Revue de presse marocaine du 21/07/2015

0 commentaires, 21/07/2015, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développés par les quotidiens publiés mardi 21 juillet 2015.:

Le Matin.:

– Après de longues années d’attente, la Stratégie nationale de lutte contre la corruption sera lancée avant la fin de ce mois de juillet. C’est ce qu’assure au journal le ministre de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration, Mohamed Moubdi. Un plan d’action a été élaboré avec des actions et programmes précis qui cibleront les secteurs les plus exposés à la corruption comme la justice, les collectivités locales et le transport. Bientôt, une réunion du conseil de gouvernement devra valider ce plan d’action qui porte sur la sensibilisation, la répression, l’assouplissement des procédures en réduisant le contact entre le fonctionnaire et le citoyen, l’informatisation des services publics… La Stratégie de lutte contre la corruption devra être mise en œuvre progressivement.

– Les sans appartenance politique (SAP) souhaitant se présenter comme candidats lors des prochaines échéances électorales doivent remplir un certain nombre de conditions. Dans le cas des membres des conseils des régions, les listes de candidatures ou les déclarations individuelles de candidatures présentées par des SAP doivent être accompagnées d’un document comportant pour chaque siège attribué les signatures légalisées de 20 électeurs de la région. Le nombre des signataires dans chaque préfecture, province ou préfecture d’arrondissements ne doit pas être inférieur à 10 pc du nombre des signataires au niveau de la région. S’agissant des conseils des communes, les listes de candidatures ou les déclarations individuelles de candidatures présentées par des candidats SAP doivent être accompagnées d’un document comportant, pour chaque siège réservé à la commune ou pour chaque siège réservé à l’arrondissement, la liste de 10 signatures légalisées d’électeurs de la commune concernée. Concernant les nouvelles dispositions relatives à la région et celles relatives aux communes il y a une disposition qui barre la route aux SAP: pour pouvoir se porter candidats, leurs listes doivent être classées au cinquième rang au moins par rapport aux autres listes partisanes.

Aujourd’hui le Maroc.:

– Depuis des mois, le Mouvement populaire vit au rythme de ce qui parait être comme une crise interne. Mais pour Lahcen Haddad, membre du bureau politique du parti, le MP ne connait aucune crise interne. Selon le ministre du Tourisme qui a accordé un entretien au journal, les « allégations relayées par les médias sociaux sur son parti sont le fait de personnes isolées ». Concernant la tension au sein de la jeunesse du parti et l’organisation des femmes MP, le responsable explique qu’il s’agit plutôt de « cas isolés de personnes qui n’arrivent pas à faire admettre leurs idées dans le cadre de structures internes et choisissent de porter l’expression de leurs ambitions personnelles étriquées sur la place publique ». Et à quelques semaines des élections communales et régionales, Haddad est plutôt confiant : » Nous sommes préparés pour y occuper des positions avancées en termes de résultats ».

– Benabdellah: « Les réalités locales dicteront les alliances ». « Le sérieux » est bien le slogan qu’utilisera le PPS, qui a dévoilé lundi son programme pour les prochaines échéances électorales. Le parti du livre ne cache pas ses ambitions pour ces premières élections respectant la vision de la régionalisation avancée. L’Objectif, selon Mohamed Nabil Benabdellah, secrétaire général du PPS, est d’avoir 3.000 élus, de décrocher 300 présidences de conseils communaux et au moins une présidence de la région, en plus des conseils provinciaux.

L’Opinion.:

– 25 établissements bancaires, dont 19 banques et 6 banques offshores, sont agréées au Maroc à fin 2014. C’est ce qui ressort d’un nouveau rapport de Bank Al Maghrib (BAM) sur la supervision bancaire, rappelant que l’Etat s’est désengagé, au cours de l’année précédente, totalement du capital de la Banque centrale populaire suite à la cession d’une part de 6 pc aux banques populaires régionales. BAM note par ailleurs que durant l’année 2014, six banques étaient cotées en bourse, sans changement par rapport aux dernières années, et 222 nouveaux guichets se sont ouverts contre 280 une année auparavant et 18 sont fermés contre 16. Leur réseau s’est ainsi établi à 5.915 agences.

– Le Maroc se distingue dans la région d’Afrique du nord comme étant un « havre de paix » immunisé contre les visées des groupes terroristes, grâce aux efforts déployés par les services de sécurité marocains, écrit le réputé journal britannique The Times. La publication rappelle l’intensification des efforts déployés par les services de sécurité qui ont démantelé récemment des cellules terroristes qui recrutaient pour le compte du soi-disant « Etat islamique » et planifiaient des opérations au Maroc. « Aucun réseau terroriste ne peut se développer au Maroc car les autorités vont le démanteler avant même qu’il ne puisse mettre en œuvre ses stratagèmes », indique Mustapha El Khalfi, ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, dont les propos sont cités par The Times.

Libération.:

– Federica Mogherini, chef de la diplomatie européenne, sera aujourd’hui au Maroc. C’est sa première visite dans le Royaume depuis sa prise de fonctions en tant que haute représentante de l’Union européenne (UE) pour les affaires étrangères et la politique de sécurité en novembre 2014. Au menu des discussions, il sera question des relations privilégiées du Maroc avec l’UE, la coopération bilatérale notamment dans le domaine économique, la migration, la sécurité et les réformes démocratiques mises en œuvre par notre pays. La chef de la diplomatie européenne discutera également avec les responsables marocains de la révision en cours de la politique européenne de voisinage.

– Baisse des ventes de ciment et recul des crédits accordés à la promotion immobilière. Au premier semestre 2015, les ventes du ciment ont enregistré une légère baisse de 1,3 pc, après un recul de 3,4 pc un an plutôt, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) qui vient de publier sa note de conjoncture pour le mois de juillet 2015. Cette évolution recouvre un repli de 3 pc au titre du deuxième trimestre 2015 et une hausse de 0,6 au premier trimestre de la même année.

Al Bayane.:

– Le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad, a affirmé que l’agenda électoral fixé sera respecté et les préparatifs se déroulent selon le calendrier prévu, à savoir la tenue des élections des chambres professionnelles le 7 août et celles des communes et régions le 4 septembre. Le ministre, qui présentait devant le conseil du gouvernement, réuni jeudi, un exposé sur les échéances électorales, a indiqué que cette question a été évoquée lors de la réunion, tenue mardi avec les chefs des partis de l’opposition et de la majorité, a souligné le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

– Lois organiques stipulées par la Constitution: L’adoption prévue avant la fin du mandat du gouvernement. Le ministre de la Communication, Porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a affirmé jeudi que les différentes lois organiques stipulées par la Constitution seront adoptées avant la fin du mandat de l’actuel gouvernement. S’exprimant lors d’un point de presse, à l’issue du Conseil du gouvernement, El Khalfi a indiqué que plus de 75 pc des lois organiques ont été adoptées et qu’il sera procédé à l’adoption des différentes lois organiques prévues par la Constitution avant la fin du mandat de l’actuel gouvernement. Le ministre a, de même, précisé que le chef du gouvernement est déterminé « à en faire une des réussites phares au niveau de la mise en œuvre de la Constitution sur le plan juridique ».

L’Economiste.:

– PSA Peugeot-Citroën: Les toutes premières retombées pour la filière. 80 pc de taux d’intégration locale impliquent une montée en gamme et l’émergence de nouveaux métiers industriels assez pointus, analyse Hakim Abdelmoumen, président de l’Amica (association marocaine pour l’industrie et le commerce de l’automobile). Le secteur passera à 120 milliards de dirhams à l’export à l’horizon 2022. Le sourcing local montera à 11 milliards de dirhams par an.

– Immobilier: Moins de contraintes pour les lotissements. Le projet de loi présenté par le ministre de l’Urbanisme, Driss Merroun, devant le conseil du gouvernement de jeudi dernier portant sur les lotissements immobiliers et les groupements d’habitat, vient combler les lacunes de la loi en vigueur depuis 1992. L’objectif est d’introduire des simplifications à la procédure afin de favoriser la réalisation de nouveaux logements, pour combler le déficit enregistré en matière d’habitat.

Assabah.:

– L’affaire de trois magistrats à Casablanca prend aujourd’hui mardi un tournant décisif après la décision de les déférer devant le conseil de discipline du Conseil supérieur de la magistrature afin d’obtenir des éclaircissements sur les manquements aux obligations déontologiques qui leur sont reprochés. Selon des sources du journal, les résultats qui seront présentés seront déterminants dans l’acquittement de ces magistrats ou l’application de sanctions disciplinaires à leur encontre.

– Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) n’a pas attendu que la question d’un éventuel report des élections soit réglée, en annonçant que la commission spéciale d’accréditation des observateurs des élections a commencé de recevoir les demandes d’organismes voulant observer les opérations électorales. La commission a fixé la date de réception des demandes au 30 juillet 2015. Elle statuera sur les demandes d’accréditation et notifiera sa décision aux demandeurs, le plus tard le 10 août 2015.

Al Haraka.:

– Le Maroc a entrepris avec succès un programme stratégique de lutte contre l’extrémisme, souligne l’expert suédois Magnus Norell. Norell explique, dans un article publié par le site d’informations en ligne The Huffington Post, que la création de la Fondation Mohammed VI des Oulémas africains est l’exemple le plus récent des efforts du Royaume en matière de lutte contre l’extrémisme. Cette fondation va œuvrer en matière de lutte contre l’extrémisme religieux et la violence, ajoute le Suédois, qui est l’un des principaux conseillers de l’European Foundation for Democracy, relevant que le royaume a réussi à préserver sa stabilité et sa sécurité.

*Bayane Al Yaoum.: – Le gouvernement se dessaisit en décembre de la fixation des prix des combustibles. A partir de ce mois, l’Etat, à travers la commission d’homologation des prix des combustibles liquides, va abandonner la fixation des prix du gasoil, de l’essence super et du fuel, des combustibles dont l’homologation est effectuée le 1er et le 16 de chaque mois. Les prix de ces produits seront donc totalement libres.

Al Alam.:

– La RAM et l’Office national marocain du tourisme sont sur la corde raide. Le dernier est accusé de fournir un soutien ces dernières années à des sociétés étrangères de transport, dont des compagnies françaises, selon des sources informées. Si l’Office justifie ce soutien par un accroissement de la compétitivité entre les sociétés, les responsables de Royal Air Maroc dénoncent une injustice dans la distribution de ce soutien et l’absence de démarches et de mesures visant une distribution plus équitable.

– Le secrétaire général du Parti de l’Istiqlal, Hamid Chabat, a indiqué que le découpage électoral consacre l’injustice, l’arbitraire électoral et fait triompher des intérêts particuliers sur l’intérêt général. Pour Chabat, il existe des décisions improvisées et unilatérales.

Assahra Al Maghribia.:

– Un collectif d’associations lance une campagne contre le travail domestique de moins de 18 ans. Le Collectif associatif pour l’éradication du travail des « petites bonnes » mène des rencontres intenses avec les groupes parlementaires de l’opposition afin d’interdire le travail des employées domestiques de moins de 18 ans, indiquent des sources associatives. Omar Saadoun, membre de ce collectif, a indiqué que le collectif va élargir ses contacts et que certains partis politiques, notamment l’USFP, le PAM et l’UC soutiennent cette interdiction.

– Réforme des retraites: Les syndicats rejettent les « cadeaux » du chef du gouvernement. Abderrahmane El Azzouzi, secrétaire général de la FDT, indique que « ce que le chef du gouvernement a offert est très faible et en deçà du seuil minimal de nos ambitions ». Les centrales syndicales « ne sont pas satisfaites de cette offre », a-t-il jugé.

Akhbar Al Yaoum.:

– Aziz Rabbah, Mustapha Bakkoury, Ilias Ammari et Omar Hjira, des noms qui bénéficient de « l’unanimité » au sein de leurs partis. La prise de décision concernant les noms qui vont représenter les grands partis aux prochaines élections communales est une question de jours. Si la course des candidatures a débuté au sein des partis, certaines figures ne feront pas l’objet de controverses, dont Aziz Rabbah du PJD, Mustapha Bakkoury et Ilias Ammari du PAM et Omar Hjira de l’Istiqlal.

– Les exportations marocaines à destination des pays signataires des accords de libre-échange ont connu une hausse de 26 pc sur la période 2009-2013, a relevé le ministre délégué chargé du Commerce extérieur, Mohamed Abbou. « Les importations réalisées dans le cadre des accords de libre-échange n’ont progressé que de 10 pc », a noté le ministre, lors du conseil d’administration du Centre marocain de promotion des exportations (Maroc export), notant que près de 71 pc de nos échanges commerciaux avec ces pays sont réalisés hors du cadre préférentiel établi dans le cadre des accords de libre-échange.

Al Massae.:

– Le gouvernement accorde trois mois de salaire aux fonctionnaires concernés par la réaffectation « obligatoire ». Après le gel du vote du projet de décret relatif à la réaffectation des fonctionnaires appartenant aux corps et cadres communs entre les ministères depuis le 28 mai 2013, les membres du gouvernement ont reçu la nouvelle version du projet qui permet aux fonctionnaires, dont la réaffectation implique un changement de domicile, une indemnisation équivalente à trois mois de salaire, attribuée du budget de l’administration ou de la collectivité territoriale bénéficiant du redéploiement.

– Casablanca et Rabat reculent dans le classement des villes où le coût de la vie est le plus élevé. La métropole économique a reculé de 33 points par rapport à l’année précédente passant de la 140ème position à la 107ème, alors que la capitale administrative a occupé la 175ème position parmi les 207 villes concernées par ce classement, enregistrant un recul par rapport à 2014, où elle a occupé le 163ème rang.

Attajdid.:

– Selon l’agence de notation Standard & Poor’s: poursuite de la tendance baissière des cours du pétrole et le Maroc maintiendra le taux de sa croissance. Les prévisions indiquent que les cours de pétrole continueront de baisser au cours des prochaines années, ce qui constitue un indicateur positif pour l’économie marocaine et celles des pays importateurs de l’or noir. L’agence de notation américaine a maintenu la note « BBB- » attribuée au Maroc, avec des perspectives stables.

– Le secrétaire général du PPS et ministre de l’Habitat et de la politique de la ville, Nabil Benabdellah a indiqué que « nous allons maintenir les alliances avec la majorité lors des élections communales ». Nabil Benabdellah a souligné lors d’une conférence de presse organisé par le PPS à Rabat que son parti est engagé par son appartenance à la coalition gouvernementale au cours des prochaines élections communales et régionales prévues en septembre, ajoutant que l’engagement avec la majorité est une obligation morale.

Rissalat Al Oumma.:

– L’opposition conteste le vote des projets de lois organiques relatifs « au pouvoir judiciaire » et au « statut des magistrats ». Les groupes de l’opposition à la Chambre des représentants ont contesté l’examen et le vote des deux projets de lois organiques lors d’une séance de la commission de la justice, de la législation et des droits de l’Homme, juste après la séance mensuelle consacrée aux questions orales. Les groupes de l’opposition ont souligné dans un mémorandum adressé au président de la Chambre des représentants que les membres de la commission « ont été surpris par les amendements apportés par le gouvernement qui ont donné lieu à un nouveau texte opposé aux deux projets de lois organiques ».

– Les centrales syndicales refusent la « faible » offre de Benkirane pour faire passer le projet de réforme des retraites. Après une rencontre préliminaire tenue vendredi, la réunion prévue mardi entre les centrales syndicales de l’UMT, la CDT et la FDT-aile de Azzouzi- vise à trancher sur l’offre du chef du gouvernement. Des sources syndicales ont souligné au journal que l’objectif de cette rencontre est d’annoncer le rejet des syndicats de cette offre, qu’ils jugent « faible ».

Al Ahdath Al Maghribia.:

– Le ministre égyptien de la Recherche scientifique et de la technologie, Cherif Hamad indique que « les préparatifs du côté égyptien pour une visite prévue dans les prochains mois du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi au Maroc sont en cours », ajoutant que « le Maroc jouit d’une position distinguée en Egypte ».

– Le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad parie sur un taux de 5 pc de développement du volume de l’activité touristique interne suite à l’application du nouveau calendrier des vacances scolaires. Selon le ministre, les projections suite à l’application de ce nouveau calendrier font état d’une augmentation du volume de l’activité touristique interne (arrivées et nuitées) de 3 à 5 pc par an entre 2016 et 2020. Autant de gains également en matière de rentabilité des entreprises touristiques et des métiers connexes et d’emploi dans les établissements touristiques.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Des écritures sur des murs réclament le départ d’Abdelaziz El Marrakchi. Des activistes de droits humains ont relayé des images d’écritures sur les murs du camp appelé Dakhla à Tindouf, hostiles à la direction du polisario. La tension enfle dans les camps en raison de la tyrannie et de la répression pratiquée par le polisario avec le soutien direct des responsables algériens.

– A cause des choix stratégiques caractérisés par une perspective bornée, le gouvernement a économisé 4 milliards de DH (MMDH) de la rigueur qui a touché la Caisse de compensation et a dépensé 16 MMDH pour régler les intérêts d’emprunts. Des données de la Direction générale des impôts ont révélé que les dépenses de la dette publique ont atteint 22,8 pc, notant que la dette intérieure a atteint 453 MMDH au second semestre 2015.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *