Revue de presse marocaine du 21/11/2012

0 commentaires, 21/11/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce mercredi:.

+LIBERATION+:.
-Le ministre de l’Intérieur l’a annoncé devant le Parlement: Les élections communales auront lieu en 2013. C’est officiel. Les élections communales seront organisées en 2013 comme prévu. Annonce en a été faite lundi par le ministre de l’Intérieur, Mohand Laenser, devant la commission de l’Intérieur, des collectivités locales, de l’habitat et de la politique de la ville à la Chambre des représentants. Exposant les grandes lignes du projet de budget sectoriel de son département, le ministre a affirmé que son ministère se penche sur l’élaboration de lois organiques nécessaires en perspective des prochaines échéances électorales, en particulier la loi organique régissant la Région et les collectivités territoriales.

-Alors que les patrons demandent à desserrer l’étau fiscal sur les salaires: Benkirane refuse de faire participer les riches à l’effort de développement. Le gouvernement Benkirane dévoile son visage antisocial et refuse obstinément de faire payer les riches. Les ministres de ce gouvernement cherchent toutes sortes d’alibis pour ne pas initier de mesures fiscales à même de faire participer les riches à l’effort national comme ils le devraient alors qu’ils surtaxent les revenus des classes moyennes, ce qui ne manquera pas d’affecter leur pouvoir d’achat.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Transport maritime: Les déboires des armateurs marocains. Les déboires des armateurs se succèdent, donnant du fil à retordre aux professionnels du secteur. Le dernier couperet qui vient s’abattre sur le secteur consiste dans les lourdes amendes qui sont prononcées contre des armateurs marocains (ainsi que des espagnols) opérant sur la ligne du détroit Tanger-Algésiras. C’est ce qui a poussé le Comité central des armateurs marocains (CCAM) à dénoncer cette décision dont la nature juridique reste floue. En effet, elle est prononcée par une institution espagnole, la Commission nationale de la concurrence sur la base « de simples allégations » d’un opérateur maritime espagnol, sans qu’il y ait de preuves probantes, souligne la CCAM. Ce qui rend la décision encore plus contestable, selon les professionnels marocains, c’est le taux excessif de l’amende prononcé qui s’élève à presque 90 millions d’euros, alors que, dans une affaire similaire en 2004, la même institution espagnole de lutte contre la concurrence déloyale avait prononcé une amende de seulement 1,7 million d’euros.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Le plan Akhannouch pour restructurer la filière des viandes rouges. Le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, lance la restructuration de la filière des viandes rouges. En effet, un nouveau décret relatif au controle de la salubrité des viandes rouges vient d’être adopté. Selon le ministre, ce décret marque un tournant décisif dans le développement de la filière, il contribuera à créer un marché compétitif et incitera l’investissement. Il s’agit là d’une nouvelle mesure qui est de nature à renforcer les retombées économiques et sociales de l’activité de production et d’échange des viandes rouges.

+L’ECONOMISTE+:.
-Boom des équipementiers: Le Maroc rafle la mise. L’essor de l’industrie automobile marocaine est des équipementiers se fait ressentir même auprès des voisins du Nord. En effet, l’Espagne est l’un des premiers bénéficiaires du développement de cette industrie au Maroc depuis l’entrée en service de l’usine de Renault à Tanger. Le secteur pèse actuellement un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros par an, soit le double de la Tunisie et sept fois l’Egypte. Si actuellement, le taux d’intégration locale est de près de 50 pc, l’objectif est de le porter à 70 pc avec des éléments à plus forte valeur ajoutée.

+LE SOIR ECHOS+:.
-Romano Prodi, envoyé spécial du SG de l’ONU pour le Sahel: « Au Mali, la solution diplomatique est toujours envisageable ». Dans une interview exclusive au journal, Prodi se dit « optimiste » quant à la résolution pacifique du conflit au Mali. Bien que la préparation d’un plan militaire soit « nécessaire », Prodi préfère envisager la solution armée comme ultime recours.

+AL BAYANE+:.
-Processus électoral: Les préparatifs vont bon train. Les préparatifs pour les prochaines échéances électorales vont bon train. Le ministre de l’intérieur, Mohand Laenser a affirmé lundi, devant la commission de l’Intérieur, des collectivités territoriales, de l’habitat et de la politique de la ville, que son département Âœuvre pour que les élections soient organisées avant la fin 2013. De ce fait, les lois organiques devraient être élaborées avant la fin de cette échéance.

+AKBHAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Ofer Bronchtein, l’activiste franco-israélien, dont la participation au dernier congrès du PJD avait provoqué une vive polémique, revient au-devant de la scène et suscite à nouveau un débat houleux après qu’il ait fait part de sa volonté de participer à la marche nationale de solidarité avec la population de Gaza prévue dimanche, et les organisateurs de la marche émettent un refus catégorique à ce sujet. Pour Khalid Sefiani, coordinateur du groupe d’action national pour le soutien de l’Irak et de la Palestine, Bronchtein « sert le projet sioniste et je lui conseille de ne pas s’approcher de notre marche ».

-Dossier des détenus salafistes: Le comité conjoint de défense de ces prisonniers rejette « les médiations opportunistes » et les initiatives qui s’inscrivent dans le cadre d’une course entre des partis pour s’approprier ce dossier et adresse par la même occasion une lettre sur un ton virulent au PJD, dans laquelle il l’accuse de se livrer au marchandage des souffrances des victimes pour accéder au gouvernement.

-Abbas El Fassi et Salaheddine Mezouar à l’origine du renvoi du dossier du substitut du Procureur du Roi près le Tribunal de première instance de Taza, Adil Fathi, devant le Conseil supérieur de la Magistrature, après que le magistrat ait accusé les deux anciens responsables de non dénonciation d’affaires de corruption auprès des autorités judiciaires compétentes. La défense de Fathi a dans ce sens estimé que le renvoi du dossier de son client devant le Conseil supérieur de la magistrature, selon sa structure actuelle, est « anticonstitutionnelle ».

-Le Délégué général de l’Administration pénitentiaire et de la réinsertion, Hafid Benhachem répond à ses détracteurs en projetant des vidéos « choquantes » sur les grands défis auxquels fait face le personnel de la Délégation face aux agissements des détenus et ce pour éviter tout nouvelle attaque sur sa gestion des établissements pénitentiaires. Ainsi, lors de l’examen, mardi en commission de la justice, du budget alloué à l’Administration pénitentiaire dans le cadre du projet de loi de finances 2013, Benhachem a procédé à la projection de vidéos dévoilant plusieurs cas de trafic de drogue, d’introduction d’argent dans l’enceinte de la prison ainsi que des affrontements entre prisonniers.

+AL MASSAE+:.
-Le gouvernement Benkirane et la CGEM enterrent la hache de guerre après que la présidente de la CGEM ait reçu le feu vert pour cesser sa campagne contre le Chef de l’Exécutif et ouvrir ainsi une nouvelle page dans ses rapports avec ce dernier. Des sources indiquent que des amendements devraient être apportés au projet de loi de Finances 2013 en cours d’examen pour sauver la face du Patronat et garantir au Chef de l’Exécutif de passer sans difficulté les plus importantes dispositions dudit projet de budget.

-Les fonds des Caisses noires et comptes spéciaux suscite une nouvelle polémique au sein du Parlement: Les présidents des groupes du PJD et du PAM à la Chambre des représentants appellent à la transparence dans la gestion de ces caisses et à la divulgation des bénéficiaires de ces fonds, et ce en réaction à l’exposé présenté mardi par le ministre de l’Intérieur Mohand Laenser sur le budget de son département et dans lequel il a affirmé l’existence de plusieurs caisses dotées d’importantes enveloppes budgétaires.

-Découverte mardi d’un petit appareil chargé de drogue à Oued Laou alors que les membres de l’équipage se sont évaporés: Les éléments de la Gendarmerie royale n’excluent pas que les trafiquants aient abandonné l’appareil suite à une panne.

-Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane annonce un concours pour pourvoir quatre postes de secrétaires généraux et déclare la guerre aux fonctionnaires fantomes: Il a émis à ce propos une circulaire visant à dévoiler les noms des fonctionnaires absentéistes par leur administration et sur le web.

+ASSABAH+ :.
-Les directeurs des établissements scolaires du primaire et du secondaire se révoltent contre Mohamed El Ouafa, ministre de l’Education nationale: Ils ont refusé au cours de cette semaine de remplir les documents de suivi et d’accompagnement de la rentrée scolaire, boycotté les réunions qu’ils devaient tenir avec les groupes de travail de l’inspection générale de l’éducation et de la formation et décidé d’observer un sit-in le 29 novembre prochain devant le ministère.

-Le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane recourt au Roi dans le bras de fer qui l’oppose au Patronat : Des sources informées indiquent que l’élargissement du front de refus du projet de loi de Finances a poussé le Chef de l’Exécutif et son ministre des Finances, Nizar Baraka à réviser certains détails du projet de loi afin d’éviter une confrontation avec les hommes d’affaires qui se sont alliés aux syndicats de l’opposition pour constituer un bloc uni rejetant le projet de budget, ce qui a amené Benkirane à consulter le Souverain afin d’éviter une crise politique.

-Mohamed El Yazghi, ancien Premier secrétaire de l’USFP, affirme qu’il ne soutient pas Ahmed Zaïdi, l’un des candidats en lice pour succéder à Abdelouahed Radi à l’occasion d’une soirée en hommage à Feu Abdellah Cherkaoui à Bejaad, fief électoral de Habib El Malki, également candidat pour le même poste.

-Hafid Benhachem, délégué général de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion, indique lors de la présentation du budget de la délégation générale en commission à la Chambre des représentants, que le ministère de l’Economie et des Finances a refusé d’accorder des fonds supplémentaires destinés à l’alimentation dans les établissements pénitentiaires, affirmant que les repas servis aux prisonniers sont en deçà des attentes de son établissement.

-Polémique au sein du groupe du MP à la Chambre des représentants sur le retrait du parti de l’Epi du gouvernement : Mohand Laenser et Mohamed Moubdie, président du groupe du MP à la première chambre démentent catégoriquement ces informations infondées et des sources indiquent que la demande de parlementaires harakis de remplacer certains ministres de leur parti a été interprétée comme un appel à un remaniement ministériel.

+AL KHABAR+:.
-Le ministre de l’Enseignement supérieur, Lahcen Daoudi, impose des conditions draconiennes pour occuper les hautes fonctions au sein du ministère: Le candidat doit ainsi être un enseignant supérieur de grade « C » ou avoir une ancienneté de 20 ans en tant qu’enseignant-chercheur et une expérience avec les établissements de recherche scientifiques internationaux.

-Les partisans du courant de la salafia jihadia réitèrent leurs critiques envers Mustapha Ramid, ministre de la Justice après avoir renoncé à défendre leur dossier devant les membres de la commission de la justice à la Chambre des représentants et déclaré que ce dossier est « épineux et difficile à résoudre » et que le dossier ne relève pas de la compétence du gouvernement après que la justice se soit prononcée sur ce dossier.

-Abdelkader Tatou, membre du bureau politique du MP, favori pour succéder à Mohand Laenser, SG du MP. Une source harakie indique que plusieurs dirigeants au sein du bureau politique et des parlementaires, et avec à leur tête Mohamed Moubdie, président du groupe MP à la Chambre des représentants, ont annoncé leur soutien à Tatou.

-Dialogue social dans l’impasse: Des syndicalistes menacent le gouvernement Benkirane de hausser le ton en multipliant les sit-in et les mouvements de grève, outre l’organisation de marches nationales, ce qui met en péril la paix sociale.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Mohand Laenser, ministre de l’Intérieur, indique, lors de l’examen du budget de son département en commission à la Chambre des représentants, que les élections communales auront lieu en 2013 après la finalisation de toutes les lois organiques, soulignant que le ministère mettra en place toutes les mesures et procédures nécessaires pour la réussite de ces échéances électorales.

-La présence de Mohamed El Yazghi, ancien premier secrétaire de l’USFP, à une soirée en hommage à feu Abdellah Cherkaoui samedi dernier à Bejaad, suscite plusieurs interrogations qui ont amené certains à considérer qu’il s’agit là d’un début de soutien à Habib El Malki, l’un des candidats en lice pour le remplacement de Abdelouahed Radi à la tête de l’USFP.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Affaire de l’ONDA: L’instruction en cours révèle des fortunes colossales des principaux mis en cause dans ce dossier, qui étaient propriétaires de plusieurs fermes agricoles, de sociétés internationales, d’appartements de luxe et de plusieurs lots de terrains dont la valeur est estimée à des milliards de centimes.

-Projet de loi de finances 2013: La CGEM renverse la table sur le gouvernement. Lors d’une réunion tenue le weekend dernier, une délégation du Patronat conduite par le vice-président de la CGEM, Salah Kadmiri a présenté à Abdallah Bouanou, président du groupe parlementaire du PJD les propositions d’amendements de la Confédération qui a estimé que la contribution de solidarité sous sa formule actuelle incluse dans le projet de loi de finances 2013 est de nature à affecter les salaires des cadres des PME qui constituent une ressource indispensable pour relever les défis de la compétitivité.

-Démission collective des médecins enseignants au CHU de Marrakech de toutes leurs tâches administratives suite aux déclarations du ministre de tutelle, El Houssein El Ouardi à qui il endosse les problèmes et les contraintes auxquels fait face le secteur de la santé et les infirmiers observent un sit-in lundi dernier devant les locaux du Centre hospitalier en guise de protestation contre le recrutement dans le public des lauréats des instituts de formation professionnelle privés et titulaires de diplome de technicien spécialisé dans une branche paramédicale.

+ATTAJDID+:.
-Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi déclare que le gouvernement a donné son accord pour l’accréditation de quatre chaînes de télévision étrangères désirant s’implanter au Maroc. Il s’agit des chaînes d’information en continu « Al Jazeera », « Sky News arabic », « BBC » et « El-Tí¼rkiye ». Lors de la présentation du projet de budget sectoriel 2013 de son département devant la commission de l’enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants, M. El Khalfi a par ailleurs annoncé que le début de la mise en application des cahiers des charges du pole audiovisuel public aura lieu à partir de janvier prochain.

+AL MOUNAATAF+:.
-L’Audience nationale espagnole, la plus haute juridiction espagnole, décide de poursuivre en justice des dirigeants du « polisario » suite à une plainte déposée par des Sahraouis pour « génocide, tortures, disparition forcée, détention illégale et graves violations des droits de l’Homme dans les camps de Tindouf, dans le sud-ouest de l’Algérie. Parmi les responsables séparatistes dénoncés, figurent le représentant du polisario en Algérie, Brahim Ghali, le soi-disant « ministre » de l’information de la pseudo république sahraouie, Sid Ahmed Batal et celui de l’éducation, Bachir Mustapha Sayed.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Industrie pharmaceutique: La société SOTHEMA annone qu’elle ne quittera pas le Maroc après avoir remporté un appel d’offres du ministère de la santé concernant la production de 1,6 million boîtes d’insuline pour une enveloppe de 31 MDH, mettant ainsi fin aux rumeurs qui faisaient état du transfert de l’une de ses unités de production d’insuline vers l’Algérie.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Le ministre de l’Economie et des Finances, Nizar Baraka, dément la tenue d’une réunion secrète avec la présidente de la CGEM, Miriem Bensalah, et réfute les accusations proférées par le président du groupe du PJD à la Chambre des représentants Abdallah Bouanou à ce sujet, appelant lors Forum de la MAP organisé mardi, à la formation d’un front national pour faire face à la crise financière internationale.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-La fièvre préélectorale bat son plein entre les candidats en lice pour le poste de premier secrétaire de l’USFP: Les cinq candidats ont entamé leurs réunions déclarées et non déclarées pour s’assurer le plus large soutien à leurs candidatures. Dans ce sens, Ahmed Zaïdi a imputé la crise que vit l’USFP à l’arrivisme et à la participation du parti au gouvernement de 2002 alors que Driss Lachgar attend la finalisation de son programme électoral par Khalid Alioua.

-La guerre entre les tomates marocaines et espagnoles sur les marchés européens refait surface et les agriculteurs espagnols accusent les exportateurs marocains de non-respect des conditions d’accès aux marchés européens.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *