Revue de presse marocaine du 20/04/2015

0 commentaires, 20/04/2015, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développés par les quotidiens paraissant lundi 20 avril 2015:

Le Matin.:

– Les syndicats marchent en rangs dispersés pour dénoncer la mise à mort du dialogue par le gouvernement. Trois grandes centrales ont choisi d’exprimer leur frustration et leur mécontentement en descendant dans les rues. L’UGTM, la FDT et l’ODT ont battu le pavé dimanche pour faire entendre leur voix. A travers cette nouvelle épreuve de force, les trois syndicats veulent mettre la pression sur le gouvernement et surtout démontrer leur pouvoir de mobilisation. Mais, visiblement, les marches organisées dans quatre villes hier n’ont pas attiré les foules. On est loin de la grève générale du 29 octobre 2014.

– Moscou pour un accord de libre-échange avec le Maroc. Moscou propose de constituer un groupe de travail et de coopération dans l’industrie et les mines à l’instar de ce qui se fait avec l’Egypte, les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) et la Turquie. Les Russes veulent également convenir de l’organisation au Maroc de la Semaine russe dans ces deux secteurs. De même, « la Russie est prête à examiner et signer un accord de libre-échange avec le Maroc, à l’image de ce qui est en train de sa faire avec l’Inde, la Turquie et l’Egypte », déclare le vice-ministre du Commerce et de l’industrie de la Fédération de Russie lors d’un entretien avec le ministre délégué chargé du Commerce extérieur, Mohamed Abbou, jeudi dernier à Moscou. La capitale russe était la dernière escale de la mission B to B organisée par Maroc export. Celle-ci avait d’abord démarré ses travaux à Saint-Pétersbourg avant de mettre le cap sur Kazan.

Aujourd’hui le Maroc.:

– Benkirane oriente les télécoms. Lors de son conseil d’administration, l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) a adopté la note d’orientations générales pour la poursuite du développement du secteur des télécommunications à l’horizon 2018. Signée par Abdelilah Benkirane, la note donne la visibilité requise aux acteurs existants et potentiels du secteur des télécoms et trace les mesures à déployer en vue de son développement. La note prévoit d’atteindre, à l’horizon 2018, un chiffre d’affaires sectoriel de 34 milliards de dirhams avec 50 millions d’abonnés mobile, 2 millions d’abonnés fixe et 22 millions d’abonnés internet.

– Le tourisme a son Conseil supérieur. Pour définir la politique touristique du Maroc, un seul organisme public sera désormais compétent. C’est dans ce sens que l’exécutif s’apprête à signer la naissance du Conseil supérieur du tourisme. Un projet de décret portant création de cette nouvelle institution devra être adopté dans les prochains jours. Selon le ministère de tutelle, le Conseil vient en exécution du contrat-programme pour le développement touristique mais également sur la base du partenariat public-privé de la vision 2020.

L’Economiste.:

– Télécoms: Une nouvelle partition pour donner le tempo! Nouvelle feuille de route pour le secteur des télécoms. Préparée par l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), la Note d’orientation générale 2015-2018 a été signée mi-avril par le chef du gouvernement. La Note dresse « les objectifs ainsi que les actions et les leviers pour les atteindre ». Ce document stratégique « donne la visibilité aux acteurs du marché pour rentabiliser leur investissement tout en tenant compte des priorités économiques et sociales fixées par le gouvernement ».

– Télédéclaration fiscale: Les professions libérales passent à la caisse. La loi de finances 2015 prévoit pour les professions libérales l’obligation de déclarer et de payer les impôts via Internet. Sauf qu’il fallait attendre la liste fixant les professions concernées. Il s’agit des architectes, des notaires, des experts-comptables, des comptables agréés, des avocats, des conseillers juridiques et fiscaux…La déclaration et le paiement de l’impôt par voie électronique, tels que prévus par le décret qui vient d’être publié au Bulletin officiel, s’appliqueront à partir de janvier 2016 aux contribuables réalisant au moins un chiffre d’affaires de 1 million de dirhams hors taxes.

Al Bayane.:

– Mémorandum du PPS sur l’avortement: Le Parti du progrès et du socialisme (PPS) souligne que le traitement de la question de l’avortement requiert la participation de tous dans l’élaboration d’un protocole pénal réglementant l’avortement et d’un autre protocole médical comportant les conditions d’octroi de l’autorisation exceptionnelle pour la réalisation de l’avortement, sachant que les pilules contraceptives sont autorisées au Maroc depuis 2008. Ce nouveau cadre réglementaire doit tenir compte de l’ampleur du phénomène.

– 1er Congrès international de l’Union méditerranéenne des géomètres à Marrakech. Benabdellah: Consolider la coopération et le partenariat au sein de l’espace méditerranéen. A l’ouverture de cette rencontre ayant pour thème « Littoral méditerranéen: vecteur de dialogue et de développement durable », le ministre de l’Habitat et de la politique de la ville, Mohamed Nabil Benabdellah, a souligné que les problématiques liées aux menaces guettant le littoral de la Méditerranée et aux exigences de la préservation de l’écosystème global de cette région requièrent une implication de l’ensemble des compétences scientifiques.

L’Opinion.:

– L’UGTM, la FDT et l’ODT ont marché à Casablanca: Les trois centrales réclament la satisfaction des revendications populaires. Les trois centrales syndicales, à savoir l’Union générale des travailleurs au Maroc (UGTM), la Fédération démocratique du travail (FDT) et l’Organisation démocratique du travail (ODT), ont organisé, dans la matinée de dimanche à Casablanca, une marche ouvrière sous le signe « Unité syndicale contre la politique gouvernementale impopulaire », à laquelle ont pris part un grand nombre d’ouvriers et d’ouvrières du Grand Casablanca, rejoints par des militants et militantes de la ville d’El Jadida. Dans une déclaration au début de la marche, Mohamed Kafi Cherrat, secrétaire général de l’UGTM, a affirmé que cette initiative intervient après que toutes les voies du dialogue avec le gouvernement se sont trouvées obstruées du fait de l’entêtement de ce dernier à ne satisfaire aucune des revendications du peuple marocain et qui persévère dans sa politique portant atteinte à la dignité de la classe laborieuse et à son pouvoir d’achat.

– Le secrétaire général du parti de I’Istiqlal, Hamid Chabat, qui a présidé samedi dernier d’intenses activités à Marrakech, dont un atelier de travail de l’Alliance des architectes istiqlaliens, a souligné que les villes marocaines pâtissent de graves défigurations architecturales à cause des erreurs cumulées, des carences des gouvernements successifs et de l’absence de volonté politique, ce qui a laissé le champ libre devant les lobbies et les spéculateurs, ajoutant que le gouvernement actuel se préoccupe moins d’urbanisme que de propager des rumeurs à travers les réseaux sociaux et les médias électroniques.

Libération.:

– Les militants de la FDT, de l’UGTM et de l’ODT battent le pavé pour dénoncer la politique antisociale du gouvernement. « Dialogue social creux », « paupérisation des classes populaires et moyennes », « politique de marginalisation du gouvernement à l’égard des revendications légitimes des centrales syndicales ». Tous ces slogans et bien d’autres ont été scandés par des leaders syndicaux présents lors de la marche régionale commune organisée dimanche matin à Casablanca par la FDT, l’UGTM et l’ODT. La même ambiance et la même détermination ont marqué les autres marches communes initiées par les mêmes centrales syndicales à Fès, Kénitra et Tétouan.

– Liesse dans les camps de Tindouf suite au dernier rapport du secrétaire général de l’ONU: Les membres de la tribu Rguibatt Oulad Moussa manifestent leur joie en brandissant des drapeaux marocains. Les premiers éléments du rapport du Secrétaire général de l’ONU, perçus par les unionistes à l’intérieur des camps de Tindouf comme un succès de la diplomatie marocaine, et donc une fin prochaine de leurs souffrances, ont été accueillis dans la liesse par ces derniers. Cette joie n’a pas été partagée par les caciques du Polisario qui n’ont pas hésité à user de leurs armes pour faire taire toutes les voix discordantes et endeuiller le camp d’Aouessred où les membres de la tribu Rguibatt Oulad Moussa, sortis dans les ruelles exhibant les photos de SM le Roi Mohammed VI et brandissant les drapeaux marocains, étaient les premiers à célébrer cette victoire. Ils étaient la cible des miliciens du Polisario, composés essentiellement de membres de la tribu Foqra dirigés par le fils de Mohamed Abdelaziz et qui ont tiré, à balles réelles, sur les foules en fête.

Al Massae.:

– Une source informée a indiqué à « Al Massae » que le ministère de l’Intérieur a adressé, jeudi dernier, une circulaire aux maires et aux présidents des municipalités à travers le Royaume leur interdisant de passer des marchés publics ou de signer tout document jusqu’à la tenue des prochaines élections. La même source a précisé que les maires et les présidents des collectivités locales, de même que leurs adjoints et les membres délégués, ne pourront plus passer des marchés ou accorder des licences, et qu’entre temps, ce sont les secrétaires généraux des communes urbaines qui assureront la gestion des affaires courantes et la signature des documents à caractère urgent. Il s’agit, selon la même source, d’une mesure préventive qui habituellement prise en amont des élections pour éviter les abus.

– Au lendemain de l’annonce de sa candidature -sans concurrence- pour un deuxième mandat à la tête de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) aux côtés de Mohamed Talal, candidat au poste de vice-président, Meriem Bensaleh-Chaqroun a publié un communiqué exposant son bilan de trois ans en tant que présidente générale de la CGEM. Cette période a marqué, selon Mme Bensaleh-Chaqroun, « une importante étape dans l’histoire de cette institution qui s’est vue dirigée pour la première fois par une femme, introduisant ainsi un changement significatif dans le champ économique, en harmonie avec la dynamique de développement engagée au Maroc ».

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Le premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar, a mis l’accent, samedi à Bouznika lors d’une réunion avec la commission nationale des élections et les secrétaires régionaux et provinciaux, sur la nécessité de trouver de nouveaux mécanismes et de nouvelles formules pour le choix des candidats qui se présenteront lors des prochaines élections, en élargissant la base des adhérents et en s’ouvrant sur de nouvelles compétences. Lachgar a ajouté que la commission nationale des élections qui a été mise en place dernièrement est tenue d’oeuvrer en permanence pour parer aux dysfonctionnements qui ont marqué l’action du parti lors des élections précédentes.

Al Alam.:

– Le projet de loi relatif aux provinces et préfectures entérine la politique de censure sur les conseils élus. La commission de l’intérieur et des infrastructures à la Chambre des représentants a tenu une réunion consacrée à la présentation et l’examen du projet de loi organique relatif aux provinces et préfectures. Dans son intervention à cette occasion au nom du groupe istiqlalien de l’unité et de l’égalitarisme, Jaouad Hamdoun a noté que ce texte a maintenu, voire renforcé, la « censure » en amont et en aval sur les provinces et préfectures, ajoutant que cela s’inscrit en porte-à-faux avec le principe de libre gestion consacré par la Constitution.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

– Benkirane rassure ses rivaux: « Nous n’allons pas rafler les élections communales ». Intervenant lors de la réunion du comité national du PJD, Abdelilah Benkirane a tenu à rassurer ceux qui redoutent que le parti de la lampe rafle les prochaines élections en affirmant que l’objectif visé par le PJD est « la réforme et pas les élections ». « Il est peu probable que le parti arrive en première position parce qu’on ne dispose pas d’un effectif suffisant pour couvrir toutes les circonscriptions électorales », a-t-il indiqué, ajoutant que le nombre des candidats n’atteindra pas 27.000. « Si nous ne serons pas les premiers en termes de candidatures, il est logique que nous ne serons pas les premiers en termes de résultats », a-t-il dit.

– L’ANRT table sur un parc de 50 millions d’abonnés à la téléphonie mobile à l’horizon 2018. La Note d’orientations générales pour la poursuite du développement du secteur des télécommunications à l’horizon 2018, qui vient d’être adoptée par le dernier conseil d’administration de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), prévoit d’atteindre 50 millions d’abonnés à la téléphonie mobile, 2 millions d’abonnés à la téléphonie fixe et 22 millions d’abonnés à internet. Cette note, qui prévoit également un chiffre d’affaires estimé à 34 milliards de dirhams pour le secteur des télécommunications à cet horizon, a pour objectif de donner la visibilité requise aux acteurs existants et potentiels du secteur et de tracer les mesures et actions à déployer en vue de son développement, selon l’ANRT.

Al Haraka.:

– Un nouveau livre jetant la lumière sur la vie des populations et le manque de liberté dans les camps de Tindouf (sud d’Algérie), vient de paraître en Espagne, en revenant particulièrement sur l’affaire de séquestration l’été dernier de la jeune sahraouie Mahjouba. Intitulé « Un grito de libertad desde la arena, el caso de Mayuba », (Un cri de liberté depuis le sable, le cas de Mahjouba), ce livre de l’écrivain espagnol, Vicent Soriano, relate en particulier les conditions de rétention dans les camps de la jeune fille sahraouie Mahjouba Mohamed Hamdidaf, l’été dernier, par la direction du polisario, avant sa libération plus tard en octobre dernier grâce à la mobilisation internationale. Le livre, qui sera présenté le 25 avril dans la maison culturelle de la ville de Xativa (Valence, est de l’Espagne), est un reportage sur ces faits et sur le rôle joué par les médias et les réseaux sociaux dans l’affaire Mahjouba, séquestrée de juillet à octobre derniers dans les camps de Tindouf.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– Les préparatifs des syndicats pour la protestation contre le gouvernement de Benkirane ont débuté tôt. Après l’annonce de leur décision d’organiser une marche commune le 1er mai prochain, l’UGTM, la FDT (aile d’Abdelhamid Fatihi) et l’ODT ont envoyé au gouvernement une nouvelle mise en garde en organisant, dimanche, des marches de protestation communes à Casablanca, Fès, Kénitra et Tétouan.

Attajdid.:

– Nouvelle baisse du déficit de la balance commerciale marocaine. Ce dernier s’est allégé de 17 milliards de dirhams durant les trois premiers mois de l’année en cours, soit une baisse de 33,6 pc en comparaison avec la même période de 2014, selon des chiffres préliminaires des indicateurs mensuels des échanges extérieurs publiés par l’Office des changes. Le volume des importations a reculé de 14 pc alors que les exportations ont enregistré une hausse de 6 pc, selon la même source.

Al Assima Post.:

– Prémices d’une éclaircie dans les rapports tendus entre le gouvernement et les syndicats à l’approche du 1er mai: Un syndicat affilié à l’Union marocaine du travail (UMT) parvient à un accord avec les ministères de tutelle. En effet, la Fédération nationale des fonctionnaires des chambres professionnelles et leurs fédérations (UMT) a annoncé, dans un communiqué, avoir trouvé un accord concernant les revendications des professionnels avec les ministères de tutelle, à savoir le ministère de l’Artisanat et de l’économie sociale et solidaire, le ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime -département de la pêche maritime- et le ministère de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique.

Rissalat Al Oumma.:

– La Brigade de lutte contre le crime organisé du Bureau central d’investigations judiciaires (CBIJ), relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a appréhendé sept membres d’une bande criminelle impliqués dans plusieurs crimes graves perpétrés dans nombre de régions du Royaume (Agadir, El Jadida, Safi, Marrakech, Meknès et Berrechid), a annoncé vendredi le ministère de l’Intérieur. Les personnes arrêtées avaient perpétré, début avril courant, un cambriolage à la hollywoodienne dans une villa à Agadir où ils ont volé 260.000 dirhams et une voiture de marque « Golf » avant de séquestrer et torturer son propriétaire. Les membres de cette bande ont également commis un homicide contre un épicier dans les environs de la ville de Had Soualem, en utilisant un fusil de chasse lors du braquage de son commerce, a précisé le ministère dans un communiqué.

Assahra Al Maghribia.:

– Le Conseil central des Musulmans d’Allemagne a salué l’initiative de SM le Roi Mohammed VI relative à la création de « l’Institut Mohammed VI de formation des imams, morchidines et morchidates », inauguré récemment à Rabat par le Souverain. Aiman Mazyek, président de cette instance représentative des musulmans d’Allemagne, a affirmé avoir appris avec grande satisfaction la nouvelle de l’inauguration de cet Institut par SM le Roi Amir Al-Mouminine, au quartier universitaire de Madinat Al Irfane à Rabat, souhaitant plein succès à cet établissement dans ses activités actuelles et futures. Mazyek a affirmé que le Conseil salue hautement le fait que l’Institut adopte dans la formation des imams, des morchidines et des morchidates, les valeurs religieuses éclairées et les principes inébranlables de l’Islam tolérant prônant la modération et le juste milieu.

Assabah.:

– Les banques ont rejeté, pour plusieurs raisons, le paiement de 189.000 chèques au premier trimestre de 2015. Absence ou insuffisance de provision, endossement irrégulier et non-conformité de signature sont les principaux motifs de ce rejet. Selon des données récentes, le taux de rejet a augmenté par rapport au premier trimestre de l’année précédente, pour s’établir à 2,66 pc. A noter que les chèques représentent 45 pc du total des moyens de paiement.

– Le prix référentiel du blé tendre rendu moulin vient d’être fixé à 270 DH/quintal, selon un arrêté conjoint du ministère de l’Economie et des finances et celui de l’Agriculture et de la pêche maritime. Cette décision, qui vise à garantir une bonne commercialisation des céréales de la campagne agricole 2014-2015, permettra de valoriser le produit national, améliorer les conditions de vie des petits agriculteurs et protéger le marché local.

Al Mounaataf.:

– L’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) a annoncé qu’elle a adopté une note d’orientations générales du secteur des télécommunications à l’horizon 2018. Cette note trace les mesures à déployer en vue de favoriser le développement du secteur. Elle prévoit d’atteindre, à l’horizon 2018, un chiffre d’affaires sectoriel de 34 milliards de dirhams avec 50 millions d’abonnés mobile, 2 millions d’abonnés fixe et 22 millions d’abonnés internet.

Bayane Al Yaoum.:

– Le PPS présente un mémorandum contenant ses propositions sur l’avortement. Le parti souligne que les chiffres alarmants concernant les cas d’avortement clandestin exigent de chercher des solutions juridiques urgentes à ce phénomène social, notant que l’interdiction est le principe qui domine les différentes législations internationales alors que l’autorisation n’est que l’exception. Le parti du livre propose l’interruption volontaire de grossesse avant l’âge de 40 jours sur la base de la volonté de la femme concernée et d’un rapport médical.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *