Revue de presse marocaine du 20/11/2013

0 commentaires, 20/11/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des revue de presse marocaine quotidiens parus ce mercredi 20 novembre:

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.
– Blatter: « Le Maroc est prêt à accueillir la Coupe du monde des clubs ». Dans un entretien, le président de la FIFA, Sepp Blatter, a indiqué que « cette Coupe du monde des clubs est un véritable test pour le Maroc dans la perspective d’accueillir la Coupe du monde des nations, une fois que cette dernière reviendra sur le sol africain ». S’agissant de la décision de la FIFA d’annuler les résultats de la dernière assemblée générale ordinaire de la FRMF, Blatter a souligné cette décision « a été prise en raison de la non-conformité des statuts de la FRMF. Nous voulons résoudre ce problème le plus vite possible à condition que la FRMF adapte ses statuts ».

– Sécurité de la circulation: douze morts chaque jour dans les accidents de la route. Les accidents de la route au Maroc occasionnent de nombreux dommages, tant sur le plan humain que pour le portefeuille de l’Etat. Sur le plan humain, les routes nationales ont fait plus de 46.000 morts entre 2001 et 2012. « En moyenne, 3.900 personnes sont tuées chaque année dans des accidents de la circulation au Maroc », déclare Najib Boulif, ministre du Transport. Le nombre d’accidents de la route chez nous est 14 fois plus élevé qu’en France, 23,3 fois plus élevé qu’en Suède, 17,5 fois plus élevé qu’en Espagne et 11,7 fois plus élevé qu’aux Etats-Unis ! Les dégâts matériels occasionnés par ces accidents coûtent en moyenne 14 milliards de dirhams par an, soit 2% du PIB.

L’ECONOMISTE:.
– Attributions ministérielles: les perdants et les gagnants. En vertu des derniers décrets précisant les attributions de certains ministères, publiés au Bulletin officiel, le ministère chargé des Affaires générales et de la gouvernance a été dessaisi de l’indexation partielle des prix des carburants. Celui qui aura laissé le plus de plumes dans le remaniement ministériel reste Nabil Benabdellah, dont le ministère s’est réduit. Le secrétaire général du PPS était en concurrence avec Mohand Laensar qui hérite d’un super-ministère regroupant l’ensemble de la famille de l’urbanisme. La ministre de l’Artisanat et l’économie sociale et solidaire, exercera, en outre, la tutelle sur l’Office de développement de la coopération et récupère également la direction de l’économie sociale et solidaire.

– Diplômés-chômeurs: pas de répit dans le bras de fer entre l’Istiqlal et le PJD. Cette fois, la polémique a enflé autour de la question de l’intégration des diplômés-chômeurs. Une boule que traîne le Maroc depuis plusieurs années. L’Exécutif a refusé, dimanche dernier, un amendement au projet de loi de Finances, proposé par le groupe de l’Istiqlal, relatif à l’inscription dans le budget de 3.000 postes budgétaires dédiés aux diplômés chômeurs. Pour Abdelkader El Kihal, qui a présenté cet amendement, « il s’agit d’une solution juridique qui permet d’anticiper le jugement du tribunal ».

– Dette privée: les entreprises freinent leur intervention. Hausse du coût du financement, conjoncture peu porteuse…la dette privée ne profite pratiquement pas de la petite forme du crédit. Le volume des émissions obligataires devrait boucler une troisième année consécutive en recul. Les émissions de billets de trésorerie sont, en revanche, en hausse, ce qui reflète notamment la persistance de la tension sur les trésoreries.

AL BAYANE:.
– Le retard des pluies durant l’automne peut être rattrapé. Puisque le Maroc est toujours en pleine période favorable au bouclage des semis, les dernières pluies enregistrées en fin de semaine écoulée et celles prévues dans les jours qui viennent sont jugées bénéfiques et salvatrices pour les cultures d’automne, notamment les céréales, les légumineuses, les oléagineuses et les plantes sucrières.

– Le PLF 2014 atterrit devant les Conseillers. Le projet de loi de Finances pour l’année 2014 semble suivre son cheminement dans les délais prévus. Après son adoption à la majorité par la Chambre des représentants, réunie en séance plénière, dans la nuit de dimanche à lundi, le PLF 2014 atterrit de nouveau devant la commission des finances, ce mardi, qui devra approuver la deuxième partie du budget, notamment la votation des budgets sectoriels.

– Le nouveau protocole de pêche signé à Bruxelles. Le nouveau protocole de pêche entre le Maroc et l’Union européenne (UE) a été signé, lundi à Bruxelles, par Aziz Akhennouch, ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, et Vinciunas Arunas, président du comité des représentants permanents des Etats membres de l’UE et ambassadeur représentant permanent adjoint de la Lituanie, qui assure actuellement la présidence du Conseil de l’UE.

L’OPINION:.
– Visite de travail de SM le Roi aux USA: pour la paix, la tolérance et le progrès. La visite de travail que SM le Roi Mohammed VI effectue aux USA en ce mois de novembre, sur invitation du président américain Barak Obama, ainsi que les intenses activités du Souverain programmées en marge de cette visite à Washington, consacrent, une nouvelle fois, la dimension internationale du Royaume du Maroc et nous rappellent ses positions historiques et courageuses dans les différentes instances internationales.

– Les diplômés détenteurs du PV du 20 juillet au cœur d’un affrontement à la Chambre des représentants: le PJD accuse, l’Istiqlal lance le défi. La séance plénière à la Chambre des représentants a été, à une heure tardive de la nuit du dimanche, le théâtre de confrontations houleuses entre le groupe istiqlalien pour l’unité et l’égalitarisme » et le groupe du Parti de la justice et du développement. Confrontations auxquelles donnaient lieu les nombreux amendements soutenus par les Istiqlaliens au sujet des diverses questions contenues dans le projet de loi de Finances 2014.

– Ghoulam: le projet de loi de Finances 2014 est dépourvu de vision économique claire et efficace. Mounya Ghoulam, membre du groupe istiqlalien pour l’unité et l’égalitarisme à la Chambre des représentants est intervenue, samedi dernier, dans le cadre de la discussion du volet économique du projet de loi de Finances 2014 pour constater, d’emblée, que le gouvernement a manqué cet important rendez-vous économique et financier, le projet étant détaché du contexte politique nécessaire à tout projet de développement social global et dépourvu de vision économique claire et efficace, ce qui en fait un corps sans âme, car loin de répondre aux larges attentes des citoyens au lendemain de l’adoption de la nouvelle Constitution et très en retrait par rapport aux acquis de cette dernière décennie.

LIBERATION:.
– Gouvernement Benkirane: premières attributions, premières déceptions. Les premières attributions des ministres du gouvernement Benkirane II commencent à tomber. Et elles ne font pas que des heureux! 40 jours après la nomination du nouvel Exécutif, quatre ministres au moins ont, en effet, reçu le décret fixant leurs attributions. Selon nos informations, certains d’entre eux auraient même hésité à le signer avant de le faire…à contrecœur.

– La crise du BTP accélère les pertes d’emplois: baisse de l’activité et perte de 38.000 postes de travail interpellent le gouvernement. Quand le bâtiment va, tout va, dit-on. Cet adage résume toute l’importance que revêt le secteur en tant que l’un des principaux pourvoyeurs d’emploi, pour l’ensemble du tissu économique. Cette sentence, grandement ressassée par les professionnels marocains il y a quelques années, ne semble actuellement être appropriée par personne. Particulièrement, depuis que la crise semble avoir montré le bout de son nez.

AUJOURD’HUI LE MAROC:. 
– Accord de pêche: le sprint final. Le protocole, déjà signé, devra être voté par la Commission européenne dans une semaine. Le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhennouch, et Vinciunas Arumas, président du Coreper I, ont procédé lundi à la signature du nouveau protocole de pêche entre le Maroc et l’UE. Il s’agit d’une étape majeure de la concrétisation du nouveau protocole de pêche avant son entrée en vigueur dès son approbation par les Parlements marocain et européen. Equilibré, bien négocié et soutenu par différents partis, le nouveau protocole de pêche a toutes les chances d’aboutir et d’être voté au Parlement européen.

– Bras de fer: des notaires et des adouls en sit-in devant le Parlement. Nouvel épisode dans le bras de fer opposant les notaires et les adouls au gouvernement. Réunis, vendredi dernier à Casablanca, ces derniers ont en effet décidé, cette fois-ci, d’observer un sit-in demain, jeudi, devant le Parlement. – Violences à l’égard des femmes: à quand une loi-cadre? La Fédération de la Ligue démocratique des droits des femmes (FLDDF) et les membres du réseau « Femmes solidaires contre la violence » dénoncent fermement la violence à l’égard des femmes. Elles observeront un sit-in le 24 novembre devant le Parlement où elles appelleront le gouvernement à l’adoption urgente d’une loi-cadre.

ANNAHAR AL MAGHRIBIA: 
– Le Maroc renforce ses capacités en matière de préparation et de réponse aux urgences radiologiques et nucléaires. Un exercice international simulant une urgence radiologique grave, initiée par un acte malveillant et destiné à renforcer les capacités du Maroc en matière de préparation et de réponse aux urgences radiologiques et nucléaires, sera organisé, mercredi et jeudi à Rabat.

AL MASSAE:.
– Le président de l’arrondissement de Hassan démissionne du PAM en raison de « l’absurdité politique ». A l’ouverture de la séance d’octobre du conseil de l’arrondissement de Hassan, Driss Razi a présenté sa démission du PAM, en signe de protestation contre « l’absurdité qui commence à marquer l’action politique du parti aussi bien au sein du conseil que parmi les conseillers ».

– L’USFP et le PAM se rapprochent pour faire front contre Benkirane. Les jeunesses de l’USFP et du PAM ont organisé, dimanche dernier, une rencontre d’information pour coordonner leurs positions pour faire front commun contre les politiques du gouvernement Benkirane.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.
– L’opposition réclame la démission de Choubani. Selon des sources du journal, les groupes parlementaires de l’opposition s’apprêtent à adresser une correspondance au chef du gouvernement Abdelilah Benkirane pour réclamer la démission du ministre chargé des Relations avec le Parlement, Lahbib Choubani, sujet de critiques acerbes des groupes de l’opposition.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.
– USFP: Lachgar attaché à Ahmed Zaïdi. Intervenant dans une réunion du groupe parlementaire de l’USFP à la première Chambre, le premier secrétaire du parti de la rose, Driss Lachgar, a indiqué que Ahmed Zaïdi « jouit de ma confiance ainsi que celle de tous les parlementaires ittihadis ».

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.
– Enseignement: Azziman s’apprête à lancer une enquête de terrain. Omar Azziman, président délégué du Conseil supérieur de l’enseignement, s’apprête à lancer une enquête de terrain visant à rendre compte de la réalité du système éducatif et les perspectives de sa réforme. Des experts marocains et étrangers vont s’appuyer sur un échantillon représentatif des enseignants. Cette démarche est le fruit des réunions tenues par Azziman avec les différents acteurs concernés par l’école marocaine et la recherche scientifique.

– Ouzzine: Je démissionnerais s’il était avéré que j’étais responsable du discrédit du Maroc. La décision de la FIFA de ne pas reconnaitre l’assemblée générale de la Fédération royale marocaine de football, tenue le 10 novembre dernier, a suscité de nouvelles collisions entre le ministre de la Jeunesse et des sports, Mohamed Ouzzine, et les députés. Ces derniers ont demandé au ministre de présenter sa démission, l’accusant d’avoir « discrédité » le Maroc. Ouzzine a déclaré avoir suffisamment de courage pour démissionner s’il était responsable de la nouvelle tournure de l’assemblée générale de la FRMF.

– Bank Al Maghrib: les prix immobiliers en hausse. Malgré la conjoncture difficile et le ralentissement économique, un rapport de Bank Al Maghrib indique qu’au cours du troisième trimestre 2013, les prix des actifs immobiliers restent en hausse de 0,4 pc par rapport à leur niveau un an auparavant, malgré une baisse de 1,9 pc par rapport au trimestre précèdent.

AL KHABAR:.
– Maroc: le FMI table sur une croissance de 3,8pc du PIB en 2014. Selon un rapport du Fonds monétaire international, la croissance du PIB au Maroc pourrait passer de 5,1 pc en 2013 à 3,8pc l’année prochaine. A en croire le rapport, le retard des réformes continue de bloquer un rétablissement des investissements dans le Royaume. Toutefois, le rapport dénote des signes naissants d’amélioration dans les domaines du tourisme, des exportations et de l’investissement direct étranger.

– L’inspection générale du ministère de la Santé dévoile les prévarications du système. L’inspection générale du ministère de la Santé a procédé à l’instruction et au traitement de 237 plaintes dénonçant la négligence, le mauvais accueil, les absences, la corruption et la vente de médicaments, selon des données fournies au journal.

SAHIFAT ANNAS:.
– Les Marocains, les premiers fumeurs de la Méditerranée. Selon une étude réalisée par l’Association marocaine de lutte contre le tabagisme et les drogues, les Marocains fument 16 milliards de cigarettes par an, soit 14 cigarettes par jour. Ainsi, ils ont accédé au titre des premiers fumeurs de la Méditerranée.

– USFP: El Yazghi pour des courants au sein du parti. Mohamed El Yazghi, ex-Premier secrétaire de l’USFP, a déclaré qu’il n’est pas contre l’existence de courants au sein du parti de la rose, dans une allusion au courant « Sans répit », dirigé par Ahmed Zaidi.

ASSABAH:.
– Fès: plus de 300 baraques ravagées par un incendie dans un marché commercial à Bab Semmarine. Plus de trois cents baraques à usage commercial ont été détruites, dans la nuit de lundi à mardi au quartier Bab Semmarine à Fès, par un incendie dû probablement à un court-circuit. Le parquet a ouvert une enquête pour élucider les circonstances de l’incident.

– La peine capitale accorde l’opposition et la majorité contre Ramid. Les partis de l’opposition ont franchi les premières étapes de la procédure législative visant à abolir la peine de mort. Selon des sources parlementaires, l’initiative législative aurait isolé davantage le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane et le ministre de la Justice et des libertés Mustapha Ramid, d’autant plus que la revendication jouit du soutien d’un nombre important des députés de la majorité.

– Vote du budget 2014: ébullition au sein du RNI. Des députés RNI à la Chambre des représentants se sont retrouvés obligés de se retirer durant le vote sur le projet de loi de Finances pour 2014 en signe de protestation contre leurs collègues qui ont manqué sans raison aux travaux de la séance.

AL ALAM:.
– Le gouvernement refuse de réduire le taux d’impôt sur la presse écrite et électronique. Le gouvernement a rejeté une proposition du groupe istiqlalien de l’unité et de l’égalitarisme à la Chambre des représentants appelant à réduire le taux de la TVA des revenus de la presse écrite et électronique qui proviennent de la publicité, pour passer de 20 pc actuellement à 10 pc. Le gouvernement a rejeté cette proposition, déclarant que cela aurait bénéficié aux agences de publicité.

– Lahlimi refuse de composer avec le gouvernement. Ahmed Lahlimi, haut-commissaire au plan, a catégoriquement refusé de fournir au gouvernement les statistiques réalisées par le Haut-Commissariat au plan avant leur publication.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *