Revue de presse marocaine du 21/03/2012

0 commentaires, 21/03/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les sujets qui retiennent l’attention de la presse quotidienne de ce mercredi:.

+AL MASSAE+ :.
-Le secrétaire général du PAM, Mustapha Bakkouri déclare que son parti est « visé » et exprime ses vifs regrets quant à l’absence des Istiqlaliens lors de la tenue du congrès extraordinaire du parti.

-Suicide de la jeune Amina Filali: l’UNICEF entre en ligne. L’Organisation onusienne critique des dysfonctionnements dans le système de protection de l’enfance au Maroc, alors que le CNDH endosse la responsabilité du suicide de Amina aux lois en vigueur.

-Le président du Conseil de la ville de Fès, Hamid Chabat et le président du club de Moghreb de Fès (MAS), Merouane Bennani, devant la justice pour dilapidation de deniers publics: La police judiciaire auditionne la présidente de la section de l’Instance nationale de protection des deniers publics de Fès après avoir appelé à l’ouverture d’une enquête sur l’échange d’accusations entre Bennani et Chabat sur les finances du club, et l’affaire est aujourd’hui entre les mains du tribunal financier.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Le Maroc expulse le Consul général de la Libye à Tanger, Nabil Akkouri vers la Tunisie. Cette expulsion intervient un jour après l’arrestation de Abdallah Senoussi, la boite noire de Kadhafi à Nouakchott.

-Le gouvernement étudie la possibilité d’augmenter les prix des carburants suite à la hausse des cours du pétrole sur le marché international et du déficit budgétaire.

-Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération Saad Dine El Otmani regagne le Maroc avec un fort soutien politique au gouvernement Benkirane au terme de la première visite à Ankara depuis 25 ans d’un ministre marocain des affaires étrangères.

-Une Commission de la Cour des comptes se rendra prochainement dans les locaux de la Mutuelle générale de l’Education nationale au moment où la lutte a atteint son comble au sein de la Fédération nationale de l’enseignement à propos d’un dossier de malversation et des têtes de l’UMT risquent de tomber.

+ASSABAH+:.
-Abdallah Senoussi, le « bras droit » de Kadhafi, a résidé trois mois dans une villa appartenant à l’un de ses proches à Casablanca avant de s’envoler vers la Mauritanie où il a été arrêté. Des sources bien informées indiquent que Senoussi, qui s’est fait passé pour l’un des Chioukh des Touareg du Mali, s’est rendu dans « la joutia » de Derb Ghellaf et s’est promené sur la corniche, tout en en étant sous l’Âœil vigilante des services sécuritaires jusqu’à son départ à destination de Nouakchott.

-La « guerre des listes » éclate au sein du PAM : La divulgation de la liste de six membres du bureau politique choisis par le secrétaire général, Mustapha Bakkoury suscite de gros différends au sein du parti.

-L’ancien ministre de l’Equipement et du Transport, Karim Ghellab, président de la Chambre des représentants indique que la liste des bénéficiaires des agréments de transport publiée par Abdelaziz Rebbah a été élaborée alors qu’il était à la tête de ce département. Ghellab, qui s’est exprimé, à ce sujet, devant les membres du comité exécutif du parti, s’est montré gêné quant à la manière avec laquelle a été exploitée la publication de cette liste.

-Le groupe socialiste à la Chambre des représentants appelle à la formation d’une commission d’enquête parlementaire pour enquêter sur l’affaire du suicide de Amina Filali : Des sources indiquent que le ministre de la Justice et des Libertés sera informé de l’agenda des visites qui seront effectuées par ladite commission.

+AL KHABAR+:.
-Le président de la Chambre des représentants, Karim Ghellab répond au ministre de l’Equipement et du Transport, Aziz Rebbah. Il expose devant les militants du Parti de l’Istiqlal ses réalisations en matière de lutte contre l’économie de rente en réponse aux critiques concernant la non divulgation lors de son mandat à la tête du ministère de la liste des bénéficiaires des agréments.

-Le Syndicat démocratique de la justice décide de saisir le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) et d’adresser une plainte au Conseil des droits de l’Homme à l’encontre du ministre de tutelle, Mustapha Ramid contre « l’agression » dont sont victimes les membres dudit syndicat.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Paralysie aux tribunaux du Royaume: Le ministère de la Justice et des Libertés disposé à s’asseoir autour de la table du dialogue.

-La Chambre des représentants adopte le projet de loi de Finances au cours de la première semaine du mois d’avril: L’opposition envisage de demander des explications aux ministres de l’Economie et de Finances et chargé du Budget sur les causes du retard enregistré dans la présentation de ce texte en cette conjoncture difficile.

-Les Marocains établis en Syrie attendent une décision officielle pour leur rapatriement surtout après la recrudescence des attaques à leur encontre par les pro-Bachar Al assad.

-Le gouvernement renoncera-t-il à publier la liste des bénéficiaires des agréments des carrières de sable?. Des sources au sein du ministère de l’Equipement et du Transport indique que Abdelaziz Rebbah sera contraint de renoncer à dévoiler ladite liste, sous prétexte que les données relatives aux surfaces exploitées sont incomplètes.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+ :.
-Abdelilah Benkirane cède devant « la tempête » de l’Istiqlal qui ne supporte plus les sorties médiatiques des ministres PJDistes: Abbas El Fassi joue certaines de ses cartes et profère des menaces, et le Chef du gouvernement souligne qu’il ne prendra à l’avenir aucune décision sans consulter les composantes de sa majorité.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+ :.
-Le groupe socialiste à la Chambre des représentants décide la création d’une commission d’enquête composée des membres du groupe pour enquêter sur les tenants et aboutissants du suicide de la jeune Amina Filali et son mariage à son violeur à Larache.

+AL ALAM+ :.
-Les agents de police impliqués dans l’affaire du trafiquant de drogue, arrêté dernièrement à Témara, passent une nuit blanche: Sept présumés accusés sous les verrous, neuf poursuivis en état de liberté et trois libérés. Les accusations portent sur la corruption, corruption et médiation et divulgation du secret professionnel.

-L’UMT sur le grill. Après la région de Rabat, les « feux de la discorde » touchent les structures régionales de la centrale syndicale à Meknès, après la fermeture du siège de l’UMT à la cité ismaïlienne devant des membres du syndicat.

+ATTJADID+:.
-Plus de 120 personnes démunies impliquées dans une affaire d’escroquerie de l’ordre d’un milliard de centimes de prêts à Sidi Kacem. Le président d’une commune et des employés d’une banque pointés du doigt et la gendarmerie royale ouvre une enquête à ce sujet.

-Aucun changement n’a été enregistré dans la lutte contre la corruption entre 2009-2011, selon un rapport de l’Instance centrale de prévention de la corruption.

+BAYANE EL YAOUM+ :.
-Une commission de femmes membres du CNDH rend visite à la famille de Amina Filali qui s’est suicidée à Larache: Appel au gouvernement pour accélérer l’abrogation des dispositions et procédures qui violent l’humanité et les droits de l’enfant.

+AL MOUNAATAF+:.
-En protestation contre le mutisme du ministère de l’Intérieur, les employés des collectivités locales comptent observer une série de grève et appelle le ministère à la mise en Âœuvre des accords contenus dans les procès verbaux des accords du 1er juillet 2002 et du 19 janvier 2007.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+ :.
-Le scandale des vaccins au ministère de la Santé devant la Cour des comptes et des syndicats menacent de durcir leur mouvement après le limogeage de plusieurs noms en rapport avec ce dossier.

-Le ministère de la Justice et des Libertés contre l’abus dans l’utilisation du droit à la grève et le syndicat démocratique de la justice crie à l’intimidation. Par ailleurs, les grèves des employés des services du greffe ont fait perdre 46 journées de travail en 2011.

+LE SOIR ECHOS+:.
-Grèves dans la justice: Ramid en a assez ! Accusé par le syndicat démocratique de la justice de violer le droit de grève, le ministère de la Justice et des libertés réagit et met en garde contre des règlements de comptes et estime qu’il n’existe pas de raisons valables pour paralyser le travail de la justice.

-Affaire Amina Filali: La polémique enfle. Les déclarations du ministre de la Justice et des libertés, Mustafa Ramid, par voie de communiqué, au sujet de l’affaire de la jeune Amina Filali, suscitent la colère et l’indignation des féministes. La Fédération de la Ligue démocratique des droits des femmes condamne vigoureusement ces déclarations au sujet de l’affaire Amina, qui a mis fin à ses jours après avoir été mariée de force à son violeur. Le CNDH et l’UNICEF s’en mêlent.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Ils dénoncent la mesure prévue dans la loi de finances 2012 : Les sportifs refusent de payer leurs impots ! La nouvelle loi prévoit de taxer les salaires des joueurs et des cadres des clubs de football à hauteur de 38 pc. Mais, les présidents des équipes d’élite menacent même de boycotter des matches du Championnat Pro-Elite-1 et ceux de la 2ème division, au cas où leurs griefs venaient d’être refusés.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+: .
-Dépenses publiques : Coup de frein au train de vie de l’Etat. Au registre de la rationalisation et de la maîtrise des dépenses publiques, il semblerait que l’on envisage de prendre le taureau par les cornes. Voué aux gémonies jusque dans un passé assez récent, le train de vie de l’Etat serait, ainsi, en passe d’être géré avec un certain doigté. C’est en tout cas ce qui ressort des mesures que l’on compte diligenter en matière d’efforts de rationalisation des dépenses publiques. Jugé incontournable, à l’ère actuelle, l’assainissement des Finances publiques devrait se traduire par une réduction durable de la part des dépenses de l’Etat.

+L’ECONOMISTE+:.
-Grèves : L’Etat complaisant. Le rythme et le nombre de mouvements de grève enregistrés dans les secteurs les plus stratégiques sont intolérables. Plus de 400 mouvements de grève déclenchés en 2011, contre 240 une année plus tot. Une étrange tradition veut qu’on ne touche pas aux salaires des grévistes dans l’administration. Pourtant, selon le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle, aussi bien le gouvernement sortant d’El Fassi que l’actuel auquel il appartient, « n’ont pas eu le courage d’opérer des ponctions ».

+L’OPINION+:.
-Détresse des Caisses de retraite: Quelle solution?. Une réunion de la commission technique chargée de la réforme des retraites est prévue le 26 mars. L’appel de détresse des organismes de gestion des retraites avait été lancé depuis 1995 et si une réforme globale du système de retraite ne voit pas le jour, ces régimes seront en effet confrontés à de graves déficits. Selon les experts, c’est la CMR qui serait la première à en souffrir. Lors de cette réunion, la commission devrait choisir entre le maintien de la configuration actuelle des régimes de retraite ou opter pour le regroupement des caisses dans deux poles ou encore la transition à terme vers une caisse unique.

+LIBERATION+:.
-Exaspérées par les poursuites judiciaires : les blouses blanches rendent leur tablier pour un jour. Agacées par les poursuites et jugements dont ont fait l’objet plusieurs fonctionnaires de la santé, les blouses blanches ont décidé de débrayer pendant 24heures. Il s’agit là, selon un communiqué des quatre syndicats les plus représentatifs dans le secteur de la santé, d’une grève préventive pour attirer l’attention des responsables sur ce phénomène qui a tendance à s’amplifier.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *