Revue de presse marocaine du 20/09/2012

0 commentaires, 20/09/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce jeudi:.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Manque de liquidités, ignorance du véritable role de la Bourse, perte de confiance: Grande opération de sauvetage de la place casablancaise. La taille et la liquidité sont deux variables indissociables pour n’importe quel marché boursier. Le Maroc dispose, dans ce sens, d’une capitalisation importante représentant environ 65 pc du PIB, et pourtant il manque toujours de liquidité. Ceci est l’un des obstacles auxquels est exposée la place financière marocaine. Cette dernière reste toujours restreinte vu le nombre d’entreprises cotées qui ne dépassent pas à ce jour les 77. Certes, la crise mondiale a eu un effet négatif sur l’ensemble des transactions, mais une défaillance interne reste à corriger. Si les acteurs de la place se déclarent confiants, les analystes, quant à eux, appellent à l’ouverture d’un chantier au niveau des structures de base.

-Climat des affaires au Maroc: Gouvernement et Patronat à la recherche d’un nouveau départ. Meriem Bensalah-Chaqroun, présidente de la CGEM, s’est réunie hier avec le chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane. Selon la présidente de la CGEM, l’objet de cette rencontre était d’échanger sur une thématique déterminante et majeure pour le monde de l’entreprise à savoir « le climat des affaires au Maroc ». Pour sa part, M. Benkirane a réitéré l’engagement du gouvernement à travailler cote à cote avec le Patronat pour la concrétisation de la feuille de route élaborée pour l’envol économique du pays.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Dialogue: La paix sociale n’est pas pour demain. Les premiers contacts du Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, avec les syndicats en vue des préparatifs du prochain round du dialogue social se sont terminés. La série de rencontres enclenchée la semaine dernière avec cinq syndicats les plus représentatifs a été suivie par une rencontre, hier, avec les chefs d’entreprises. Certes, cette rencontre a porté sur les mesures à prendre en matière d’amélioration du climat des affaires et la promotion de la compétitivité des entreprises marocaines, mais elle a porté aussi sur le dialogue social, le droit de grève… Cependant, malgré ces premières discussions avec les syndicats, le gouvernement n’est pas parvenu à arracher la paix sociale. A voir les différents appels au débrayage annoncés ici et là, on pourrait même croire que cela a eu l’effet contraire.

+LIBERATION+:.
-Jeux ouverts, résultats serrés et craintes de débordement: Les Istiqlaliens se préparent à élire leur leader sous haute surveillance. A J-4, c’est la grande inconnue pour les 996 Istiqlaliens, membres du conseil national, qui s’apprêtent à faire le grand saut en élisant dimanche prochain leur secrétaire général. Qui succèdera à Abbas El Fassi au poste du secrétaire général? Le suspense est total. Donc, c’est à une élection sous haute surveillance que se préparent les membres du conseil national de cette formation politique. Un premier exercice démocratique pour les Istiqlaliens mais qui n’empêchera pas le jeu des coulisses alors que le conseil de la présidence est enfin sorti de son silence en appelant à l’élection démocratique du leader du plus vieux parti marocain.

+AL BAYANE+:.
-Campagne agricole: Agriculteurs et éleveurs toujours dans l’attentisme. Les yeux rivés sur le ciel, les agriculteurs attendent impatiemment les premières précipitations de la saison pour démarrer l’année agricole. Outre l’aspect climatique, la majorité des cultivateurs est sur le qui-vive quant aux mesures qui seront prises par le gouvernement Benkirane pour le lancement officiel de la campagne agricole. Des mesures qui doivent parfaitement répondre à leurs attentes, après une saison précédente assez compromise. En fait, parler d’un bon démarrage de la saison actuelle requiert de la part du gouvernement une attention particulière aux multiples problèmes dont souffrent les agriculteurs.

+L’ECONOMISTE+:.
-Climat des affaires: L’Etat se mobilise. 12 ministres, grands patrons, banquiers…avec en tête Miriem Bensalah, présidente de la CGEM, et Abdelilah Benkirane, chef de gouvernement, la rencontre entre le gouvernement et le Patronat hier mercredi à Casablanca est inédite. Dans les annales de la Confédération, il faut remonter assez loin pour retrouver une aussi forte mobilisation autour du climat des affaires. Après cette rencontre dédiée à une seule thématique: l’amélioration du climat des affaires, Abdelilah Benkirane et Miriem Bensalah Chaqroun devront se retrouver dans trois mois pour l’examen de l’état d’avancement des quatre mesures clés identifiées lors de cette rencontre: fluidification de l’acte d’investir et d’entreprendre, difficultés de trésorerie des entreprises et réforme fiscale, droit et coût du travail, équité fiscale et égalité des chances dans le monde économique.

+AL MASSAE+:.
-Alerte sécuritaire devant les représentations diplomatiques françaises au Maroc après la publication de caricatures blasphématoires envers le prophète Sidna Mohammed par le magazine français +Charlie Hebdo+ et de vives craintes quant à d’éventuelles représailles alors que la France a décidé de fermer ses ambassades et ses consulats dans 20 pays.

-Abdelouahed El Fassi, candidat en lice au poste de SG de l’Istiqlal, fait une Déclaration de son patrimoine. Des sources proches du candidat ont révélé au journal la liste des biens personnels de Abdelouahed El Fassi qui a indiqué qu' »il faut poursuivre en justice toute personne qui m’a accusé de s’être emparé des biens du parti ». Il a dans ce sens affirmé que le legs du fondateur du parti de la Balance, Allal El Fassi ne comprend aucun bien appartenant au parti.

-Des blessés et des cas d’évanouissement lors de la dispersion, mardi, par les forces de l’ordre de manifestations organisées par des diplomés chomeurs en guise de protestation contre la décision du Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane relative au recrutement de 63 diplomés issus des provinces du sud.

+ASSABAH+:.
-Prochaines élections communales: Abdelilah Benkirane reporte la fixation de la date du déroulement de ces échéances en attendant le résultat de ses consultations avec les différents partis politiques, et le ministre de l’Intérieur, Mohand Laenser indique que le gouvernement est à pied d’Âœuvre pour parachever les préparatifs de ces élections afin de les organiser en septembre 2013.

-Le RNI accuse le PJD de porter atteinte au pluralisme politique et critique le gouvernement Benkirane qui continue de patauger dans la gestion de la chose publique et dans le traitement de plusieurs dossiers socio-économiques, ce qui a conduit à l’arrêt de la dynamique économique qui a marqué la dernière décennie. Dans un communiqué, le parti de Salaheddine Mezouar a également accusé le PJD de recourir de manière préméditée à la duplicité du discours.

-Des dizaines d’infirmiers et lauréats d’instituts de formation issus de différentes villes du Royaume observent, un sit-in devant le ministère de la Santé à l’appel de quatre centrales syndicales qui ont appelé à une grève nationale mercredi et jeudi en guise de protestation contre un décret d’insertion des lauréats des instituts privés et la détérioration de la situation du secteur de la santé.

+AL KHABAR+:.
-Une « séance de questions orales » à la gare ferroviaire de Rabat Ville pour le ministre de l’Equipement et du Transport, Aziz Rabbah, avec des usagers du train qui se sont rassemblés autour de lui pour lui exprimer leurs calvaires quotidiens avec les trains et discuter de l’action gouvernementale et du clientélisme en matière d’emploi entre autres. Le ministre a saisi cette occasion pour inciter les citoyens à assister le gouvernement dans les actions qu’il mène.

-La France renforce le dispositif sécuritaire autour de son ambassade et de ses consulats au Maroc en prévision d’éventuelles représailles de la part de manifestants en colère suite à la publication par un magazine français de caricatures blasphématoires à l’encontre du prophète. Le renforcement des mesures de sécurité intervient après la décision du gouvernement français de fermer, vendredi, ses ambassades, consulats et établissements scolaires dans 20 pays.

-Les Istiqlaliens estiment que les critiques acerbes adressées par le secrétaire général sortant du parti, Abbas El Fassi, à l’encontre de Karim Ghellab visent à baliser la voie devant le ministre de l’Economie et des Finances Nizar Baraka, dans la course vers le secrétariat général du parti dans le cas où le parti de la Balance opte pour le choix d’un troisième candidat comme issue à la crise.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Istiqlal: De hautes mesures de sécurité en prévision de l’élection du nouveau SG du parti. Ainsi, le Comité exécutif a, lors de sa dernière réunion, exigé la présentation de la carte électronique pour accéder au palais des congrès à Skhirate, aussi bien pour les journalistes que pour les membres du Conseil national qui devront élire dimanche le nouveau SG. Par ailleurs, les deux candidats en lice Abdelouahed El Fassi et Hamid Chabat se sont livrés à une autre bataille: celle de la Déclaration du Patrimoine. Ainsi, El Fassi a été le premier à faire cette Déclaration de patrimoine, au moment où Hamid Chabat a exprimé son étonnement vis-à-vis de cette sortie médiatique d’El Fassi, faisant remarquer que la déclaration du patrimoine intervient après et non pas avant l’occupation d’un poste de responsabilité.

-Après la publication de caricatures blasphématoires envers le prophète Sidna Mohammed par le magazine français +Charlie Hebdo+: La France demande la protection de ses représentations diplomatiques au Maroc. Une source responsable française a indiqué que Paris a demandé aux autorités marocaines de renforcer la protection autour de ses représentations à Rabat, soulignant toutefois qu’aucune fermeture d’établissement français n’est envisagée dans le Royaume malgré les recommandations à l’adresse des ressortissants français de faire preuve de plus de vigilance.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Collectivités locales: Le gouvernement appelle les walis, les gouverneurs et les présidents des collectivités territoriales à procéder au prélèvement sur les salaires des grévistes pour les journées de débrayage observées, qualifiant la non application de cette décision émanant de l’Exécutif de délit financier répréhensible par la loi en vigueur.

+AL ALAM+:.
-Le Comité National pour la Libération de Sebta et Melilla et des autres présides occupés appelle à une marche populaire vers l’ilot Leila afin de réaffirmer la marocanité de cet ilot et affirme que cette marche sera suivie par l’organisation d’un sit-in, samedi, à Bab Sebta pour condamner les déclarations des membres de la fondation Kennedy concernant le Sahara marocain.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI +:.
-Le groupe socialiste à la Chambre des représentants inaugure la rentrée parlementaire par la présentation d’un projet de loi visant la création d’une « Instance des affaires de l’Etat » pour renforcer la bonne gouvernance au sein des services publics. Selon le groupe, cette instance aura pour role de protéger les services publics des failles et risques juridiques et renforcer la lutte efficiente contre la corruption.

+ATTAJDID+:.
-Après le film anti-islam, un magazine français publie des caricatures insultantes à l’égard du prophète. Le Maroc condamne cet acte et Saad Dine El Otmani, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, plaide pour des « réactions civilisées et mûres » alors de le Conseil français du culte musulman exprime sa profonde consternation et appelle à ne pas céder à la provocation.

-Emploi: Abdelaziz Rebbah, ministre de l’Equipement et du Transport, propose aux diplomés chomeurs de recourir à la justice. Lors d’une rencontre avec un groupe de diplomés à l’intérieur de la gare ferroviaire de Rabat-ville, il leur a expliqué que l’ancien gouvernement, qui a signé le procès-verbal relatif à leur recrutement direct dans la fonction publique, est lui-même qui a institué la loi relative à la suspension des recrutements directs.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Etat d’alerte maximale décrété par la DGSN autour des consulats américains à Rabat et à Casablanca. Le directeur général de la DGSN, Bouchaib Rmail, a diffusé une note dans laquelle il appelle les services de sécurité à plus de vigilance et à élever leur état d’alerte au niveau « rouge » pour assurer la protection des représentations diplomatiques et des ressortissants étrangers établis dans le Royaume, suite aux menaces lancées par AQMI, concernant l’assassinat des diplomates étrangers accrédités dans les pays du Maghreb.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Le ministre de la Santé, Houssein El Ouardi, déclare devant la commission des secteurs sociaux à la Chambre des représentants: « Il n’y aura pas de recul quant à la réduction des prix des médicaments », soulignant qu’il ne cédera jamais devant les pressions exercées par des lobbies.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane souligne l’impossibilité de la mise en application du reste de l’accord du 26 avril 2011, signé entre les centrales syndicales et l’ancien Exécutif. Des sources ont révélé que Benkirane a informé les représentants des centrales syndicales, lors des réunions de concertation tenues la semaine dernière que ledit accord a « coûté très cher », ajoutant que s’il était à cette époque à la tête du gouvernement, il ne l’aurait pas validé.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *