume, des partis de l’opposition lors de ses rencontres, ce qui constitue un précédent dans l’histoire des visites de la délégation du FMI. Le bureau a également critiqué l’exploitation à des fins politiciennes par le PJD des aides directes promises par le gouvernement dans le cadre de la réforme de la Caisse de compensation.

-Le gouvernement Benkirane reçoit un soutien « indirect » de « Reporters sans frontières ». Le nom du Maroc n’a pas été cité dans le rapport annuel de l’organisation sur la liberté de la presse dans le monde dans lequel elle livre des données sur le nombre de journalistes tués ou arrêtés à travers lA planète.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Mohand Laenser, ministre de l’Intérieur, a affirmé, lors de la discussion du budget de son ministère à la Chambre des conseillers au début de cette semaine, que l’Inspection générale de l’administration territoriale a effectué, au cours de la période janvier-novembre 2012, 126 missions de controle de la gestion financière et administrative, de suivi des plans d’urbanisation, et d’enquête sur les agissements de certains élus et agents d’autorité relatifs à la mauvaise gestion, l’extorsion et la corruption. Lors de cette réunion, Laenser a indiqué que l’administration a pris des sanctions disciplinaires et a référé quelques cas aux autorités judiciaires compétentes.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Driss Jettou, Président de la Cour des comptes déclare que la Cour réalisera, en 2013, cinq rapports sur les régimes de retraite, l’habitat social, la gestion déléguée, le secteur de l’eau potable et les établissements publics ainsi qu’une étude sur les impots et la fiscalité locale. Intervenant lors de l’examen en commission du budget de la Cour à la Chambre des conseillers, Jettou a affirmé qu’aucun établissement public n’est au-dessus de la loi et ne peut échapper à la reddition des comptes.

+AL KHABAR+:.
-Les partis de l’opposition s’apprêtent à porter plainte auprès du ministre de l’Intérieur contre le Chef du gouvernement et SG du PJD, Abdelilah Benkirane pour « l’exploitation » à des fins électoralistes de projets gouvernementaux réalisés par les quatre partis de la majorité afin d’inciter les électeurs à voter en faveur des candidats du PJD lors des élections législatives partielles. Des sources ont affirmé également qu’en cas d’échec du Parti de l’Istiqlal à rempoter au moins un siège lors de ces élections, il devrait rejoindre le camp des mécontents qui vont examiner une formule pour présenter un recours devant la justice.

-Abdelilah Benkirane suscite l’ire des partis de la majorité parlementaire, qui ont protesté contre l’ingérence du Chef du gouvernement dans le choix du thème que la majorité entend examiner lors de la séance mensuelle consacrée aux réponses du chef de gouvernement devant la Chambre des représentants.

+AL ALAM+:.
-Le RAMED a-t-il échoué au Maroc? Des milliers de citoyens titulaires de la carte du Régime d’Assistance médicale sont restés depuis plus d’une année sans prestations médicales et rien n’a changé au niveau de leur accueil dans les établissements hospitaliers, ce qui suscite plusieurs interrogations concernant les obstacles qui entravent la mise en application de ce régime et la grande contradiction entre le discours officiel et la réalité du terrain.

+ATTAJDID+:.
-Driss Jettou, Président de la Cour des comptes, affirme que tous les établissements publics doivent rendre des comptes, faisant savoir qu’aucun établissement ne peut échapper au controle et à l’audit. Intervenant lors de l’examen du budget de la Cour en commission à la Chambre des Conseillers, Jettou a indiqué que la Cour établira, en 2013, des rapports thématiques afférents aux régimes de retraite, à l’habitat social, à la gestion déléguée, au secteur de l’eau potable, aux institutions publiques et à la fiscalité locale.

-Le CCME célèbre, aujourd’hui, le 5ème anniversaire de sa création sur fond de critiques acerbes relatives à son rendement et des appels du ministre de la Justice et des libertés pour l’ouverture d’une enquête sur les dysfonctionnements enregistrés au niveau de la gestion de son budget. Cet anniversaire intervient également quelques jours après la demande formulée par les partis de la majorité et de l’opposition au parlement pour la réduction du budget alloué au Conseil.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Des USFPéistes, conduits par Ahmad Zaidi, candidat malheureux au poste de Premier secrétaire, Abdelali Doumou et Ahmed Reda Chami examinent la possibilité d’un recours devant la justice contre l’élection de Driss Lachgar, à l’instar du procès intenté par les partisans d’Abdelouahed El Fassi contre le nouveau SG de l’Istiqlal, Hamid Chabat. Les USFPéistes mécontents accusent Lachgar de complicité avec des parties externes qui ont exercé des pressions sur les congressistes pour les amener à voter en sa faveur.

-L’hémorragie des démissions se poursuit au sein de l’USFP. Après la démission d’Ali Bouabid et de Mohamed Lahbabi, l’un des fondateurs historiques du parti de la Rose, c’est au tour de Mountasser Sakhi, de la chabiba ittihadie, de présenter sa démission, au moment où le parti a décidé de reporter l’élection des membres de la commission administrative au 12 janvier et du bureau politique au 13 janvier 2013.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *