Revue de presse marocaine du 21/11/2015

0 commentaires, 21/11/2015, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développés par les quotidiens publiés samedi 21 novembre 2015 :

Le Matin.:

– SM le Roi Mohammed VI reçu à l’Elysée par le Président français François Hollande. Au cours de cet entretien, les deux chefs d’Etat ont marqué la détermination partagée de la France et du Maroc à mener ensemble le combat contre le terrorisme et la radicalisation et à œuvrer à la résolution des crises régionales et internationales. Le président de la République française a remercié SM le Roi pour l’assistance efficace apportée par le Maroc à la suite des attentats de vendredi dernier.

– Sa Majesté le Roi Mohammed VI a adressé un message aux participants à la 20ème session de l’Université Moulay Ali Chérif, qui a ouvert ses travaux vendredi à Rissani sous le signe : « Le règne de Sa Majesté Hassan II : Sources et archives ». Dans ce message dont lecture a été donnée par Abdelhak Lamrini, historiographe du Royaume, porte-parole du palais Royal et président de la commission scientifique de l’Université Moulay Ali Chérif, SM le Roi affirme que le peuple marocain « a besoin aujourd’hui plus que jamais de connaître son Histoire faite de luttes et de combats militants, menés sous l’impulsion des monarques de la Dynastie Alaouite, toujours en communion avec le peuple, constamment dévoués au service de ses grandes causes ».

L’Opinion.:

– L’Institut royal des études stratégiques (IRES) a élaboré, en partenariat avec le cabinet de consulting « Reputation institute », un rapport sur la réputation du Maroc auprès des pays du G8 et- de dix autres pays industrialisés ou émergents ainsi que la réputation interne du Royaume. Dans cette étude, la réputation du Royaume se situe dans la moyenne des 70 pays analysés. Cette réputation n’est pas uniforme dans tous les pays analysés. Il y a des écarts entre les perceptions assez positives des citoyens de la Russie, des Etats-Unis, de l’Australie ou de l’Inde et les perceptions assez faibles des citoyens de l’Espagne, de l’Italie ou des Pays-Bas. Des attributs de la réputation du Maroc tels que l’environnement naturel, la sécurité offerte aux résidents et aux touristes, le style de vie ou la population aimable et sympathique sont très appréciés au niveau international alors que la technologie et l’innovation, le système éducatif ou l’exercice d’entreprises et de marques reconnues sont des attributs dont les perceptions sont moins favorables.

– La Fondation marocaine de recherche avancée et d’innovation (MAScIR) et l’Institut de recherche et développement portugais (InescID) ont signé, jeudi à Rabat, une convention de coopération pour travailler ensemble dans les domaines prioritaires de la recherche et développement (R&D), notamment les nanotechnologies, et permettre l’éclosion d’une économie à forte valeur ajoutée. Signée par Hicham Bouzekri, directeur général de la Fondation MAScIR, et Jorge Fernandes, directeur de l’Inesc-ID (researcher from the embedded systems area), cette convention s’inscrit dans le cadre de la volonté de positionner le Maroc dans les rangs des pays producteurs de technologies.

Libération.:

– Le gouvernement Benkirane fait preuve d’entêtement. Il ne compte pas revenir sur sa décision en mettant un terme à son refus d’intégration automatique des enseignants stagiaires dans la fonction publique qui est en vigueur depuis des décennies. Mustapha El Khalfi, ministre de la Communication, l’a réaffirmé en qualifiant cette mesure de « réforme importante ».

– La campagne nationale de dépistage et de prise en charge des problèmes de santé des élèves, dont le coup d’envoi a été donné jeudi à Rabat par le ministre de la Santé, El Houssine Louardi, cible un effectif d’environ un million et demi d’enfants représentant les élèves du préscolaire, de la première année du primaire et ceux de la première année de l’enseignement collégial. Organisée sous le thème « Une bonne santé pour une réussite scolaire », cette campagne bénéficie à 887.526 élèves dans le milieu urbain et 607.880 dans le monde rural, dont 241.324 dans le milieu urbain et 107.507 dans le monde rural pour l’enseignement préscolaire (348.831 au total).

Al Bayane.:

– Le bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS) a tenu, jeudi dernier, sa réunion périodique. Lors de cette réunion, le PPS a renouvelé sa forte condamnation et sa ferme dénonciation des actes terroristes abjects qui illustrent une barbarie n’ayant aucun rapport avec la religion musulmane ou avec n’importe quel système de valeurs de l’humanité. Le bureau politique du PPS a également passé en revue le chantier de restructuration du parti aux niveaux local et provincial.

– Le Maroc est le pays le plus sûr de tout le pourtour méditerranéen où il arrive en première position, loin devant la Libye (9ème), l’Egypte (13ème), l’Algérie (34ème), la Tunisie (47ème), l’Espagne (65ème) et l’Italie (54ème). Selon le dernier rapport de l’Institut pour l’économie et la paix dont le siège est à Londres, le Maroc est classé 92ème, loin devant l’Irak (1er et donc le pays le moins sûr du monde)…Mais surtout devant la Grande-Bretagne (28ème), les Etats-Unis (35ème) et la France (36ème).

Assabah.:

– La publication au bulletin officiel d’une liste de nouveaux médicaments (107), dont les prix ont été revus à la baisse, a été l’objet d’une salve de critiques de la part des pharmaciens et des associations, qui ont souligné que la plupart des médicaments figurant sur cette liste ne sont pas très fréquemment consommés par les citoyens et que les pharmaciens ne reçoivent même pas certains d’eux. Selon des sources informées, la majorité des pharmaciens ne trouvent pas ces médicaments chez les distributeurs, ce qui soulève plusieurs interrogations sur le mobile de la réduction des prix de médicaments qui ne se vendent pas en grande quantité.

– Le PJD a déjà commencé à se préparer à la bataille électorale prochaine prévue l’été prochain, en pensant à couvrir de grandes circonscriptions électorales susceptibles de renverser la domination du PAM dans les zones rurales. La commission des politiques publiques au sein du parti de la lampe a souligné la nécessité de réviser certaines lois encadrant le processus électoral afin de refléter la volonté populaire dans le choix des élus.

Al Alam.:

– Abdelkhalek Thami, professeur de l’Institut supérieur des statistiques, a indiqué qu’une légère hausse aux alentours de 5 pc des prix des légumes, poissons et fruits de mer, viandes, café, thé et d’autres produits alimentaires, est tout à fait normale à chaque fin d’année, soulignant que le problème se pose quand cette hausse est supérieure à ce taux, car cela risque d’entraîner un recul croissant de la demande et de provoquer ainsi un déséquilibre entre l’offre et la demande.

– Le groupe istiqlalien à la Chambre des représentants a signalé que la situation de l’enseignement est « catastrophique à tous les égards », tel qu’affirmé par des rapports et des indices qui prêtent à l’inquiétude. Evoquant la question de l’emploi, le groupe istiqlalien a estimé que cette problématique nécessite une approche globale qui place le citoyen au centre des intérêts.

Bayane Al Yaoum.:

– Le conseil de gouvernement a adopté la nouvelle version du projet de loi sur l’eau. Ce projet de loi vise essentiellement la consolidation des acquis réalisés, la promotion de la gouvernance dans le secteur de l’eau, à travers la simplification des procédures et le renforcement du cadre juridique relatif à la valorisation de l’eau de pluie et des eaux usées, la mise en place d’un cadre juridique pour dessaler l’eau de mer, outre le renforcement du cadre institutionnel et des mécanismes de protection et de préservation des ressources en eau, ainsi que l’amélioration des conditions de protection contre les phénomènes extrêmes liés aux changements climatiques, a indiqué le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, lors d’un point de presse à l’issue du Conseil.

– La Rabita mohammadia des oulémas a lancé mardi la version arabe de sa plateforme scientifique électronique « Raed » dédiée au savoir religieux modéré pour faire face à toutes les formes d’extrémisme. Le secrétaire général de la Rabita, Ahmed Abbadi, a affirmé que le lancement de cette plateforme vise notamment à promouvoir des courants scientifiques constructifs de la religion islamique, servir les jeunes souhaitant apprendre ces sciences et consolider le principe du traitement positif vis-à-vis de ces sciences.

Al Haraka.:

– Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a déclaré lors de la cérémonie de remise du Grand prix de la presse organisée par son département, que les subventions à la presse écrite des années 2014 et 2015 seront octroyées à effet rétroactif à partir du mois prochain.

– Fatima Mazi, du groupe parlementaire du Mouvement populaire à la Chambre des représentants, a indiqué que la problématique du chômage est une affaire politique qui doit être traitée de manière transversale. Elle a par ailleurs souligné la nécessité de combattre la corruption et le favoritisme afin d’améliorer les conditions d’accueil dans le secteur de la santé.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– L’institut royal des études stratégiques (IRES) a élaboré, en partenariat avec le cabinet de consulting « Reputation institute », un rapport sur la réputation du Maroc auprès des pays du G8 et de dix autres pays industrialisés ou émergents ainsi que sur la réputation interne du Royaume. Dans ce rapport, l’accent a été mis sur les différents aspects de l’image projetée par le Maroc auprès des citoyens d’autres pays, en se focalisant sur trois environnements essentiels: d’une part les pays les plus industrialisés qui forment le G8 et qui représentent des marchés importants pour les biens et services offerts par le Maroc et, d’autre part, la perception faite par les citoyens marocains, la plus proche de la réalité du pays.

Akhbar Al Yaoum.:

– Les médecins internes intentent une action en justice contre le ministre de la Santé, El Houssaine Louardi, à cause des retenues effectuées sur leurs salaires et du non-paiement des indemnités de garde depuis 2007. Le directeur des ressources humaines au ministère de la Santé, Noureddine Maana, a indiqué que le ministère « ne dispose pas de solutions magiques » et que l’augmentation des salaires est « une revendication irréalisable ». Le responsable a ajouté que, lors des réunions de dialogue tenues avec les médecins, le ministère s’est engagé à verser les indemnités de garde en juin 2016, « mais les médecins résidents et internes sont libres de recourir à la justice ».

– Intervenant à l’occasion d’un colloque organisé jeudi par l’Observatoire national des droits de l’électeur, Saad Eddine El Otmani, membre du secrétariat général du PJD, a indiqué que « les prochaines alliances s’établiront sur la base de l’indépendance de la décision partisane ». Hassan Abayba, leader au sein de l’UC, a souligné que de nouvelles donnes ont surgi sur la scène politique, comme pour les alliances qui ne sont plus idéologiques mais se basent plutôt sur des programmes.

Rissalate Al Oumma.:

– L’Association marocaine de l’industrie du béton a indiqué, lors d’un colloque, que l’actuel projet de loi de Finances menace la profession et prive le budget de milliards de dirhams de recettes fiscales. L’Association professionnelle propose de mettre en place une commission mixte composée des représentants des professionnels, du ministère de l’Habitat et de la Direction générale des impôts pour examiner les retombées négatives des mesures fiscales sur cette filière.

Al Massae.:

– Le président de l’Association régionale des producteurs de viandes rouges à Casablanca, Mohamed Jebli, a souligné que la consommation des viandes rouges a chuté de 40 pc à cause des craintes liées à la fièvre aphteuse, affirmant que le recul enregistré est apparu directement après l’annonce par l’ONSSA de la découverte de foyers de la fièvre aphteuse au sein du cheptel national.

– Le gouvernement a refusé de répondre aux revendications des enseignants stagiaires relatives aux décrets du ministère de l’Education nationale et de la formation professionnelle stipulant la séparation entre la formation et l’embauche et la réduction de la bourse destinée aux étudiants stagiaires dans les centres de l’éducation et de la formation. Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a justifié la décision du gouvernement par la volonté d’élargir le cercle des bénéficiaires de la formation parmi les titulaires de diplômes, pour pouvoir intégrer le secteur public ou privé.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– Le ministre de la Santé, El Houssaine Louardi, lance la campagne nationale de dépistage et de prise en charge des problèmes de santé d’environ un million et demi d’élèves. La campagne nationale vise à garantir un examen médical systématique global pour les élèves, assurer le dépistage des troubles sensoriels (auditifs ou oculaires) et neuropsychiatriques (épilepsie, trouble de l’activité et de l’attention, trouble de développement, autisme..), prendre en charge les différents problèmes de santé dépistés et amorcer des actions de sensibilisation des élèves et des enseignants sur l’intérêt d’adopter un mode de vie sain.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *