Revue de presse marocaine du 21/01/2016

0 commentaires, 21/01/2016, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développés par les quotidiens publiés jeudi 21 janvier 2016.:

Le Matin.:

– Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, accompagné de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, de SAR le Prince Moulay Rachid et de SA le Prince Moulay Ismail, a présidé, mercredi au Mausolée Mohammed V à Rabat, une veillée religieuse en commémoration du 17ème anniversaire de la disparition de feu SM le Roi Hassan II, que Dieu ait son âme en Sa sainte miséricorde. Au terme de cette veillée religieuse, SM le Roi a reçu le premier président de la Cour de cassation turque, Ismail Rustu Cirit, qui était accompagné de l’ambassadeur de la République de Turquie à Rabat, Ethem Barkan Oz.

– SAR la Princesse Lalla Meryem a présidé, mercredi soir à la mosquée Assouna à Rabat, une veillée religieuse en commémoration du 17e anniversaire de la disparition de feu SM Hassan II que Dieu ait son âme en Sa Sainte Miséricorde. Cette veillée religieuse a été marquée par la récitation de versets du Saint Coran et la déclamation de panégyriques du Prophète Sidna Mohammed. – La Banque centrale populaire s’est associée au programme de la Ligne marocaine de financement de l’énergie durable MorSEFF, initié par des bailleurs de fonds européens. La banque a ainsi décroché un crédit de 20 millions d’euros pour financer des projets privés dans l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables. Initié par la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), en partenariat avec la Banque allemande de développement (KfW), la Banque européenne d’investissement (BEI) et l’Agence française de développement (AFD), MorSEFF mobilise pour le Maroc, via des banques locales, 80 millions d’euros. Objectif : soutenir des projets privés, portés par des entreprises ou particuliers qui réduisent le gaspillage énergétique et encouragent le recours aux sources d’énergie renouvelable.

L’Opinion.:

– En dépit d’un contexte économique très favorable et de marges de manœuvres plus étendues que les économies générées par la levée de la compensation ont permises, le déficit budgétaire au titre de l’exercice 2015 n’a pas connu une réduction substantielle, comme cela aurait dû être le cas. La raison en est la hausse de certaines dépenses et la baisse de certaines recettes dont les dons des pays du Golfe en recul de plus de 9 milliards de dirhams. Eu égard aux besoins de financements croissants du Trésor, l’encours de la dette intérieure s’est élargie de 10,3% pour atteindre 471,7 milliards de dirhams.

– Le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Boussaid, a annoncé mardi que l’année prochaine sera marquée par l’adoption d’une nouvelle approche afin de réduire les tarifs du service de paiement de la vignette automobile, lancé cette année. Les tarifs de paiement de la vignette sont de l’ordre de 5,5 DH pour le paiement via internet, 12 DH par carte bancaire et 23 DH en espèce dans les agences bancaires, rappelle Boussaid devant les députés.

Aujourd’hui le Maroc.:

– Le Maroc peine à attirer les travailleurs étrangers hautement qualifiés. Le Royaume n’arrive qu’à la 39ème place dans l’indice sur la compétitivité et les talents publié par l’école de management Insead et le groupe suisse Adecco, numéro un mondial du travail temporaire. Notons que l’indice 2015-2016 a classé 109 pays contre 93 en 2014.

– Al Omrane, l’opérateur spécialisé de l’Etat dans le secteur de l’habitat et de l’aménagement, qui participe à la multiplication de l’offre en logement social et à la lutte contre toutes les formes de l’habitat insalubre, a réussi à ce jour à reloger près de 56.000 ménages. Les opérations se poursuivent pour le transfert d’environ 18.500 nouveaux ménages vers de nouvelles unités de relogement.

Libération.:

– Le ministre de l’Intérieur a rencontré les dirigeants des centrales syndicales les plus représentatives pour la reprise du dialogue social et l’examen de nombreuses questions concernant en premier la classe ouvrière et le dossier des enseignants stagiaires. A l’issue de cette rencontre, les deux parties ont convenu de la nécessité de reprendre un dialogue social sérieux et responsable et de se pencher, au plus vite, sur l’examen des grands dossiers notamment celui de la réforme de la retraite. La FDT avait qualifié la démarche du gouvernement d' »unilatérale » et d' »irresponsable » et compte donc lancer une pétition dans la fonction publique contre le projet gouvernemental de réforme.

– Les services marocains ont communiqué, à temps, à leurs homologues français des renseignements très opérationnels dans le cadre de l’enquête sur les attentats meurtriers du 13 novembre à Paris, a affirmé le Directeur du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), Abdelhak El Khayam. « L’une de ces informations a permis de remonter jusqu’au logement d’Abdelhamid Abaaoud, la plaque tournante des attaques », a souligné El Khayam dans un entretien publié mercredi par le quotidien français « Le Figaro ».

Al Bayane.:

– La concurrence qui a marqué le marché des télécommunications au Maroc, au cours des dernières années, a engendré une baisse vertigineuse des prix. Ainsi, le prix des communications téléphoniques via le mobile s’est situé, fin 2015, à 0,27 DHHT/minute, soit une baisse de près de 76 pc par rapport à la même période de 2010, selon l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT). En effet, les tarifs du postpayé au Maroc sont les moins chers dans les pays arabes à raison de 14,76 dollars TTC.

– La mise en place du nouveau contrat-programme pour la réhabilitation de la presse écrite a permis d’augmenter en 2015 la valeur du soutien total alloué au secteur à 59 millions de dirhams (MDH), contre 42 MDH en 2011, soit une hausse de 33 pc, a affirmé mardi le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi. Le nouveau contrat-programme, signé en 2013 entre le ministère de la Communication et la Fédération marocaine des éditeurs de journaux (FMEJ) et dont l’application a démarré depuis 2015, se fonde sur les principes de transparence, du pluralisme, de neutralité et de lisibilité, a souligné le ministre devant les conseillers parlementaires.

L’Economiste.:

– L’arrivée récente du géant américain Hexcel, l’un des leaders mondiaux de composites haute performance, annonce les couleurs du secteur pour 2016. Pour un investissement de près de 200 millions de DH, l’industriel vient de finaliser un contrat d’implantation. Ce qui pousse le Groupement marocain des industries aéronautiques et aérospatiales (Gimas) à envisager sous de bons auspices les carnets de commandes pour l’exercice 2016. Quant aux délais de paiement, le secteur est relativement à l’abri du fait de la situation financière des majors mondiales que sont Boeing, Airbus, Bombardier, Embraer…principaux donneurs d’ordre sur le marché marocain.

– A l’approche de la COP22, prévue à Marrakech en novembre prochain, les collectivités locales sont mises à contribution pour présenter des initiatives écologiques à mettre en avant lors de ce sommet mondial de l’environnement. La cité ocre a déjà identifié les projets qui seront mis en avant, notamment dans les domaines du transport en commun, de l’éclairage public ou encore de la station d’épuration. Responsables de l’Intérieur, présidents de communes et membres des conseils des villes étaient en conclave pour déterminer les niches à exploiter pour favoriser la réalisation des objectifs de l’efficacité énergétique.

Al Haraka.:

– Le Bureau politique du parti du Mouvement populaire a appelé à la création d’une commission de suivi de la question amazighe. Il a également appelé le gouvernement à mettre en place un programme d’urgence de lutte contre les effets de la sécheresse et à trouver une solution de compromis au dossier des professeurs stagiaires acceptable par toutes les parties.

– Les éléments du Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ) relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) ont arrêté, dimanche et lundi, trois extrémistes partisans de Daech qui s’activaient à Tanger et planifiaient des attaques contre des personnes ainsi que des braquages. Les trois individus, qui étaient en contact avec des combattants marocains sur la scène syro-irakienne, planifiaient des attaques à l’arme blanche contre des personnes qui ne partagent pas leurs idées extrémistes à l’image des actes barbares perpétrés par les combattants de Daech, indique mercredi un communiqué du ministère de l’intérieur.

Assabah.:

– Alors qu’Ilyas El Omari, membre du Secrétariat général du PAM, a déclaré qu’il ne s’opposerait pas à la candidature d’une femme pour succéder à l’actuel secrétaire général du parti Mustapha El Bakkoury, allusion faite à Fatima Zahra Mansouri, un courant au sein de la Jeunesse du parti du tracteur a annoncé son soutien à la candidature d’Ali Belhaj, membre du Bureau politique. En plus de ces deux candidats, d’autres noms de candidats circulent, principalement Ilyas El Omari et Ahmed Khchichen.

– Le Parlement débat du droit du citoyen de présenter des propositions en matière législative. La commission de la justice, de législation et des droits de l’Homme, à la Chambre des représentants, a entamé l’examen du projet de loi organique relatif au droit de présenter les motions. Ce texte fixe les conditions et les modalités qui permettront aux citoyens de présenter des propositions en matière législative, tel que prévu par l’article 14 de la Constitution. JL-BD—EXP. SK.**********———-**********.

Al Mounaataf.:

– La nouvelle phase du dialogue social à l’ombre du ministère de l’Intérieur. Les syndicats estiment qu’il s’agit d’une démarche visant à calmer la situation jusqu’à la fin du mandat du gouvernement. Ali Lotfi, secrétaire général de l’ODT, a indiqué qu’en passant le dialogue social au ministère de l’Intérieur, le chef du gouvernement s’est révélé incapable d’institutionnaliser un véritable dialogue social avec les partenaires sociaux. Lotfi a estimé que l’attitude du chef du gouvernement est seulement un sédatif pour garantir la paix sociale en attendant la fin du mandat du gouvernement actuel.

– Plusieurs intervenants à un séminaire international sur la réforme de la législation électorale ont appelé, mardi à Rabat, au développement du cadre législatif et réglementaire des opérations électorales. Cette rencontre a été organisée par le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) en partenariat avec la Fondation internationale pour les systèmes électoraux.

Akhir Saâ.:

– Le ministre de l’Equipement, du transport et de la logistique, Aziz Rabbah a imposé une taxe de 10 dirhams aux centres de contrôle technique pour chaque attestation technique octroyée. Un projet de décret préparé par Rabbah justifie cette démarche par le refus des centres de contrôle technique des véhicules de payer 2,2 milliards de centimes au profit du Centre national d’essais et d’homologation.

– « Maroc Numéric »: l’Istiqlal presse pour ne pas enterrer le rapport de Jettou. Le groupe istiqlalien à la Chambre des représentants exerce une pression pour empêcher que soit enterré le rapport de la Cour des comptes sur le plan Maroc Numéric. Selon des sources du journal, les députés de l’Istiqlal ont écrit au président de la Chambre des représentants, Rachid Talbi Alami pour qu’il s’efforce d’inscrire ce rapport à l’ordre du jour d’une séance publique en présence des membres du gouvernement, mais que cela a pris plus d’un an.

Al Alam.:

– La ville de Rabat va abriter, au cours de la deuxième moitié du mois de février prochain, la première édition de la rencontre des cadres et des compétences du parti de l’Istiqlal, pour laquelle la commission centrale a tenu une série de réunions. Des rencontres régionales ont été organisées autour des sujets thématiques relatives aux différentes questions économiques, sociales et de droit.

– Saïd Ibrahimi, directeur général de Casablanca Finance City (CFC), a affirmé que Casablanca est considéré aujourd’hui comme le deuxième pôle financier à l’échelon africain après Johannesburg, et occupe la 44ème place à l’échelle mondiale. S’exprimant lors d’une conférence, Ibrahimi a relevé que 17% des investissements marocains en Afrique proviennent d’entreprises domiciliées à CFC.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– La séance de la Commission de l’enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants a été marquée mardi par le retrait des groupes de l’opposition. La séance a été destinée au vote de l’octroi des certificats d’équivalence aux universités publiques par l’Agence nationale d’évaluation et de garantie de la qualité de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Le député du PAM, Samir Belafkih a estimé que le gouvernement s’est comporté avec improvisation et peu de sérieux avec la procédure législative en vue d’octroyer à cette agence de pleins pouvoirs.

Bayane Al Yaoum.:

– La Chambre des conseillers a adopté le projet de loi n 12-107 modifiant et complétant la loi n 44-00, relative à la vente d’immeubles en l’état futur d’achèvement (VEFA). Ce texte prévoit notamment des mécanismes à même de promouvoir l’investissement dans le secteur immobilier et d’encourager l’accès au logement.

Akhbar Al Yaoum.:

– Après la résolution des différends au sein des partis de la majorité concernant l’âge légal de travail dans les maisons, la loi relative aux travailleuses domestiques est fin prête et attend son adoption au cours des prochains jours par la Chambre des représentants. Les groupes de la majorité ont convenu d’interdire le travail des domestiques de moins de 16 ans et d’appliquer des sanctions à l’égard des contrevenants. Pour ce qui est du travail des domestiques entre 16 et 18 ans, il est désormais soumis à une autorisation écrite d’un parent et à une visite médicale périodique à la charge de l’employeur, ainsi qu’à un contrôle du ministère de l’Emploi à travers une assistante sociale.

– Une source au sein du département du chef de gouvernement a indiqué que l’Exécutif prévoit de trancher le dossier des enseignants stagiaires avant les vacances scolaires qui débuteront le 24 janvier, ajoutant qu’il n’est plus possible que la situation actuelle perdure après le 1er février. La source a estimé que le scénario le plus pessimiste n’est pas de déclarer une année blanche, mais l’annulation pure et simple du concours de cette promotion.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Le député socialiste, Said Baaziz s’est demandé, lors de la séance des questions orales tenue mardi à la Chambre des représentants, s’il est normal que le gouvernement met en place une stratégie de lutte contre la corruption à la fin de son mandat, ajoutant que la lutte contre ce phénomène doit être prioritaire dans la première année du mandat gouvernemental et non à son terme.

– La troisième édition du Forum International des oasis se tiendra du 28 au 31 janvier à Zagora, sous le thème: « les oasis face aux changements climatiques, quelle intégration entre les dynamiques engagées? ». Initiée par le Forum des oasis et du développement local, cette manifestation scientifique devrait permettre aux experts et chercheurs et acteurs associatifs de débattre et d’enrichir, par leurs travaux et plans d’action spécifiques, l’émergence d’une vision concertée et partagée pour une meilleure résilience des oasis face aux changements climatiques, indique un communiqué des organisateurs.

Al Massae.:

– Le ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaid a dévoilé mardi à la Chambre des représentants le bilan du paiement de la taxe spéciale annuelle sur les véhicules automobiles « vignette » à travers les agences bancaires et internet, affirmant que plus de 743.000 contribuables ont effectués le paiement, dont 46.000 dans la direction des impôts. Les députés ont par ailleurs critiqué ce mécanisme adopté par le gouvernement.

– Une étude d’Inforisk a montré que le nombre des entreprises qui ont déclaré leur faillite depuis le début 2015 a atteint 3.700 entreprises, à cause d’un manque de liquidité et de la baisse des commandes, notant que 320 entreprises ont mis fin à leurs activités rien qu’en août dernier.

Attajdid.:

– Moulay Ismail Alaoui, président de la commission de stratégie et d’investissement, relevant de l’Agence nationale de lutte contre l’analphabétisme a appelé les collectivités territoriales à se mobiliser pour mettre fin à l’analphabétisme, à travers son intégration dans leurs programmes de développement à partir de 2016. Intervenant mercredi lors d’une journée d’étude organisée par l’Agence, il a affirmé qu’un montant moyen de 30 millions de centimes est suffisant pour venir à bout de ce phénomène dans 10 ans.

– Le ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaid, a affirmé mardi à la Chambre des représentants que l’Etat n’a pas mis un terme au service de paiement de la taxe spéciale annuelle sur les véhicules automobiles « vignette » à travers les guichets de la direction des impôts, notant que les guichets sont toujours opérationnels pour collecter cette taxe et ont enregistré 6 pc du total des paiements de la vignette. Il a souligné que les citoyens ont le choix de procéder au paiement de la taxe spéciale annuelle sur les véhicules dans les perceptions ou par le biais des nouveaux canaux.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *